WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Le Syndrome d'Aliénation Parentale


par Didier Erwoine
Université de Liège Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education - Licence en psychologie 2004
Dans la categorie: Enseignement
   

précédent sommaire suivant

1.7. Modèles alternatifs

D'autres modèles concurrents existent, sous des appellations variées9. La plupart d'entre eux invoquent cependant de la manipulation (ils sont alors classés comme manipulation-driven model). D'autres pensent que l'enfant s'aligne au parent qui ressent le plus d'empathie et qui comprend les besoins spécifiques de l'enfant selon son âge (on dit alors qu'ils s'agit d'un empathy-driven model) (Lampel, 1996).

1.7.1. L'enfant aliéné, AC model (Kelly & Johnston)

« L'enfant aliéné est celui qui exprime librement et de façon persistante des sentiments et des croyances déraisonnables (tels que rage, haine, rejet, crainte) envers un parent et qui sont significativement disproportionnées par rapport aux expériences réelles que l'enfant a vécues avec ce parent» (Kelly & Johnston, 2001).

Cette définition se centre uniquement sur l'enfant, et ne fait aucunement référence à l'influence du parent aliénant.

1.7.2. L'Aliénation Parentale, PA (Darnall)

Darnall définit l'aliénation parentale (plutôt que le « syndrome » d'aliénation parentale) comme « toute constellation de comportements, conscients ou inconscients, qui peuvent évoquer une perturbation dans la relation entre un enfant et l'autre parent ».

Tout parent devrait privilégier l'intérêt de l'enfant, en encourageant le lien qui unit son enfant à l'autre parent. Cependant, il se peut que l'équilibre se rompe. Dès que le parent se sent menacé par l'amour que porte l'enfant pour l'autre parent, l'aliénation s'enclenche, sans réelle intention consciente. La plupart du temps, les parents ne savent pas à quel point leurs commentaires et comportements subtils peuvent dégrader la relation enfant/autre parent.

Dans un divorce conflictuel, un parent peut avoir peur de perdre la garde de l'enfant, et ainsi mettre les enfants de son côté. En retour, il peut y avoir des représailles de l'autre parent. On obtient ainsi une lutte passionnée entre les deux parents.

Alors que la définition de Gardner se focalise sur le comportement de l'enfant et sa participation active dans le dénigrement de l'autre parent, Darnall propose une définition de l'aliénation parentale (PA) qui se centre sur le comportement du parent, car l'aliénation naît d'abord dans la haine du parent aliénant envers le parent aliéné avant de prendre place dans les croyances de l'enfant. Cette définition peut avoir un effet prophylactique chez certains parents. À partir du moment où les enfants en viennent à aller dans le sens du parent aliénant, il est trop tard pour prévenir les effets pervers de l'aliénation.

Comme le dit cet auteur, il est important de garder à l'esprit que le PAS n'est pas l'affaire d'un « mauvais parent » par opposition à un « bon parent ». Car on ne peut pas prétendre que les parents aliénés sont parfaits (« sans fautes »), ils peuvent, en quelque sorte, devenir aliénants à leur tour, quand ils rendent la pareille, à cause de leurs « blessures ». Le PAS est un processus, non une personne (Darnall, 1997 & 1999).

1.7.3. Parentage Hostile-Agressif (HAP)

Dans une synthèse publiée par le Service de Résolution de Conflit Familial du Canada (FCRS, 2003), le HAP (Hostile-Aggressive Parenting) est défini comme « un pattern général de comportement, d'actions ou de prise de décision d'un parent ou d'un gardien qui, directement ou indirectement :

- crée des difficultés indues, ou des interférences dans la relation d'un enfant avec un autre parent ou gardien impliqué dans le parentage et/ou l'éducation de l'enfant ; et/ou

- promeut ou maintient une injustice ou une inégalité injustifiée dans les arrangements entre les parents d'un enfant ou les gardiens ; et/ou

- promeut un conflit continu et inutile entre les parents ou les gardiens, ce qui affecte défavorablement le parentage, le bien-être et l'éducation d'un enfant ».

Le HAP se produit majoritairement dans les cas de disputes concernant le droit de garde, mais peut également avoir lieu chez des couples vivant touj ours ensemble.

Le HAP ne se limite pas au parent biologique mais s'étend à tout gardien au sens large : grand-parent10, membre de la famille, baby-sitter, ainsi que toute personne impliquée dans l'éducation de l'enfant.

Le PAS constitue la conséquence la plus sérieuse chez l'enfant exposé au HAP.

En résumé, le HAP se définit par un parentage dysfonctionnel, un abus émotionnel de l'enfant, et une forme de discrimination envers le parent cible.

1.7.4. Syndrome de la Mère Hostile

Le terme Hostile Mother Syndrome est également utilisé en Amérique du Nord, pour les mères qui aliènent les enfants contre les pères (Hayward, 1999).

1.7.5. Divorce-related Malicious Mother Syndrome (Turkat)

Turkat (1995) introduit la notion de « Syndrome de la mère malveillante ayant rapport au divorce ». Rand (1997a) précise que l'auteur aurait mieux fait de ne pas se référer à son expérience personnelle et d'appeler le trouble Malicious Parent Syndrome.

1.7.6. Le Syndrome de Médée (Wallerstein & Blakeslee)

En 1989, Wallerstein et Blakeslee11 introduisent le terme Medea Syndrome pour définir les parents vindicatifs qui détruisent la relation que leurs enfants ont avec leur ex-épous(e). Le Syndrome de Médée débute lorsque les parents perdent de vue que les enfants ont des besoins séparés (et qu'ils ne sont pas une extension d'eux-mêmes). L'enfant est employé comme objet de vengeance contre l'autre parent. Ces parents agissent leur colère d'une façon désorganisée, utilisent leurs enfants comme des armes, plus qu'ils ne les protègent.

En 1998, Gordon décrit le complexe de Médée12 (Medea Complex). Il s'agit de la vengeance d'une mère contre son ancien partenaire qui consiste à le priver de ses enfants.

1.7.7. High Conflict Model (Johnston & Roseby)

Ces auteurs voient le phénomène comme résultant d'une mauvaise adaptation de l'enfant à un divorce hautement conflictuel. Ce modèle (décrit en 1997) accepte l'utilité d'une classification particulière pour les enfants aliénés. Les termes d' « alliances affreuses », et de « formes

extrêmes d'aliénation parentale » sont employés à la place du PAS. Cette conceptualisation diffère de celle de Gardner, par l'importance accordée aux vulnérabilités psychologiques de l'enfant et à la contribution de l'ensemble du système familial dans l'aliénation de l'enfant. Ces alliances sont une manifestation de l'échec du processus de séparation-individuation (processus dans lequel l'enfant doit développer son indépendance psychique vis-à-vis de ses parents).

1.7.8. Parentectomie (Williams)

Selon Williams (1990), « la parentectomie est la suppression, l'effacement ou la diminution sévère d'un parent dans la vie d'un enfant, à la suite d'une séparation ou d'un divorce. La parentectomie recouvre un large champ de suppression parentale allant de la parentectomie partielle (« Tu peux rendre visite à papa ou maman tous les autres dimanches ») à une parentectomie totale comme dans le Syndrome d'Aliénation Parentale ou l'absence complète d'un parent. Les parentectomies sont psychologiquement létales pour les enfants et les parents. »

précédent sommaire suivant