WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Partenariat Université-Entreprise : état des lieux et perspectives de renforcement

( Télécharger le fichier original )
par MARZOUGUI Antar et HAMDI Salima
ISCAE - Université Manouba - Mastère Spécialisé en Gestion des Etablissements d'Enseignement Supérieur 2004
  

sommaire suivant

PRESENTATION GENERALE

INTRODUCTION :

Plus que jamais, le développement et la qualité de vie d'une nation dépendent de son niveau culturel et scientifique, lui-même largement dépendant de la valeur de son enseignement supérieur. Actuellement, les mutations de l'Etat, ses désengagements et ses encouragements à passer dans une société de contractualisation ouvrent la possibilité de partenariats public/privé dans les domaines les plus ouverts; le partenariat université-entreprise en fait un prototype. En effet, les changements que connaît l'enseignement supérieur place les universités et les établissements qui en relèvent dans une position stratégique comme acteur de développement économique. L'ouverture de l'université sur le monde socio-économique est indispensable à la réalisation de l'ensemble de ses objectifs scientifiques, pédagogiques et culturels.

Aujourd'hui, en Tunisie comme partout ailleurs dans le monde, l'enseignement supérieur est confronté à trois chocs majeurs: la croissance de la demande de savoir, la diversification des disciplines à enseigner et le renchérissement de l'enseignement.

En Tunisie, les relations entre les universités et les entreprises sont loin d'avoir l'ampleur qu'elles devraient malgré l'existence des écoles d'ingénieurs et des écoles de commerce et de gestion, partenaires naturels des entreprises ; de la présence des grands organismes publics de recherche ; et aussi de la méfiance réciproque qui a longtemps prévalu entre les universitaires et le monde économique.

Cependant, depuis une dizaine d'années, des progrès sensibles ont été accomplis, notamment dans la professionnalisation des formations universitaires (création des ISET) et, plus récemment, dans la coopération universités entreprises en matière de recherche via la mise en place de pépinières d'entreprises et de technopôles. Quant à la formation continue des personnels des entreprises par les universités, elle présente encore des faiblesses.

Le partenariat avec les entreprises revêt une importance particulière dans les secteurs de l'enseignement et de la recherche. En effet, le partenariat université-entreprise s'inscrit dans la mission de l'université pour lui permettre d'être en symbiose avec son environnement économique à travers de passerelles multiples allant de l'université vers l'entreprise et inversement.

A ce propos, le présent mémoire est scindé en trois parties ; la première traitant de la relation université-entreprise et des mobiles de partenariat, la deuxième mettant en relief les mesures de renforcement possibles de l'action partenariale université-entreprise et la troisième sera consacrée à l'étude des pépinières d'entreprises en tant que mode saillant de rapprochement des entreprises de l'université.

EXPOSE DES MOTIFS :

Ce thème "partenariat université entreprise: état des lieux et perspectives de renforcement" est un thème d'actualité riche et enrichissant, eu égard à l'évolution remarquable du phénomène dans notre pays, surtout au cours de la dernière décennie, et à la multiplicité de passerelles qui sont mises en place afin d'étendre les domaines de collaboration entre le monde universitaire et celui des affaires. Le partenariat université-entreprise fait partie intégrante des préoccupations de l'université actuelle mais, malgré cela, ce phénomène reste encore loin d'avoir l'ampleur qu'il devrait.

Le thème riche, étant donné qu'entre l'université et l'entreprise, il y a toujours une dynamique d'échanges mutuellement profitable et qu'il permet une revue, sans le spécifier parfois, des expériences des pays pionniers en la matière, l'expérience française nous a été un support très appréciable à ce propos.

Le thème est également enrichissant puisqu'il permet une évaluation de l'état des lieux du phénomène de partenariat université-entreprise et un essai de diagnostic des défaillances de l'adoption de ce concept appuyé par quelques recommandations via l'examen d'un arsenal de mesures de renforcement possibles susceptibles d'améliorer ce phénomène.

En effet, le choix de ce sujet de recherche émane de notre conviction de l'importance de cette pratique de partenariat au sein du milieu universitaire et de l'absence d'ouvrages spécialisés et de travaux de recherche ayant abordé cette question.

PROBLEMATIQUE :

Si le phénomène du partenariat université-entreprise tend à prendre place dans le paysage universitaire, il ne manque de soulever certaines défaillances.

Pour bien expliciter ce thème nous comptons donc apporter les éléments de réponse aux questions suivantes :

1. Quelles sont les caractéristiques du phénomène de partenariat université-entreprise ?

2. Quelles sont les mesures de renforcement possibles ?

3. Quel est l'apport des pépinières d'entreprises en matière de rapprochement des entreprises de l'université et de consolidation du phénomène du partenariat entre elles?

OBJECTIFS :

L'objectif de ce travail consiste à mettre en exergue les diverses formes et avantages du partenariat université-entreprise ainsi que les conditions nécessaires pour le réussir. L'objectif du présent travail est donc de susciter en amont une réflexion pour dégager les grands principes et les lignes directrices permettant de mettre en relief une action partenariale mutuellement profitable à l'université et à l'entreprise. de la valorisation des axes de collaboration entre elles et de la participation à la construction d'espaces nouveaux d'échanges entre ces deux mondes dans le souci d'intégrer en parallèle une nouvelle culture au sein du milieu estudiantin. Ainsi, l'université est appelée, encore une fois, à remettre en question sa relation avec le monde des affaires.

METHODOLOGIE :

Le présent travail de recherche est composé de trois parties comportant chacune deux chapitres portant successivement aux axes de réflexion suivants : la relation université-entreprise et les mobiles de partenariat, les mesures de renforcement de l'action partenariale et les pépinières d'entreprises en tant que mode de rapprochement des entreprises de l'université.

La première partie traite au niveau de son premier chapitre la notion de partenariat et les différents aspects relatifs aux acteurs (l'université et l'entreprise). Ainsi, malgré l'existence de différences entre ces deux mondes, maintes formes de collaboration sont envisageables. Le deuxième chapitre examine, en premier lieu, les divers motifs et la nécessité du partenariat aussi bien pour l'université que pour l'entreprise. En second lieu, et par voie de conséquence, présente les avantages ainsi que les limites du partenariat entre l'université et l'entreprise.

La deuxième partie décrit au niveau de son premier chapitre les préalables nécessaires pour établir une relation partenariale efficace et ce à travers le respect d'un certain nombre de principes et l'adoption d'une suite de démarches préparatoires mûrement réfléchies. Ensuite, tout en se concentrant sur l'une des formes de partenariat, celle de la recherche, on va essayer de présenter les composantes du cadre contractuel que doit s'établir entre les deux éventuels partenaires. Le deuxième chapitre permet un examen des conditions nécessaires pour la réussite des diverses formes de partenariat et met en relief les divers axes d'une gestion appropriée du projet de partenariat. Au terme de ce chapitre, l'accent est mis sur l'importance des actions de communication en tant que moyen de rapprochement des entreprises à l'université quelques recommandations sont dégagées.

La troisième partie est consacrée à l'étude des pépinières d'entreprises en tant que mode de rapprochement des entreprises de l'université à l'heure actuelle. De ce fait , le premier chapitre présente les pépinières d'entreprises d'une façon générale. Ensuite, on va essayer d'éclaircir le fonctionnement de ces structures d'interface et de décrire par la suite le réseau de ces structures en Tunisie. Le deuxième chapitre consiste en une étude de cas ayant comme support la pépinière API-ISET Nabeul en tant qu'expérience pilote. Cette étude de cas est réalisée au moyen de quelques entretiens menés auprès des principaux acteurs relevant de ladite pépinière ou entretenant des relations avec elle. A travers cette étude de cas on va essayer d'apprécier la contribution des pépinières d'entreprises au rapprochement des entreprises à l'université et à la consolidation du partenariat entre elles.

sommaire suivant