WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

L'importance de l'intégration des principes de la communication dans le ministère


par Jean AKYANDE
Faculté de Théologie des Assemblées de Dieu -  2008
Dans la categorie: Arts, Philosophie et Sociologie > Religion
   
Télécharger le fichier original

sommaire suivant

L'IMPORTANCE DE L'INTEGRATION DES PRINCIPES DE LA COMMUNICATION DANS LE MINISTERE OÙ JE SUIS RESPONSABLE

Par

Jean Akyande

Un devoir de Recherche

Présenté au professeur DON CORBIN

Faculté de Théologie des Assemblées de Dieu

En accomplissement partiel des exigences pour le cours GEN 602

Modèles de la communication inter Culturelle

Faculté de Théologie des Assemblées de Dieu

Lomé, Togo

Introduction

Nul n'ignore l'impact que joue la communication dans le monde en général et dans la vie de l'homme en particulier en tant qu'un être sociale dans ses relations avec les autres.

A cause de l'amélioration des systèmes de communication par le truchement des nouvelles technologies de l'information et de la communication, le monde devient vraiment un village planétaire. La communication technologique est une merveille moderne qui permet à la majorité de la population mondiale de suivre simultanément le même événement ou information.

La faculté communicationnelle de l'homme s'est dotée ainsi d'un moyen puissant depuis la seconde moitié du XXème siècles : les médias. Fait irréversible, ce moyen élève la communication humaine à une grande performativité. En effet, il nous permet de jouir à suffisance des promesses de progrès technologique, et distille aussi les produits à caractère phobogène pour l'avenir du monde.

Le progrès technologique a permis la suppression de temps et des frontières, car aujourd'hui son peut contenir le monde dans un téléphone Cellulaire. Le progrès technologique dans le domaine de communication offre à la fois une opportunité et à la fois une menace pour le monde, il est facile aujourd'hui de manipuler l'opinion public par des reportages d'actes de criminalités et d'immoralités.

Il ne cesse d'accroître en même, et la fierté et les inquiétudes de l'humanité.

i

En outre en cette époque dite troisième millénaire, les messagers du Christ ont plus la facilité à répondre à l'appel, à partir de la mission dans les régions les plus éloignées du monde.

Cependant il sied de signaler que la capacité de l'homme de communiquer le message du salut entre les gens de la même région et parfois de la même race, de la région et parfois de la même famille n'est pas aussi facile.

Bref comme le disait le Révérend Corbin force est de constater que « la vie de l'homme est dominée par la communication » : les nouvelles technologies de l'information et de la communication, la radio, la télévision, les films, les casettes ... tous dépendons de la communication verbale ou écrite ». (1(*))

Face à la pensée du Révérend Corbin, il nous parait utile de savoir quel est l'intérêt de la capitalisation de l'intégration des principes de la communication dans le ministère où nous sommes responsables ?

Comme nous l'avions affirmé que la communication n'apporte pas seulement les opportunités mais également dans son passif, elle apporte les menaces.

Aujourd'hui la communication a profondément transformé notre société, les medias et la presse étant leader d'opinion, sont qualifiés du « quatrième pouvoir », au regard

ii

de ce pouvoir, quelle est la part de responsabilité des médias et de la presse dans la communication au sein de l'église?

Voilà tracées en grandes lignes les préoccupations que veut cette réflexion, tant soit peu avec l'apport des données bibliques et des sources historiques de la communication et cela en deux temps.

Dans un premier temps, nous nous proposons de fixer les balises par la clarification de la conception biblique de la communication.

Dans un deuxième temps, nous nous engagerons à élucider l'importance de la communication :

- Dans les relations intra personnelle, interpersonnelle ;

- Dans le ministère et différents aspects de la vie pastorale.

A travers les medias en mettant l'accent sur la contribution d'ordre éthique et épistémologique. En fin naturellement viendra la conclusion.

Décryptages des termes

Communication :

Un substantif féminin, qui tire son origine du latin « communicare qui veut dire mettre en commun (2(*)) ». Dubois Charlier, quant à lui pense que « la communication est le fait qu'une information est transmise d'un point à un autre ». (3(*))

iii

Par contre Balle définit de sa part la communication comme « une action consistant pour les hommes, la capacité de changer des messages face à face, ou bien à distance, avec ou sans secours de médias ». (4(*)) De cette définition, nous pouvons relever trois axes principaux de la communication dont l'oralité, la scribalité et enfin l'axe médiatique.

Medias :

Le concept de media tire sa signification primaire de l'Anglicisme : Médium, media, mass medias.

Certains spécialistes le définissent tout simplement comme « technique utilisée par un individu ou par un groupe des personnes pour communiquer face à face, à une distance

plus ou moins grande, l'expression de leur pensée quelque soit la forme de cette expression » .(5(*))

Balle renchérit en disant : « un media permet la transmission plus ou moins à un grand nombre des personnes d'un ou plusieurs messages de contenus plus variés ».

iv

La Théologie Biblique de La Communication

Le Dieu d'Israël est communicateur

Dès ses premières pages la Bible nous présente le Dieu d'Israël comme l'Acteur principal de la communication.

Par l'expression « Dieu dit », onze fois reprises les écrits mosaïques de la Pentateuque et précisément dans Genèse, nous dévoilent la « nature communicative » de Dieu qui parle : Il n'y a pas de récepteur, pas de répondant d'où se dégage ce que les scientifiques appellent le principe de la communication unique à sens unique ». (6(*))

Dieu est communicateur en lui è même

Dieu se communique lui - même dans la Bible et dans la création. Pour paraphraser Thomas d'Aquin : « comme un excellent maître, Dieu a pris soin de nous laisser deux écrits afin de faire notre éducation d'une manière qui ne laisse rien à désirer. Ces deux livres sont la création et l'écriture sainte ». (7(*))

1

2

Ce Dieu de la révélation étant extraverti, il sort de lui - même par des gestes successifs de la communication, parmi lesquels la création avec la quelle il garde une relation - communication permanente.

La Bible, une communication dialogique et médiatique.

De sa vie interne de Dieu, se révèle une communication profonde caractérisée par le dialogue entre les personnes divines, fait qui transparaît dans sa déclaration : « faisons l'homme à notre ressemblance (Gn 1 : 26)».

La Bible n'est pas seulement une histoire de communication entre Dieu et l'humanité mais « elle a sa place dans l'univers des medias ». (8(*))

Les prophètes de l'Ancien économie offrent en général des éléments intéressants une lecture médiatique de la parole de Dieu. Ils analysent les événements les plus graves tels que déportations, tragédies, atrocités, calamités naturelles et s'y impliquent personnellement.

Poursuivant la théologie de communication, le Dieu d'Israël a créé l'homme pour communiquer. Il a mis dans la nature de l'homme le désir de communiquer avec d'autres personnes. Ainsi de la nature divine découle ce principe fondamental de la communication interpersonnelle, l'action la plus significative de l'homme : la base de toute interaction sociale. De ce principe fondamental de la communication interpersonnelle il scie de noter : Premièrement Les prophètes de l'Ancien Testament sont les modèles communicateurs : leurs

3 langues avaient une riche variété d'expression. Ils utilisaient selon les circonstances et l'état d'esprit : les visions, paraboles, lyrismes, symboles...

Deuxièmement Jésus-Christ est le parfait communicateur : Dans la révélation biblique, la pleine communication de Dieu avec l'humanité s'est accompli dans la personne de Jésus-Christ. « S'abaissant à la taille humaine, Jésus est la rencontre de l'homme avec Dieu, communicateur parfait ». (9(*))

Durant son séjour sur terre, le Christ s'est révélé lui-même le parfait communicateur. Devenu par l'incarnation semblable à ceux qui devaient recevoir son message, il a proclamé celui-ci avec puissance et sans compromission par ses paroles et par sa conduite, a en adoptant la langue et  la culture de ses récepteurs. Dans cet ordre d'idée, Jean Michel renchérit à propos de Jésus comme parfait communicateur ou auto communication de Dieu.

Le dogme de la révélation repose sur le procès de l'auto communication de Dieu aux hommes. De ce procès Dieu s'est comporté comme un vrai pédagogue, Tenant compte de ses destinataires, du contexte, de la nature de son message, Dieu a adopté le code et la pédagogie qui convenaient mieux à son propos . En fait, du code ; il a parlé le langage humain : à savoir l'hébreux, l'araméen, le grec et, comme pédagogue, il a choisi une méthode globale. En fait, de la révélation divine s'est accompli le don de Dieu lui-même aux hommes

4

à son Fils Jésus-Christ ».(10(*)) Troisièmement, nous pouvons retenir que l'évangile est l'auto communication de Dieu : « Au commencement était le Logos, Logos a été avec Dieu et le Logos était Dieu et il a habité parmi les hommes ». (Jn 1,1).

Quatrièmement, Paul formule la même théologie chrétienne de la communication en disant que Jésus est l'image de Dieu invisible (Heb 1 : 3, Col 1 : 15).

En devenant le corps de chair, la Parole, tout en restant Parole a assuré un corps de lettres, d'écriture, d'idées, de moyens d'expression.

Ainsi les hommes n'eussent pas compris, la Parole est devenu véritablement chair, ni que sa personne devenue chaire est véritablement la Parole.

Importance de l'intégration des principes de la communication interculturelle dans la

vie du croyant, de l'église et du ministère.

En générale la communication joue un rôle de plus en plus prépondérant dans toutes les sphères de l'activité du chrétien ou du croyant. Sans elle, disait Joy Hertz : « il n'y a point de progrès, ni accumulation ou transmission des connaissances... il ne peut exister ni organisation ni planification sociale... ».(11(*))

5

Perçue comme moteur, matrice, support des relations de création, « la communication est avant tout un partage, une transformation, une découverte de l'être humain, un recadrage de ses perceptions et de sa compréhension de l'être supérieur qu'est

Dieu » (12(*)). Elle s'avère donc indispensable pour les chrétiens notamment dans la relation intra personnelle, dans la relation inter personnelle, dans nos couples, logiquement même au sein de nos foyers, de l'église, et même dans le leadership, car il est impossible d'évoquer la notion de leadership sans communication.

Dans la relation intra personnelle.

Communiquer avec soi - même, c'est la communication intra personnelle ou individuelle, à cet effet, on devient simultanément émetteur et récepteur. On échange les informations entre toi et toi : ce type de communication favorisant l'interaction à l'intérieur de nous même, et enfin nous permet d'entrer en communion avec Dieu.

Dans la relation inter personnelle.

Etant le modèle de toutes communications et la base des relation humaines, la communication inter personnelle, telle qu'est présentée dans le récit mosaïque de la création

6

(genèse 2 :18) est le fondement de l'harmonie dans les échanges entre Dieu et l'homme et entre l'homme et la femme.

Harmonie brisée par le péché, la communication est restaurée en christ par le don de soi d'amour, permet à nouveau aux hommes de communiquer entre eux.

Au sein du foyer

La communication au sein du foyer dit Pierre Babin « éveille la foi à travers son monde propre des relations inter personnelle et une interaction avec le milieu ambiant ».(13(*)) Considérant la famille comme berceau où naît la voie symbolique de l'éducation religieuse elle est la source d'où jaillit l'expérience de l'amour : entre mère et l'enfants entre frères et soeurs et entre les couples.

Dans la relation entre les membre du foyer au-delà de la communication, elle contribue au bonheur et un développement intégral des parents pour leur épanouissement dans la vérité, l'objectivité, l'élévation intellectuelle morale. Elle permet en outre de contrôle de sentiments des parents envers les enfants et le partage des leurs joies et peines.

Dans le couple

La communication est un partage ouvert et profond. « On exprime ce que l'on est ce que l'on ressent en acceptant qu'on en parle... Pouvoir s'exprimer sans être jugé, savoir écouter sans interpréter est l'une des clés d'une couple épanouir ». (14(*))

7

Une vraie communication permet de vivre les principes chrétiens. A ce propos Walter Trobisch recommande deux qualités dont « la transparence dans la mesure où les conjoints sont capables da se révéler l'un et l'autre et « la clair voyance », la capacité de pénétrer dans l'univers de l'autre, de comprendre ses pensées, ses sentiments et ses attitudes.

Améliorer sa communication et l'enrichir, c'est découvrir l'un des aspects de la vie en deux : l'échange réciproque.

Au sein de église.

On ne peut évangéliser, enseigner, témoigner sans communication. Par cette dernière, l'église assure la communication et l'intégration de nouveaux membres en son sein.

Etant à la fois un moyen et un outil de la transmission de la bonne nouvelle, la communication joue un rôle primordial dans le ministère pastoral intra culturel.

Grâce à l'approche d'identification, elle permet à l'émetteur (A d'établir un cadre de référence avec le récepteur (B).en effet le récepteur (B) comprend l'émetteur (A) car la communication se trouve dans son milieu. Par cet exemple, Dieu s'est identifié avec l'humanité à travers christ, en entrant dans notre cadre de référence.

Dans le même d'ordre d'idée, signalons que la communication permet également à l'émetteur l'application d'une méthode efficace dite « de découverte »

Il s'agit d'amener le récepteur (B) à découvrir la nature et la valeur du message livré par l'émetteur (A).

8

Dans le leadership.

La communication dans le leadership n'est pas seulement la clarification de la vision, la prévision, l'organisation, la coordination et le contrôle en vue de son accomplissement mais avant tout la mission et est envers les autres.

Le Livre des actes nous révèlent que Paul avait sept collaborateurs qui travaillent avec lui pour le même but. L'accomplissement de la grande commission.

La franche collaboration se manifestait par son engagement et son identification aux autres par sa confiance envers eux portaient des fruits : leur communication a bouleversé le monde, pour Paul, le leadership. (actes17 :6)

Dans les réunions pastorales ou dans leurs équipes, la communication doit toujours être une vision de partage, et cela par la participation de chacun. Le leadership n'existe pas dans sa personne mais elle n'existe que dans ses relations avec plusieurs personnes.

Les dirigeants doivent montrer ce qu'ils enseignent c'est-à-dire ils doivent devenir des modèles vivants.

9

Albert Schweitzer qui a gagné le prix Nobel a dit : « les hommes n'apprennent de personne si ce n'est pas l'exemple. ».(15(*)). Quelle est enfin l'importance de la communication à traverse les médias ?

La responsabilité des medias dans la communication

La communication avec soi-même, avec les autres et avec la nature est le besoin profond de l'homme, qui habite tout homme. La communication interactive que traduit le besoin des relations sociales, pousse l'homme à inventer les techniques audio-visuelles pour sa performance communicationnelle. Si aujourd'hui, le monde devient un village planétaire, c'est parce que ces mass média donnent à l'homme des occasions exceptionnelles d'enrichir sa vie individuelle, familiale, nationale et continentale dans une ouverture dynamique.

Ils permettent à l'homme cette facilité de contenir le monde, connaître la situation mondiale, de s'informer sur d'autres peuples, d'autres cultures, d'autres langues,d'autres races, ce qui fait la fierté de l'évolution sociale dans sa performance.

Dans l'église, les medias sont au service de la communauté. Ils sont les moyens de communication sociale, sont un des facteurs qui ont le plus contribué et contribuent encore à éveiller la conscience des masses sur leur condition de vie sans Christ. Qu'il suscite les aspirations et exigences de transformation radicale.

10

En Afrique comme ailleurs disait le Licognam : « la radio, la télévision, le cinéma apportent providentiellement à l'église un moyen privilégié de répondre au commandement du seigneur « Allez, enseignez toutes les nations » (16(*)).

Dans cet ordre d'idée ajoute Aldo Falconi «les mass media sont un instrument dans le processus de la communication salutaire de Dieu. Le christ étant parole du père, est le seigneur de la communication. Le nouveau langage des moyens de communication demande que la foi soit proposée de manière à s'adresser à tout homme pour que l'appel soit perçu dans sa qualité et dans sa profondeur.» (17(*)). sur ce , il est souhaitable que l'église accueille ceux-ci (medias) comme le véhicule normale de la foi (Rm 10 :17), en ce temps ci ou la parole se fait aussi image, couleur et son, acquerrant des formes divers à travers les divers moyens de la communication.

Jouant le rôle d'Agora de la société technologique, la télévision, la radio, font connaître et évaluent les problèmes qui affectent les hommes tels...l'injustice, la corruption ou la négligence bureaucratique en pressentant une critique objective (Evangile).

En fin, le temps nous manque pour dire que les mass media sont un don de Dieu pour notre temps, une voix parmi tant d'autres, pour exprimer le message de l'Evangile à de termes plus puissants.

11

Outre ces aspects positifs, nous devons dénoncer le contrôle de ces moyens de communication et leur manipulation sur l'homme.

En effet, la culture médiatique se trouvant ou carrefour de polyculture et dans sa particularité apporte à ces cultures de nouveau signe, symboles et images stéréotypes qui imposent de nouveaux principes éthiques de l'organisation et de créativité sociale empreinte de sécularisme.

Les medias séduisent et bouleversent les systèmes sociaux et imposent le choix des goûts qui sont les leur aux destinataires. «Une grande partie des messages médiatisés produisent de mécanisme de séduction de bonheur éphémères, de violence de sexe, de la consommation de la drogue, banalisation de la mort pour les attentats, le terrorisme ». (18(*))

Que faire l'église devant les messages variés que cet instrument de la propagation de l'Evangile nous impose? Quel équilibre faut-il entre les communications ? Comment regarder la télévision, le cinéma, la publicité ? Comment marcher et se retrouver dans nouveau réseau de communication ? Devant tous ces moyens Quelle est la responsabilité de tout chrétien en particulier et de l'église en général, car la communication médiatique est un enrichissement et un avilissement de l'homme ?

12

De notre avis, nous prônons d'une part face à la culture médiatique, la disponibilité de se servir de ces moyens puissants et performatifs, d'autre part nous adoptons

face aux écueils de la culture médiatique trois attitudes à adopter: une éthique responsable, l'interprétation responsable et la sélection responsable.

La sélection responsable.

Certes, ces moyens de communication envahissent nos maisons, nos bureaux et sont dans nos mains (téléphone). Une attitude sélective aidera l'église et le chrétien à faire face a la culture médiatique abusive. Il est nécessaire que « les familles fassent une réflexion équilibrée sur l'usage de ces moyens de communication et la façon dont les préoccupations des familles sont traitée par les moyen de communication » (19(*)) Non pas seulement une sélection responsable nous est demandée dans le choix mais aussi une interprétation responsable.

L'interprétation responsable.

Nés à la suite du développement accéléré des inventions et de leur influence planétaire sur la formation d'une mentalité proposant les identités diverses, il faut une bonne

13

interprétation car a constaté Breton  « les medias ne font que remplir un vide dont ils ne sont pas responsables » (20(*)).

Une éthique responsable.

Il est une nécessité de développer une culture basée sur une éthique responsable. C'est-à-dire il faut être critique à l'égard de tout programme médiatique. Cela signifie ne pas le rejeter mais le regarder d'un oeil critique s'interroger et répondre d'une manière ou d'une autre.

Face a cette réalité audio-visuelle cruelle la question d'éthique s'impose, que l'église redonne à la morale sa place dans les messages variés et multiples de la communication humaine.

14

* 1 Maître Don Gorbin, Notes de Cours  Modèles de la Communication Interculturelle, GEN 602 FATAD, Lomé 2008.

* 2 J. Reuss, Dictionnaire De Philosophie (Paris : Bordas, 1996) ,48 .

* 3 Ibid, 50.

* 4 R. Derricau, Pour une Education Des Médias, Cahier du Renouveau (Paris : inédit, 1991) ,31.

* 5 F. Balle, Dictionnaire des Medias, Larousse, Paris, 1992,148.

* 6 Maître Don Corbin  Notes des cours Modèles de la communication interculturelle, GEN 602, FATAD, Lomé 2008.

* 7 Aldo Falconi, L'Eglise Proclame (Limete, Kinshasa : Editions Saint - Paul Afrique, 1993) ,10.

* 8 Ibid, 13.

* 9 Revue Africaine de la Communication Sociale, V1 n°1 Janvier - Juin, 1996,13.

* 10 Ibid ; 25.

* 11 Don corbin, note de cours modèle de la communication interculturelle, FATAD, Lomé 2008.

* 12 Bernard Voyenne, La presse dans la société contemporaine (Paris : Edition librairie Armand Colesi, 1962), 9.

* 13 Pierre babin, L'ère de la communication (Paris : Edition de centurion, 1936), 173.

* 14 www.cajoling. Net /index. Html

* 15 Bill Kirsch, Notes du séminaire sur le Leadership, Kisangani, 2005.

* 16 Aldo Falcon, L'Eglise Iintervient (Kinshasa, Limeté : Edition MEDIASPAUL, 1995) ,143.

* 17 Ibid, 146

* 18 P. Breton, Utopie de la communication (paris : Edition la découverte Syros, 1997), 32.

* 19 A. Mayimona, Les Medias Pendant la Transition in Renaître, 07(15 Avril 2004) ,6.

* 20 P. Breton, Utopie de la communication (Paris : Edition de le découverte Syros, 1997) ,160.

sommaire suivant