WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Installation d'une ferme avicole moderne dans la localité de Niamey au Niger

( Télécharger le fichier original )
par Ibrahim SOFO MAGAGI
CESAG - Master II 2006
Dans la categorie: Economie et Finance
  

précédent sommaire suivant

Soutenons La Quadrature du Net !

CHAPITRE 2 : Cadre contextuel et méthodologie de l'étude de projet

I. Contexte du projet

Situé en Afrique Occidental entre l'Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, la Libye, le Mali, le Nigeria, le Tchad, le Niger est un pays sahélien de 1.267.000 km2. Son environnement naturel est marqué par un climat tropical à faible pluviométrie, variable dans le temps et dans l'espace avec des températures élevées qui ont tendance à accentuer son aridité.

L'économie nigérienne repose essentiellement sur les ressources minières : l'uranium (50% des exportations) et les ressources agropastorales (agriculture et élevage).

En, l'élevage contribue de façon substantielle à l'accroissement des exportations du Niger. La contribution du secteur de l'élevage est passée de 69,71 milliards FCFA en 1992 à 108,43 milliards en 199813. En 2005, le secteur de l'élevage représente 24,07% du produit intérieur brut (PIB). Ainsi, les produits de l'élevage constituent le second poste des produits exportés, juste après l'uranium.

Au Niger, l'élevage est pratiqué aussi bien au niveau des gros ruminants (bovins, ovins, camelins,...) que des petits ruminants (volaille). Toutefois, cet élevage est soumis à des contraintes lié aux aléas climatiques (variation de la pluviométrie, sécheresse, désertification,...) et à l'encadrement des producteurs par les services compétents.

En 2000, le Gouvernement nigérien a entrepris une consultation nationale pour la relance du secteur de l'élevage. Ainsi, des études ont porté sur le diagnostic et l'état des lieux du secteur de l'élevage et l'élaboration des programmes prioritaires. Toutes ces réflexions ont abouti à l'élaboration et à l'adoption par le gouvernement du Document Cadre de Relance du Secteur de l'Elevage le 12 mars 200214.

En effet, sept (7) axes stratégiques et douze (12) programmes prioritaires ont été identifiés pour la relance du secteur de l'élevage. Parmi ces programmes prioritaires, figure le Programme d'Appui à l'aviculture.

Dans le cadre de ce programme, trois dossiers d'identification de projets ont été élaborés par le Ministère des Ressources Animales. Il s'agit du :

- projet de l'élevage familial des poules ;

- projet de développement et de promotion de l'élevage de la pintade ;

- projet de relance de l'aviculture moderne.

13 Document de relance du secteur de l'élevage ; Ministère de l'élevage ; Niger ; 2002

14 Document de relance du secteur de l'élevage ; Ministère de l'élevage ; Niger ; 2002

31

La filière avicole au Niger est dominée par l'aviculture traditionnelle, malgré les investissements réalisés par l'Etat (création de centre avicole de Goudel, des stations avicoles, l'unité d'aliments de bétail,...) dans les années 1980. Cette aviculture traditionnelle ou villageoise occupe 95% de la production globale. Cependant, cette dernière avec des coûts d'intrants et d'investissement négligeables, est aisément accessible aux producteurs ruraux mais elle ne favorise pas la production intensive de la volaille.

Par ailleurs, le contexte économique du secteur avicole moderne nigérien se caractérise par des indicateurs ci- dessus :

- de plus en plus, les coûts de production de l'oeuf augmentent car les vielles poules consomment davantage d'aliment et pondent moins d'oeufs. Dans la chaîne de production, l'alimentation représente 45 à 50% des coûts variables pour produire des poulets de chair et 85 à 86% des coûts variables pour la production d'oeufs,

- en 2006, le Niger a non seulement suspendu les importations de poussins, d'oeufs mais également détruit une partie de la production locale de poulets de chairs et d'oeufs de consommation comme mesure de protection contre le risque de la grippe

aviaire. Actuellement en 2007, les exploitants de fermes sont dans une phase de léthargie et de reconstitution de leur cheptel aviaire,

- la concurrence des oeufs en provenance des pays tels le Burkina Faso, le Nigeria ou le Ghana pour une valeur estimée à 960 millions Fcfa en 200315.

La croissance prévue pour la demande des produits avicoles est influencée par un taux de croissance démographique au Niger de 3,3% en 2006, du taux d'urbanisation des villes et surtout les perspectives d'une hausse considérable de la demande intérieure et sous régionale. En effet, ces caractéristiques constituent des facteurs motivants pour les exploitants des fermes avicoles.

Au Niger, la commercialisation et la consommation des produits avicoles sont surtout liées au contexte social résultant des événements exceptionnels tels les fêtes religieuses (Ramadan), les mariages, les baptêmes,....

15 MAIZAMA Dambagi Gilbert, SANAKO Fatokoma, BEIDOU Adamou, GANAHI Abdou ; Repères pour un développement de la filière avicole moderne au Niger ; Ministère des Ressources Animales ; Niger ; 2003

32

II. Justification du projet

Au Niger, la production avicole est dominée par une aviculture traditionnelle ou villageoise représentant 95 % de la production nationale. La filière avicole révèle en effet d'importantes potentialités au regard des besoins du marché.

Toutefois, le désengagement de l'Etat vers les années 1990 et l'apparition de la grippe aviaire en 2005 a occasionnée la fermeture et/ ou le ralentissement des activités de plusieurs fermes avicoles.

Le choix de l'élevage de volaille se justifie alors dans un contexte économique et social devenu à nouveau favorable à cette activité au regard aujourd'hui de l'accroissement démographique galopant des centres urbains. Tout ceux-ci contribueront à augmenter la demande alimentaire en viande de volaille dans les villes.

Le projet d'installation de ferme avicole moderne constitue alors une alternative importante. Pour relancer la filière avicole, ce projet va orienter ces activités vers une augmentation de la production locale des produits avicoles. En d'autres termes, il contribuera également à la modernisation de l'aviculture par l'intensification de la production, suivi d'un maximum de contrôle sanitaire mais aussi à la réduction de la malnutrition due à l'insuffisance des protéines et au delà, la sécurité alimentaire.

III. Conception d'un modèle d'analyse de projet

3.1 Question de recherche

La question de recherche de notre étude est la suivante : comment mettre en place un projet

de ferme avicole moderne susceptible d'apporter une rentabilité pour le promoteur.

3.2 Hypothèse de l'étude

La rentabilité d'un projet d'installation de ferme avicole moderne dépend de trois (3)

paramètres :

- la conception de l'étude de faisabilité du projet ;

- la qualité du management aussi bien stratégique qu'opérationnel ;

- l'environnement externe : crises sociales, politiques et concurrentielles.

Dans cette étude, nous considérons l'hypothèse selon laquelle une étude de faisabilité efficace du projet détermine à priori la rentabilité financière et économique de celui- ci.

33

3.3 Définition des variables de l'étude 3.3.1 Les variables explicatives

La conception du projet va permettre de réaliser une étude détaillée à travers les variables ou études suivantes : commerciale, technique, organisationnelle, financière et économique.

En principe, ces cinq (5) variables permettent de déterminer la rentabilité et la viabilité du projet de ferme avicole.

Ainsi, ces variables se présentent comme des variables explicatives ou indépendantes de la rentabilité considérée comme la variable expliquée ou dépendante.

3.3.2 La variable à expliquer

L'étude de faisabilité détaillée permet fondamentalement de déterminer la rentabilité et la viabilité du projet. C'est pourquoi, la variable « rentabilité (R) » est considérée dans cette étude comme la variable expliquée par rapport à toutes les autres variables explicatives.

3.4 La construction du modèle d'analyse 3.4.1 Les indicateurs des variables

Les indicateurs sont des critères de mesure de la performance d'une activité. Ils peuvent être d'ordre quantitatif comme qualitatif.

Dans cette étude, les indicateurs jugés pertinents peuvent être classés à deux (2) niveaux:

- les indicateurs caractéristiques de la conception du projet : c'est à dire les indicateurs qui apprécient la qualité des différentes études effectuées ;

- les indicateurs appréciant la viabilité et la rentabilité du projet.

34

Variables explicatives de la conception

Indicateurs

Etude commerciale

Offre

· Production des produits avicoles

· Prix pratiqués sur le marché

· La qualité des produits offerts

· Nombre de concurrents sur le marché Demande

· Taux d'évolution du marché

· Différents segments du marché

· Fréquence et période des achats

· Taille du marché

Etude technique

· Types d'installations techniques

· Régime alimentaire des poulets

· Les races des poussins

· Le lieu d'implantation du projet

· Le programme de production

Etude institutionnelle et Organisationnelle

· Statut juridique du projet

· Les fonctions principales

· Les différents postes de travail

· Le nombre du personnel et leur compétence

· Le processus du recrutement

Etude financière et économique

· La valeur actualisée nette (VAN)

· Le taux de rentabilité interne (TRI)

· Le taux de rentabilité économique (TRE)

· La valeur ajoutée supplémentaire (VAS)

 

Tableau 1 : variables explicatives et indicateurs de l'étude

16 LEYE Serigne Mamadou Bousso ; Projet d'installation d'une ferme moderne de production et de conditionnement de lait à Mboro dans le département de Thiès ; Cesag ; 2004

35

Remarque :

Il faut également préciser que les indicateurs commerciaux, techniques et/ ou organisationnels convergent tous vers l'atteinte de la rentabilité financière et économique (VAN, VAS, TRI, TRE) du projet.

Les indicateurs de rentabilité identifiés servent à mesurer la faisabilité financière et économique du projet de ferme avicole à travers :

- la valeur actualisée nette (VAN,

- le taux de rentabilité interne (TRI),

- le taux de rentabilité économique (TRE),

- la valeur ajoutée supplémentaire (VAS).

3.4.2 Présentation du modèle d'analyse

Il s'agit de traduire la relation mathématique qui existe entre l'étude de faisabilité ou la phase de conception (variables explicatives) et la rentabilité du projet (variable expliquée) en utilisant le modèle d'analyse suivant :

R = f (C)

= f [Etudes (commerciale, technique, institutionnelle et organisationnelle, financière et économique)]

Avec :

R = rentabilité (VAN, VAS, TRI, TRIE)

C = conception

36

Variables Explicatives
(Conception)

Variable Expliquée (Rentabilité)

· Valeur actualisée
nette (VAN)

· Taux de rentabilité
interne (TRI)

· Valeur actualisée supplémentaire (VAS)

· Taux de rentabilité économique (TRE)

· Etude de marché

- définition des besoins du marché, - définition de la clientèle,

- élaboration du plan marketing.

· Etude technique

- choix des installations techniques, - choix du lieu d'implantation,

- détermination du volume de

production.

· Etude organisationnelle

- définition des fonctions,

- mise en place de l'organigramme, - planification des ressources.

· Etude financière

- Elaboration de compte d'exploitation,

- Elaboration de plan de trésorerie,

- Elaboration de plan de financement.

· Etude économique

- détermination des effets directs,

- détermination des effets indirects.

Figure 2 : modèle d'analyse de la rentabilité du projet

En effet, cette relation mathématique exprime que la rentabilité du projet (R) est fonction de l'efficacité de la phase de conception(C) ou l'étude de faisabilité avec l'hypothèse que toutes les autres variables externes (qualité du management et l'environnement externe) sont considérées comme constantes dans ce modèle.

Ainsi, la présentation du modèle peut également être représentée au moyen des phases d'études de faisabilité de projet suivant :

37

Etude institution nelle

Etude Commerci ale

Etude Financière

RENTABILITE
DU PROJET

Etude Économi que

Etude Technique

Etude organisatio nnelle

Figure 3 : schéma d'analyse de projet simplifié

3.5 La méthodologie de l'étude

3.5.1 Les approches méthodologiques de recherche

Deux (2) approches méthodologiques en matière de recherche ont été utilisées dans le cadre de ce travail. Il s'agit d' :

- un travail de terrain auprès d'une ferme avicole privée à la périphérie de la ville de Niamey et des services de l'administration compétents en matière de conception de projet ;

- une consultation des sources secondaires (documents et études, revues spécialisées et les recherches universitaires) réalisées sur l'aviculture moderne au Niger.

3.5.2 Les instruments de recherche d'informations

L'instrument de recherche d'informations utilisé dans cette étude est essentiellement composé d'un guide d'entretien soumis à un exploitant d'une ferme avicole privée au niveau de la ville de Niamey.

38

3.5.3 Le choix de la ferme avicole

La présente enquête porte sur un produit (poulets de chair ou oeufs) de grande consommation qui a connu ces deux (2) dernières années une récession des activités des fermes avicoles dues à l'apparition de la grippe aviaire.

Ceci va nous orienter à l'utilisation d'un échantillon de convenance et non probabiliste ou empirique. Il s'agit là d'un échantillon occasionnel justifié par le lancement d'un nouveau projet avicole.

Dans ce contexte, nous avons ciblé une ferme avicole privée à la périphérie de Niamey compte tenu que cette dernière constitue notre source d'information concernant les prix pratiqués, les fréquences d'achat des clients et les besoins en aliments de volaille et les équipements et matériels....

Par souci d'efficacité, nous avons soumis un guide d'entretien aux dirigeants d'une ferme avicole privée.

3.5.4 Les méthodes de recueil des données

Lors de l'étude de faisabilité de la ferme avicole, les informations ont été recueillies à l'aide de deux (2) méthodes :

- la recherche documentaire sur les fermes avicoles qui est guidée par les thèmes de recherche au niveau de la faculté d'agronomie de Niamey et les divers documents et études réalisées sur les fermes avicoles modernes au niveau de l'Institut National de Recherche Agronomique du Niger (INRAN) et du Ministère des ressources animales ;

- la partie pratique sur le terrain qui a permis d'identifier et de recenser les infrastructures et les équipements d'exploitation d'une ferme avicole et également de vérifier certaines informations surtout celles relatives aux prix du matériel d'exploitation et de la commercialisation des produits avicoles.

39

PARTIE II

précédent sommaire suivant