WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Problématique de l'audit interne dans la gestion des Entreprises publique en République Démocratique du Congo, cas de la SNCC

( Télécharger le fichier original )
par David Assoly Nzoho
ISC Kisangani - Graduat 2009
Dans la categorie: Economie et Finance
  

précédent sommaire suivant

I.3.1. AUDIT ET CONTROLE

Le terme contrôle est fréquemment associé à celui d'audit ; la différence entre les deux notions peut s'expliquer par référence à la théorie des ensembles puisque la mise en oeuvre de l'audit implique de procéder à différents contrôles.

L'audit englobe ainsi l'ensemble des procédures et techniques de contrôle constituant l'examen approfondi par un professionnel et reposant sur une méthodologie. Le contrôle se présente donc comme un outil d'audit, néanmoins ce dernier comprend une opinion qui est le résultat des contrôles.

I.3.2. AUDIT ET CONSEIL

La distinction entre audit et conseil ne peut s'opérer que par une analyse préalable ayant le caractère de la mission qui est dévolue à l'auditeur et du lien entre auditeur et audité.

v si en revanche le lien entre auditeur et audité est contractuel, l'audit peut déboucher sur le conseil.

v Si par contre la mission est légale, l'audit ne peut pas en principe déboucher sur le conseil.

Toute fois, l'audit ne peut pas être assimilé au conseil du fait que ce dernier n'est qu'un complément facultatif d'un travail préalable d'audit et dont l'aboutissement réside dans l'expression d'une opinion.

I.3.3. AUDIT ET REVISION

La divergence entre audit et révision impose au domaine d'application le plus répandu de l'audit et de la comptabilité pour s'en rendre compte que la révision comptable est l'appellation ancienne de l'audit comptable.

Certes que même si l'audit est largement synonyme de révision comptable, il se détache commodément du contexte auquel la révision reste davantage liée.

I .4. OBJECTIFS, CHAMPS D'ACTION ET TYPOLOGIE DE L'AUDIT

INTERNE

I.4.1. OBJECTIFS

De nombreux auteurs proposent de classer les objectifs de l'audit interne en trois niveaux selon qu'ils intéressent la régularité, l'efficacité et la conformité aux règles et procédures ou la pertinence de la politique générale de l'entreprise.

1. LA REGULARITE

A ce niveau, l'auditeur interne s'attache à vérifier que :

v les instructions de la direction générale et les dispositions légales et réglementaires sont appliquées correctement.

v les opérations de l'entreprise sont régulières

v les procédures et les structures de l'entreprise fonctionnent de façon normale et qu'elles produisent des informations fiables.

v le système de contrôle interne remplit sa mission sans défaillance.

Cet audit de régularité peut aussi s'appeler audit de conformité

2. L'EFFICACITE

A ce niveau, l'auditeur interne ne se contente pas uniquement de vérifier la régularité, la conformité de l'entreprise aux référentielles interne et externe mais il se prononce sur la qualité de ses réalisations en terme d'efficience et d'efficacité.

L'auditeur cherche ici un écart entre résultat et objectif, c'est-à-dire un écart entre le but choisi et l'effet produit mais aussi le « pourquoi » de cet écart et le « comment » réduire.

3. LA PERTINENCE

La pertinence est une affaire de la direction générale puisqu'elle est tenue à vérifier la mesure dans laquelle les choix aboutiront effectivement aux effets recherchés.il faut noter qu'a chaque niveau d'objectif poursuivi correspond un type d'audit interne à savoir :

v l'audit comptable et financier

v l'audit opérationnel

v l'audit de management ou direction.

précédent sommaire suivant