WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Du soin à  la violence


par Charlène B
IFSI - Infirmière 2003
Dans la categorie: Biologie et Médecine > Psychologie et neuropsychologie
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

B) LE SOIGNE DIT "PATIENT" :

Le soigné dit "patient", dérivé de sa racine latine patiens: "celui qui souffre", est une "personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin."7(*) Le patient est une personne à la recherche d'un meilleur état de santé et ceci par le biais de la médecine et donc des soignants qui l'entoure dans cet objectif. Mais qu'est ce que la recherche d'un meilleur état de santé ? D'après une définition universelle de la santé selon l'OMS : « la santé est un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. La possession du meilleur état de santé qu'il est capable d'atteindre constitue l'un des droits fondamentaux de tout être humain, ...». La santé, est donc un droit primordial de tout être humain et doit être accessible à tous.

Le patient est une personne avant tout et chaque personne à sa propre histoire, sa personnalité et ses émotions, c'est pourquoi chaque soin, chaque prise en charge est individualisé et qu'il n'existe pas de soins ou de prise en charge commune, tout est personnalisé. En particulier, chaque patient psychiatrique est différent, c'est ce qui fait la complexité de la prise en charge et peut être encore plus avec ce type de patient.

La maladie mentale :

" Par maladie mentale, on désigne l'ensemble des problèmes affectant l'esprit. En fait, il s'agit de manifestations d'un dysfonctionnement psychologique et souvent biologique. Ces perturbations provoquent différentes sensations de malaises, des bouleversements émotifs et/ou intellectuels, de même que des difficultés de comportement."8(*)

Les maladies mentales regroupent une multitude de pathologies différentes, de la dépression à la schizophrénie en passant par les phobies ou encore la maladie d'Alzheimer pour lesquelles il existe autant de prise en charge différentes. C'est ce qui fait sa difficulté.

C) LA RELATION SOIGNANT-SOIGNEE:

Dans la relation, "c'est le lien créé par la parole entre les personnes qui est mis en valeur".9(*)

La relation soignant-soignée est "l'interaction entre deux personnes se trouvant dans une situation de soins à chaque fois renouvelée par ce qu'elle offre d'inconnu, de complexe et d'imprévisible. Elle est le fondement de la prise en charge globale du patient." 10(*) La relation soignant-soigné est par définition: "le fondement de la prise en charge globale" et c'est ce qui fait son importance dans la profession mais c'est aussi ce qui fait sa difficulté. En effet, la relation soignant-soigné est intimiste, car comme le dit l'auteur T. AMOUROUX, " La démarche soignante vise à réintroduire ou conserver ce qui caractérise un malade et nous entraîne nécessairement dans une relation d'intimité."11(*) Cela signifie, à mon sens, que cette relation est difficile à mettre en place car une intrusion dans la vie intime du patient est nécessaire. En effet, nous le voyons dans le désarroi, dans la nudité, nous le touchons et donc entrons dans sa plus grande intimité. Dans la relation de soins, il y a deux protagonistes, un soignant et surtout un patient sans qui la relation est impossible.

La communication est importante dans l'élaboration d'une relation soignant-soigné

- laquelle fait d'un patient un individu à part entière - et permet une mise en confiance dans les soins pendant leur réalisation. Une mauvaise communication entre un soignant et un patient peut donc être à l'origine d'une mauvaise relation soignant-soigné.

- La relation soignant-soigné et la psychiatrie:

Dans la situation décrite plus haut, on s'aperçoit que la relation entre les soignants et le patient est difficile. Dans la définition de la relation, la notion de "lien" est intéressante. En effet, la probable présence de délire, d'hallucination, comme dans ma situation, rend difficile la création de ce lien car seul le patient les voit. Et la définition de la relation soignant-soigné nous démontre bien que celle-ci peut avoir un côté intimiste. C'est cette intimité qui est difficile à percer du fait justement de ces hallucinations ou délires.

De plus, la communication avec une personne atteinte d'une pathologie psychiatrique peut être plus difficile aussi du fait de sa pathologie. Elle peut empêcher ce" lien" et avoir pour conséquence, d'après A.MAURANGES, de rendre le patient "objet de soins". Pour le patient, ce statut peut être vécu comme une violence et lui enlever toute confiance en lui. C'est donc toujours par défense, afin de préserver ce qui lui est cher, qu'il peut y répondre par la violence.

* 7 Wikipédia.org

* 8 http://www.fondationdesmaladiesmentales.org

* 9 psychologie clinique en soins infirmiers, Séverine Rézette, édition Masson

* 10 Dictionnaire des soins infirmiers et de la profession infirmière Par Amiec Recherche, édition Masson,

* 11 http://www.syndicat-infirmier.com/Relation-soignant-soigne-respecter.html, T.AMOUROUX,

Art:" Relation soignant-soigné : respecter la personne malade" paru dans Espace éthique, La Lettre 15-16-17-18, hiver 2001-2002

précédent sommaire suivant