WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Contribution à  l'étude de la croissance du Pagellus acarne (Risso, 1826) dans la baie de Bou-Ismail

( Télécharger le fichier original )
par Abdelali Berkani
Ecole nationale supérieure des sciences de la mer et de l'aménagement du littoral Algérie - Diplôme d'études universitaire appliquées 2011
Dans la categorie: Sciences
  

Disponible en mode multipage

    ..ÈÚÔ~Ç 4.ØÇÑÞã~Ï1Ç k.ÑÆÇÒÌ1Ç k.Ñ.ãÌ1Ç

    République Algérienne Démocratique et Populaire

    íãáÚ1Ç ËÍÈ1Ç j í11Ç ã.áÚÊ~Ç ÉÑÇÒ

    Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

    áÍlÓ1Ç ~Æ~Ê J ÑÍÈ~Ç ã9áÚ~ 17áÚ~Ç ;1äØ11Ç

    4ÓÑÏã.Ç

    Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Mer et de l'Aménagement du Littoral

    Mémoire de fin d'études en vue de l'obtention du diplôme d'études
    universitaire appliquées (DEUA) en sciences de la mer et de
    l'Aménagement du Littoral

    Thème :

    Contribution à l'étude de la croissance du Pagellus acarne (Risso, 1826) dans la baie de Bou Ismail.

    Présenté par : Enseignante:

    Berkani Abdelali Mme OUABADI. T.

    Année Universitaire :

    2010-2011

    Sommaire

    Introduction

    1

    Chapitre I : Généralités

    2

    1.1. Situation géographique de la Baie de Bou Ismail

    2

    1.2Cdu ilieu

    2

    . aractéristiques physiques m

     

    2. Pdu de Bou Haroun

    3

    résentation port

     

    3. Présentation de étudiée

     

    l'espece

    4

    3.1. Présentation de la famille des Sparidés

    4

    3.2. Position systématique

    .4

    3. 3. Noms vernacuculaires

    6

    4.Répartition géographique ....

    ... .6

    5. Régime alimentaire

    .. .6

    6.Reproduction

    7

    : et traitements au

    8

    Chapitre II Echantillonnage laboratoire

     

    1. Méthodes d'étude

    8

     
     

    es tailles

    8

    1. 1. Fréquenc

     
     
     

    1.2. Calcul des tailles moyennes

    9

     
     

    1. 3. Etude du sex ratio

    10

    2. Résultats

    ... 11

    2.1. Fréquences-tailles

    11

    2.2. Les tailles moyennes

    13

    2.3. Le sex-ratio

    ...................13

    Chapitre III : Etude des paramètres biologiques ...

    14

    1. Etude de l'age

    ... 14

    1.1Méthode indirecte dedétermination de l'age

    ....14

    Méthode de Bhattacharya (1967)

     

    1.2. Résultats et discussion

    15

    2. Étude de la croissance

    21

    2.1 Croissance linéaire de Von Bertalanffy (1938)

    21

    - Estimation des parametres de croissance à l'aide du logiciel FISAT II version (1.2.0)

     

    2.1.1. Résultats

    22

    2.1.2. Discussion

    27

    2.2 Relation taille-poids

    27

    2.2.1 Méthode d'étude

    .27

    2.2.2. Résultats

    30

    2.2.3 Discussion

    32

    2.3. Croissance pondérale

    33

    2.3.1 Méthode d'étude

    33

    2.3.2. Résultats

    33

    2.3.3 Discussion

    35

    Introduction

    Introduction

    Introduction

    Du fait de sa position dans le bassin méditerranéen, avec plus de 1200 Km de côte, l'Algérie est riche en stock plurispécifique et spécialement en petits pélagique, ces derniers constituent un potentiel halieutique important le long de la cote algérienne (Klouch, Kheloui, 2010).

    Parmi les ressources halieutiques dont dispose l'Algérie, la famille des Sparidés qui présente un potentiel économique considérable, est largement représenté dans les captures des petits métiers et des chalutiers (Harchouche, 1988).

    Parmi les représentants de cette famille, Pagellus acarne, connu sous le nom de (mafroune) a fait l'objet de plusieurs recherches dans différentes régions, portant sur la biologie (croissance, sexualité et régime alimentaire) : (Lamrini, 1983 et 1988 ; Andoloro 1982 et 1983, in Kamar,

    2000) ; (Mennes, 1985 ; Stergiou et al., 1997 ; Pajuelo & Lorenzo, 2000, in Coelho et al., 2005); Harchouche, (1988); Benadda et Kaced, (1994) ; Brahimi, (1998) ; Rizkalla et al., (1999); Dahamni, (2000) ; Kamar , (2000) ; Arculeo et al., (2000) ; Coelho et al., (2005). Kheloui et

    Klouch ;(2010).

    Ainsi la présente étude s'articule autour de 3 chapitres :

    · Le premier chapitre est consacré à la présentation de la zone d'étude ainsi que l'espèce étudiée ;

    · Le deuxième chapitre est relatif à l'échantillonnage et aux différents traitements au laboratoire ;

    · Le troisième chapitre est réservé à la détermination des paramètres biologiques, à savoir l'âge, la croissance, et les mortalités

    Chapitre premier

    < Généralités>>

    Chapitre I : Généralités

    1. Présentation de la zone d'étude :

    La Baie de Bou Ismail, anciennement appelée Castiglione, est l'une des plus importante baie de la côte algérienne car elle abrite plusieurs ports d'importance économique notamment le port de Bou Haroun.

    1.1. Situation géographique de la Baie de Bou Ismail :

    Située dans la partie centrale du littoral algérien, à 50 km à l'Ouest d'Alger dans la wilaya de Tipaza, entre 2°25' à l'Ouest et à 2°55' à l'Est.

    La baie est limitée par de la pointe de Cap Caxine (Ras Acrata) à l'Est de Sidi-Fred], et par le Mont Chenoua à l'Ouest, par la plaine de la Mitidja au Sud et la mer méditerranéenne au Nord. (Figure 1).L'ouverture de la baie de Bou-Ismail est d'environ 40 Km, et s'oriente du Sud-Ouest à Nord-Est. Cette baie couvre une surface de l'ordre de 350 Km2. (Braik, 1989, in Haddouche, 2003).La baie est le réceptacle d'oued à régime irrégulier : Mazafran, Nador et Béni-messous. (Khaouni, 2003).

    Figure 1. Situation géographique de la baie de Bou Ismail ( Google Earth, 2009).

    1.2. Caractéristiques physiques du milieu :

    Le plateau continental de la baie de Bou Ismail, étant très étroit, atteint un maximum de
    13Km au niveau du mont Chenoua, et un minimum de 3Km entre Sidi Fred] et Alger,
    couvrant une surface de 509Km, dont 70% sont consacrés au chalutage (Chavance et

    Girardin, 1986). La largeur moyenne du plateau continental est estimée au maximum à 55Km.

    La couverture sédimentaire provient de l'érosion continentale et sous marine ainsi que de la production biologique.

    La baie de Bou Ismail est caractérisée par un climat sub-humide, avec des étés chauds et secs et des hivers tempérés doux et humides (Office National de la Météorologie O.N.M, 2003).

    Les mesures effectuées par Haddouche, (2003), et Khaouni, (2003) dans la baie de Bou Ismail, montrent que les températures des eaux superficielles sont de 22 à 24°C en juin et juillet, et de 16.4 et 18.5°C au mois de mars et mai. Concernant la salinité, elle se situe entre 36.3 Psu à 37.6 Psu avec une moyenne de 36.8 Psu pour le mois de mars, et entre 23.5 Psu et 37.2 Psu avec une moyenne de 35.65 psu pour le mois de mai.

    2. Présentation du port de Bou Haroun :

    Le port de Bou Haroun est situé à 45 Km à l'Ouest d'Alger au centre de la baie de Bou Ismail. Orienté Nord-est ce port ne possède aucun abri naturel. Il est classé comme le premier port de pêche dans la région centre E.G.P.A.P, (2006)

    La zone de pêche de Bou Haroun est comprise dans la vaste baie de Bou Ismail, en 1981, les coordonnées géographiques relevées sur le port sont de 2° 39'50»de longitude Est, et de 36°37' de latitude Nord. L.E.M, (2005)

    Figure 2. Situation géographique du port de Bou Haroun (Google Earth, 2009).

    Ce port présente :

    - La facilité de commercialisation sur Alger.

    - La population locale qui compte plusieurs familles de pêcheurs depuis des générations. - La présence des services de réparation.

    - Son bon emplacement par rapport aux zones de pêches de côtes algériennes.

    Selon le C.N.D.P.A, (2007) la flottille au port de Bouharoun est passée de 170 unités en 1999 à 227 unités en 2006, avec une légère diminution du nombre des chalutiers de 2002 à 2006 suite à la saturation de ce port, mais selon Bachouche, et al (2007) le port de Bouharoun abrite que 22 chalutiers, 50 sardiniers et 60 petits métiers.

    3. Présentation de l'espèce étudiée :

    3.1. Présentation de la famille des Sparidés :

    La famille des sparidés est une famille de poissons osseux (téléostéens) comprenant près de 38 genres (Nelson, 2004).

    Le nom de cette famille est dérivé du mot grec Sparoïdes (qui veut dire poisson à tête dorée). Communément appelés « brèmes de mer », les sparidés se caractérisent par un corps oblong, comprimé sur les flancs et portant des écailles cténoïdes. Ils présentent une seule nageoire dorsale longue, en partie épineuse, des pectorales généralement longues et pointues, deux pelviennes thoraciques, une nageoire annale et une caudale fourchue.

    Les dents bien développées sont différenciées en dents coniques (caniniformes), aplaties (incisiformes) ou en pavé (molariformes) La dentition des sparidés constitue une clé de détermination des genres et des espèces. (Fischer et al, 1987).

    3.2. Position systématique :

    Grâce aux avancées de la biologie moléculaire, les caractères retenus dans les classifications ont atteint une diversité étonnante. En effet aux observations morphologiques ou anatomiques classiques (la forme des écailles, la nature du tissu osseux, l'allure des mâchoires ou le squelette) s'ajoutent des caractères moins apparents, contenus dans la séquence de grosses molécules biologiques (protéines, ADN, ARN) (Léopold, 2004.in kheloui et al 2010)

    La classification phylogénétique des Ostéichtyens a été retenue pour le présent travail selon (Lecointre et Le Guyader, 2001)

    Règne : Eukaryota

    Sous-Règne : Metazoa

    Phylum : Chordata

    Sous-Phylum : Craniata

    Embranchement : Vertebrata

    Super-Classe : Gnathostoma

    Classe : Osteichthyes

    Sous-Classe : Actinoptérygii

    Super-Ordre : Teleosteei

    Ordre : Perciformes

    Sous-ordre : Percoidei

    Famille : Sparidae

    Genre : Pagellus Valenciennes, 1830

    Espèce : acarne Risso, 1826.

    Figure 3. Morphologie de Pagellus acarne.( Kheloui et al., 2010)

    3. 3. Noms vernacuculaires :

    Harchouche, (1988) note que les noms vernaculaires de ce poisson sont nombreux et diffèrent d'un pays à un autre (tableau 1).

    Tableau 1- Noms vernaculaires de Pagellus acarne dans différents pays.

    Pays

    Noms vernaculaires

    Algérie

    Mafroune, Besoug

    Maroc

    Besoug, Bouka. Bogue

    Tunisie

    Mourjane

    Angleterre

    Axillary seabream

    France

    Pageot acarné, pageot blanc

    Espagne

    Aligote, Besugo

    Italie

    Pagello bastardo

     

    4 .Répartition géographique :

    Pagellus acarne présente une large distribution géographique ; il se rencontre en Méditerranée, dans les côtes Est de l'océan Atlantique du Golfe de Gascogne au Sénégal, au niveau des Açores, Madère, des îles Canaries et du Cap-Vert. (Parenti et al, 2004 in. Kheloui et al, 2010).

    Le pageot blanc est une espèce démersale rencontrée sur des fonds variés, principalement sableux et sablo-vaseux jusqu'à 500 m de profondeur mais il est plus commun entre 40 et 100 m de profondeur (Coelho et al., 2005).

    5.Régime alimentaire :

    Selon Fischer et coll. (1987), Pagellus acarne fait partie des espèces omnivores à prédominance Carnivore.

    L'alimentation de Pagellus acarne consiste principalement en crustacés (proie préférentielle), poissons téléostéens et échinodermes, en plus des petites quantités de céphalopodes et de polychètes Selon les mêmes auteurs, le régime alimentaire diffère selon la taille des individus. D'après les annélides polychètes constituent souvent le groupe le plus représenté parmi les proies, quelque soit l'âge du poisson et la saison. (Harchouche, 1988) in (kheloui et al., 2010)

    La composition du régime alimentaire dépend de l'abondance saisonnière et la disponibilité des proies dans le milieu ; Rizkalla et al.,1999).in( Arkoub et al., 2010)

    6. Reproduction :

    Pagellus acame est caractérisé par un hermaphrodisme de type protandrique ;(les individus sont mâles au début de leur vie, et deviennent femelles en vieillissant) (Arculeo et al., 2000). Il existe également des mâles et des femelles à développement direct.

    Le cycle sexuel de P.acarne est long ; ce poisson a une reproduction assez étalée dans le temps (Harchouche, 1988). Il présente une reproduction intermittente, de juin à septembre en Méditerranée occidentale et de septembre à novembre en Méditerranée orientale (FISCHER et al., 1987). L'intensité maximale de la reproduction se situe entre juillet et septembre pour les deux sexes (Andaloro, 1982 ). En baie d'Alger elle a été déterminée au mois de mai par Harchouche, (1988).

    La taille à la première maturité sexuelle de Pagellus acarne a été estimée à 19,85 cm au Maroc par Lamrini (1988) et à 18,3 cm en baie d'Alger (Harchouche, 1988).

    Chapitre deuxième

    < Echantillonnage et traitements au laboratoire»

    Chapitre II : Echantillonnage et traitements au laboratoire

    Dans le domaine des recherches halieutiques le mode de prélèvement des échantillons est une phase importante, car il n'est pas facile d'obtenir un échantillon qui soit représentatif de la population étudiée. Il constitue l'un des problèmes les plus difficiles à résoudre pour le scientifique dans le but d'obtenir les paramètres biologiques (kheloui et al., 2010 in Dahamni, 2000).

    Les données de Pagellus acarne utilisées dans la présente étude proviennent des échantillonnages effectuées durant la période s'étalant du 11 mars au 27 avril 2011. Ces échantillons ont été achetés au niveau du point de vente d'un pécheur à Bologhine qui s'approvisionne au port de Bouharoun.

    284 individus de Pagellus acarne ont fait l'objet de cette étude. Ils mesurent entre 8.5 et 24 cm et sont réparties en 111 mâles, 117 femelles, et 57 indéterminés (tableau 2 en p). Notre échantillon comporte surtout les tailles moyennes qui sont les plus représentatives.

    Les poissons ont été mesurés, ce qui nous a permis d'établir la distribution de fréquencestailles de l'échantillon et de calculer sa taille moyenne. Les mesures et les pesées serviront par la suite à l'étude de la croissance linéaire et pondérale , l'étude de l'age ; Les poissons ont été ensuite disséqués, afin de déterminer les sexes et d'étudier le sex-ratio .

    1. Méthodes d'étude

    1. 1. Fréquences-tailles

    ? Mensurations et pesées

    Il existe de nombreuses mensurations possibles pour un poisson. Nous avons effectué sur chaque individu 3 types de mesures (au millimètre près) à l'aide d'une règle à butoir appelée également ichtyomètre (figure 4). Ces mesures sont définies comme suit :

    LT, longueur totale du poisson ; comprise entre l'extrémité de la bouche et l'extrémité de la nageoire caudale .

    Ls, longueur standard ; prise de la bouche jusqu'au niveau de l'origine des rayons de la nageoire caudale.

    LF, longueur à la fourche ; prise du bas du maxillaire jusqu'au creux de la fourche

    Seule la longueur à la fourche LF a été utilisée pour les études ultérieures car selon Korichi (1988), cette longueur réduit les risques d'erreurs de mesure.

    Figure 4. Différentes mensurations effectuées sur Pagellus acarne.

    Afin de déterminer le poids des individus, ceux-ci ont été pesés au gramme près à l'aide d'une balance de précision. Ainsi, les poids totaux (Wt), et les poids éviscérés (We) sont relevés .

    · Les mesures effectuées ont permis de calculer la taille moyenne des males et des femelles et l'intervalle de confiance

    1.2. Calcul des tailles moyennes

    LF~= Ó ni.LF~

    N~

    LF ?= Ó ni.LF?

    N?

    LF : longueur à la fourche de chaque classe de taille ni : effectif de chaque classe de taille

    N : effectif total

    · Calcul de l'intervalle de confiance

    I.C : m #177; 1.96 * S

    n

    S : écart type n : effectif.

    Nous avons utilisé un test de comparaison des tailles moyennes observées et des tailles moyennes théoriques afin de préciser le taux de signification de ces tailles moyennes.

    Le test de comparaison des moyennes est basé sur l'écart réduit calculé

    |? cal| = | ma - mb|

    Sa 2 + Sb 2

    na nb

    et : Sa2 = Ó ni * (LF - LF?)2

    N? - 1

    Sb 2 = Ó ni * (LF - LF~)2

    N - 1

    ma : taille moyenne des femelles mb : taille moyenne des mâles S2a : variance des femelles

    S2b : variance des mâles

    na et nb : nombre des femelles et des mâles respectivement.

    1. 3. Etude du sex-ratio

    Les poissons ont été disséqués pour prélever les gonades et déterminer les sexes, ce qui nous a permis d'étudier le sex-ratio. Cette étude permet d'estimer la proportion des individus de chaque sexe dans une population.

    Le sexe ratio est le nombre de mâles par rapport au nombre de femelles sur le nombre de femelles

    Sex-ratio = M / F

    F : nombre de femelles M : nombre de mâles

    Afin de vérifier le résultat obtenu, on doit utiliser un test de comparaison des pourcentages observés
    et des pourcentages théoriques en calculant l'écart réduit selon la formule de Schwartz, (1993)
    servant à préciser le taux de signification du sex-ratio global :

    |? cal | = p0 - p

    p * q
    n

    p0 : pourcentages observés

    p et q : pourcentages théoriques = 0.5%

    n : effectif total des mâles et des femelles.

    On compare la valeur de l'écart réduit ?cal à 1.96 au risque á=5%

    Deux cas de figure peuvent se présenter :- Si :?cal= 1.96 la différence est non significative entre le pourcentage des mâles et celui des femelles, c'est-à-dire qu'il y a autant de male que de femelle -Si ?cal> 1.96 la différence est significative. ( Amrani R ., Meghouche M A., 2010).

    2. Résultats :

    2.1. Fréquences-tailles

    Tous les individus (284 individus) sexes confondus et de tailles allant de 8.5 à 24 cm, sont repartis en classes de tailles avec un pas de 0.5 cm (tableau 1, figure 2).

    Tableau 2 - Fréquences-tailles des individus de Pagellus acarne de la baie de Bou-Ismaïl, échantillonnés durant la période de (mars-avril 2011).

    Cc (cm)

    Femelles
    (N)

    Male
    (N)

    Indéterminés
    (N)

    Sexes
    confondus
    (Nt)

    8.5

    0

    2

    1

    3

    9

    2

    5

    0

    7

    9.5

    0

    4

    5

    9

    10

    3

    5

    2

    10

    10.5

    3

    5

    0

    8

    11

    1

    3

    1

    5

    11.5

    1

    1

    1

    3

    12

    2

    3

    2

    7

    12.5

    3

    7

    3

    13

    13

    1

    9

    4

    14

    13.5

    5

    10

    3

    18

    14

    5

    1

    4

    9

    14.5

    8

    12

    8

    28

    15

    4

    10

    3

    17

    15.5

    2

    4

    2

    8

    16

    1

    0

    1

    2

    16.5

    4

    5

    0

    9

    17

    2

    3

    1

    6

    17.5

    3

    3

    2

    8

    18

    2

    0

    0

    2

    18.5

    2

    1

    1

    4

    19

    6

    4

    3

    13

    19.5

    2

    1

    0

    3

    20

    2

    0

    0

    2

    20.5

    1

    1

    0

    2

    21

    1

    0

    1

    2

    21.5

    2

    0

    0

    2

    22

    13

    0

    1

    14

    22.5

    1

    0

    0

    1

    23

    8

    2

    2

    12

    23.5

    15

    5

    4

    24

    24

    12

    5

    2

    19

    Effectif total

    117

    111

    57

    284

     

    Figure 5. Distribution des fréquences de tailles de Pagellus acarne en fonction du sexe séparé .

    Concernant les histogrammes de fréquences des mâles et des femelles, on distingue deux phases :

    · Première phase (de 8.5 à 15.5 cm) : les mâles sont plus abondants que les femelles dans les premières classes de tailles.

    · Deuxième phase (de 16.5 à 24 cm) : les femelles deviennent plus abondantes dans les dernières classes de tailles.

    Ces différences dans la distribution de fréquences pourraient être liées au caractère hermaphrodite protandrique de cette espèce (les individus sont mâles au début de leur vie, et deviennent femelles en vieillissant) (Arculeo et al., 2000). Concernant les individus hermaphrodites, ceux-ci sont présents dans presque toutes les classes de tailles.

    Figure 6. Distribution des fréquences de tailles de Pagellus acarne (sexes confondus)

    On remarque dans la ( figure 6) que la courbe des individus du mafroune (sexes confondus) présente 2 modes, le plus important se situe à 14.5 cm et le plus petit à 22.5 cm.

    On remarque également l'absence des individus de petite taille et de grande taille, les poissons étant triés et rangés dans des caisses selon leur calibre. Selon Harchouche (2006), les captures des bateaux ne sont pratiquement jamais représentatives de la population dans son ensemble étant donné que dans la plupart des cas, ces bateaux rejettent en mer les poissons de petites tailles.

    2.2. Les tailles moyennes :

    LF~ = 16.3 #177; 0.27 cm LF? = = 17.4#177; 0.27 cm

    D'après ces résultats, la taille moyenne des femelles de Pagellus acarne serait supérieure à celles des mâles seul le teste de l'écart réduit confirmerait se résultat. La valeur de |? cal | calculée, équivalente à 2.54 est supérieure à celle donnée par l'écart réduit au risque de (5%) (1,96) (t table) . La différence est donc significative, les femelles sont plus grandes que les mâles dans notre échantillon (2,54>1,96)

    2.3. Le sex-ratio :

    La valeur du sex-ratio pour le mafroune de la baie de Bou Ismail est de :

    Sex-ratio global = 0.85

    La sex-ratio globale serait en faveur des femelles (Sex-ratio global < 1). Afin de confirmer cette hypothèse, le test de l'écart réduit est calculé et le résultat indique une différence non significative (t calculé < t table) (0.97 < 1.96), donc il y a autant de mâles que de femelles. Néanmoins, notons que la sélectivité des engins de pêche et la répartition bathymétrique différente entre les males et les femelles interviennent dans l'accessibilité de ces derniers dans les captures.

    Chapitre troisième

    << Etude des paramètres biologiques»

    Chapitre III : Etude des paramètres biologiques

    1. Etude de l'âge :

    L'estimation de l'âge est indispensable à l'étude de la biologie et de la dynamique des populations de poissons. Cette estimation forme la base pour des calculs menant à une connaissance de la croissance, de la mortalité, du recrutement et d'autres paramètres fondamentaux de leurs populations (Laurec & Le Guen (1981), in Mahé et al., 2009).

    La détermination de l'age des poissons téléostéens peut être réalisée selon deux approches différentes :

    · Les méthodes directes : basées sur l'examen des pièces calcifiées (écailles, otolithes, épines, vertèbres), ou sur des techniques de marquages.

    · Les méthodes indirectes : basées sur l'étude des données de fréquence de tailles, telles que la méthode de (Pettersen, 1891 in Sparre et Venema, 1996), de (Bhattacharya, 1967, in sparre et Venema, 1996), de (Hasselblad, 1966 in Damir, 2008).

    1.1. Méthode indirecte de détermination de l'âge :

    ? Méthode de Bhattacharya (1967) :

    Cette méthode a été préconisée pour le traitement des données regroupées issus du laboratoire l'halieutique.

    Elle permet de décomposer une population en sous-populations, en cohortes ou classes d'age. Elle se base sur une transformation logarithmique des effectifs regroupés de taille d'égale amplitudes `h' et de centre de classes.

    On construit un graphe en portant en ordonnées pour chaque centre de classes la quantité suivante :

    Ä Log Z = Log Z(x+h) - Log Z (x)

    Avec respectivement :

    Z (h+x) : effectifs de la classe de longueur de centre de classe (X+h)

    Z (x) : effectif de la classe de longueur précédente, de centre de classe (x)

    On recherche les droites de pentes négatives, sur le graphe.

    Afin d'appliquer cette méthode, il est indispensable que l'histogramme ne contienne pas des classes de taille vides, et l'intervalle h doit être petit par rapport à chacun des écarts-types (h/ö=2.2).

    Le nombre de sous-populations correspond au nombre de droites à pente négatives obtenues, la taille moyenne de chaque sous-population se détermine en relevant graphiquement le point d'intersection de ces droites avec l'axe des abscisses :

    L moy = ? + (h/2)

    Avec :

    h : intervalle de classe

    ? : point d'intersection de la droite de pente négative avec l'axe des abscisses. L moy : taille moyenne de la composante (groupe d'age)

    Les différents paramètres (moyenne ; écart type ; variance ; effectifs) de chaque sous population sont obtenus par le logiciel `FISAT II' (Gayanilo et al ,1997).

    Les limites de confiances sont données par l'expression suivante : P = (t* s.d.) / v N Avec respectivement : Sd : écart-type, N : effectifs de la population, et t=1.96 pour á=5%.

    1.2. Résultats et discussion :

    la méthode de Bhattacharya en utilisant la méthodes manuelle (Microsoft Excel 2007) (tableau 3,4,figure7 ) et celle avec le logiciel (FISAT II, Gayanilo et al. 2005) (tableau 8, figure 9,10)

    Les données de fréquences-tailles utilisées dans la méthode de Bhattacharya à l'aide de la méthode manuelle (Microsoft Excel 2007) (tableau 3).

    Tableau 3- Données de Fréquences de tailles de Pagellus acarne dans la baie de Bou-Ismaïl.

    Cc (cm)

    Sexes confondus (Nt)

    Ln(Nt)

    ?Ln(Nt)

    8.5

    3

    1.0986

    0.8473

    9

    7

    1.9459

    0.2513

    9.5

    9

    2.1972

    0.1054

    10

    10

    2.3026

    -0.2231

    10.5

    8

    2.0794

    -0.4700

    11

    5

    1.6094

    -0.5108

    11.5

    3

    1.0986

    0.8473

    12

    7

    1.9459

    0.6190

    12.5

    13

    2.5649

    0.0741

    13

    14

    2.6391

    0.2513

    13.5

    18

    2.8904

    -0.6931

    14

    9

    2.1972

    1.1350

    14.5

    28

    3.3322

    -0.4990

    15

    17

    2.8332

    -0.7538

    15.5

    8

    2.0794

    -1.3863

    16

    2

    0.6931

    1.5041

    16.5

    9

    2.1972

    -0.4055

    17

    6

    1.7918

    0.2877

    17.5

    8

    2.0794

    -1.3863

    18

    2

    0.6931

    0.6931

    18.5

    4

    1.3863

    1.1787

    19

    13

    2.5649

    -1.4663

    19.5

    3

    1.0986

    -0.4055

    20

    2

    0.6931

    0

    20.5

    2

    0.6931

    0

    21

    2

    0.6931

    0

    21.5

    2

    0.6931

    1.9459

    22

    14

    2.6391

    -2.6391

    22.5

    1

    0.0000

    2.4849

    23

    12

    2.4849

    0.69315

    23.5

    24

    3.1781

    -0.2336

    24

    19

    2.9444

     

    Effectif total

    284

    5.6490

     

    Les études de ces différents droits de régression sont récapitulées dans le (tableau4)

    Tableau 4 - Clé âge longueur et droits de régressions méthode manuelle (Microsoft Excel 2007) de Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail.

    S /P

    Equation de droits de régressions

    Groupes d'ages

    longueurs moyennes

     
     

    (ans)

    (Cm)

     
     

    Sp1

    Y=-0.55X+0.000107

    I.

    10.17

    Sp2

    Y=-0.78X+8.65

    II.

    12.32

    Sp 3

     

    III.

    14.35

    Sp4

    Y=-1.66X+24.18

    IV.

    16.19

    Sp5

     

    V.

    18.91

    Sp6

     

    VI.

    19.7

    Sp7

     

    VII.

    21.1

    Sp8

     

    VIII.

    22.9

    Sp9

    Y=-2,76X+62,443

    IX.

    23.8

    Remarque : on n'a pas besoin de déterminé les équations des droites de régressions lorsque l'on a deux points successifs dans le négatif, on trace directement la droite.

    La figure 7 obtenue à l'aide de la méthode manuelle (Microsoft Excel 2007) donne 9 groupes d'age avec les tailles allant de : (10.17Cm -23.8Cm) est illustrée ci-dessous.

    Figure 7 - Décomposition de la distribution de fréquences de tailles de Pagellus acarne sexes confondus par la méthode de Bhattacharya(1967)

    A partir de la distribution des fréquences de taille le logiciel (FISAT II, Gayanilo et al. 2005) a été utilisé pour obtenir la clé âge longueur consignée les résultats sont représenté dans (tableau4) et dans (figures 8 et 9) qui montrent 7 groupe d'ages allant de (10,17Cm-23,8Cm)

    Tableau 5 - Clé âge longueur de Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail.

    Groupes d'ages
    (ans)

    longueurs
    moyennes (Cm)

    s.d

    Population
    (effectifs Ni)

    S .I

    I

    10.17 #177; 0.15

    1.03

    45.00

    n.a

    II

    13.32 #177; 0.13

    0.86

    34.00

    2.56

    III

    15.35 #177;0.16

    1.35

    64.00

    3.35

    IV

    17.19 #177;0.17

    1.25

    17.00

    2.65

    V

    19.31#177;0.22

    0.96

    20.00

    2.62

    VI

    21.6#177; 0.5

    1.4

    17.00

    1.63

    VII

    23.8#177; 0.12

    1.1

    55.00

    1.71

    S.d : écart type, S.I : indice de séparation

    Figure 8. Décomposition de la distribution de fréquences de tailles de Pagellus acarne sexes confondus par la méthode de Bhattacharya(1967) (FISAT II 1.2.0, Gayanilo et al2005).

    Figure 9 - Décomposition de la distribution de fréquences de tailles de Pagellus acarne sexes confondus par la méthode de Bhattacharya(1967), (FISAT II 1.2.0, Gayanilo et al2005).

    Discussion :

    La décomposition en cohortes de la méthode de Bhattacharya(FISAT II 1.2.0, Gayanilo et al2005), nous donne 7 groupes d'age, et celle faite par la main (Microsoft Excel 2007) donne 9 groupe d'ages

    Le logiciel (FISAT II 1.2.0, Gayanilo et al2005) a fait fusionner les classes dont l'effectif total et réduit

    On remarque d'après les résultats de la clé âge-longueur que les taux de croissance ne diminuent pas en fonction de l'age, cela pourrait s'expliquer par l'absence des petits et des grands individus de notre échantillonnage qui est beaucoup plus représenté par les tailles moyennes.

    Selon Sparre et Venema (1996), les données d'entrée destinées à l'analyse de Bhattacharya sont fréquemment biaisées en raison de la sélectivité des engins de pêche et du recrutement, c'est-à-dire que les petits poissons sont sous-représentés dans les échantillons de fréquence, soit qu'ils s'échappent par les mailles des filets soit qu'ils n'aient pas encore migré des zones d'alevinage vers les zones de péche

    Les tailles moyennes par groupe d'age de Pagellus acarne selon la littérature et dans différentes régions sont regroupées dans le (tableau 6).

    Tableau 6 - Clés âge-longueur de Pagellus acarne selon la littérature.

     

    Groupes d'âge (an)

    Auteurs

    Région

    Méthode
    d'observatio
    n

    0

    I

    II

    III

    IV

    V

    VI

    VII

    VIII

    IX

    Lamrini
    (1988) (Lf)

    Tanger

    -

    10.04

    13.28

    17.1

    19.57

    22.29

    25.73

    26.97

    29.
    27

    30.5

    31.5

    Harchouche
    (1988) (Lf)

    baie d'Alger

    Scalimètrie

    -

    11

    13.94

    15.39

    17.61

    20.69

    23 87

    25.
    6

    27.5

    -

    Benadda et al
    (1994)

    baie de
    Bou-Ismaïl

    Otolithométri
    e

    8.75

    12.39

    14.52

    17.93

    -

    -

    -

    -

    -

    -

    Dahamni
    (2000)

    baie de
    Bou-Ismaïl

    Otolithométri e

    -

    9.83

    12.29

    13.76

    15.86

    17.83

    19

    20.
    5

    -

    -

    .( Kheloui et al., 2010)

    baie de
    Bou-Ismaïl

    Bhattacharya (1967)

    (FISAT II

    1.2.0, Gayanilo et al2005).

    -

    -

    15.35

    16.56

    17.41

    18.73

    20.56

    -

    -

    -

    Présent
    travail (2011)

    baie de
    Bou-Ismaïl

    Bhattacharya (1967)

    (FISAT II

    1.2.0, Gayanilo et al2005).

    -

    10.17

    13.32

    15.36

    17.19

    19.31

    21.6

    23.8

     

    -

    Discussion :

    On remarque des différences notables entre les résultats des tailles moyennes obtenus par chaque auteur, autant pour la détermination du nombre de groupes d'age que pour la détermination de la taille moyenne leur correspondant. Ceci pourrait s'expliquer par l'emploi de méthodes différentes dans l'estimation de l'âge, les caractéristiques chimiques de l'eau de mer qui diffèrent d'une région à l'autre, ainsi qu'à la qualité de l'échantillonnage ainsi que le nombre. (Knudsen, 1962 ; Bernt et al., 1965 ; Chen et al., 1999, in Dahamni, 2000).

    Nos résultats sont le fruit de notre propres échantillonnages (284 individus) contrairement aux études précédente qui on compilée d'autres résultats afin d'avoir des résultats plus précise

    > On utilise les résultats de la méthode de Bhattacharya(FISAT II 1.2.0, Gayanilo et al2005). 7 groupes d'age pour la suite de notre travaille.

    > Le nombre de groupe d'age obtenue par taille moyenne est a prendre avec réserve vue le nombre faible d'effectif par taille.

    2. Étude de la croissance :

    L'estimation des paramètres de croissance est un élément essentiel pour l'application des modèles halieutiques afin de déterminer l'état d'un stock donné.

    2.1 Croissance linéaire de Von Bertalanffy (1938) :

    Parmi les modèles qui décrivent la croissance des populations, le modèle de VON BERTALANFFY (1938), est le modèle le plus utilisé dans les études de croissance en biologie des pêches, car il est très facile à l'emploi, il nécessite la connaissance de trois paramètre L8, K, t0. Il présente l'avantage de pouvoir être facilement incorporé dans des méthodes d'évaluation des stocks et particulièrement celui de BEVERTON ET HOLT (1957). (BA Ibrahima, 1988).

    Ce modèle est basé sur une hypothèse selon laquelle la vitesse instantanée de croissance est le résultat de deux processus physiologiques opposés : l'anabolisme proportionnel à la surface des organismes et le catabolisme proportionnel au volume de leur corps (poids).

    L t= L8 (1- e- k (t- t0) )

    L t : Longueur du poisson à l'instant t.

    L8 : Longueur asymptotique théorique qui serait atteinte par le poisson s'il croit indéfiniment,

    à ne pas confondre avec la taille maximale atteinte par le poisson.

    K : Coefficient de croissance ou vitesse de croissance, caractérisant la vitesse avec laquelle l'espèce croit vers sa taille asymptotique (L8).

    to : Age théorique auquel la longueur du poisson est nulle (ans).

    - Estimation des paramètres de croissance à l'aide du logiciel FISAT II version (1.2.0) :

    Recommandé par la FAO, le logiciel FISAT II est basé sur l'équation de Von Bertalanffy (1938), il permet de fournit initialement des évaluations des différents paramètres, puis il utilise des algorithmes itératifs.

    Les couples de données âge-longueur obtenus par la méthode de Bhattacharya, sont introduits dans le programmes FISAT II version (1.2.0) (Gayanilo et al, 2005).

    2.1.1. Résultats :

    La taille asymptotique L8 obtenue par logiciel FISAT II

    L8= 24.01 Cm

    La taille asymptotique L8 obtenue par la méthode de pauly (L8= Lmax /0.95)

    L8= 25.26 Cm

    La taille asymptotique L8 obtenue par la moyenne des deux (FISAT II et pauly) L8= 24.63 Cm

    Tableau 7 - Paramètres de croissance de l'équation de Von Bertalanffy obtenus par le logiciel FISAT II pour Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail.

    - Le taux de croissance : K= 0.36 / an.

    - La taille asymptotique : L8= 24.01Cm.

    - Age théorique auquel la longueur du poisson est nulle (ans) : to=0 e- k (t- t0) )

    L t= L (1-

    La détermination du L8 graphiquement par le logiciel FISAT II version (1.2.0) est représenté par la (figure 9)

    Figure 10- Courbe de croissance linéaire de l'équation de Von Bertalanffy obtenus par le logiciel FISAT II pour Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail.

    Tableau 8 - Paramètres de croissance de l'équation de Von Bertalanffy obtenus par par le logiciel FISAT II pour Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail.

    METHODES

    PARAMETRES

    Pauly

     
     

    FISAT II
    version (1.2.0)

     

    la moyenne des deux
    méthodes (FISAT II et
    pauly)

    L8 (Cm)

    25.26

     
     

    24.01

     
     

    24.63

     

    K (/an)

     
     
     

    0.36

     
     
     
     

    t0 (an)

     
     
     

    0

     
     
     
     

    Equati de

    Von Bertalon anffy

    (1938)

    L t=25.26 (1-6

    0.36

    ( t))

    L t=24.01 (1-e

    -0(

    t ))

    L t=24.63 (1- e-0.36

    ( t ))

    Les longueurs moyennes observées et théoriques aux différents groupes d'ages, obtenus avec les paramètres de croissance

    Tableau 9- Les longueurs moyennes observées et théorique obtenue par Pagéllus acarné

    Groupes d'âges

    Longueurs théoriques

    Longueurs observés

    1

    10.17

    7.44623209

    2

    12.32

    12.6412919

    3

    14.35

    16.2657622

    4

    16.19

    18.7944693

    5

    18.91

    20.5586884

    6

    19.7

    21.7895423

    7

    21.1

    22.6482799

    8

    22.9

    23.2474008

    9

    23.8

    23.6653933

    Le tableau 10 nous a permis de tracer une courbe de croissance linéaire représentant les tailles théoriques et les tailles observés de pagellus acarné (figure 14)

    Figure 11- Courbe théorique et obsevée de croissance linéaire de l'équation de Von Bertalanffy pour Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail.

    Paramètres de la croissance linéaire de Pagellus acarne selon la littérature et dans différentes régions sont regroupées dans le (tableau 10).

    Tableau 10- Paramètres de la croissance linéaire de Pagellus acarne selon différents auteurs et différentes régions.

    Auteur

    Région

    L8 (cm)

    K (an-1)

    to (ans)

    Méthode

    Andaloro (1982)

    Détroit de

    29.78*

    0.3203

    -0.26

    Wetherall et al(1986)

    in Dahamini (2000)

    Messine

    26.23**

    0.4187

    -0.22

     

    Harchouche (1988)

    Baie

    37.07

    0.1455

     
     
     
     
     
     
     

    -

     

    d'Alger

    25 05

    0.1917

    -

     
     
     

    32.80

    0.164

     
     

    Lamrini in

    Tanger

    44.07

    0.14

     
     

    Harchouche (1988)

     
     
     

    -

     

    Derdiche et al

    Béni-Saf

    24.47

    0.30

     
     

    (1990)

     
     
     
     
     

    Habib et al (1990)

    Baie d'Alger

    38.48

    0.198

    -

    Wetherall et al(1986)

    Belkessam et Issolah (1990)

    Baie Bou- lsmail

    27.65

    0.27

     

    Wetherall et al(1986)

    Benadda et Kaced (1994)

    Baie Bou- lsmail

    22.78

    0.35

    0.5

    Wetherall et al (1986)

     
     

    52.16

    0.08

    -2.23

    Ford-Walford (1946)

    Dahamni (2000)

    Baie Bou-

    32.6

    0.105

    -2.4

    Ford-Walford (1946) Abranson -

     

    lsmail

    35.86

    0.088

    -2.67

    Tomlinson(1971)

    Erzini et al (2001)

    Portugal

    32.07

    -0.2

    -2.6

     

    Coelho et al (2005)

    Sud du

    32.3

    0.18

    -2.56

     
     

    Portugal

     
     
     
     

    Kheloui et al., (2010)

    Baie de Bou Ismail

    27.55

    0.29

    0

    FISAT II

    Présente étude

    Baie de Bou

    24.01

    0.36

    0

    FISAT II

    (2011)

    Ismail

     
     
     
     

    2.1.2. Discussion :

    La taille asymptotique (L8) obtenue par la méthode de Pauly (1985) et celle obtenus par la méthode du logiciel FISAT II (1.2.0) est rapprochée.

    Les longueurs moyennes observées et théoriques aux différents groupes d'ages, obtenus avec les paramètres de croissance sont similaires, cela nous indique qu'il y a un bon ajustement entres les tailles théoriques et les tailles observées issus du FISAT II (1.2.0).

    Selon la littérature (tableau 10), la valeur de la longueur asymptotique estimée par la présente étude (L8= 24.63 Cm), est proche de celle obtenue par.( Kheloui et al., 2010) et Benadda et Kaced (1994) (dans la baie de Bou Ismail), En revanche les résultats obtenus par

    Lamrini (1988) au Maroc, et Coelho et al (2005) au Portugal, sont surestimées par rapport ànos valeurs, cela peut s'expliquer par la diversité des méthodes utilisées pour l'évaluation des

    paramètres de croissance, la sensibilité du modèle de Von Bertalanffy aux clés âge-longueur utilisées, ainsi qu'à la qualité de l'échantillonnage.

    Selon Sparre et Venema (1996), la différence des paramètres de croissance peut exister Ventre les stocks de la même espèce ; ainsi des cohortes successives peuvent se développer différemment selon les conditions du milieu.

    2.2 Relation taille-poids :

    2.2.1 Méthode d'étude :

    La relation taille-poids lie le poids d'un poisson à sa longueur, elle permet de déterminer le poids des individus dont on connait la taille ou inversement (Dubuit, 1975). Cette relation est

    Wt = a Lt

    b

    donnée par l'expression :

    Wt : Poids du poisson

    Lt : Longueur du poisson

    a : Constante

    b : Coefficient d'allométrie (coefficient de croissance relative entre le poids et la longueur).

    Par une transformation logarithmique, l'équation linéarisée se présente sous la forme : Ln Wt = b Ln LT + Ln a

    Pour étudier la croissance relative de Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail, 12 couples de valeurs (We, LF) on été retenus. L'ajustement linéaire se fait par la méthode des moindres carrés.

    Selon la valeur de b, trois cas peuvent se présenter :

    b est égal à 3, la croissance est dite isométrique ; les deux variables We et LF ont le même taux de croissance(K), le poids croit en même temps que la longueur du poisson.

    b est inférieur à 3, l'allométrie est minorante ; le poids croit relativement moins vite que la longueur,

    b est supérieur à 3, l'allométrie est majorante ; le poids croit plus vite que la taille de l'individu.

    Un test de conformité doit-être fait afin de confirmer la valeur du paramètre b :

    On compare le tcal avec le ttable :

    P= 3 pente théorique

    P0 : pente observée

    S2(Y) : variance de (y= Ln Wt)

    S2(X) : variance de (x= Ln Lt)

    n-2 : degré de liberté (d.d.l = n-2, á=5%)

    -Si t cal < t table : la différence est non significative. -Si t cal > t table : la différence est significative.

    Le (tableau-11) récapitule la distribution des poids totaux par classe de taille regroupé a partir de la série des données (échantillonnages entre la période du : du 22 mars au 10 avril 2011), nous a permet de déterminer les paramètres de la croissance relative

    Tableau- 11- Répartition des poids totaux par classe de taille( Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail).

    CC (cm)

    Wt (g)

    7.88

    10.13

    9.22

    20.09

    9.58

    29.13

    9.88

    31.65

    10.53

    29.14

    11.08

    33.11

    11.18

    34.12

    11.98

    42.14

    12.59

    30.00

    13.07

    39.00

    13.56

    46.25

    14.06

    53.00

    14.57

    40.00

    15.09

    61.92

    15.62

    66.93

    16.08

    71.93

    16.38

    76.93

    17.10

    81.94

    17.54

    86.94

    18.18

    91.94

    18.53

    96.95

    19.14

    101.95

    19.78

    110.95

    19.89

    119.95

    20.48

    129.27

    20.88

    138.60

    21.78

    147.92

    22.28

    157.25

    22.38

    166.57

    22.48

    175.89

    23.06

    185.22

    23.39

    194.54

    Chapitre III Etude des paramètres biologiques

    y = 2.344x - 2.2254
    R2 = 0.9634

    LN(Wg)

    1

    LN(Lt)

    0

    0 0.5 1 1.5 2 2.5 3 3.5

    6

    5

    4

    3

    2

    Figure 11. Courbe linéaire de la relation taille poids.

    2.2.2. Résultats :

    La valeur du coefficient de corrélation (R) est très proche de 1, ce qui traduit une forte corrélation positive entre les deux variables (Wévi, Lt)

    Les paramètres a et b et r ont été calculés, les résultats obtenus sont exprimés dans le (tableau12et 13).

    Ln Wt = b Ln LT + Ln a

    Ln a= -- 2.22 a=e -0.22 a=0.10 b=2.34 (b < 3)

    L'allométrie est minorante ; le poids croit relativement moins vite que la longueur á confirmé par le test de conformité : On compare le tcal avec le ttable (1.24<1 ,96) t cal >

    t table : la différence non significative donc le Pagellus acarne a une isométrie entre le poids éviscéré (We), et la longueur á la fourche (LF). et non pas une allométrie minorate.

    Tableau 12 -- calcule Un test de conformité tcal (á=5%)

    p-p0

    S2(Y) : variance
    de (y= Ln Wt

    S2(X) : variance
    de (x= Ln Lt

    S2(Y) /
    S2(X)

    (S2(Y) /
    S2(X) )-
    p0

    N-2

    sp0

    tcal (á= 5%)

    1.3020

    0.66

    0.54597141

    0.095732

    66

    0.17534373

    282

    0.53

    1.24

    We =0.11 * LF 2.34

    Les paramètres (a, b) ainsi que le type d'allométrie de la relation taille-poids de Pagellus acarne sont données dans le (tableau - 13).

    Tableau 13 - Paramètres de la relation taille poids pour Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail.

    Paramètres

    A

    B

    R

    t cal

    (á=5%)

    t table

    type d'allométrie

    Valeurs

    0.11

    2.34

    0 .96433

    1.24

    1 ,96

    Isométrie

    Le type d'allométrie obtenu par le test tcal=1.24 < à 1.96, différence non significative donc le Pagellus acarne a une isométrie entre le poids éviscéré (We), et la longueur à la fourche (LF). et non pas une allométrie minorate

    Relation taille-poids de la Pagellus acarné

    Wt (g)

    250.00

    200.00

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    150.00

     
     
     
     
     
     
     
     
     

    100.00

     
     
     
     
     
     
     
     
     

    50.00

     
     
     
     
     
     

    Lt ( cm)

    0.00

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    0.00 5.00 10.00 15.00 20.00 25.00

    Figure 15- Relation taille-poids de. Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail.

    Tableau 14- Relation taille-poids de Pagellus acarne selon différents auteurs et différentes régions.

    Auteurs

    Régions

    Relation taille-poids

    Lamrini
    (1983)

    Sud-Marocain

    W= 0.02LF2.98

    Lazar, et al.,

    (1985)

    Méditerranée marocaine

    W= 0.0364LF2.825

    Lamrini
    (1988)

    Agadir Casablanca Larache
    Tanger

    2.96

    W= 0.026LF

    W= 0.014LF3.22 W= 0.008LF3.3

    W= 0.023LF2.97

    Benadda et Kaced
    (1994)

    Baie de Bou-lsmail

    W=0.055LF3.39

    Dahamni
    (2000)

    Baie de Bou-lsmail

    W=0.06LF3.37

    Santos et al
    (2000)

    Sud du Portugal

    W = 0.0085LT3.153

    (kheloui et al., 2010)

    Baie de Bou Ismail

    We = 0.015 * LF 3

    Présente étude

    Baie de Bou Ismail

    We =0.11 * LF 2.34

    2.2.3 Discussion :

    La relation taille poids obtenue indique une isométrie entre la taille et le poids, d'après le test t Le coefficient d'allométrie b est significativement égal à 3, nous pouvons dire alors que cette relation est de type isométrique c'est-à-dire le poids croit en même temps que la longueur.

    La comparaison de la relation taille poids des différentes régions et des différents auteurs (tableau 14) indique que le coefficient d'allométrie b de Pagellus acarne est généralement au voisinage de 3 et que la croissance de ce dernier suit une isométrie.

    Cependant, le taux d'allométrie chez une espèce ne présente pas un caractère universel absolu de ce fait les donnée de littérature (tableau 13) ne peuvent pas être comparés afin de conclure à des différences réelles entre population éloignées. Mouneimme (1981, in Korichi, 1988)

    Notons que des variations de la taille et du poids du poisson peuvent se manifester au cours d'un changement des facteurs du milieu. (Kundsen, 1962)

    2.3. Croissance pondérale :

    2.3.1 Méthode d'étude :

    La combinaison de l'équation de croissance linéaire de VON BERTALANFFY (1938) avec la relation taille-poids permet d'obtenir l'équation de la croissance pondérale

    L'expression de la croissance pondérale s'écrit de la manière suivante :

    W t= W8 (1- e- k (t- t0) ) b avec W8= a L8b (Ricker, 1975)

    Avec respectivement :
    Wt : Poids à l'instant t

    W8 : poids asymptotique correspondant à la longueur asymptotique L8 (W8 est obtenu en remplaçant le L de la relation taille poids par le L8 obtenu pour notre échantillonnage la moyenne des deux méthodes (FISAT II et pauly)

    b : Constante déterminée par la relation taille-poids

    k et to : paramètres de l'équation de VON BERTALANFFY(1938)

    W8 : Poids asymptotique correspondant à L8 (Djemmali, 2005)

    K, t0 sont les paramètres de croissance linéaire, tandis que a et b sont les paramètres de la relation taille-poids.

    2.3.2. Résultats :

    Le poids asymptotique W8 est estimé en remplaçant le L de la relation taille poids par le L8 = 24.63Cm (la moyenne des deux méthodes (FISAT II et pauly)).

    Le poids asymptotique résultant est de :

    W8 = 198.34g

    L'équation de la croissance pondérale pour Pagellus acarne (sexes confondus) s'écrit :

    W t= 198.34 (1- e- 0.36 (t ) ) 3.

    Figure 12- Courbe de croissance pondérale de Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail.

    Tableau15- les poids asymptotiques obtenus pour Pagellus acarne dans différentes régions et pour différents auteurs (Dahamni, 2000).

    Auteurs

    Régions

    L8 (cm)

    W8(g)

    taille extrême d'échantillon (cm)

    Andaloro
    (1982)

    Sicile

    26.23 M 29.78 F

    212.82
    314.47

    8-28 cm

    Lamrini
    (1988)

    Tanger

    44.07

    1757.25

    8-32 cm

    Benadda et
    Kaced (1994)

    Baie de Bou Ismail

    22.79

    225.81

    6-22.5 cm

    Dahamni (2000)

    Baie de Bou Ismail

    35.86

    971.8

    8.5-25.5 cm

    (kheloui et al.,
    2010)

    Baie de Bou Ismail

    27.55

    313.65

    6.5-25.5 cm

    Présente étude
    (2011)

    Baie de Bou Ismail

    24.63

     

    8.5-24cm

    2.3.3 Discussion :

    On remarque que les points observés se rapprochent de la courbe théorique, le groupe d'age I n'a pas été déterminé par manque d'effectifs des petits individus. En ce qui concerne les autres groupes d'age un bon ajustement des points est observé, à noter qu'une amélioration des effectifs des grands et des petits individus serait appréciable pour bien distinguer les écarts des poids observés et des poids théoriques.

    D'après la littérature nos résultats se rapprochent de ceux obtenus par(kheloui et al., 2010) alors qu'on retrouve une divergence avec les autres auteurs.

    Cette divergence est probablement du à la fiabilité des échantillonnages utilisés, de la diversification des zones étudiées, ainsi que de la variation des longueurs et du poids asymptotiques obtenus.

    Conclusion générale

    Conclusion générale :

    Au terme de ce présent travail, ayant eu pour objectif, la contribution à l'étude de la croissance de Pagellus acarne (Risso, 1826) de la baie de Bou-Ismail, plusieurs remarques ont été retenues.

    Les valeurs des tailles moyennes calculées sont de 17.4 #177; 0.27 cm pour les femelles et de 16.3 #177; 0.27 cm pour les mâles. Il est à remarquer que la taille moyenne des femelles est supérieure à celle des mâles confirmé par le teste de l'écart réduit La valeur de |? cal | calculée, équivalente à 2.54 est supérieure à celle donnée par l'écart réduit au risque de (5%) (1,96) (t table). La différence est donc significative, les femelles sont plus grandes que les mâles dans notre échantillon (2,54>1,96)

    Chez les individus de Pagellus acarne, le sex-ratio global = 0.80, il est supérieure à 1, ce qui indique que les femelles restent plus abondantes que les mâles, le test de l'écart réduit est calculé et le résultat indique une différence non significative (t calculé < t table) (0.97 < 1.96), donc il y a autant de mâles que de femelles.

    La méthode de battachaya donne une clé âge - longueur obtenue par le logiciel FISAT II version 1.2.0, à été retenue pour la présente étude. Cette clé âge longueur est caractérisée par 7 groupes d'ges, avec des longeures moyenne allant de .8cm à 24 cm.

    Le nombre de groupe d'ge obtenue par taille moyenne est a prendre avec réserve vue le nombre faible d'effectifs par taille.

    L'étude de la croissance à été réalisée, les résultats retenus pour les paramètres de croissance sont ceux obtenus par le logiciel FISAT II version 1.2.0.

    La longueur asymptotique (L8) de Pagellus acarne, fournie par l'équation de la croissance linéaire de Von Bertalanffy, est de 24.63 cm. Le paramètre de courbure (K), qui détermine la rapidité du poisson d'approcher la longueur asymptotique, est de 0.36 /an.

    La relation taille poids a permet de conclure à une isométrie de croissance chez Pagellus acarne avec un poids asymptotique de 198.34

    Enfin, certaines réserves sont à prendre en considération en raison de la coute période d'échantillonnage.

    Des études plus poussés sur une longue période permettaient d'obtenir des résultats plus proches de la réalité.

    Références bibliographiques

    Références bibliographiques

    Andalaro F., 1982. Résumé des paramètres biologiques sur P.acarne de la mer tyrrhénienne méridionale et de la mer ionienne septentrionale. Inst. Zool. Univ. de Messine .Italie : 89-92.

    Arculeo M., Bruslé-Sicard A., Potoschi., S Riggio. 2000. Investigations on gonadal maturation in Pagellus acarne (Piscies, Sparidae) in the Strait of Messina (Sicily). Ital. J. Zool., 67 (4): 333-337.

    BA Ibrahima S., 1988. Biologie et dynamique des populations d'anchois engraulis encrasicolus des côtes mauritaniennes. Thèse de doctorat en biologie. Université de Bretagne occidentale. 132 p

    Bachouche S ., Nacer L ., 2007. Aménagement des ports de pêche : Bouharoun et Khemisti. Mémoire d'ingénieur. I.S.M.A.L.

    Belkessam D., Issolah F., 1990. La pêche chalutière au port de Bou Haroun : étude statistique des débarquements et aperçu sur quelques paramètres biologiques et dynamiques d'espèces cibles. Mémoire d'ingénieur. I.S.M.A.L. 96 p.

    Benadda S., Kaced N ., 1994 . Contribution à l'étude du niveau d'exploitation d'un sparidé Pagellus acarne (Risso, 1826) dans la baie de Bou-ismail. Mémoire d'ingénieur en halieutique I.S.M.A.L 67p

    Bernt I., Dybern., 1965. The life cycle of Curva intestinalis (L) f.typica in relation to the environment of temperature O.I.K.O.S ., 16 (1-2)

    Bertalanffy L. V., 1938. A quantitative theory of organic growth. (Inquiries on growth laws II). Hum. Biol. 10 : 181-213.

    Bhattacharya C.G., 1967. A simple method of resolution of a distribution into gaussian components. Biometrics, 23 (1): 115-135

    Brahimi H., 1998. Contribution à l'étude de la fécondité d'un poisson de la famille des sparidés : Pagellus acarne (Risso, 1826). Mémoire de diplôme d'études supérieures U.S.T.H.B Alger 56 p.

    Braik D.J., 1989. Etude de la dynamique sédimentaire devant Bou-Ismail-sédimentologie Morphologie-Problèmes d'érosion du littoral-Aménagement. Thèse Magistère en Géologie. U.S.T.H.B, 174 p.

    C.N.D.P.A (Centre National du Développement de la Pêche et de l'Aquaculture)., 2007. Monographie de la wilaya de Tipaza. 28 p.

    Chavance P ., Girardin M., 1986. Niveaux d'exploitation en 1982 et potentialités régionales de la pêcherie chalutière algérienne. Application d'un modèle de production composite. FAO Rapp. Sur les pêches, 347, pp. 113-134.

    Chen Y., Harold., Harvey H., 1999. Spatial structuring of length -at age of the benthivorous white sucker (Catostomus commersoni) in relation to environmental variables Aquat. Living .Ressoure, . 12(6):

    Coelho R., Bentos C., Correira J.M.S., Gonçalves P., Monteiro J., Ribeiro P.G., Lino., K Erzini., 2005. Age, growth and reproduction of the axillary seabream, Pagellus acarne (Risso, 1826) from the south coast of Portugal. An International Journal of Marine Sciences. Thalassa, 2005, 21(1) :79-84.

    Dahamni H., 2000. Contribution à l'étude de l'exploitation de Pagellus acarne de la baie de Bou Ismail. Mémoire d'ingénieur en Halieutique. I.S.M.A.L. 82 p.

    Damir N., 2008. Contribution à l'étude de l'écologie et de la croissance de Raja asterias (Delaroche, 1809) Mémoire d'ingénieur d'état ISMAL

    Derdiche o., Stambouli A., Djabali F., Djekrir F., 1990. Détermination d'une unité d'effort de pêche pour les flottilles chalutières et sardinières de Beni-Saf. Pelagos 1995.Num spécial.

    Djemmali I., 2005. Evaluation de la biomasse piscicole dans les plans d'eau douce tunisiens : Approches analytique et acoustique. Thèse de doctorat en sciences agronomique. Institut National Agronomique Tunisie. 218p

    Dubuit M. H., 1975. Etude de la relation taille-poids chez Raja naevus (Rajidae) coefficient de condition. J.Cons .Int .Explor. Mer.36(2) :166-169

    E.G.P.A.P (Entreprise de Gestion des Ports et des abris de Pêches et de Plaisance), 2006. Guide des ports de pêche Algériens. Edition spéciale MINAPPECH, 67p.

    Erzini K., Bentes L., Lino P. G., Ribeiro J., Coelho R., Monteiro P., Correia C., Gonçalves J. M.S., 2001. Age and growth of seven sparidea species of the south coast of Portugal. Univ of the Algarve, 8000 Faro. Portugal.

    Fischer W., Bauchot M.L., Schneider M., 1987. Fiches d'identification des espèces pour les besoins de la pêche. Méditerranée et mer Noire. Ed. F.A.O. Rome, 2 : 761-1530.

    Gayanilo F.C. Jr, & Pauly D., 1997. FAO-ICLARM Stock Assessment Tools: Reference Manual. FAO Computerized Information Series/Fisheries. No. 8. Rome, 262 p.

    Gayanilo F.C. Jr., Sparre P. & Pauly D., 2002. - The FAO-ICLARM Fish Stock Assessment Tools (FISAT II, user's guide) 2000-2004 FAO, Rome, Italie. Version 1.1.2. 173p.

    Gayanilo F.C., Sparre P., Pauly D., 2005. FAO-ICLARM Outils d'évaluation des stocks II (FISAT II). Version révisée. Guide d'utilisation. FAO Série informatique. Péche. No. 8, Version révisée. Rome, FAO.190p.

    Habib A., Koudil M., 1990. La péche au chalut et à senne au port d'Alger : étude statistique des mises à quai et détermination du niveau d'exploitation de quelques espèces cibles. Mémoire d'ingénieur.I.S.M.A.L. 145p

    Haddouche I., 2003. Etude de la pollution en baie de Bou-Ismail par les sels nutritifs et les métaux lourds en juillet 2002. Mémoire d'ingénieur I.S.M.A.L.

    Harchouche K ., 2006. Contribution à la systématique du genre Spicara ; écologie, biologie

    et exploitation de Spicara maena (Poisson, Téléostéen) des côtes algériennes. Thèse de doctorat en océanographie. U.S.T.H.B., Alger: 210p.

    Harchouche K., 1988. Contribution à l'étude de la biologie et l'écologie d'une espèce de sparidae dans la baie d'Alger : « Le pageot blanc », P. acarne (RISSO, 1826). Thèse de magistère en océanographie. U.S.T.H.B., Alger: 170 p.

    Kamar A., 2000. Contribution à la systématique du genre Spicara et à l'estimation des paramètres de croissance et d'exploitation de Pagellus acarne (Risso, 1826) et Spicara maena (Linné, 1756). Mémoire d'ingénieur d'état en aquaculture U.S.T.H.B. 75 P

    .

    Khaouni L .,2003. Etude des variations spatio-temporelle des sels nutritifs et de l'oxygène dissous en baie de Bou Ismail. Mémoire d'ingénieur. I.S.M.A.L.

    Klouch ., Kheloui., 2010 Contribution à l'exploitation de Pagellus acarne (Risso, 1826) de la baie de Bou-Ismail. . Mémoire d'ingénieur. E.N.S.S.M.A.L.

    Kinacigül H.T., Akyol O., Metün G., Saygi H., 1999. A Systematic Study on the Otolith Characters of Sparidae (Pisces) in the Bay of Izmir (Aegean Sea). Ege University, Fisheries Faculty, 35100, Bornova, Izmir - TURKEY: 357-364.

    Knudsen B., 1962. Growth and reproduction of house Mice at three different temperature Olkos . vol 13.fasc 1 :1-14.

    Korichi H.S, 1988. Contributions à l'étude des deux espèces de saurels Trachurus trachurus (Linné, 1758), et Trachurus méditerraneus (Steindachner, 1868) et de la dynamique de Trachurus trachurus dans la baie de Bou Ismail (Algérie). Thèse de magister en halieutique, I.S.M.A.L. 260 p

    L.E.M (Laboratoire d'Etude Maritime), 2005. Dragage et aménagement du port de Bouharoun. 20 p.

    Lahmari L., Selama A., 2008. Impacte de la variation de la mortalité naturelle (M) par âge sur l'estimation de la biomasse exploitable de la sardinelle (Sardinella aurite, Valenciennes(1847)) de la région centre de la côte Algerienne. Mémoire d'ingenieur . I.S.M.A.L. 260 p.

    Lamrini A., 1988. Les sparidés de la côte atlantique marocaine, Reproduction, croissance et exploitation de cinq espèces Thèse.doc.en sciences naturelles. Univ .sciences techniques .Brest. 382 p

    Lamrini A., 1983. Les Sparidae du plateau continental saharien du sud marocain, reproduction, croissance et alimentation de Pagellus acarne et de Pagellus coupei , Doct. De 3ème cycle, Univ. Bretagne Occidentale, 291p.

    Laurec A. & Le Guen J.C., 1981. Dynamique des populations marines exploitées, Rapports scientifiques et techniques, Tome I, Concepts et modèles. Rapp. Scient. et tech., Éditions CNEXO, n° 45 : 118 p.

    Lazar N., Benbouchaib K., Zouiri M., Idelhaj A., 1985. Resultats de la campagne exploratoire du plateau continental de la Mediterranee marocaine. FAO Fish. Rep., 347: 85-98 p.

    Lecointre G., Le Guyader H., 2002. La classification phylogénétique du vivant 2e édition. Paris: Editions Belin.

    Léopold M., 2004.- Guide des poissons de mer de Guyane. Ed. Ifremer, 216 p.

    Mennes F., 1985. Multispecies assessment of fish stocks off the Western Sahara region with emphasis on the family Sparidae.Naga, 3: 5-10. n°96/040, 174p.

    Nelson, J.S. 1994. Fishes of the world. 3ème édition. John Wiley and Sons, New York. 600 p.

    O.N.M (Office National de la Météorologie), 2003. Centre climatologique national BP 153 DAR EL BEIDA 16100 ALGER. ALGERIE.

    Pajuelo J.G. & Lorenzo J.M., 2000. Reproduction, age, growth and mortality of axillary seabream, Pagellus acarne (Sparidae), from the Canarian archipelago. J. Appl. Ichthyol. 16: 41-47.

    Parent P., Poly W.J., 2004 . Sparus axilaris Perez 1820, a senior synonym of the axillary sea bream Pagellus acarne(Risso 1827) invalidated by 'reversal of precedence' Cybium 28(2):171-173.

    Pauly D., 1980. On the interrelation ships between natural mortality, growth parameters and mean environmental temperature in 175 fish stocks. J. Cons. C.I.E.M., 39 (2) : 175-192.

    Pauly D., 1983. Some simple methods for the assessment of tropical fish stocks. Fao Fish. Tech. Pap. 234, Rome, 52p.

    Pauly D., 1984. Length converted catch curves: a powerfull tool for fisheries research in the tropics (part II), fishbyte, 2 (1): 9-17.

    Santos M. N., Monteiro C., Erzini K., 2000. Aspects of the biology and gillnet selectivity of the axillary seabream (Pagellus acarne) and common Pandora (Pagellus erythrinus) from the Algarve (South Portugal). Universidade do Algarve, Campus de Gambelas, 8000, Faro, Portugal.

    Schwartz D., 1983. - Méthodes statistiques à l'usage des médecins et des biologistes. Ed. Flammarion; Coll. Stat. Biol. en Médecine : 199p.

    Schwartz D., 1992. - Méthodes statistiques à l'usage des médecins et des biologistes. Ed. Flammarion; Coll. Stat. Biol. en Médecine : 306p.

    Sparre P., & Venema S. C., 1996. Introduction à l'évaluation des stocks de poissons tropicaux. Prem. part. Manuel. FAO Doc. Tech. Pêches, Rome : 306 (1) : 401p.

    Stergiou K.I., Christou E.D., Georgopoulous, D., Zenetos, A., Souvermezoglou, C. (1997). The Hellenic seas: physics, chemistry, biology and fisheries. In: Ansell, A.D., Gibson, R.N. & Barnes, M. Eds., Oceanography and marine biology: an annual review, UCL Press, pp. 415-538.