WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Projet d'aménagement de la zone économique spéciale de N'Kok : bilan partiel et perspectives


par Suzana MOUSSONGOU IBRAHIM KUMBA
Université Omar Bongo - Master 2 Geographie 2013
  

sommaire suivant

UNIVERSITE OMAR BONGO

Faculté des Lettres et Sciences Humaines

Département de Géographie

Master Aménagement et Gouvernance des Territoires

MEMOIRE PROFESSIONNEL

PROJET D'AMENAGEMENT DE LA ZONE ECONOMIQUE SPECIALE DE N'KOK : BILAN PARTIEL ET PERSPECTIVES

Présenté et soutenu publiquement par :

Mlle Suzana MOUSSONGOU IBRAHIM KUMBA

Dirigé par : Maître de stage :

Pr.Jules DJEKI, Ph.D Géographie Dr. Edouard MVOME-NZE, Docteur en géographie

Maître de conférences (CAMES) Directeur Général de l'Urbanisme et des

Aménagements Fonciers

ANNEE ACCADEMIQUE  2013-2014

PROJET D'AMENAGEMENT DE LA ZONE ECONOMIQUE SPECIALE DE N'KOK : BILAN PARTIEL ET PERSPECTIVES

SOMMAIRE

Introduction générale.. i

Chapitre I : Le cadre institutionnel : la Direction Générale de l'Urbanisme et des Aménagements Fonciers (D.G.U.A.F) 107

Chapitre II : La Zone Économique Spéciale de N'kok 111

Conclusion partielle : 120

Chapitre III : Bilan partiel du projet de la première phase 123

Chapitre : IV- Analyse prospective du projet d'aménagement de la Z.E.S.N 140

Conclusion partielle 154

Conclusion générale 156

Bibliographie 158

Annexes 89

Table des illustrations 90

Table des matières 92

Tables des matières..........................................................................91

DEDICACES

A

- Feu BEHINT Simon Pierre auprès de qui nous avons tout appris de la vie ;

- Tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la réussite de notre personnalité malgré tant de défaillance dans notre cursus d'apprentissage ;

- Ma famille ;

Je dédie ce travail.

REMERCIEMENTS

S'il fallait remercier nommément toutes les personnes qui ont contribué d'une façon spéciale à la réalisation de ce travail, la liste serait trop longue.

Néanmoins, nous tenons à manifester une reconnaissance spéciale aux enseignants du Département de Géographie. Nous voulons gratifier tout d'abord les responsables du Master Professionnel Aménagement et Gouvernance des Territoires (AGT) pour cette formation. Ainsi nous souhaitions remercier le Pr Jules DJEKI notre directeur de mémoire et le Dr Edouard MVOME NZE, notre maître de stage, pour avoir dirigé ce mémoire et nous avoir sacrifiés de leur temps. Leur intransigeance dans notre encadrement de même que leur appui permanent ont été décisifs pour finaliser ce travail de fin de cycle.

En préambule de ce travail, qu'il nous soit autorisé d'exprimer notre reconnaissance à ceux qui nous ont apporté un soutien moral, matériel ou financier. Notamment :

- A tous les hommes de Dieu pour tout l'amour et le soutien qu'ils ont apporté à notre élévation spirituelle en nous nourrissant de la parole de Dieu.

-A tous mes parents,   spécialement M et Mme IBRAHIM KUMBA pour la vie et l'amour qu'ils ont su nous donner, à mes frères et soeurs ainsi qu'à ma moitié que je ne saurais oublier Janny DIVAGOU IBRAHIM KUMBA. Tous mes amis (es) de lycée et du Département de Géographie : Carine, Annick, Laëtitia, Rhizzy, Célia, le couple Etoua, Rivoly, Julia, Régine, Chancelle, Bernardine, Dina, Andréa, Guilaine, Gwladys, Marina, Olivina, Willia, Ulrich, Arnaud, Igor, Lamine, Délavand, Lionel, Raicka, Aubin, Oscar, Brice, Eric, Faustin, Poliny, Epiphane, Barthélémie et bien d'autres qui n'ont pas été cité recevez nos amitiés.

Nous n'oublions pas toutes les personnes que nous avons rencontrées lors de nos enquêtes de terrain, notamment les populations du village de N'Kok, les agents d'Olam, les autorités politico administratives, et les agents de la Direction Générale de l'Urbanisme et des Aménagements Fonciers.

Enfin, à notre bien aimé père céleste que nous ne pourrions pas omettre, sans lui, nous ne serons pas là en ce moment, nous citons Jésus-Christ.

Trouvez ici l'expression profonde de notre sympathie pour la réalisation de ce mémoire.

LISTE DES ABREVATIONS

AFAF : Aménagement Foncier Agricole et Forestier

ANGT : Agence Nationale des Grands Travaux

BAD : Banque Africaine de Développement

BGD : Banque Gabonaise de Développement

BGFI : Banque Gabonaise et France Internationale

BICIG : Banque Internationale de Commerce et del'Industrie du Gabon

BSUC : Brigade Spéciale de l'Urbanisme et du Cadastre

CEMAC : Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale

DAF : Direction des Aménagements Fonciers

DESE : Direction des Enquêtes Socio-Economiques

DGAT : Direction Générale de l'Aménagement du Territoire

DGE : Direction Générale de l'Environnement

DGUAF : Direction Générale de l'Urbanisme et des Aménagement Fonciers

DU : Direction de l'Urbanisme

FAO : Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture

FMI : Fond Monétaire International

INC : Institut National de Cartographie

ONG : Organisation Non Gouvernementale

P.K : Point Kilométrique

PAPSUT : Projet d'Ajustement et de Planification des Secteurs Urbains et des Transports

PIB : Produit Intérieur Brut

RGPH : Recensement Général de la Population et de l'Habitat

SDAAR : Schéma Directeur d'Aménagement Agricole et Rural

SDAU : Schéma Directeur d'Aménagement et d'Urbanisme

SIG : Système d'Information Géographique

SNI : Société Nationale Immobilière

ZES : Zone Economique Spéciale

ZESN : Zone Economique Spéciale de N'Kok

Introduction générale

I-Justification du sujet

I.1. Contexte historique

À l'instar des pays asiatiques, les pays africains notamment le Gabon, multiplient les créations des zones économiques spéciales (Z.E.S) dans le but de moderniser leurs économies et entamer progressivement une nouvelle ère économique axée sur la transformation locale des ressources et leur développement. La mise en place du Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE)1(*) en 2009, notamment dans ses volets « Gabon-vert » et « Gabon industriel », a provoqué une importante orientation de la vision de l'État en matière économique qui entend promouvoir et mettre en valeur les matières premières locales pour une meilleure plus-value.

C'est suite à un accord signé en mars 2010 avec le groupe OLAM2(*) que le Gabon a annoncé son intention de créer une zone économique spéciale à N'Kok, à 27 km de Libreville. Les autorités du pays, soucieuses de l'épuisement de leurs gisements (miniers et pétroliers) qui représentent environ 85% du budget, se sont lancées, à l'instar de la Chine, dans la création d'une Zone Economique Spéciale dans le cadre de sa tentative de diversification de ses revenus économiques. Ainsi, la République gabonaise, actionnaire à 40% du projet, a donné au groupe OLAM le droit d'aménager, de commercialiser et de gérer  un  vaste domaine de 1126 hectares situé à 27km de Libreville et desservi par la route nationale1(RN1), le chemin de fer (Transgabonais), et la voie fluviale ( carte n°1 p.7).

Carte 1:Carte de localisation de la Z.E.S

Le Gabon se lance ainsi dans l'exploration d'autres alternatives aussi intéressantes que lucratives pour attirer les capitaux, les investissements et surtout les entreprises afin de relancer l'activité économique et surtout de transformer sur place ses matières premières en produits finis. Cette ambition a donné lieu au lancement du projet de réalisation de la Zone Economique Spéciale de N'Kok (Z.E.S.N).

* 1République gabonaise, (2012), Plan Stratégique Gabon Émergent, Libreville, Secrétariat général du gouvernement, 149p.

* 2Ayant son siège social à Singapour et fondé en 1989, le Groupe OLAM est le leader mondial des chaines d'approvisionnement d'aliments, de produits agricoles et fait également dans l'agro-industrie.La Société OLAM GABON est présente au Gabon depuis1998. Elle est spécialisée dans l'activité forestière et dans l'importation de riz et de lait en poudre.

sommaire suivant