WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Interactions et ancrage territorial des industries créatives: le cas de la Belle-de-Mai à  Marseille


par hélène sEVERIN
Université Aix-Marseille - Master 2 géographie du développement 2015
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 3 : encastrement individuel des salariés au sein quartier

L'ancrage territorial, comme défini précédemment, se décline en trois points : l'encastrement des entreprises (c'est-à-dire les relations qu'ont les entreprises avec le territoire), l'encastrement des individus (le rapport qu'ont les salariés avec le territoire) et enfin l'encastrement spatial (des entreprises et des individus). Après avoir étudié l'encastrement des entreprises et leur encastrement spatial, nous allons donc étudier, dans ce dernier chapitre l'encastrement des individus, pour pouvoir donner une conclusion plus significative sur l'ancrage territorial des entreprises.

1. Les consommations des salariés dans le troisième arrondissement

a) Comment se mesure la consommation des salariés dans le troisième arrondissement ?

Afin de calculer l'encastrement des individus sur le territoire, nous avons réalisé une enquête pour savoir quels sont leurs types de consommation sur ce territoire, leurs récurrences, etc. Nous avons donc, sur un total de 247 réponses, obtenu les résultats qui vont suivre. Bien que ce panel ne représente qu'environ 17% des salariés du Pôle Belle-de-Mai, nous tenterons d'en tirer un certain nombre de conclusions nous amenant à comprendre l'ancrage territorial des associations et entreprises des pôles. Nous avons notamment demandé aux salariés s'il leur arrivait d'avoir recours à de la consommation de biens ou de services dans le troisième arrondissement ; si oui, quelle en était la fréquence ; quel était le type de ces consommations ; et pourquoi y avaient-ils recours ? Nous avons choisi de poser la question à échelle de troisième arrondissement car les données majeures de l'INSEE dont nous disposons et que nous avons analysées précédemment étaient aussi à échelle du troisième arrondissement.

Après analyse des questionnaires, nous obtenons les graphiques suivants :

Graphique 16 : taux de consommation de biens ou de services dans le troisième arrondissement par les salariés du Pôle de la Belle-de-Mai

On constate qu'une grande majorité des salariés ont recours à des biens ou des services dans le troisième arrondissement. La Friche étant la structure où le plus grand nombre de salariés consomment dans le troisième, cela confirme l'hypothèse que c'est la structure la mieux ancrée. En effet, non seulement la Friche a élaboré des projets pour intégrer les gens du quartier à son activité, mais il semblerait que les salariés font également l'effort de s'y rendre et de participer à l'économie locale.

Le Pôle Patrimoine garde un taux relativement élevé de consommation de ces salariés dans le troisième arrondissement. Environ 85% d'entre eux se sont déjà rendus dans l'arrondissement pour des achats. Il semblerait donc que bien que les structures du Pôle Patrimoine soient très renfermées et très peu ouvertes sur le quartier (et sur tout autre quartier d'ailleurs puisque mis à part les réserves du MUCEM et les archives, aucune structure n'accueille du public), les salariés restent tout de même proches de leur quartier.

Enfin, le Pôle Média est l'îlot où le taux de consommation des salariés dans le troisième arrondissement est le plus faible. En effet, seulement 57% des salariés ont déjà consommé dans le troisième, soit un peu plus de la moitié. Ce chiffre est faible lorsque l'on voit l'ampleur du Pôle Média qui rassemble quasiment 1000 personnes. Finalement, les salariés, autant que leur entreprise, ne semblent pas s'intéresser à ce qu'il se passe dans le quartier et plus largement dans le troisième arrondissement.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie