WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'étude de l'épopée d'Abdoul Rahmâne du Foûta-Djalon

( Télécharger le fichier original )
par Amadou Oury DIALLO
Université Cheikh Anta Diop de Dakar - Mémoire DEA 2008
  

sommaire suivant

INTRODUCTION

Les traditions orales du Foûta-Djalon, si riches et si variées, ont fait l'objet d'une collecte et d'une diffusion à grande échelle. Cette noble entreprise a été effectuée par Gilbert Vieillard, Alfâ Ibrâhîm Sow, Thierno Diallo...dont les ouvrages, assez représentatifs de la production littéraire et historique, couvrent des domaines très vastes allant de la simple chronique à la véritable histoire, de l'oraison funèbre aux cantiques, du chant guerrier à la généalogie épique, de la poésie profane à la poésie sacrée et mystique, des sortilèges pastoraux à la satire des moeurs, etc.

Cependant certains genres sont restés, pour plusieurs raisons1(*), méconnus en dehors de la région. On peut citer l'exemple de l'épopée, du conte, du mythe, de la légende, des chants guerriers, des chants bucoliques...

Conscient de cet état de fait, notre ambition consiste à exhumer, à faire connaître, autant que faire se peut, cet héritage quelque peu enfoui dans les marécages de l'anonymat. C'est ainsi donc que notre mémoire de Maîtrise s'était attaché à établir, pour la première fois, la version peule2(*) de la chute de Kansala et à jauger le récit à l'aune du contexte et de l'histoire. Continuant sur cette lancée, nous approfondissons ce travail dans un cadre plus large.

Pour ce qui est du Mémoire du Diplôme d'Études Approfondies que nous avons intitulé Étude de l'épopée d'Abdoul Rahmâne du Foûta-Djalon, il est sous-tendu par une problématique un peu morcelée en raison même du caractère composite des éléments constitutifs du DEA.

Il s'articule autour de trois parties. Nous présentons d'abord une partie du Corpus des récits peul et mandingue qui feront l'objet de la thèse. Ce corpus est précédé par trois cartes du Foûta-Djalon et du Ngâbou. Ensuite, dans la partie Bibliographie commentée, nous procédons au résumé et à la critique de  trois ouvrages théoriques (Les Épopées d'Afrique noire de Liliyan Kesteloot et de Bassirou Dieng, Critique de la raison orale (les pratiques discursives en Afrique Noire) de Mamoussé Diagne et L'Épopée de Daniel Madelénat) et de trois articles3(*) (« Épopée et identité : exemples africains »  de Christiane Seydou, « Notes sur les procédés poétiques dans la littérature des Peuls du Foûta-Djalon » de Alfâ Ibrâhîm Sow et « Mode d'expression poétique et stratification sociale dans l'État théocratique du Fouta Djallon » de Alpha Ousmane Barry).

Enfin, dans la troisième partie, nous faisons le compte rendu des séminaires, d'une part, et présentons nos différents exposés, d'autre part.

PROBLMÉATIQUE ET ORIENTATION DE LA THESE.

Notre problématique de recherche tourne autour de l'analyse de l'épopée et de la poétique de l'épopée. On se demande, entre autres, comment le griot, en composant son récit, établit un découpage thématique et des procédés mnémotechniques à partir des intermèdes musicaux et des séquences textuelles nettement identifiables à travers le récit. Quel traitement l'épopée fait-elle des genres comme l'histoire, le mythe, la généalogie, les chants guerriers, la devise, etc. ?

Comment, dans une oeuvre qui se veut avant tout l'expression de l'identité du groupe social, apparaît la perception de l'autre ? Quelle est l'idéologie qui sous-tend une telle perception ? Quelle est la place et le rôle sinon des religions, du moins des divinités dans une guerre religieuse ? Comment sont les caractéristiques esthétiques du récit, et comment analyse-t-on les personnages ? Comment les uns et les autres se sont-ils préparés pour cette ultime confrontation, et quelles en sont les batailles symboliques ? Pourquoi, enfin, dans un récit épique dont le nerf de la guerre est l'âme humaine, ne meurt-on pas physiquement ?

Voilà en somme les différents volets de notre problématique.

Cette problématique s'appuie sur une démarche qui consiste, comme on le voit, à embrasser le récit dans ses différents contours, l'objectif étant de le décrypter entièrement et de le rendre plus intelligible non seulement aux lecteurs peuls, mais surtout aux non peuls.

En outre, nous devons signaler que notre thèse pourrait aussi prendre une autre perspective ou orientation. En effet, au lieu de s'intéresser uniquement à l'épopée, il nous semble tout aussi intéressant d'étendre notre étude à un domaine plus vaste comme celui des traditions orales du Foûta-Djalon.

Un sujet sur les traditions orales serait intéressant à plus d'un titre parce qu'une telle approche prendra en charge non seulement le récit dont on vient de décliner la problématique, mais aussi et surtout d'autres genres comme le conte, le mythe, la légende, etc. L'avantage de cette étude est de nous permettre de déployer nos ailes sur un terrain plus vaste tout en restant dans la voie balisée par notre Maîtrise.

Cette éventuelle orientation, qui est en état de conception et de murissement, nécessitera des enquêtes sur le terrain, et donc un contact plus direct et plus fructueux avec les réalités de la littérature orale.

PLAN DÉTAILLÉ DE LA THÈSE.

SUJET : ÉTUDE DE L'ÉPOPÉE D'ABDOUL RAHMÂNE DU FOÛTA-DJALON.

INTRODUCTION

PREMIÈRE PARTIE : PRÉSENTATION

I-BRÈVE PRÉSENTATION DES RÉGIONS DU FOÛTA-DJALON ET DU NGÂBOU.

1) Le Foûta-Djalon.

2) Le Ngâbou.

3) Cartes.

DEUXIÈME PARTIE : CORPUS

I- La version peule (du griot Farba Ibrâhîma Ndiâla) : Alfâ Abdoul Rahmâne Koyin du Foûta-Djalon.

II- La version mandingue (du griot Sana Kouyaté) : Tourouba? Kansala (la fin du monde animiste).

TROISIÈME PARTIE : ANALYSE ETHNO-LITTÉRAIRE

I- LA QUESTION DE L'IDENTITÉ ET DE L'ALTÉRITÉ.

1) L'épopée comme expression de l'identité « nationale ».

2) L'épopée ou la perception négative de l'autre (l'opposition idéologique : Peuls vs Païens).

3) L'Islam contre l'Animisme, ou la guerre des divinités.

II- L'ÉPOPÉE OU LA CONFLUENCE DES GENRES.

1) Épopée et histoire.

2) Épopée et mythe.

3) Épopée et généalogie.

4) Épopée et chants guerriers.

QUATRIÈME PARTIE : ANALYSE LITTÉRAIRE

I- COMPOSITION ET STRUCTURE DES DEUX RÉCITS.

1) Découpage thématique.

2) Structures narratives et procédés mnémotechniques.

3) Étude du temps et des intermèdes.

II- ANALYSE STYLISTIQUE.

1) La ou les langues des récits.

2) Les procédés rhétoriques.

3) Les motifs.

4) L'intertextualité :

La généalogie des Diallôbé, le Laqya, le Coran, l'intronisation des Almâmy

III- ÉTUDE DES PERSONNAGES.

-Personnages principaux :

1) Héros-adjuvants-antihéros.

2) Griots.

-Personnages secondaires :

1) Les Cheikhs ou les doctes et les muezzins.

2) Almâmy Oumar et Alfâ Ibrâhîma de Labé.

IV- LA GUERRE.

I- Les préparatifs :

1) Le Foûta-Djalon : De la retraite mystique à l'intervention divine.

2) Le Ngâbou : Des idoles à la reddition de Dianké Wâli.

II- Les batailles symboliques ou les guerres dans la guerre.

1) L'imberbe garçon contre l'Almâmy du Foûta.

2) Quand le petit-fils venge le grand-père : l'épopée comme expression de vengeance.

3) La mort.

CONCLUSION.

EXPLICATION DU PLAN.

Dans la première partie Présentation, il s'agira de planter le décor géographique, social et historique du Foûta-Djalon et du Ngâbou en y adjoignant des cartes à l'appui en guise de présentation. L'objectif de cette partie est de mettre en évidence les aspects sociaux, culturels, religieux de la société des Peuls du Foûta-Djalon et des Mandingues du Ngâbou. L'analyse qui sera menée ici pourra donner une lecture critique du traitement que le griot fait de ces différents aspects dans le récit.

La deuxième partie, elle, sera uniquement consacrée à l'établissement du corpus.

Ensuite, dans la troisième partie, on procèdera à une analyse qui sera à la fois ethnique et littéraire, une analyse qui éclaire le récit par le biais de la culture et de l'herméneutique littéraire. Les thèmes de l'identité, de l'altérité, de la guerre, de l'épopée comme genre pluridimensionnel... seront les principaux centres d'intérêt. On se demandera, par exemple, comment l'épopée en tant qu'autocélébration prend-t-elle en charge les deux communautés en conflit. Ceci mettra l'accent sur l'éternelle discrimination de l'autre ; discrimination qui est inhérente au genre épique même.

Par ailleurs, dans le chapitre intitulé L'épopée ou la confluence des genres nous nous demanderons comment le récit manie-t-il les genres comme l'histoire, le mythe, la généalogie, pour les intégrer en son sein et, à partir de cet traitement, quelle est la ligne de démarcation qui existe entre ces genres. L'accent sera mis plus particulièrement sur l'opposition religieuse qui émane de l'opposition identitaire, idéologique, et portera sur les relations Peuls/Païens, Islam/Animisme.

Enfin, dans la quatrième partie, Analyse littéraire, la réflexion portera sur l'analyse du récit du point de vue de sa composition, de sa progression thématique, de ses caractéristiques esthétiques et stylistiques, les caractères, les fonctions et les attributs des personnages. L'examen des intermèdes musicaux, leurs fonctions, les transitions et les motifs montreront l'originalité du griot.

À travers la composition et la structure du récit, on ferra ressortir les structures narratives et les procédés mnémotechniques, et dans l'Intertextualité, on se focalisera sur les textes d'autres auteurs qui traversent le récit comme la généalogie des Diallobé du Labé, l'air musical appelé Laqya, les passages du Coran, le texte d'intronisation des Almâmy du Foûta-Djalon.

* 1Le manque d'implication effective des autorités en faveur de l'enseignement et de la promotion de la littérature orale (une très belle amorce avait pourtant été effectuée en la matière après l'indépendance de la Guinée en 1958), le désintérêt de plus en plus grandissant qu'ont les jeunes pour les études littéraires, le manque de moyen de certains chercheurs...sont, nous semble-t-il, les raisons qui expliquent le fait que certaines régions soient peu connues dans certains domaines de la recherche littéraire.

* 2Diallo, Amadou Oury, L'épopée d'Abdoul Rahmâne du Foûta-Djalon : histoire et épopée, UCAD, FLSH, Département de Lettres Modernes, 2006-2007.

* 3Nous avons respecté les consignes relatives au nombre de pages requis, à savoir, une à deux pages par document, deux à trois pages pour le résumé ou compte rendu de chaque séminaire.

sommaire suivant