WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Comparaison de système comptable congolais et OHADA

( Télécharger le fichier original )
par Florence KASOYA KAMBERE
Université de Bunia en RDC - L2 en gefico 2010
Dans la categorie: Economie et Finance
  

précédent sommaire suivant

CONCLUSION GENERALE.

Au terme de présent travail porté sur la comparaison des systèmes comptables à savoir le Plan Comptable Général Congolais existant en RDC et le système comptable OHADA regroupant, en attendant l'entrée en vigueur de la RDC, 16 Etats membres de l'union africaine.

Il était question dans cette étude d'identifier les divergences et les convergences entre les deux systèmes comptables aux fins de situer aussi bien le seuil d'acceptabilité pouvant motiver l'adhésion de la RDC à l'OHADA que d'aider les professionnels comptables et les opérateurs économiques à passer aisément du PCGC au nouveau système comptable OHADA.

Ainsi, pour y parvenir, nous avons utilisé la méthode comparative et la technique documentaire.

Parti de l'hypothèse selon laquelle le PCGC et le SYSCOHADA auraient des points de convergences de divergences, le PCGC accuserait des faiblesses d'application, l'avantage de l'application de SYSCOHADA en RDC serait l'existence des normes unique qui s'appliquent dans la région.

Ces hypothèses ont été démontrées à travers les chapitres ci-après :

- Le premier chapitre de notre étude a été axé sur les généralités de deux systèmes comptables.

- Le second chapitre a traité essentiellement du système comptable congolais. Ceci a l'ambition de ressortir les points pouvant permettre de comparer avec le système comptable OHADA.

- Le troisième chapitre a été basé sur le système comptable OHADA. A l'instar du chapitre précédent, il a été traité pour permettre de ressortir les points communs et dissemblant de deux systèmes comptables.

- Le quatrième chapitre dégage les points de différentiations entre les deux systèmes comptables ainsi que les points de rapprochements.

Après cette analyse, il se dégage entre le PCGC et le SYSCOHADA des points de convergence et de divergence, le PCGC accuse des faiblesses d'application car son application se limite au niveau national et il y a lenteur dans le traitement des dossiers économiques, l'avantage de l'application de SYSCOHADA est l'existence des normes uniques qui s'appliquent dans la région et l'apport des innovations majeures intéressantes.

Eu égard à ce résultat, voici la recommandation qui serait formulée à l'Etat congolais :

Le PCGC institué en RDC par la loi n° 76 - 020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Congo devra par conséquent être basculé intégralement dans le SYSCOHADA qui apporte assez de nouveautés intéressantes en intégrant en son seuil plusieurs normes comptables et financières internationalement reconnues.

Les aspects que nous avons abordés, seront complétés par d'autres chercheurs ultérieurs.

précédent sommaire suivant