WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Vécu de guerre, PTSD, mémoire et attention : étude comparative chez des enfants àógés entre 8 et 12 ans

( Télécharger le fichier original )
par Rachelle EL HASROUNY
Universite Saint Joseph - Psychomotricite 2011
  

sommaire suivant

UNIVERSITE SAINT JOSEPH
FACULTE DE MEDECINE
INSTITUT DE PSYCHOMOTRICITE

Vécu de guerre, PTSD, mémoire et attention : étude
comparative chez des enfants âgés entre 8 et 12 ans

Note de recherche en psychomotricité
EL HASROUNY RACHELLE

Sommaire

Page

Introduction 4

I- Méthodologie de la recherche. ~~~~~..~~~~~~~~~~~~~ 6

Problematique~~~~~~~~~~.~~~~~~~~~~~~~~~~~~~6 Hypothèses~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~...12

Outils~.~~~~~~~~~~~~~~~..~~~~~~~~~.~~~~~~16

a- Les questionnaires~~~..~~.~~~~~~~~~~~~~~~~~.16

b- Les tests et les subtests~~~..~~~~~~~~~~~~~~~~~ .16

Échantillonnage ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~...19

Résultats. ~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~~~~~~~ ~~ 22

A- Les questionnaires~~~~~. ~~ .~~~~~~~~~~~~~~~~22

B- Les tests et les subtests~~~~~~~. ~~~~~~~~~~~~~~~23

1. Analyse de variance~ ~~.~ ~~~~~~~~~~~~~~~~~ 23

a. Attention et mémoire, groupe expérimental et groupe témoin~~~~~.24

a.1. Selon le groupe~ ~~ ~~~~~~~~~~~~~~~~~ 24

a.2. Selon le sexe~~. ~..~~~~~~~~~~~~~~~~ ~~24

b. Attention et mémoire, groupe expérimental ~~~~~.~~~~~~.25

b.1. Selon le groupe~~~~~.~~~~~~~~~~~~~~.~~.25

b.2. Selon le sexe~~. ~~~..~~~~~~~~~~~~~~~~ 25

2. Corrélation des variables dépendantes~ ~~ ~.~~~~~~~~~~26

a. Groupe experimental~~~~~~~.~~..~~~.~~~~~~~~26

b. Groupe temoin~~~~~~. ~~~~~ ~~~~~~~~~~~.27

3. Analyse des protocoles individuels~~. ~~~~~~~~~~~~~27

a. Attention selective~~~~. ~~~~~~~~~~~~~~~~~27

b. Attention soutenue~~~~. ~~~~~~~~~~~~~~~~~27

c. Attention auditive~~~~. ~~~~~~~~~~~~~~~~~.28

d. Attention visuelle~~~. ~~~~~~~~~~~~~~~~~~.28

e. Memoire visuelle~~~. ~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 29

f. Memoire auditive~~~~. ~~~~~~~~~~~~~~~~~ 29

Analyse et synthèse~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~..~~30

Conclusion 36

Bibliographie 37

Annexes. 41

- - Liste des tableaux

- - Questionnaires en arabe

Introduction

Parmi les problèmes qui se posent à nous au Liban, le premier est celui de la guerre, ou la situation de guerre que les enfants ont vécue pendant plusieurs années. Parmi eux, des enfants ont directement vécu les bombardements, les affrontements armés, les fuites et exodes dramatiques, etc. Des enfants qui survivent à des évènements horribles n'en sortent inévitablement pas intacts. Aucun être humain ne reste sans réaction à la vision des êtres humains blessés, tués ou terrorisés, ou à l'écoute des bombes qui s'explosent tout près de lui. Certes, la survenue d'un évènement traumatique dans la vie d'un enfant ou d'un adolescent est une aventure complexe.

La guerre empéche l'enfant de vivre sa condition d'enfant et le prive des éléments qui devaient participer à son développement. « Des troubles se manifestent par un ensemble de signes dont certains sont pathognomoniques d'un syndrome de stress post-traumatique PTSD tels les reviviscences de l'évènement traumatique, cauchemars, sursauts, angoisse, phobies, repli relationnel, des troubles psychosomatiques. Selon leur âge, les symptômes post-traumatiques peuvent transparaître dans le comportement, et leur souffrance se manifester de diverses façons comme : agitation motrice, trouble de l'attention, etc. Parfois, ils l'expriment sous forme de jeux ou de comportements répétitifs ». (Bailly, 1999).

Cependant, les chercheurs intéressés à comprendre l'impact de la guerre n'ont pas exclu l'impact possible de l'exposition à des évènements traumatiques sur les conditions de la santé mentale des personnes. Les troubles de la vie d'après-guerre et les changements qui vont ébranler le sort de ces enfants aux différents niveaux - économique, social, familial - menacent de mettre en danger leur développement à long terme et leur apprentissage. Les enfants pendant et après les guerres, reçoivent rarement l'attention et l'assistance nécessaires pour faire face à ce qu'ils ont vécu et pour les aider dans leur rétablissement de leur futur développement (Machel, 1996).

L'évènement traumatique vient bouleverser la personnalité dans son présent, dans son futur et même dans son passé.

Au niveau intellectuel et scolaire, Heuyer (1948) note que le niveau mental est peu touché par les incidences de la guerre. En revanche, le niveau scolaire des enfants qui ont été victime de guerre a nettement baissé.

En neuropsychologie infantile, une vraie corrélation existe entre ces deux aspects, affectif et cognitif, pour aboutir à un bon cheminement développemental de l'enfant. Il est essentiel d'évaluer au moins sommairement la personnalité de l'enfant pour comprendre l'importance des composantes affectives qui peuvent moduler voire modifier l'efficience de ses fonctions cognitives.

Les fonctions exécutives recouvrent de processus impliqués dans la régulation et le contrôle du comportement. Plus précisément, elles entrent en oeuvre dans des situations non routinières qui nécessitent l'élaboration, l'exécution et l'évaluation d'un plan (et éventuellement, sa correction) afin d'atteindre un but particulier (Censabella, 2007). Elles englobent des notions variées, telles que supervision attentionnelle, flexibilité, inhibition, planification, mémoire de travail, résolution de problèmes, génération d'hypothèse, raisonnement abstrait, estimation cognitive, ou encore programmation, contrôle, et initiation du comportement.

Dans ce présent travail, nous nous intéressons à étudier le lien qui pourrait entre certaines fonctions exécutives (l'attention et la mémoire) et le vécu de guerre des enfants libanais âgés entre 8 et 12 ans.

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie