WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière


par BA Gorgui Aly
Université de Strasbourg - Diplôme des Hautes Etudes des Pratiques Sociales 2015
  

sommaire suivant

Directrice de recherche :

Maya COLLOMBON,

Maître de conférences Sciences Po de Lyon

Présenté par :

Monsieur Gorgui Aly BA

STRASBOURG 2015

LES CHANGEMENTS COMPORTEMENTAUX DES ACTEURS
DELA PECHE MARITIME SENEGALAISE POUR UNE GESTION
DURABLE DE LA FILIERE

Mémoire présenté en vue de l?obtention du
Diplôme des Hautes Etudes des Pratiques Sociales
D.H.E.P.S.

LES CHANGEMENTS COMPORTEMENTAUX DES ACTEURS
DELA PECHE MARITIME SENEGALAISE POUR UNE GESTION
DURABLE DE LA FILIERE

Mémoire présenté en vue de l?obtention du
Diplôme des Hautes Etudes des Pratiques Sociales
D.H.E.P.S.

Directrice de recherche :

Maya COLLOMBON,

Maître de conférences Sciences Po de Lyon

Présenté par :

Monsieur Gorgui Aly BA

 
 

STRASBOURG 2015

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS-2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS-2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière

Les opinions exprimées dans ce mémoire sont celles de l?auteur et ne sauraient en aucun cas engager le Collège Coopératif Provence Alpes Méditerranée, ni la directrice du mémoire.

REMERCIEMENTS

Je remercie vivement Maya COLLOMBON maître de conférences Sciences Po de Lyon, pour avoir assuré la direction de ce travail, et pour m'avoir apporté la rigueur scientifique nécessaire à son bon déroulement.

Je remercie Messieurs Jean Pierre LENZI, Directeur du Collège Coopératif Provence Alpes Méditerranée et Philippe NECTOUX, Responsable de la formation, pour m'avoir accepté dans la formation, malgré mes difficultés financières.

Je remercie Monsieur Babacar Banda DIOP, Chef Service régional des pêches et de la surveillance de Dakar, pour ses conseils et soutien moral.

J'adresse mes plus sincères remerciements à tous mes collègues de la formation DHEPS-DEIS, pour leur collaboration et l'Habitat Alternatif Social.

Je veux aussi remercier Madame Anne SYBILLE D'HANES, pour sa générosité et son soutien inlassable à mon endroit.

Aussi, j'adresse mes remerciements à tous ceux qui ont participé à l'élaboration de ce mémoire, pour leur engagement et leur dévouement.

Enfin, je dédicace ce travail à ma mère, mon épouse, mes enfants, mes frères et soeurs qui m'ont toujours encouragé et soutenu dans les difficultés.

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS-2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière

SOMMAIRE Pages

Remerciements

Sommaire

Liste des sigles et abréviations

Introduction 1

Partie I : La pêche au Sénégal 11

Chapitre I : Le secteur de la pêche au Sénégal, une activité économique et ancestrale 12

Chapitre II : Une activité professionnelle soumise à la diminution des ressources halieutiques 31

Chapitre III : L'apport de la sociologie de la traduction 43

Partie II : L'Etat et la pêche 53

Chapitre I : Une organisation étatique spécifique et une administration sous contraintes 54

Chapitre II : Les tentatives de changement et la confrontation avec les pêcheurs 60

Chapitre III : La corruption dans la pêche et les pratiques frauduleuses 66

Partie III : Vers un développement durable des pêches au Sénégal 73

Chapitre I: L'accompagnement au changement 74

Chapitre II : Résultats de la recherche 86

Conclusion générale 95

Références bibliographiques 101

Annexes 106

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS- 2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière.

Photo/ Source : Ecotours-Sénégal

La mer serait-elle l'avenir de l'homme ? Ce n'est pas sûr ; mais on peut penser que les incroyables richesses qu'elle contient peuvent aider les hommes à vivre, s'ils apprennent à les respecter et les gérer durablement.

Gorgui Aly BA

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS- 2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière.

LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS- 2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière.

AFP : Agence France-Presse

ANSD : Agence Nationale de la Statistique et du Développement

AMP : Aires Marines Protégées

ASEPEX : Agence Sénégalaise de Promotion des Exportations

CAMP : Centre d'Assistance pour la Motorisation des Pirogues

CAEP : Centre d'Assistance, d'Expérimentation pour la Pêche Artisanale

CLPA : Comités Locaux de Pêche Artisanale

CMR : Centre Mareyage de Rufisque

CSRP : Comité Sous Régional des Pêches

CRODT : Centre de Recherches Océanographiques de Dakar-Thiaroye

CONIPAS : Conseil National Interprofessionnel de la Pêche Artisanale au Sénégal

CNPS : Collectif National des Pêcheurs Artisanaux du Sénégal

COMHAFAT : Conférence Ministérielle sur la Coopération Halieutique entre les états

Africains riverains de l'Atlantique

DGEFM : Direction de la Gestion et de l'Exploitation des Fonds Marins.

DMM : Direction de la Marine Marchande

DPM : Direction des pêches Maritimes

DPC : Direction de la Pêche Continentale

DPSP : Direction de la Protection et de la Surveillance des Pêches

DITP : Direction des Industries de Transformation de la Pêche

FAO : Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS- 2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière.

FENAGIE-PECHE : Fédération Nationale des Groupements d'Intérêts Economiques des

Pêches

FENAMS : Fédération Nationale des Groupements d'Intérêts Economiques de Mareyeurs

FENATRAMS : Fédération Nationale des Femmes Transformatrices

GAIPES : Groupement des Armateurs et Industriels de la Pêche maritime au Sénégal

GIE : Groupement d'Intérêt Economique

ICCAT : Commission International pour la Conservation des Thonidés de l'Atlantique

IRD : Institut de Recherche et de Développement

OCDE : Organisation de Coopération et de Développement Economique

ONU : Organisation des Nations Unies

PIB : Produit Intérieur Brut

SCA : Stratégie de Croissance accélérée

SNCDS : Société Nationale des Conserveries du Sénégal

U E : Union Européenne

UNAGIEMS : Union Nationale des Groupements d'Intérêts Economiques de Mareyeurs

ZEE : Zone Economique Exclusive

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS- 2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière.

INTRODUCTION

Quels poissons éviter de consommer ? Plusieurs espèces de consommation courante sont en

péril et il faut renoncer à les consommer : thon rouge, saumon atlantique sauvage, turbot, sole,

merlu, empereur, cabillaud, raie, flétan...

WWF

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS-2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière.Page 1

Après avoir travaillé depuis 1992 dans l'administration publique des pêches maritimes, j'ai ressenti le besoin d'investir ma réflexion sur le thème du développement durable de la pêche, en essayant de promouvoir les changements comportementaux des acteurs qui conduiront à la gestion durable de la ressource halieutique. La formation reçue du Collège Coopératif Provence Alpes Méditerranée pour l'obtention du Diplôme des Hautes Etudes des Pratiques Sociales (DHEPS), associée à mes compétences professionnelles, m'ont aidé à mener à bien ce travail de recherche.

Dans le monde, la pêche fait vivre plus de 250 millions de personnes et d'activités liées à la pêche. Le poisson assure à plus de 2,6 milliards d'individus à l'échelle mondiale, au moins 20% de leur apport en protéines. La production mondiale annuelle de poisson est d'environ 142 millions de tonnes, dont 94 millions proviennent des captures et 48 millions des poissons d'élevage. Malheureusement du fait de l'action de l'homme, cette ressource se raréfie. Il est même possible de constater la disparition de certaines espèces de poisson. Aussi, en raison de la surpêche industrielle, le volume de poissons capturés en mer stagne1.

La moitié des groupes d'espèces sont exploités au maximum, 24 % surexploités et les plus grandes zones ont atteint ou dépassé leurs limites naturelles. Au niveau européen, la Commission européenne indique que la majorité des espèces marines de l'Atlantique Nord-Est évaluées est surexploitée.

La pêche industrielle est cause d'une surexploitation des stocks, d'une destruction de fonds marins, réserves de biodiversité loin d'être encore explorées, de destruction accidentelle d'espèces qui sont prises dans les chaluts (tortues, dauphins, oiseaux de mer...).

L'aquaculture industrielle permet à la production de poissons et de crevettes d'augmenter. Mais elle est polluante, aggrave la surpêche pour fabriquer la farine animale, et détruit des écosystèmes vitaux, comme les mangroves.

1 Source : FAO, 2005

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS-2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière.Page 2

La surpêche est la pêche pratiquée par l'homme sur certains poissons, crustacés, mollusques. C'est une tendance observée dans presque toutes les pêcheries de la planète, c'est une menace très grave pour la sécurité alimentaire et les équilibres écologiques marins.

En effet, les problèmes de la pêche dans le monde et au Sénégal sont à peu prés les mêmes. Cependant, une politique commune de la pêche visant à encadrer les pratiques de pêche dans le monde est attendue pour lutter contre le pillage organisé de la ressource marine.

Au Sénégal, le secteur de la pêche est une composante essentielle du développement rural. Il joue un rôle stratégique et de soutien à la croissance de l'économie nationale en contribuant notamment à la réduction de la pauvreté, du déficit de la balance des paiements et du chômage.

Les nombreux pêcheurs pratiquant la pêche de capture sont souvent confrontés à des difficultés d'exploitation et à des problèmes délicats qu'ils devront surmonter pour que les pêches de capture restent une source constante d'aliments et de revenus. L'accès aux ressources halieutiques marines, et leur utilisation sont les principaux sujets de controverses.

L'usage a montré que les ressources halieutiques renouvelables comme les stocks de poissons disparaissent, faute de gouvernance rationnelle, dès que la demande effective pour un poisson particulier dépasse la capacité biologique du stock concerné. Cette gouvernance rationnelle vise à mettre en place des modes de pilotage et de régulation plus souples, répondant mieux aux besoins des sociétés actuelles et fondés sur un réel partenariat entre les différents acteurs (administration, politiques, société civile) et aux différents niveaux (local, national et international). Elle véhicule aussi un ensemble de valeurs et de principes sociétaux comme l'accès à l'information, la lutte contre la corruption, la gestion efficace des ressources, le développement durable pour les générations actuelles et à venir et le dialogue entre les différents acteurs pour asseoir la décision, etc.

Dans le secteur de la pêche de capture, l'exploitation des ressources halieutiques ne peut être optimale et à long terme que si les intervenants garantissent une gouvernance rationnelle. Pour être en phase avec les institutions internationales, le Sénégal a adopté une approche participative impliquant tous les acteurs pour une gestion durable des ressources halieutiques.

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS-2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière.Page 3

Aujourd'hui se pose avec acuité le problème de la gestion saine et durable de la ressource halieutique en général et particulièrement celle ciblée par la pêche artisanale, une menace sur la contribution à la sécurité alimentaire, induit indubitablement par l'absence d'un système d'aménagement des pêcheries, fondé sur des mesures techniques, sociales et économiques cohérentes articulées autour d'objectifs clairs de gestion des pêcheries.

Le développement durable est un « développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs », citation de Mme Gro Brundtland2. En 1992, le Sommet de la Terre à Rio, tenu sous l'égide des Nations Unies, officialise la notion de développement durable et celles des trois piliers (économie/écologie/social) : un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable. Selon Brundtland, « le développement durable amorce des processus de changements dans lesquels l'exploitation des ressources, l'orientation des investissements, l'orientation du développement technologique et les changements institutionnels sont faits en fonction des besoins d'aujourd'hui et de demain ; permet aux sociétés de satisfaire les besoins humains en augmentant le potentiel équitable de production et en assurant un potentiel équitable et des chances égales à tous ; définit la croissance économique en termes de limites de régénération et de croissance naturelles3 ».

Pour atteindre les objectifs du développement durable dans le secteur de la pêche, il est nécessaire que tous les acteurs comprennent mieux les enjeux du secteur, afin de fournir ensemble des efforts considérables. La collaboration entre tous les acteurs peut constituer un support à cet effet.

1- L'objet de la recherche

Le but de ce mémoire est de mesurer les degrés de perception des différents acteurs de la pêche sur la dégradation des ressources halieutiques du Sénégal et comment y faire face

2 Gro Brundtland= Premier Ministre norvégien en 1987.

3 Rapport Brundtland, Notre avenir à tous, Oslo, 20 mars 1987, 349 pages

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS-2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière.Page 4

actuellement pour gérer durablement les stocks de poissons par un changement de comportement dans les pratiques de tous les acteurs de la filière pêche.

Les objectifs sont :

? Identifier les mesures à mettre en oeuvre pour améliorer les relations de confiance entre les différents acteurs de la filière pêche ;

? Construire des relations de confiance entre les différents acteurs permettant des changements comportementaux qui conduisent à la durabilité des ressources halieutiques.

J'essayerai de définir le changement comme étant un ensemble de transformations structurelles de la société. C'est un phénomène collectif daté dans le temps et qui s'inscrit dans la moyenne ou longue durée.

« Le comportement est l'ensemble des réactions objectivement observables qu'un organisme généralement pourvu d'un système nerveux exécute en réponse aux stimulations du milieu, elles-mêmes objectivement observables »4. En fait les changements comportementaux ne sont pas simplement une question de connaissances et de compétences.

Par exemple la campagne sur le port du gilet de sauvetage aurait pu diminuer les nombreux accidents en mer chez les pêcheurs qui augmentent de jour en jour. De même : l'interdiction des mono-filaments et la pêche à la dynamite qui ont des conséquences néfastes sur les ressources halieutiques auraient pu être abandonnées sans contestations ni refus.

Malheureusement, l'administration publique des pêches échoue à créer un changement durable du comportement des différents acteurs de la pêche (pêcheurs, mareyeurs, transformatrices), provoquant une situation d'absence de relation de confiance entre l'administration et les professionnels.

Cette situation a des incidents négatifs sur le comportement des acteurs, en termes d'application de la réglementation et des difficultés à les mobiliser pour gérer durablement la

4 Watson J.B. in Bloch, 1994, p.153

BA Gorgui Aly- Mémoire DHEPS-2015

Les Changements comportementaux des acteurs de la pêche maritime sénégalaise pour une gestion durable de la filière.Page 5

pêche. Un changement radical dans les relations entre tous les acteurs, pour restaurer la confiance et l'Etat de droit, s'impose donc.

Globalement, les attentes de la profession vis-à-vis de l'Etat concernent :

? Le respect des engagements ;

? La formation et la recherche, qu'il conviendrait de dynamiser, compte tenu de leur rôle fondamental pour un développement durable du secteur ;

? La conscientisation des acteurs à des solutions innovantes pour le renouvellement des stocks de poissons ;

? L'introduction d'une gestion durable de la ressource halieutique au Sénégal.

Le secteur de la pêche au Sénégal connait des difficultés depuis plusieurs années à cause de la surexploitation des ressources marines halieutiques, de la rareté des ressources, de la disparition de certaines espèces de poissons, de nombreuses pertes en vies humaines des pêcheurs , du non respect des décisions gouvernementales pour ce qui concerne le port du gilet de sauvetage, du repos biologique, de l'utilisation des filets mono-filaments, etc.

sommaire suivant