WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Analyse du comportement du consommateur dans le marché algérien des assurances


par Mohamed DADDI HAMMOU
ENSSEA (EX INPS) - Ingénieur d'Etat en statistique appliquée 2010
Dans la categorie: Commerce et Marketing
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

Conclusion :

Le comportement de consommateur est un processus permanent qui décrit la façon ou la manière d'agir d'une personne pour satisfaire ses besoins et ses désirs.

Le consommateur constituer un acteur important dans le marché, son comportement est influencé par un ensemble de facteurs culturels, personnels, psychologiques et sociaux.

Dans la plupart du temps, la décision d'achat d'un consommateur se compose de cinq phases successives, la reconnaissance du problème, la recherche d'information, l'évaluation des alternatives, la décision d'achat et le comportement post-achat.

Afin de comprendre mieux le comportement de ce consommateur, nous allons prendre le cas du consommateur algérien dans le marché des assurances.

Nous allons d'abord voire les aspects liés la relation entre les compagnies d'assurance et leurs assurés ; c'est l'objet du chapitre suivent.

Introduction :

Le client est au jour d'hui la ressource la plus rare de l'entreprise, d'où la nécessité de le connaitre et comprendre ses attentes, mais aussi anticiper ses besoins pour gagner et conserver à son niveau maximum la confiance de ses clients. En effet: les clients n'achètent plus seulement les produits d'une marque, mais ils achètent une relation avec l'entreprise dans laquelle ils ont confiance pour les représenter si un problème survient.

Le présent chapitre illustre dans un premier point l'offre et la demande en produit d'assurance, le deuxième point traite la question sur la gestion de la relation client et en dernier point la gestion de la clientèle dans le secteur de l'assurance.

Section 1 : offre et la demande en produit d'assurance.

La mise en oeuvre des réformes économiques engagé dés la fin de la décennie écoulée, impose aux intervenants économiques algériens et aux entreprises de s'adapter aux mutations en coure.

L'économie algérienne s'était caractérisée dans le passé par une forte planification centralisée. La transition d'un tel système fortement centralisé et peu organisé vers une économie de marché exige une adaptation aux changements en cour. Vu l'économie l'assurance est devenu l'objet d'analyse économique qu'à partir du moment où leur impacte économique et financier est devenu important, impact négligé par le passé.

Les réformes économiques des entreprises Algériennes depuis les années 80 ont donné lieu à des profondes transformations sur le plan économique et à une nouvelle configuration du secteur, tout en traçant des perspectives de nouvelle évolution dans ce secteur1(*).

Le système de financement d'une économie donnée est un bon indicateur de son fonctionnement, en particulier dans le contexte d'une économie de marché.

Le développement des institutions et les progrès en matière d'intermédiation bancaire ont entraîné l'évolution et la diversité des instruments de financement. Les nouvelles technologies de transmission de données et les progrès en informatique sont à la base de l'amélioration extraordinaire de leurs procédures de recouvrement.

L'assurance ne put être qu'une cause de bénéfice pour le sociétaire, elle le garantit contre les pertes réelles éprouvées par des sinistres, pouvant causer leur destruction totale ou partielle. Alors nous essayons d'étudier la relation assurance/client de façon déterminante.

L'assurance crée la sécurité, il s'agit d'un besoin essentielle pour l'homme, elle permet à l'assuré de ne pas craindre l'éventualité d'un catastrophe. Elle est également un phénomène de civilisation, de même un facteur de développement économique.

Nous savons bien, que la demande et l'offre des biens reprisant le résultat de préférence du consommateur et des décisions des l'entreprises. Par-là l'équilibre sur le marché d'assurance est confronté par le théoricien néo-classique au modèle d'équilibre générale. Cela dirige vers les hypothèses de la concurrence parfait, l'ajustement par des mécanismes du marché suppose en particulier une information transparente et accessible à tous. Or, non seulement l'information est incomplète est souvent fausse, mais l'accès à l'information est souvent asymétrique. Cette asymétrie selon les néoclassique est une caractéristique essentielle du marché d'assurance.

Ces ajustements par les mécanismes du marché, ne sont que des moyens qui permettent d'organiser des échanges mutuellement bénéfiques de biens et d'induire la transformation de ces biens d'une catégorie à l'autre.

La demande et l'offre considérées dans ce travail sont des quantités globales, concernant un bien donné. On parle, alors de fonction de demande ou d'offre du produit d'une industrie ou d'une branche économique. Le marché est constitué de toutes les propositions d'achat et de vente relative à une prestation donnée. Les demandes et les offres individuelles sont agrégées afin d'obtenir des valeurs globales.

* 1 1 On présentera ces évolutions dans le chapitr3.

précédent sommaire suivant