WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le lien entre la théorie de l'esprit et le conflit sociocognitif

( Télécharger le fichier original )
par Sarah Begert
Université Paris 8 - M1 psychologie du développement 2007
  

sommaire suivant

UNIVERSITE PARIS 8

INSTITUT D'ENSEIGNEMENT A DISTANCE

MASTER 1 de Psychologie du développement et de l'éducation

Mémoire de Recherche

LE ROLE DE LA THEORIE DE L'ESPRIT

DANS LE CONFLIT SOCIO-COGNITIF

présenté par Sarah BEGERT

No d'étudiante: 175525

Sous la direction de Caroline GUERINI

année 2006/2007

Remerciements

Je souhaiterais tout d'abord remercier ma directrice de mémoire, Mme Caroline Guérini, pour son encadrement et ses précieux conseils.

Je souhaiterais également remercier la directrice de l'école maternelle Marceau, ainsi que l'ensemble du personnel encadrant et plus particulièrement Emeline Marais pour son accueil dans sa classe, sa disponibilité, sa gentillesse, et sa compréhension. Je remercie aussi l'ensemble des enfants qui ont participé à cette recherche.

Enfin, mes remerciements vont aussi à mes proches : M. Anthony Ménard pour son soutien et ses éternels encouragements, et Nicole Begert pour ses relectures attentives.

RESUME

La recherche présentée est menée au sein d'une classe de moyenne section de maternelle, auprès de dix-neuf enfants âgés de quatre à cinq ans, tous parlant et comprenant bien le français sauf un. Cette classe a permis de créer huit dyades symétriques dont quatre « fortes » et quatre « faibles ».

Cette recherche vise à mettre en évidence un lien entre le développement de la théorie de l'esprit et le conflit socio-cognitif. Ce travail considère les effets du conflit du point de vue du développement social. Il a pour objectif d'évaluer les effets de la théorie de l'esprit sur le déroulement d'un conflit socio-cognitif, et, inversement, d'évaluer les effets du conflit socio-cognitif sur les compétences en théorie de l'esprit.

L'intérêt de cette étude est de montrer que le conflit socio-cognitif est une expérience sociale et, en tant que telle, il nécessite d'une part certains prérequis qui l'influencent, et d'autre part il peut favoriser le développement socio-cognitif de l'enfant. Son but est d'ouvrir une réflexion sur le lien entre ces deux champs que sont la théorie de l'esprit et le conflit socio-cognitif, et plus généralement sur le développement social de l'enfant, pour permettre de proposer des techniques d'apprentissage en dyades dans le cadre scolaire ou pour favoriser ce type d'interaction stimulante dans la vie ordinaire.

Une première sous-hypothèse de l'hypothèse 1 supposait, pour le groupe ayant répondu correctement aux questions sur la théorie de l'esprit, une résolution du problème plus rapide et l'utilisation d'une quantité plus importante de verbes mentaux. Cette première sous-hypothèse n'a pas été validée statistiquement en raison d'une forte hétérogénéité interindividuelle au sein des groupes alors que l'observation des moyennes nous aurait amenés à confirmer cette hypothèse. Une seconde sous-hypothèse a été validée, considérant l'existence d'une corrélation entre la quantité de verbes mentaux utilisés, le nombre d'oppositions apparues et la durée plus longue de résolution. La première partie de l'hypothèse 2 postulant l'amélioration des compétences en attribution d'intentions suite à la participation à un conflit socio-cognitif n'a pas été confirmée. De même, la seconde partie de cette hypothèse supposant une progression en théorie de l'esprit suite à la présence d'oppositions au sein du conflit socio-cognitif n'a également pas été vérifiée expérimentalement.

Nous pouvons cependant suggérer que ce type d'interaction pourrait être bénéfique. Dans ce cas, d'autres outils, une autre procédure, pourraient permettre de mettre en exergue ces effets sur un échantillon plus élevé.

Sommaire

I REMERCIEMENTS p. 2

II RESUME p. 3

III SOMMAIRE p. 4

IV INTRODUCTION p. 6

V CADRE THEORIQUE p. 8

1. Le développement socio-cognitif p. 8

1.1. Le rôle de l'environnement social

1.2. Les représentations, un lien avec l'environnement social

2. L'accès progressif à l'altérité p.12

2.1. Le rôle des relations précoces

2.2. Une décentration perceptive

2.3. La théorie de l'esprit

2.3.1. L'émergence de la théorie de l'esprit

2.3.2. Les fausses croyances et le langage

3. Les apprentissages entre pairs p.19

3.1. Les apprentissages par l'imitation immédiate

3.2. Les interactions de tutelle entre pairs

3.3. Apprentissages et conflit socio-cognitif

3.3.1. Le conflit socio-cognitif et le marquage social

3.3.2. Les compétences préalables au conflit socio-cognitif

3.3.3. Le conflit socio-cognitif, une conception interactionniste et constructiviste de l'intelligence

3.3.4. Les facteurs intervenant dans le conflit socio-cognitif

3.3.5. L'impact du conflit socio-cognitif

VI PROBLEMATIQUE p. 29

1 Problématique p. 29

2 Hypothèses p. 31

VII METHODE p. 34

1. Population p. 34

1.1. Le lieu

1.2. Description de la population

2. Description du matériel utilisé p. 36

2.1. Le tangram

2.2. Le test de la fausse croyance

3. Procédure p. 40

3.1. Premier contact

3.2. Première phase : familiarisation avec le matériel et test de la théorie de l'esprit

3.3. Deuxième phase : le tangram

3.3.1. Formation des dyades

3.3.2. Déroulement de la tâche du tangram

3.4. Troisième phase : deuxième test de la théorie de l'esprit

4. Description des variables et traitement statistique p. 46

4.1. pour l'hypothèse 1

4.2. pour l'hypothèse 2

VIII RESULTATS p. 50

1. Résultats concernant l'hypothèse 1 p. 50

1.1. Résultats concernant l'hypothèse 1a

1.2. Résultats concernant l'hypothèse 1b

2. Résultats concernant l'hypothèse 2 p. 56

2.1. Résultats concernant l'hypothèse 2a

2.2. Résultats concernant l'hypothèse 2b

IX INTERPRETATION DES RESULTATS p. 59

1. Validation des hypothèses p. 59

1.1. Hypothèse 1

1.2. Hypothèse 2

2. Portée des résultats p. 62

2.1. Intérêt de la recherche

2.2. Limites

2.2.1. Limites liées à la population

2.2.2. Limites liées à la procédure

X CONCLUSION p. 65

XI BIBLIOGRAPHIE p. 66

XII ANNEXES p. 68

1 Tangram p. 68

2 Justifications de la réponse suite à l'histoire 1 p. 69

3 Dyades p. 69

4 Calculs p. 74

5 Résultats bruts p. 77

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie