WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Evolution et structure du PIB de la république démocratique du Congo de 1990 à  2005

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel BARAMBESHA MANIRIHO
Université Libre des Pays des Grands Lacs  - Licencié en sciences économiques et de gestion, option gestion des entreprises 0000
Dans la categorie: Economie et Finance
  

sommaire suivant

UNIVERSITE LIBRE DES PAYS DES

GRANDS-LACS

U.L.P.G.L

BP 368 Goma

FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION

EVOLUTION ET STRUCTURE DU PIB DE LA

RDC

De 1990 à 2005

Par :

Emmanuel BARAMBESHA MANIRIHO

Mémoire présenté en vue de l'obtention du diplôme de licencié en sciences économiques et de gestion Option : Gestion des Entreprises

Directeur : Prof. KIMBUANI MABELA Gaston Co-directeur : C.T KAMBALE MBAKUL'IRAH Benoît

Février 2007

EPIGRAPHE

La meilleure recette de bonheur que je connais est

un revenu confortable.

Jane Austen

DEDICACE

A mes parents RU6ANY NTWARI Ooniface et

BANYAN6A BOSE Venan~ie

iii

RE~ERCIE~ENT5

Nous voudrions exprimer par ces quelques mots notre profonde gratitude à toutes les personnes qui nous ont, d'une manière ou d'une autre, aidé dans l'élaboration du présent travail.

Nous remercions plus particulièrement le professeur Gaston KIMBUANI MABELLA qui, en dépit de ses multiples occupations a accepté de diriger ce travail. Nous sommes très redevable à notre encadreur, le chef des travaux Benoît KAMBALE MBAKUL'IRAH, pour la qualité de l'encadrement et la rigueur remarquable dont il nous a fait bénéficier et sans lequel ce travail aurait eu beaucoup de peine à aboutir.

Nous voudrions également rendre un sincère hommage aux personnels et corps enseignant de la faculté des sciences économiques et de gestion de l'ULPGL, dont nous sommes un « pur » produit.

Une pensée pour les membres de notre famille principalement nos petits frères MUKASA ITAMO F., AMANI RUGANI, mes petites soeurs NIYONSENGA TOYOTA V., UMWIZA FURAHA B. et MAOMBI SAFARI, mes oncles RUKERA B., UKOZE B., NDAMBARA B., mes tantes, mes cousins et mes neveux pour tous les sacrifices consentis. Egalement aux familles Jacques SAFARI NAHAYO, KIZINKIKO, KATAKE.., pour leurs encouragements.

Nos très sincères remerciements s'adressent à nos grands amis et collègues DUSHIME KASHORI, BAHATI SEBASORE, RUBAYI SIKUBWABO Patience, ABDOULAY TWAHA, PALUKU SARUTI, MUKONGO TABU, LUSIENSE MATONDO, NOHERI MUSAFIRI KERAKABO, BIZUMULEMI NGABO, NTEZIRIZAZA Charles, MANINGA Jules, DOUDOU MBUSA, SENGI, Nelson MBUSA, DUSABE Guillain, BAHATI NZINGA, KALUME BAMWISHO DG,

Ir BAHAVU RWIZIBUKA Papy, BALUNGWE, LECKY, MBAWE, BORA ZAWADI, NSIMIRE Nathalie, Mathilde TIMBIRI, MBOMBO MUTELA , VATIRI Mmamy, ...

Qu'ils trouvent l'expression de notre profonde reconnaissance.

BARAMBESHA MANIRIHO Emmanuel

ABREVIATIONS ET SIGLES

$ : Dollars

% : Pourcentage

ANAPI : Agence Nationale pour la Promotion des Investissements

BAD : Banque Africaine de Développement

BM : Banque Mondiale

C : Dépenses ou Consommation des ménages

CEEAC : Communauté Economique des Etats de L'Afrique Centrale

éd. : Edition

FC : Francs Congolais

FMI : Fonds Monétaire international

FRPC : Facilité pour la Réduction de la Pauvreté et pour la Croissance

G : Dépenses gouvernementales

I : Investissement

K : Quantité de capital

L : Quantité de travail

M : Importations

N : Nombre d'observation

: Numéro

NX : Exportations nettes

OCDE : Organisation de Coopération et de Développement Economique

p. : Page

PAM : Programme Alimentaire Mondial

PIB : Produit Intérieur Brut

Pp : Pages

r : Taux d'intérêt

RCD : Rassemblement Congolais pour la Démocratie

RDC : République Démocratique du Congo

S : Epargne

SIDA : Syndrome de l'Immunodéficience Acquise

T : Taxes

te : Termes de l'échange

ULPGL : Université Libre des Pays des Grands Lacs

US : United States

VIH : Virus de l'Immunodéficience Humaine

X : Exportations

Y : PIB ou demande globale

vi

RESUME

Notre étude porte sur « la structure et l'évolution du PIB de la RDC de 1990 à 2005 ». Elle est sous-tendue sur la préoccupation suivante : Comment le PIB de la RDC a-t- il évolué au cours de la décennie de crise de 1990 à 2005 ?

Nos hypothèses de travail ont été énoncées comme suit :

1°. Le PIB de la RDC au cours de la période allant de 1990 à 2005 pourrait évoluer vers la baisse d'une manière significative dans la structure du PIB de la RDC au cours de cette période ;

2°. Le secteur de l'agriculture pourrait occuper la première place, le secteur de services la

seconde place, alors que la contribution de l'industrie aurait occupé la troisième place;
3°. Les dépenses des ménages auraient constitué la principale composante du PIB et donc

sa part relative dans le PIB pourrait être plus importante, suivi de celle des

investissements, en suite des dépenses gouvernementales enfin les exportations nettes.

Pour la mise au point de ce travail ; nous avons utilisé la technique documentaire et les méthodes statistique et comparative.

Les résultats de nos recherches révèlent que :

~ L'évolution du PIB de la RDC en termes courants accuse une baisse régulière au

cours de toute la période sus examinée;

~ La croissance du PIB de la RDC repose fortement sur l'expansion du secteur de

l'agriculture ; Le secteur de service vient en seconde position ; Quant au secteur de l'industrie, il occupe la dernière position;

~ La consommation des ménages restait la principale composante de la demande

globale. Elle est ensuite suivie des investissements puis les dépenses du gouvernement.

vii

SUMMARY

Our survey is about the «structure and the evolution of the GDP of the DRC of 1990 to 2005». The preoccupations that underlie our research are the following: How the GDP of the DRC evolvoluete during the crisis decade from 1990 to 2005?

Our hypotheses of work have been expressed like follows:

1°. The GDP of the DRC during the active period from 1990 to 2005 could evolve

the decreasing in a meaningful manner in the structure of the GDP of the DRC during this period;

2°. The sector of agriculture could take the first place, the sector of services the

second place, whereas the contribution of the industry would have taken the third place; 3°. The outgoings of households would have constituted the main component of the GDP and therefore their relative part in the GDP could be more important, followed of the one of the investments, followed by the governmental expenses finally the net exports.

For the clarification of this work; we used the documentary technical and the statistical and comparative methods.

We succeeded below to the results:

~ The evolution of the GDP of the DRC in current terms accuses a regular

decrease during the whole known period examined;

~ The growth of the GDP of the DRC is strongly based on the expansion of the

sector of agriculture; the sector of service comes in second position; as for the sector of the industry, it occupies the last position;

~ The consumption of the households remained the main component of the global

demand. It is followed then bay the investments the government's expenses.

0 . INTRODUCTION GENERALE

0.1 Problématique

En RDC, la croissance économique s'est caractérisée par les phases essentielles ci-après : La période 1960 à 1966 a été d'abord marquée par la guerre civile très meurtrière qui à désorganisé la vie économique du pays. L'éclatement du pays en plusieurs pouvoirs sécessionnistes a rendu peu fiable les données économiques, du reste, très contestables sur la période ; Une phase de croissance allant de 1967 à 1974 avec un taux de croissance réel du PIB de 7% en moyenne ; une phase de crise de 1975 à 1980 avec un taux de croissance économique de 0,8 % ; Une phase qu'on qualifierait de déglingue économique à partir des années 1990. Cette dernière phase est marquée par les caractéristiques ci- après :

L'indice des prix à la consommation a augmenté en moyenne de 28% entre 1997 et 2000 et en 2001 il est tombé à 99 % alors qu'au Cameroun la moyenne de hausses a été de 2,8 % entre 1997 et 1999 et en 2001 il a atteint 6 % et pour le Gabon il s'est observé un taux moyen de 2 % entre 1997 et 20001. Tous ces indicateurs, bien qu'ils portent sur une courte période, montrent que le Cameroun et le Gabon présentent des meilleures performances. La guerre qui, de surcroît, a sévi en RDC a aggravé la situation.

En effet, depuis les années 1980, l'économie de la RDC est entrée dans une phase de crise structurelle profonde qui se traduit par la baisse systématique de tous les indicateurs économiques tels que le taux de croissance annuelle, le produit intérieur brut (PIB), les indicateurs de production dans l'agriculture et l'industrie. Cette crise s'est particulièrement aggravée depuis l'année 1990 avec les reformes politiques et l'arrêt du financement extérieur par le biais de la coopération bilatérale ou multilatérale. La crise a pris des proportions dramatiques de 1990 à 20002. Cette crise a été caractérisé par :

> Une pauvreté extrême de la population en contradiction avec les potentialités du

pays. Conséquences: malnutrition, maladies, mortalité, etc ;

1 KIKANDI KIUMA A., Croissance et convergence des économies de la CEEAC : cas du Cameroun, du Gabon et de la RDC, Mémoire DEA, Université de Douala / faculté des sciences économiques et de gestion appliquée, république du Cameroun, août 2004, pp. 2-3

2 BAD, Rapport annuel 2002

> Une économie de survie repliée sur des activités de subsistance et des activités

informelles et des exportations qui se rétrécissent chaque année depuis une dizaine d'années ;

> Un taux de croissance économique négatif : -6,6 % en 1990 ; -8,4 % en 1991 ; -

10,5

% en 1992 ; -13,5

% en 1993, -3,9

% en 1994 ; 0,7 % en 1995 ; 0,7 % en

1996

; -6,4 % en 1997 ;

-3,5 % en 1998,

-4,30 % en 1999 alors que la population

ne cesse d'augmenter au taux de 3 % l'an ;

> Des marchés des capitaux et de change non opérationnels ;

> Des conflits armés et guerres meurtriers ayant entraîné la mort de plus de quatre millions de Congolais et les déplacements massifs des populations.

La situation de la balance commerciale et des paiements extérieurs et très loin d'être satisfaisante. « La balance commerciale est demeurée déficitaire pendant toute la période sous examen. Nonobstant la hausse des cours des produits de base d'exportation en 1994, les recettes n'ont pas pu suivre un mouvement d'Ascension parce qu'au même moment le volume de la production baissait. Encore que la chute des cours de la période 1992-1993 a pesé aussi d'un certain poids en défaveur de la RDC. Concernant les dépenses d'importations, en dépit de la réduction draconiennes de leur volume par manque de devises, leur valeur est demeurée constamment supérieure à celle des recettes d'exportations. D'où le déficit de la balance de paiement évoqué ci- haut »1.

La situation des paiements extérieurs va s'empirer en ajoutant à ce déficit de la balance commerciale le tarissement de toutes les sources de devises dans le cadre des coopérations bilatérales et multilatérales. Le budget en devises de l'Etat s'en est ressenti. Les arriérés de la dette extérieure se sont accumulés et ont battu de nouveaux records. Par ailleurs, cette situation défavorable des paiements extérieurs et l'atonie du budget en devises de l'Etat associées à l'expansion des liquidités intérieures dont question précédemment ont considérablement contribué à des dépréciations en cascade du ex- Zaïre- monnaie sur la marché de change2.

Bref, comme le confirme bien Jeune Afrique intelligent, le manque de cohérence politique et les confits armés répétés ont engendré une récession économique pendant la décennie 19903.

1 ILUSHI UNNSHENGUO et MASIALA MA SOLO, Crise de l'économie congolaise : Diagnostic et tentatives de solutions, UPC (Université Protestante du Congo), Kinshasa, 2001, p. 11

2 KALALA K., KISIWA D. et ZANGIO T., Le drame économique du Congo durant la période 1990 à 1995, Crid, Kinshasa, 1996, p. 36

3 JEUNE AFRIQUE L'INTELLIGENT, dossier de rapportage à l'économie de la RDC, 11 mars 2002, n°2118, P.5

Eu égard à ce tableau sombre de l'économie de la RDC, il y a lieu de se poser la question ci-après : Comment le PIB de la RDC a-t- il évolué au cours de la décennie de crise de 1990 à 2005 ?

De façon concrète, nous cherchons à répondre aux interrogations spécifiques

suivantes :

1° Comment les trois secteurs d'activité (l'agriculture, l'industrie et les services) ont-ils contribué à la production du PIB de la RDC pendant cette période ?

2° comment le PIB a-t- il été affecté entre les quatre composantes au cours de cette période ?

0.2. Hypothèses du travail

Compte tenu des préoccupations évoquées ci- haut, considérant le célèbre adage selon lequel la plus belle fille du monde ne donne que ce qu'elle a, nous postulons que :

4°. Le PIB de la RDC au cours de la période allant de 1990 à 2005 pourrait évoluer

vers la baisse d'une manière significative;

5°. Le secteur de l'agriculture pourrait occuper la première place, le secteur de services la seconde place, alors que la contribution de l'industrie aurait occupé la troisième place;

6°. Les dépenses des ménages auraient constitué la principale composante du PIB et donc sa part relative dans le PIB pourrait être plus importante, suivi de celle des investissements, en suite des dépenses gouvernementales enfin les exportations nettes.

0.3. Choix, objectif et intérêt du sujet

Le choix de ce thème est justifié par notre préoccupation et curiosité scientifique d'appréhender le comportement des l'un des principaux indicateurs macroéconomiques soit le PIB et ses composantes en termes de production et d'affectation.

L'objectif poursuivi par ce travail est double. Premièrement il s'agit de voir comment le PIB de la RDC a évolué au cours de la période allant de 1990 à 2005 et deuxièmement il s'agit de comprendre la structure du PIB de la RDC au cours de cette même période sus examinée.

Par conséquent, le premier intérêt de cette étude nous permettra d'appliquer nos connaissances théoriques en macroéconomie à un cas concret qu'est la RDC. Le second intérêt réside à ce que les résultats de cette étude soit une source d'inspiration pour les chercheurs et les acteurs du gouvernement de la troisième république qu'à la recherche des

politiques économiques adéquates susceptibles de garantir la relance économique de la RDC dans un contexte post-conflits armés.

Cette étude est focalisée sur la période de 1990 à 2005 au cours de laquelle la RDC traverse une période de récession et de contraste économique jamais connus au cours de son histoire.

0.4. Méthodologie

Les données nécessaires à la rédaction de cette étude ont été collectées grâce à la technique documentaire par l'exploitation notamment des rapports de la BAD, de la BCC.

Le logiciel EXCEL a facilité le traitement et la compilation de ces données.

Les méthodes analytique et comparative ont permis d'analyser les résultats sur base du modèle de l'économie ouverte développé par Gregory MANKIW.

0.5. Ossature du travail

Hormis l'introduction et la conclusion générale, ce présent travail est subdivisé en trois chapitres. Le premier chapitre porte sur les généralités théoriques et donc l'approche théorique. Nous y développons les différentes théories et concepts qui facilitent la compréhension de notre thème de cherche. Le second s'attelle sur la présentation du cadre d'étude et le troisième chapitre est consacré à la présentation et interprétation des résultats. Nous y abordons aussi les aspects relatifs à la méthodologie.

sommaire suivant