WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

les perspectives de developpements aux comores: diversifications et réformes de l'état

( Télécharger le fichier original )
par Mchangama HASSANE
Université Dakar Bourguiba - Maitrise 2007
Dans la categorie: Economie et Finance
  

précédent sommaire suivant

Soutenons La Quadrature du Net !

Section 2 : la balance de paiement.

2-1/ définition

La balance de paiement est un document qui enregistre l'ensemble des transactions réalisées pendant une période donnée (en générale une année) entre les résidents d'une économie et les non-résidents.

Elle comprend d'une part, les opérations courantes qui recouvrent les importations et les exportations, les opérations sur les services, et les transferts ; d'autre part les mouvements de capitaux regroupent les flux de capitaux à long et à court terme.

(Voir schème de la structure de la balance des paiements en annexes)

2-2/ la balance de paiement des Comores (en millions de FC)

Libellés

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

1, transaction courantes dont

-2409

-933

1604

4872

-260

-7120

-6369

-7842

Balance commerciale

-16099

-15823

-12647

-12913

-14144

-15442

-22979

-30505

Balance des invisibles

13690

14890

14251

17785

13884

8322

16610

22663

2, Capitaux à long terme

2408

932

-1605

1567

8941

7890

7111

8837

comptes de capital

-3449

-1775

-464

3111

1935

3147

3836

5868

comptes d'opérations financières

5857

2707

-1141

-1544

7006

4743

3275

2969

3, Erreurs omissions nettes

-991

1910

1712

891

-6328

-3352

-2358

-4099

solde global

-992

1909

1711

7330

2353

-2582

-1616

-3104

Sources : banque de France Rapport de la zone franc (2001- 2005), et Banque centrale des Comores (BCC)

La période actuelle est marquée par une internationalisation plus grande des services et un développement rapide des échanges internationaux.

Tous ces phénomènes rendent plus délicat l'obtention d'un équilibre global des échanges extérieurs, ainsi dans ce travail notre analyse portera sur l'évolution des principaux soldes de la balance de paiements, notamment le solde de la balance commerciale, le solde de la balance des transactions courantes et sur la balance de comptes de capital et d'opérations financières.

2-2-1 la balance commerciale

La balance commerciale est un compte indiquant la différence entre la valeur des exportations (ventes à l'étranger) et celle des importations (achats à l'étranger).

Cependant, suivant le taux de couverture des importations par rapport aux exportations, elle peut être déficitaire ou excédentaire.

Si les exportations l'emportent sur les importations ; elle est excédentaire ; dans le cas inverse, elle est déficitaire.

2-2-1-1 évolutions générales de la balance commerciale des Comores (1998-2005)

Années

Exportation en FOB

Importations en FOB

Solde de la balance commerciale

taux de couverture en %

 

valeurs (millions de FC)

valeurs (millions de FC)

 
 

1998

2632

18731

-16099

14,05

1999

4181

20004

-15823

20,90

2000

7263

19910

-12647

36,48

2001

8962

21875

-12913

40,97

2002

10057

24201

-14144

41,56

2003

11695

27137

-15442

43,10

2004

7382

30361

-22979

24,31

2005

4757

35262

-30505

13,49

Sources : banque de France Rapport de la zone franc

La balance commerciale des Comores connaît un déficit chronique depuis les année 1954.elle continue depuis lors à se dégrader davantage, malgré la dévaluation du franc comorien en janvier 1994.

La dévaluation n'a permis ni d'améliorer la compétitivité de la production nationale sur le marché mondial, ni de stimuler les exportations, ni de relancer la croissance économique.

Cette dégradation accélérée de la balance commerciale s'explique, par une forte dépendance alimentaire, l'augmentation continue des importations automobiles, des matériels de construction, d'équipements ménagers et la hausse rapide des achats de produits énergétiques.

Ces importations détruisent le secteur productif créateur d'emplois.

Mais cela peut se comprendre car la taille du marché ne permet pas de mettre en oeuvre une production locale garantissant une bonne productivité. Seules les productions destinées à l'exportation peuvent trouver des rentabilités satisfaisantes, avec toutefois un risque entrepreneurial énorme.

Le taux de couverture permet de montrer rapidement si les importations que l'on affecte sont couvertes par les exportations.

Taux de couverture=valeurs des exportations x 100

Valeurs des importations

Ainsi, le taux de couverture reste inférieure à 100% durant la période 1954 à nos jours, ce qui confirme la régression observée dans les échanges.

précédent sommaire suivant

Soutenons La Quadrature du Net !





Soutenons La Quadrature du Net !