WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Analyse du système de commercialisation des noix de cajou produites dans les départements de l'Atacora et de la Donga


par Mohamed SALIFOU ISSAKA
Université de Parakou - Diplôme d'Ingénieur Agronome 2008
Dans la categorie: Sciences
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

5. 6. 2. Le transport

Les producteurs transportent les noix de cajou des champs vers leur domicile à pieds et sur la tête, parfois à vélo ou à moto. Mais ils trouvent que le transport est pénible dans ces conditions. Des domiciles au lieu d'échange, les produits sont également transportés à pieds. Quant aux collecteurs et courtiers, ils transportent les noix des villages vers les villes soit à moto ou à l'aide des véhicules qu'ils louent. Les coûts de transport varient selon la distance parcourue et dépendent de l'état des voies.

Les grossistes passent chez les collecteurs et courtiers avec des camions ou bâchées pour ramasser leurs produits. Il s'agit souvent de leurs propres moyens de transport. Le tableau 5.7. montre la répartition des acteurs suivant le mode de transport.

Tableau 5.7. : Répartition des acteurs par mode de Transport (%)

Modes de

transport

Acteurs

Tête

Vélo

Moto

Camion

Total

Producteurs

50,9

36,2

12,9

-

100

Collecteurs

-

-

49,2

50,8

100

Courtiers

-

-

47,5

52,5

100

Grossistes

-

-

-

100

100

Source: Enquête, 2007

L'analyse de ce tableau montre que 50,9% des producteurs transportent leurs noix à la tête alors que le reste possède un moyen de transport. Les premiers reconnaissent la pénibilité du transport par la tête et les seconds dénoncent les coûts liés à l'utilisation des moyens de transport.

Quant aux commerçants, ils n'utilisent que les motos et les moyens de transport à quatre roues pour le rapprochement des noix achetés. Le mode de transport de chaque acteur s'explique par sa condition de vie.

5 .6.3. Le Financement

Les acteurs du système de commercialisation des noix de cajou ont trois sources de financement de leurs activités : le crédit formel et le crédit informel et l'autofinancement Le tableau 5.8. montre la répartition des acteurs par source de financement.

Tableau 5.8. : Répartition des acteurs par source de financement (en %)

Sources

Acteurs

Formel

Informel

Autofinancement

Total

Producteurs

6,5

23,8

69,7

100

Collecteurs

39,4

10,4

50,2

100

Courtiers

5,3

82,3

13,4

100

Grossistes

67,5

5,5

27,0

100

Source: Enquête, 2007

L'analyse de ce tableau montre que seulement 6,5 % des producteurs ont accès au crédit formels contre 39,4% pour les collecteurs alors que la majorité des grossistes rencontrés ont accès au crédit formel (auprès d'une banque, CLCAM et autres). Ceci pousse les producteurs à accéder au crédit informel auprès des collecteurs et courtiers qui reçoivent l'argent des commandes ou auprès des grossistes selon les cas. La majorité des producteurs s'autofinance (69,7% des cas) à travers surtout les revenus issus des autres activités de production. Et si les courtiers peuvent profiter de l'argent des commandes pour parfois subvenir à leur besoin alors les producteurs ne peuvent que brader leurs produits en se soumettant aux acheteurs.

précédent sommaire suivant