WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Le management stratégique de l'innovation: passage de l'analogique au numérique chez Canal Kin Télévision


par Thierry LEBIKA
Université de Kinshasa - Licence 2005
Dans la categorie: Communication et Journalisme
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

La Direction Générale

Elle supervise et coordonne les activités de la chaîne, et veille à l'application des directives du Conseil d'Administration et à la redynamisation des activités de l'entreprise.

La Direction Administrative et Financière

Elle s'occupe des recettes et dépenses réalisées, coordonne les différentes activités en rapport avec l'Administration et les finances ainsi que tous les services.

Les Services

D'autres services organisés après la Direction Administrative et Financière sont :

- le service administratif comprend la section juridique qui est chargée de traiter les données contentieux avant d'être transmis au conseiller juridique, et la section des ressources humaines s'occupant des dossiers du personnel, de leur présence, des dossiers disciplinaires et de la publicité, promotion et vente ;

- le service d'information est chargé de la recherche, de l'enquête et magazine. Il comprend les sections Sports, RFM et Actualité ;

- le service de programme s'occupe des programmes de la chaîne. Il comprend les sections d'archives et magazine

le service production est chargé des émissions et réalisations. Il comprend les sections plateau, l'office de prise de son et de vue ainsi que la réalisation et le montage.

1.5.6. Les ressources humaines de canal Kin tv

Canal kin tv emploie un personnel de diverses catégories dont les effectifs sont évalués à 35 unités dont 17 agents et 18 collaborateurs extérieurs.

Par catégorie nous avons :

- Cadres : 7

- Maîtrise : 8

- Classifiés : 5

- Collaborateurs : 18

Par service :

Services

catégories

Technique

production

programme

finances

Commercial

Ressources Humaines

information

cadres

01

01

01

01

01

01

01

Maîtrise

01

01

-

01

01

01

03

classifié

01

02

02

-

-

-

-

collaborateur

03

-

07

-

-

-

05

II.2. Numérisation du montage

Le montage est ce que l'on peut appeler la cuisine d'une chaîne de télévision. C'est à cet endroit que sont cuisinées les émissions, les spots, les journaux télévisés...

Il importe donc d'y mettre beaucoup d'attention car en dehors du direct, la plupart des productions doivent passer par le montage.

La numérisation du montage passe par l'utilisation de l'outil informatique dans le travail pour un rendu qui se fait virtuellement plutôt que d'une manière mécanique avec le banc de montage analogique sur un support VHS.

Le montage sur un ordinateur passe par le tournage tout d'abord avec une camera qui peut être soit analogique ou numérique avec des supports qui différents.

Les caméras analogiques enregistrent sur cassettes 8 mm ou Hi8, VHSC ou SVHC tandis qu' une caméra numérique enregistre sur une cassette DU.

Les images sont ainsi couvertes avec une très haute qualité, supérieure à celle des images d `un DVD.

La première étape après le tournage est celle du transfert du contenu de votre cassette sur le disque dur de l'ordinateur.

Il importe que votre disque dur ne soit pas trop chargé ; qu'il ait assez d'espace pour contenir le produit de votre tournage car l'image pèse assez .

Un petit film de 15 minutes peut réclamer jusqu'à 10Go.

Analogique ou numérique, votre film peut toujours être monté.

Au cas où il aurait été tourné avec une caméra analogique, vous avez besoin d'une carte d'acquisition vidéo. La taille des images enregistrées va dépendre des capacités de celle-ci :

Certaines cartes ne pourront pas capturer 25 images par seconde dans un format supérieur à 352 *288 puces.

Cela signifie que vous pouvez créer des vidéos numériques en MRGO 1, mais pas en MPEG 2.

Si la caméra est numérique, pas question de carte d'acquisition comme Matrox et autres mais seulement il vous faut une carte Firewire dans le monde Macintosh ou Iink chez Sony. Cette carte revient à moins de cinquante dollars sur la place de Kinshasa tandis que celle Matrox utilisable avec le signal analogique car possédant des ports AV Audio vidéo en deux câbles revient à plus de 500$.

Mieux vaut avoir une carte numérique pour plu tard la brancher à l'aide d'un Firewire à votre ordinateur. Capturer avec le câble firewire, les images sont enregistrées avec pratiquement la même qualité que sur le caméscope. Généralement sous forme d'un gros fichier dit AVI avec la compression DV.

La deuxième étape est celle d'après les images soient déjà enregistrées AVI dans le disque dur.

Vous pouvez maintenant utiliser votre logiciel de montage favori (à Canal Kin TV on utilise Pinacle studio 8 et adobe première pro et photoshop pour les photos) pour assembler les séquences, ajouter des bruitages, des commentaires, de la musique, des titres, bref rendre votre film plus animé qu'au moment du tournage.

C'est cette étape qui constitue réellement le montage de votre film d'autant plus que dans cette étape, vous savez couper, coller une partie de votre film, doubler le son, insérer les images qui viendraient d'ailleurs que votre tournage...

Aussi, ici vous perdez le plus de temps possible. C'est une étape à prendre très au sérieux et à faire avec beaucoup de concentration car si vous déroutez, c'est tout le travail qui coule.

Plus que la capture des images cette étape mérite une attention tout à fait particulière.

Pendant cette étape, le monteur doit être assisté du cameraman, du réalisateur pour produire les meilleurs films possibles, dans un esprit d'équipe. Cependant le produit final n'est pas le fruit d'une seule personne. C'est un acquis d'un travail d'équipe dont le moniteur ne fait que rendre sous la forme voulue.

La troisième étape est l'enregistrement du résultat du montage directement sur cassette à l'aide d'une machine DV compatible avec le port firewire ou avec votre caméra si cette dernière autorise la fonction Dvin.

Faute de cassette DV qui du reste n'est pas encore à la portée de l'utilisation grand public, vous pouvez pour un usage grand public copier votre film sur VHS.

De plus en plus de personne préfère le CD pour garder leurs images avec une meilleure qualité et une conservation nettement supérieure à la VHS.

Pour ce faire, le film ainsi inventé doit être encodé en MPEG1 ou MPGE2 avant toute gravure sur CD.

La technique de gravure est aussi simple que l'enregistrement sur DV, à partir de votre logiciel de montage, sauvegardez votre film au format AV1 en choisissant la compression DV. Vous obtenez ainsi un film de plusieurs Gigaoctets qui ne tiendrait jamais sur un petit CD ROM.

Pour arriver à votre but, il faut lancer votre encodeur en indiquant votre fichier AVI et demandant qu'il l'enregistre au format MPEG1, MPEG2 ou encore DIUX

Le MPEG 1 est meilleurs pour des images en 35 X 288(résolution PAL) ou 352 X 240 ( résolution NTSC)

Pour une lecture avec un lecteur DVD de salon, il faut nécessairement que votre CD soit gravé au format VCD ou SVCD (Super Vidéo CD).

Différent du CD-ROM le VCD peut couvrir jusqu'à une heure de film encodé en MPEG1 alors qu'un SVCD qui a une qualité d'image intermédiaire entre le DVD et la cassette MPEG2 avec un débit moins rapide (deux fois, moins) que le DVD.

Les complications de lecture interviennent souvent pour raison d'incompatibilité soit du lecteur DVD ou de l'ordinateur. Cela est dû au choix du format d'encodage qui est un détail important.

E, choisissant le format MPEG1 ou 2, vous pourrez utiliser un logiciel de gravure comme Nero pour créer un VCD ou un SVCD.

En plus Nero permet de créer un menu avec des images fixes de vos films.

Après ce petit survol des généralités sur le montage numérique, tardons-nous un instant sur le montage à Canal Kin TV.

II.3. La numérisation du montage chez Canal Kin TV

A la tête de la section montage se trouve un Chef de Section qui a à sa charge 4 ordinateurs et un banc mécanique de montage numérique.

Il faut noter que 3 ordinateurs seulement servent pour ce montage et le quatrième ne sert que pour le titrage avec le montage sur le banc de montage avec le programme power point.

III.3.1. Les spécificités des ordinateurs de Canal Kin TV

Les ordinateurs de montage de cala Kin TV présente les spécificités suivantes :

Le premier et le principal ordinateur de montage qui sert pour le journal télévisé et autres magazines des informations est de marque Fujitsu computers siemens possédant un processeur Intel Pentium IV. Il a deux disques durs de 120 Go et 40 Go qui font ensemble 160 Go qui peut contenir jusqu'à 5 heures d'images. Il a 512 Mo de Ram, utilise un serveur composite.

Pour le montage deux programmes y sont installés pinacle studio SE version 8 et adobe première pro

Le deuxième ordinateur qui sert pour l'infographie, et quelques spots publicitaires et des émissions de courte durée est de marque Dell avec un système d'exploitation Microsoft Windows Xp professionnel version 2002. service pack1. Il a un microprocesseur Pentium ® 4 CPU de 1500 MHZ et 512 Mo de Ram (1,50 GHZ).

Le troisième et dernier ordinateur utilisé comme réserve en cas de panne de deux autres a les mêmes spécificités que le deuxième mais est rarement mis en service.

Une chose à souligner est que les 3 ordinateurs sont des clones , c'est-à-dire, ont été retouchés par rapport à leurs états originaux.

Ils ont été bombés pour donner une meilleure performance.

Pour ce qui est de la capture de la voie, on utilise des micros Karl senzer qui donne une bonne qualité de son ou carrément les micros incorporés des caméras qui eux malheureusement n'offrent pas un son très professionnel.

La capture des images se fait uniquement à l'aide des caméras numériques mini DV car les machines que possède Canal Kin TV ne sont pas compatibles avec la carte Firewire qui ne les accepte pas. Ce ci est une difficulté qu'il faudrait résoudre.

II.3.2. Le Banc de Montage mécanique

Autrement appelé vidéo editor, il est de marque Sony FXE 120/120P contenants les fonctions de commutateur vidéo, d'un mixer audio et d'un contrôleur de montage à roulement A/B. A la différence des contrôleurs de montage conventionnels, cet appareil n'exige pas de connexions compliquées à des appareils extérieurs pour réaliser des effets spéciaux, tels que mosaïque et incrustation couleur. Touts les fonctions sont disponibles à son panneau de commande d'emploi facile.

Le raccordement d'un seul moniteur permet de visualiser les signaux de chaque source à touts les étapes du processus de montage, du prévisionnage à l'enregistrement programmé. Il dispose d'un commutateur vidéo et effets spéciaux pour le traitement numérique pour une image des signaux vidéo entrés quantification 8 bits et traitement numérique 4 : 1 : 1 dans la suite du traitement des signaux.

Bien qu'il y ait quelques difficultés d'occupation du montage étant donné le nombre d'émission à monter, il faut tout de même reconnaître que les trois ordinateurs sont venus soulager Canal Kin qui n'avait qu'un seul banc de montage.

En terme de qualité de montage numérique, ajoute un pas pour la présentation générale de la chaîne qui a un nouveau logo traité avec adobe première pro.

Avec cette numérisation du montage, Canal Kin TV est aujourd'hui capable de concurrencer d'autres chaînes internationales ne fut ce qu'au niveau de la production si la diffusion est un autre dossier.

Déjà, des émissions produites par Cana Kin TV sont diffusées à Télé Africa qui est sur satellite avec l'analogique, ceci serait un rêve. Malheureusement des productions ne peuvent pas encore conserver sur des supports numériques étant le coût élevé de ces derniers supports qui reviennent à des prix élevés. (10$ pour une cassette mini DV et 2000 FC pour un DVD de grande capacité).

Sur le plan du signal au départ ( à la source ), Canal Kin TV a considérablement évolué car on ne peut plus y voir des neiges du fait du numérique qui dans le domaine de traitement des images a apporté une évolution considérable.

Ainsi, même après plusieurs lectures, la qualité du signal reste maintenue pour être plus tard transféré vers d'autres supports.

A regarder de près ce qui se passe dans le montage de Canal Kin, on peut affirmer sans peur d'être contredit que `les opérations de production vidéo actuellement réalisées sur des régies analogiques complexes et coûteuses pourront se faire à partir d'un seul ordinateur sur lequel seront stockés tous les logiciels permettant de monter de mixer, d'habiller les images'' ((*)53)

II.4. La numérisation de la diffusion

Les changements remarqués au niveau de montage sont énormément supérieurs à ceux de la diffusion.

Diffuser ne demande pas autant d' effort que le montage.

Si les monteurs doivent réfléchir sur la forme à donner aux produits, les exploitants comme on les appelle ne font que l'exploitation de ce qui est cuisiné au niveau du montage.

Néanmoins quelques changements sont aussi remarquables au niveau de l'exploitation avec l'utilisation des outils numériques tels que des machines DVD, des lecteurs DV et surtout la présence d'un ordinateur à la régie finale a beaucoup modifié la présentation même de la chaîne.

Le matériel de la régie (numérique)

1. L'ordinateur

De marque Compaq Deskpro ayant un système Microsoft Windows xp professionnel version 2002 service Pack1.

Un processeur Intel Pentium III. De 797 MHZ, 320 Mo de Ram pour deux disques durs de 90 Go et 30 Go.

Les programmes utilisés pour la capture des spots publicitaires qui sont diffusés à partir du PC sont Pinacle studio version 8 et 9 et puis adobe première pro.

2. Le lecteur DV

De marque JVC n'enregistrant qu'un signal qui peut être pal ou NTSC.

Sa vitesse de défilement est de18, 8 12 mn/s pour une bande NTSC et 18,831 mn/s pour le PAL.

Sa durée d'enregistrement est de276 min avec une cassette DV ide60 minutes pour une mini DV, son format d'enregistrement en vidéo 8 bits 13,5 MHZ 4 : 1 : 1 NTSC et 4 ; 2 ; 0 pal.

Il est capable de faire une réduction de plus 500 lignes avec un repère signal/bruit de plus de 48 dB.

Il a une compatibilité pour interface DV entrée/Sortie par le Firewire, en plus de la sortie vidéo ligne compatriote(Y/C). digital effets generator KN D 600 à 4 entrées numériques pour la vidéo tandis que traité par un mixer audio de 8 entrées de marque Max MX 888.

C'est à force de sacrifice, d'investissements colossaux que Canal Kin TV est arrivé à acquérir tous ces matériels de montage qui sont utilisés par des hommes , techniciens qui pourront favoriser le développement ou carrément l'amélioration par leur utilisation dudit matériel qui peut être soit d'assimilation ou de refoulement de numérique.

Ceci est important que Marc Guillaume((*)54) souligne que s'il n'est pas accepté (un changement) au niveau des individus et surtout à celui de l'organisation, il est rejeté définitivement ou reporté pour plus tard.

C'est dire qu'un changement technique du genre numérisation des outils de travail a perturbé les routines de production et des méthodes de management ainsi que les rapports de force établis à Canal Kin.

II.5. Effet de la numérisation de Canal Kin sur le Personnel

Il est aujourd'hui connu que les nouvelles technologies ne changent pas en elles-mêmes l'organisation des entreprises. C'est un processus lent et sinueux occasionné par l'offre technique et par les réalités des entreprises à travers notamment leurs membres qui occasionnent des nombreux changements dans le milieu de travail.

Ce changement qui se caractérise dans le concret par la pénétration, l'acceptation de l'innovation qui « est communiquée selon certains canaux aux membres du système social, elle a d'autant plus de chance de réussir qu'elle est culturellement adoptée aux valeurs du groupe social auquel on al destine ((*)55)»

On le sait bien que Canal Kin TV est réellement un groupe restreint mais, dans ce groupe, les individus ont des personnalités et appartiennent à des catégories sociales bien différents.

Pour que la diffusion du numérique en tant que processus soit accélérée, il faut remplir les conditions d'adoption d'une innovation telle que nous proposer par Everett T. Moyens en 1962 dans son ouvrage The diffusion of innovation ((*)56)

Le processus de diffusion repose sur un modèle en cinq étapes que nous vérifions pour Canal Kin TV.

a. La Knowledge ou connaissance de l'innovation

Notre pays la RDC est un coin du monde assez ouvert, s'il faut en juger par le mouvement des bateaux et autres avions. Cette ouverture permet à ce que les évolutions qu'on connaît dans le monde soient vues par les médias ou aussi arrivent chez nous. Canal Kin et ses travailleurs connaissent depuis toujours l'évolution en matière du numérique et ont toujours conscience à l'effort à faire pour s'y adapter. C'est pour des raisons tout simplement accidentelles que le numérique est arrivé en retard à Canal Kin mais du moins ses agents connaissaient si pas avec une grande maîtrise , tous avaient déjà vu, touché, entendu parler de l'outil numérique avant novembre 2003 notamment dans les quatre chaînes concurrentes et chez certains particuliers.

b. La permission

Plus que peut être les dirigeants qui n'étaient pas technicien, les agents techniques de Canal Kin TV étaient persuadés qu'il fallait entrer dans le numérique. Cette affirmation peut se vérifier par leur enchantement de travailler avec cet outil qui facilite beaucoup de choses dans leur travail pour ne pas respecter toutes les qualités du numérique que nous avons déjà cité.

C. Décision d'adoption

Elle n'a pas été ni difficile pour les gestionnaires que pour les techniciens convaincus que pour perdurer , une organisation doit s'adopter et évoluer, mais cette décision a été notamment le fruit du lien avec Télé Africa qui a d'office amenait le numérique à Canal Kin TV.

D. La mise en oeuvre

Elle est un long processus car Canal Kin n'est pas encore au niveau du full numérique mais du moins, la voie est bel et bien tracée pour atteindre ce sommet.

Cette mise en oeuvre est d'autant plus vraie que personne ne peut encore accepter de retourner vers l'analogique. Nous ne voyons aucune raison pouvant occasionner ce pas en arrière.

E.La confirmation

Etant donné que les mérites du numérique sont connus à canal Kin et le processus est lancé , nous pouvons affirmer que canal kin est résolument tourné vers le numérique .

Plus qu'un bluff ou une utopie Canal Kin est réellement à l'ère du numérique.

Cela se sent dans la pratique plus que dans des discours, le numérique est réellement du vécu.

Parler d'innovation revient aussi à parler du processus cognitif, l'innovation est aussi vue comme un processus d'apprentissage.

Autrement dit, tout changement dans l'organisation doit prendre en compte l'histoire qui compte énormément pour mieux considérer les ajustements, les évolutions au sein de cette dernière organisation.

Ronseberg((*)57) note que les formes d'apprentissage sont diverses. On eut citer l'apprentissage interne, externe par l'utilisation (learning by using) ou apprentissage par le partage (learning by shoring).

A Canal Kin, l'apprentissage a été tout sauf interne, nous voulons dire organiser sérieusement comme on organisé ailleurs.

Si digital Congo, Raga TV, Antenne A et autres ont pris en charge la formation de leurs monteurs par des inscriptions à l'ICA notamment, Canal Kin y `a pas pensé mais faute des moyens financiers cette idée est reste dans la tête.

Contrairement à d'autres maisons, Canal Kin TV a pris le risque d'acheter le matériel et de le mettre à la disposition des techniciens sur simple promesse de ces derniers de bien les utiliser, quels risques on peut s'imaginer par la suite de l'usage de ces matériels.

Pour Monsieur Alain KAYEMBE((*)58) chef monteur à Canal Kin, ayant appris le montage analogique a la RTNC 2 , le passage vers le numérique n'a été qu'un jeu d'enfant, car il avait déjà des notions d'informatique et aujourd'hui il peut même assurer la maintenance des appareils sous sans formation particulière.

A sa suite, un deuxième monteur a appris le numérique sur le tas pour renforcer l'équipe composée du Monteur infographe engagé, il y a maintenant près d'une année pour renforcer l'équipe. Il a la grande chance d'être mieux payé que tous les autres monteurs.

Cet apprentissage à la vie du numérique chez Canal Kin TV peut annoncer les différents facteurs explicatifs de l'intégration effective ou non des technologies comme l'affirme Sammeh CHABBEH dans sa thèse de doctorat((*)59)

Les processus de banalisation ou au contraire d'idéalisation de la technique et de l'objet permettent de distinguer la façon dont certaines innovations viennent s'intégrer ou non dans les modes de vie. La banalisation peut se produire soit par la greffe d'un nouvel équipement sur un ancien soit par la valorisation de son utilité pratique.

Le numérique est d'une utilité incommensurable pour Canal Kin qui en profite grandement grâce à la miniaturisation des outils de travail et d'autres avantages déjà cités que nous nous gardons de répéter à ce niveau de notre étude

L'idéalisation, au contraire, procède selon une logique révolutionnaire, à titre d'illustration l'umatic a existé et continu d'exister mais n'a pas remplacé le VHS.

Beaucoup d'autres découvertes ont été qualifiées de révolutionnaires mais ont disparu du jour au lendemain, elles se sont soldées par des échecs. De courte durée l'idée d'idéalisation n'a pas tenu avec Canal Kin TV qui a acquis l'outil numérique par nécessité plutôt que pour d' autres considérations.

Banaliser à Canal Kin TV, le numérique est vécu comme une valorisation de l'utilité pratique d'une découverte, d'une révolution permettant un meilleur rendement dans le domaine de l'audiovisuel.

Prenant en compte la définition de l'appropriation établie par S. Prouvé((*)60) comme `'la maîtrise cognitive et technique d'un minimum de savoir-faire permettant éventuellement une intégration significative et créatrice de cette technologie dans la vie quotidienne de l'individu ou de la collectivité''. Nous pouvons confirmer que Canal Kin s'est approprié du numérique.

En dehors de la question de l'apprentissage, celle du lien social est importante à observer dans une situation d'innovation.

Les nouveaux outils de communication sont reconnus comme contribuant à accentuer le phénomène d'individualisation dans la manipulation des machines.

Les relations entre individus dans un contexte d'innovation sont conditionnées par les caractéristiques intrinsèques de la technologie autour de laquelle elles s'organisent en créant un mode propre à elle de résoudre les problèmes qui peuvent survenir afin de les résoudre.

Ces problèmes sont soit pratiques ou organisationnels. On est ici, en face des contraintes technologiques occasionnées par la mise en oeuvre de l'innovation (l'achat d'un onduleur pour les ordinateurs : Canal TV n'en dispose pas encore d'assez puissant) et la logique sociale faisant référence au contexte social dans lequel se développe l'innovation : cadre réglementaire, schémas culturels, ressources des acteurs..

Le contexte social dans lequel se développe la numérisation à Canal Kin TV est celui d'une sortie de crise socio-économique d'une entreprise qui a connu le départ de son propriétaire depuis plus de 6 ans et où chaque essai de s'approprier quelques matériels étaient mal vues, soi disant qu'on financerait la guerre.

Pour les agents, c'est l'aboutissement d'un long moment d'attente car il faut souligner que Canal Kin a acquis du numérique en retard par rapport à ses concurrents Raga, Antenne A.....

Les schémas culturels sont donc la copie des pratiques des concurrents.

Une culture de course face au numérique pour être concurrentiel et ne pas perdre son public.

La suite à donner au processus de l'innovation technologique dépend en grande partie du rapport constant entre une logique technique et une logique sociale. Le numérique a-t-il favorisé l'égalité ou l'inégalité au niveau de l'usage ?

Il est possible que l'innovation contribue à engendrer certaines formes de conflit entre les acteurs utilisateurs de l'innovation.

Dans un contexte Canal Kin où la Chance était donnée à tout le monde exploitant, et monteurs de s'approprier du numérique, les choses se sont passées dans un climat de collégialité et de partage celui qui connaissait devait aider l'autre à mieux se servir de l'outil numérique.

La preuve ce que un troisième monteur qui arrive à monter assez bien s'est ajouté dans le lot des monteurs en numérique sans suivre une formation quelconque.

Le numérique n'a pas créé des conflits en tant que tel au contraire, il a créé un climat de collaboration entre ces acteurs. Du fait de sa nouveauté, il n'y a pas honte à interroger l'autre sur ce que l'on ne maîtrise pas encore : les erreurs sont facilement pardonnées

Heureusement qu'en plus de deux ans, il n'y a pas eu de pannes graves or mis quelques cas de camera tombée en panne généralement pour des raisons de conception : Les cameras numériques amateurs ne sont pas conçues pour une utilisation continue au-delà d'une année.

Surtout quand elles sont sur utilisées comme a canal Kin, chaîne où il y a chaque jour des reportages à réaliser.

L'IMPLICATION DU MANAGEMENT STRATEGIQUE DANS LE PASSAGE DE L'ANALOGIE AU NUMERIQUE A CANAL KIN

Au cours de cette recherche, nous avons pris beaucoup de temps pour insister sur le coté technique avec les avantages de la numérisation.

Nous ne pouvons la boucler sans pour autant souligner avec Lucien SFEZ ((*)61)que les sociologues s'accordent en effet pour reconnaître dans l'évolution technique le produit d'un processus social...enfin et surtout parce que la technologie elle-même prise dans sa double dimension technique sociale, n'est pas unitaire. Pas seulement par ce que l'hétérogénéité de l'offre fait que les machines « communiquent » peu entre elles, même si beaucoup d'effort sont consacrés au développent de normes de standards et à l'intégration multimédia.

Par cette pensée, Lucien SFEZ veut tout simplement nous indiquer les facteurs sociaux (tels que le management stratégique) des évolutions technologiques sont au moins aussi importantes que celles des organisations qui plus est celles techniques.

Ce point de vue managérial est aussi important pour expliquer les évolutions technologiques du genre numérisation des outils de travail à

Rappelons que le management stratégique a pour but de dégager durablement une performance jugée suffisante.

Dans le cas qui est notre on dirait tirer le meilleur profit possible dans le passage de l'analogie au numérique. Non pas seulement techniquement mais aussi socialement.

Parler de management stratégique pour ce qui est des technologies de l'information et de la communication revient à tourner autour d'un triptyque : analyse des dynamiques d'adaptions des technologies par les organisations (entreprises, administrations, communautés d'entreprises, collectivités, locales, etc.), étude des modes de gouvernance des projets associés et finalement l'analyse de la valeur de ces dispositifs techniques((*)62)

Étant donné que ce deuxième chapitre largement parlé de la valeur du numérique, nous allons à ce niveau insister sur le dynamisme d'adoption du numérique et le mode de gouvernance des projets associés.

1. LE DYNAMISME D'ADOPTION DU NUMARIQUE CHEZ CANAL KIN

L'innovation technologique est de nature totalement incertaine voire même chaotique dès son départ par ce que l'on va vers un vide qui répond à des critères :

· MANAGERIAUX et STRATEGIQUES : l'instabilité et la diversité des objectifs des partenaires.

Les techniciens de Canal Kin qui sont mieux informés que les décideurs sur les enjeux du numérique cela étant les propositions du reste fondées de ces derniers techniciens sont perçues comme des caprices,

· Des critères d'anticipations, de prévision et de décision, il n'a pas été facile à Canal Kin de faire un autre choix que le numérique. L'intérêt était là mais il fallait trouver les moyens et ensuite seulement faire le choix du matériel à acheter : un plan approfondi de l'innovation à entreprendre conduisant le projet de numérisation (passage de l'analogie au numérique n'a pas été facile à Canal Kin) parce qu'il n'existait pas en tant que tel un cadre pour ce genre d'analyse

· Les critères de l'instabilité et l'évolution des exigences entraînant ainsi une résistance au projet passer de l'analogie au numérique est un grand bon vers l'inconnue qui ordonne une action instabilité d'un coté mais de l'autre une évolution susceptible de créer une résistance.

Heureusement, qu'à Canal Kin les choses se sont quand même bien passées d'autant plus que les techniciens avaient conscience du bien fondé de cette innovation nécessaire pour suivre les concurrents.

2. LE MODE DE GOURVENANCE DES PROJETS ASSOCIES

En effet, si l'on admet que la technologie ne peut pas d'elle-même influer sur la performance et que c'est la manière dont on sert de cette technologie qui constitue un avantage concurrentiel majeur, il apparaît alors opportun de s'intéresser à la gestion du projet ,(à son intégration)((*)1) technologique dans sa globalité (conception et usage). Ainsi, l'une des principales conditions pour qu'une technologie constitue un catalyseur de performance pour l'entreprise pourrait résider dans la gestion du projet qui a conduit à son intégration.

A Canal Kin, le projet a été mené comme n'importe quel changement : On a pas trop pris au sérieux l'arrivée d'outil numérique. D'après des entretiens que nous ont accordé les techniciens de Canal Kin, ils n'ont pas conscience qu'ils sont dans un processus pouvant aboutir au Full numérique. Pour eux, et l'ensemble des acteurs de Canal Kin TV, un jour, ils ont eu la chance d'un partenariat avec TéléAfrica et du matériel numérique est arrivé un point et trait.

De là, on peut dire que le numérique n'est pas un catalyseur de performance pour Canal Kin qui n'a pratiquement pas change sa place dans l'audimat

Bien qu'il y ait conscience de la mauvaise image que la chaîne offrait depuis inconscient de la numérisation , il n'y a pas un suivi des acquis et de ce qui reste à faire.

Il ne faut pas oublier qu' au centre du projet d'innovation a Canal Kin se trouve l'homme et que la gestion stratégique établit un lien opérationnel entre la stratégie générale de l'entreprise et des aspects plus précis de la gestion comme la gestion des ressources humaines qui constitue un axe particulier du management stratégique. Il faut noter que l'efficacité globale d'une entreprise dépend d'un certain équilibre dans l'usage collectif ou individuel des technologies.

Avec l'introduction des nouvelles technologies de l'information et de la technologie dans les processus d'innovation, la gestion des ressources humaines s'est donnée un outil qui facilite et accélère les transformations organisationnelles. Ces technologies nouvelles modifient profondément les activités des gestions des ressources humaines, gestion administrative, recouvrement, formation, gestion des compétences et important à la fonction ressources humaines une nouvelle configuration de ses missions, de ses pratiques de gestion et de son organisation((*)1).

La question de l'usage s'oppose ici à celle des usages, on doit indiquer une dimension transversale liée à l'appropriation par les utilisateurs du nouveau dans ce qu'ils utilisent au quotidien.

Pour bien réussir son innovation technologique, il faut non seulement adopter des stratégies gagnantes techniquement mais aussi agir dans le sens des investissements complémentaires tels que des changements organisationnels.

Pour qu' une innovation réussisse, il faut voir le niveau d'investissement personnel et par l'objectif visé par l'utilisateur. Heureusement qu'à Canal Kin les techniciens étaient totalement investis dans ce processus beaucoup plus que les dirigeants qui loin dans leurs bureaux ne peuvent pas sentir de la même façon le poids d'une camera grosse et analogique en face d'un cameraman d'une chaîne concurrente qui a une petite camera.

Si l'utilisateur doit faire sentir en premier l'intensité de l'investissement personnel pour l'innovation, la hiérarchie de son côté a le devoir de déployer une nouvelle stratégie allant dans le sens d'échange pour permettre au subordonné de mesurer l'importance de cette nouvelle stratégie de l'entreprise (numérisation par exemple).

Cet échange a bel et bien eu lieu à Canal Kin mais pas formellement, c'étaient des entretiens en petit groupe, des séances de rappel mais et nous semble qu'il fallait formaliser les entretiens.

Pour que la numérisation comme innovation passe au maximum, il fallait que la hiérarchie montre son intérêt pour le projet et ensuite seulement transmettre cette motivation aux travailleurs (utilisateur). Cela ne s'est pas fait au maximum.

L'introduction d'une technologie nouvelle dans une organisation correspond à une stratégie nouvelle déployée par la hiérarchie. L'échange permet au subordonné de mesurer l'importance de cette nouvelle stratégie pour l'organisation, d'où la nécessité de faire des efforts pour s'approprier la technologie. En fait cet échange est destiné à stimuler la motivation des personnes, à montrer la confiance de la Direction envers la technologie((*)2).

Cette discussion permet à chaque utilisateur de traduire la stratégie en fonction de son contexte. A coté de la discussion nécessaire entre hiérarchie et utilisateur qui ne doivent pas ce conformer sur la valeur de l'outil mais aller plus loin vers leur valeur inventive en opposant l'esprit et l'appropriation. C'est pourquoi l'outil a été crée et l'inventivité aller plus loin que ce pourquoi l'outil a été destiné créer son propre sens. Une notion importante intervient à ce niveau, la dualité de la technologie et la flexibilité interprétative.

Pour une réelle appropriation de l'outil, il faut que la hiérarchie accepte de fermer les yeux sur les pratiques non prévues ou non réglementaires des opérations. Cette vérité est bien comprise à Canal Kin où nous avons vu que le chef monteur qui n'avait que quelques séances de recyclage sur le programme de montage et aujourd'hui capable de déceler une panne sur un ordinateur, de l'ouvrir même sans qu'il soit dérangé.

Il y a donc une force inventive énorme mais qui doit être canalisée le mieux possible.

CONCLUSION PARTIELLE

Dans le deuxième chapitre de notre recherche, nous avons présenté l'institution qui fait l'objet de notre étude : Canal Kin TV avec un accent sur son fonctionnement.

Par après , nous avons démontré qu'il y a réellement un passage de l'analogie au numérique à Canal Kin TV bien que ce passage ne soit pas bien formalisé avec un cadre conceptuel établi, un cahier des charges, ...

On dirait que Canal Kin va vers le numérique sans pour autant tenir compte d'un plan de l'innovation technologique.

Ce chapitre nous a montré que Canal Kin a réellement évolué sur le plan technologique avec un signal qui, s'il n'a pas encore les mérites du full numérique, est acceptable. Du point de vue managériale beaucoup reste à faire.

C'est cela que nous allons essayer de montrer dans le troisième et dernier chapitre de notre recherche qui porte sur l'approche critique du management stratégique lors du passage de l'analogie au numérique chez Canal Kin TV.

CHAPITRE III. APPROCHE CRITIQUE DU MANAGEMENT STRATEGIQUE DANS LE PASSAGE DE L'ANALOGIE AU NUMERIQUE CHEZ CANAL KIN TELEVISION

La critique étant facile et l'art difficile, nous allons nous appuyer sur ceux qui ont pensé avant nous pour critiquer le style managérial de Canal Kin lors du passage de l'analogique au numérique.

Ces grands auteurs sont ceux qui ont écrit sur l'appropriation des nouvelles technologies de l'information et de la communication, sur l'innovation technologique et pourquoi pas sur la question des usages des NTIC.

Pour ce faire, nous allons plus insister sur les obstacles a un véritable passage de l'analogie au numérique à Canal Kin TV qui nous conduiront vers des propositions concrètes qui intéresseront à la fois Canal Kin TV et les autres médias en voie de numérisation complète (full numérique).

S'il est clair que des choses ont changé à Canal Kin surtout sur le plan technologique. Il faut se poser la question essentielle pour donner encore plus de lumière à notre démarche. Cette question est celle de savoir dans quelle position canal Kin TV s'est placée pour dégager une performance jugée suffisante (pour tirer le meilleur profit possible) de la numérisation ? La réponse à cette question sera le socle de notre critique du management stratégique de Canal Kin TV.

Avant tout débat de fond, il est étonnant de constater que Canal Kin, comme beaucoup d'entreprises du Tiers-monde n'a pas songé à la création d'un poste, d'une direction de recherche ou d'un bureau d'études chargé du suivi des innovations technologiques. Ensuite, une innovation doit être l'issue d'une étude approfondie. Ce qui n'est pas le cas chez Canal Kin. En effet là, seul le Directeur Général décide sur le moment d'amorcer une démarche qui changerait toute la vie de l'entreprise. Ne l'avions-nous pas souligné, qu'il était nécessaire de mettre des utilisateurs dans le bain des changements qui interviennent ?

S'il est vrai que passer de l'analogique au numérique est un processus social, cette innovation doit aussi être vu comme un processus d'apprentissage , ce que Canal Kin n'a pas pris en compte.

En plus de 10 ans d'existence, la chaîne n'a pas formé un seul cadre, ce qui est tout à fait anormal d'autant plus qu'il ne faut plus seulement payer un billet d'avion pour être bien formé. Même ici au Congo, les offres sont disponibles pour une formation efficace.

Ce processus d'innovation n'a pas été une dynamique d'encadrement (pas de formation organisée), le processus ne s'est limité qu'à un nouveau processus de production, une capacité de production nouvelle.

Pour dégager une performance durable du numérique, il fallait pour Canal Kin présenter un intérêt pour cet outil : L'innovation technologique est avant toute une affaire d'intéressement.

Comme nous l'avons déjà souligné, la RDC notre pays comme d'ailleurs tous les pays africains, est bel et bien en voie de la numérisation. Dans ce climat, Canal Kin n'avait pas d'autres choix que de plonger dans cette révolution. Canal Kin a présenté un réel intérêt pour cette technologie.

D'après, le Directeur Administratif financier de Canal Kin TV, `' n'eut été les difficultés économiques actuelles, on ne trouverait plus aucun support analogique à Canal Kin TV.''

Il a néanmoins insisté sur la volonté de toujours s'approcher du full numérique, un rêve qui pourra un jour devenir réalité. Cet intéressement se remarque aussi par ce souci de dépasser le seul critère de compétences des acteurs au sens strict pour arriver au niveau d'intéressement conçu comme « médiation, d'alliance, ou négociation et de mise en connexion d'acteurs »((*)1).

A partir du moment où il y a intéressement, l'innovation peut avancer bien que sans prévision exacte car « il n y' a pas de séparation radicale entre la construction technique et l'objet de sa construction sociale (...) la technique et les usages, évoluent »((*)2).

Une autre condition en dehors de celle de l'intéressement est celle en rapport avec la culture du groupe Canal Kin. Canal Kin a-t-il une culture managériale stratégique ? Nous avons dit non, du moins, il faut souligner qu'une culture technologique existait déjà suite aux contacts des techniciens de Canal Kin avec ceux d'ailleurs.

On peut aisément affirmer qu' étant donné que les acteurs dans l'innovation technologique, qui sont culturellement adaptés aux valeurs numériques, l'innovation (encore en cours) a toute sa chance d'aller jusqu'au full numérique, vu le minimum du savoir et du savoir-faire pouvant permettre une intégration significative et créatrice du numérique dont dispose les techniciens (acteurs de l'innovation).

Du point de vue structurel, la numérisation n'a rien changé à Canal Kin au niveau de la Direction technique et moins encore, dans la section montage qui a toujours un chef de section et ses trois unités avec qui il travaille au quotidien. Cette stabilité des structures existantes vient confronter l'idée de Lucien SFEZ quand il dit qu'on ne saurait s'étonner que, par exemple, dans certains cas, « L'implication des nouvelles technologies se révèle tout à fait compatible avec la reproduction l'éventail très vaste des effets organisationnels possibles associables à celles-ci et même leur neutralité éventuelle. »((*)1)

S'il est vrai qu'il y a un changement dans certains aspects de travail et de la conservation de produits et documents télévisuels, il n'y a pas eu changement structurel. Loin d'être un défaut, cela est le signe d'un degré élevé de détermination entre une structure technique, une structure environnementale et les structures organisationnelles. Cela tend plutôt à faire reconnaître le caractère finalement sociologique des répercussions organisationnelles des nouvelles technologies((*)2).

Cette absence de changement structurel peut être justifiée aussi par le fait que les changements technologiques ont moins d'effets sur les organisations complexes.

Si l'on considère l'organisation de Canal Kin comme étant complexe avec un centre de décision unique la Direction Générale qui ne répond qu'à elle-même pour des sujets aussi sensible que la numérisation, on peut conclure que des forces de compensation se sont déclenchées au cours de l'innovation en poursuivant en parallèle des anciennes procédures, des résistances à l'utilisation des nouvelles procédures, des nouveaux outils : certaines émissions continuent à être montées manuellement. Il y a donc quelque part de la résistance à une évolution.

Sur le plan sociologique encore, la numérisation a vu la création d'un nouveau poste, le seul gros changement mais qui n'a pas fait totalement bougé la structure de Canal Kin. L'engagement d'un infographe bien qu'à temps assez limité (ne travaillant que de 9 heures à 16 heures sur des projets bien précis) alors que des avantages salariales de loin supérieurs aux monteurs qu'il a trouvé est le signe d'un changement à souligner mais reste tout de même critiquable.

Pourquoi payer cher un nouveau plutôt que de former un ancien qui est même engagé. Ce choix de Canal Kin dans sa numérisation n'est pas totalement explicable.

Si les structures n'ont pas bougé, l'organisation a connu quelques changements. La salle de montage de l'époque analogique suffisait pour l'unique banc de montage. Aujourd'hui ; le montage de Canal Kin TV montre un spectacle où pour poser la voie, les journalistes doivent demander le silence au voisin qui lui utilise un autre ordinateur.

Il n'est pas normal de placer 4 ordinateurs dans une même salle de 5 m² surtout pour le montage des produits qui demandant un minimum de concentration pour poser la voie, voire être inspire pour le monteur ou le réalisateur dudit produit.

Si le numérique est arrive , le climat de travail n'est pas toujours celui requis. On ne peut pas trouver 3-4 personnes debout dans la salle de montage sans raison majeure. Si ailleurs, à la RTNC, à Antenne A; le montage est un lieu sacré, à Canal Kin ce n'est pas le cas.

Il faut nécessairement une organisation dans ce domaine. La protection de l'outil numérique est un autre souci à Canal Kin TV qui n'arrive pas à acquérir un onduleur pour la protection maximale de ses ordinateurs. Le montage de Canal Kin travaille avec un courant directement puisé à la SNEL sans une protection quelconque.

Cela représente un danger pour un investissement qui représentant plus de 5 mille dollars, il est anormal que l'on ne puisse pas l'associer à un onduleur de deux voir trois mille dollars américains.

Heureusement qu'au niveau de la régie, une protection assez conséquente est assurée grâce à un stabilisateur et un onduleur.

Du point de vue organisationnel toujours, si nous avons salué l'appropriation de l'outil numérique par les techniciens de Canal Kin, nous regrettons le laissez aller qui le gangrène par le fait que tout le monde, monteur ou non-monteur peut manipuler les machines a souhait .

Vu la sensibilité des outils numériques, il faut craindre des manipulations mal venues qui pourraient endommager certaines machines. L'outil numérique est sensible, il faut donc le mettre sous haute protection.

Ces critiques formulés doivent être associées à d'autres points négatifs soulevés dans notre recherche notamment ceux sur les implications du management stratégique de Canal Kin TV dans ce passage de l'analogie au numérique.

Somme toute, nous pouvons dire que Canal Kin s'est placé dans une position qui ne lui permettait pas de tirer les meilleurs profits possibles de sa numérisation. Pour pallier ce handicap, nous proposons ce qui suit :

Ø Il importe qu'à un moment Canal Kin TV puisse s'arrêter pour se positionner : répondre à la question de savoir où est ce que nous en sommes 2 ans après avec la numérisation de notre outil de travail, qu'est ce qui reste à faire pour atteindre la numérisation full;

Ø cette réflexion ne peut être menée que par un bureau spécialisé chargé de numérisation ou un bureau d'études. Cela peut nécessiter la création d'un ou de plusieurs postes ou, carrément, recourir aux conseils d'un consultant en matière des innovations technologiques. Celui-ci établirait un plan d'innovation pour réparer le temps perdu à Canal Kin TV en naviguant à vue ;

Ø Pour tout changement qui s'opère dans une organisation, les changements doivent associer les acteurs principaux de changement, nous voulons dire les techniciens. Que la hiérarchie de Canal Kin TV tienne compte des avis de techniciens pour toute acquisition des matériels non pas seulement pour le coût mais également pour la qualité ;

Ø La formation par le recyclage des techniciens est une réelle nécessité. Malgré le fait qu'il se « débrouille assez bien », les techniciens de Canal Kin n'ont pas tout le pré requis pour donner un maximum. Il faut nécessairement penser à leur formation par des séances de recyclages pour ceux qui ont un bon niveau et des formations préliminaires à l'ICA par exemple pour ceux qui n'ont encore aucune idée sur le numérique. Cela est loin d'être une perte ;

Ø passer de l'analogie au numérique nécessite un certain changement organisationnel. Malheureusement, cela n'est pas utilise à Canal Kin. Il faut organiser certaines choses relevées ci dessus pour un meilleur rendement ;

Ø Si au niveau de la maintenance technique en générale, le problème se pose moins, au niveau de la maintenance des outils numérique (informatique en particulier), il faut engager un maintenancier pour éviter que des mains inexpertes touchent aux machines. Cela est une source de création d'emplois ;

Ø la disparité salariale dont nous avons parlé ci haut doit être corrigée dans le sens de favoriser la numérisation des compétences en tenant compte de l'environnement technique ou économique d'un produit numérique qui coûte cher. On suppose donc que des monteurs en numérique produisent choses qui coûtent cher. La conséquence de ce constant ne peut être rien d'autre qu'une meilleure motivation ;

Ø Il n'est pas normal que gestion des ressources humaines de Canal Kin ne puisse trop bouger pendant le passage de l'analogie au numérique. Il faut valoriser cette gestion dans ses capacités à se mobiliser et se communiquer d'autant plus que ces ressources revêtent une importance centrale ;

Ø nous avons souligné l'importance d'une culture managériale, il nous faut aussi souligner la prise en compte des facteurs culturels dans le management pour donner des résultats satisfaisant et tirer les meilleur de chacun de ses travailleurs, Canal Kin se doit de travailler pour la naissance d'une culture d'entreprise, un outil managériale capable de mobiliser le personnel. Culture d'entreprise : ensemble des valeurs que la direction d'une entreprise autant imposer à l'intérieur d'une entreprise. il n'y a jusqu'à présent un manque de représentation collective à Canal Kin TV, il n'y a pas d'habitudes partagées par tous ;

Ø Pour que Canal Kin TV devienne une entreprise du 21è siècle, il faut nécessaire que l'équilibre soit trouvé dans l'usage collectif ou individuel des technologies pour ne pas créer des tensions.

Il faut que l'outil informatique atteigne tout le monde et non pas seulement les techniciens.

CONCLUSION GENERALE

Notre recherche portant sur le management stratégique de l'innovation du passage de l'analogie au numérique chez Canal Kin TV est une question qui relève à la fois des usages des médias et des technologies. En plus, elle analyse les interactions qui résultent des ces usages dans les organisations en général et chez Canal Kin en particulier. Au cours de cette recherche nous avions poursuivi comme principal objectif de répondre à la question de savoir « Quel changement a apporté l'introduction du numérique sur le management stratégique de Canal Kin TV ? »

Pour y répondre, nous avions commencé par présenter Canal Kin TV et le bien fondé que l'innovation du numérique qu' y a apportée grâce à des avancées notables constatées sur le plan technique.

Nous avions pris le temps de développer le concept de la numérisation avec le processus de transformation d'un signal analogique à un signal numérique. Détails techniques à l'appui, nous avions pu démonter que les avantages du numérique sont plus importants par le fait qu'ils introduisent de la nouveauté tant dans la production.

Malheureusement, ce choix n'a pas été suivi par des changements d'ordre organisationnel. Qui dit management stratégique dit performance. Il fallait donc que Canal Kin qui a senti les limites de l'analogie mette en jeu des moyens organisationnels conséquents pour tirer le meilleur profit du numérique. Nous avions souligné que la technique à elle seule ne suffit pas. Pour numériser son outil de travail Canal Kin avait besoin d'améliorer toute la gamme d'éléments considérés comme préalables a une innovation de cette taille.

BIBLIOGRAPHIE

* (53) AGNOLA Michel, Passeport pour le Multimédia , Paris, CFDJ édition, , 1996, P.75

* (54) GUILLAUME Philipe in CABIN, ibidem ,421.

* (55) B. MIEGE, Op.Cit, p.61.

* (56) http://216.239.59.104/search? q= cache : kjmo asymthoy : www.univ-tise2.fr/aiself/gtsc/D... 23 septembre 2005

* (57) www.teluq.uquebec... Op.Cit

* (58) Entretien avec Monsieur KAYEMBE du 03 février 2006.

* (59) CHABBET Sammeh, Appropriation des TIC dans les entreprises de presse tunisienne : inégalité et enjeux culturels , thèse de doctorat , université de Grenoble , 2003, inédit p251

* (60) PROULX S. , in Sammeh CHABBEH, op.cit.p.259

* (61) SFEZ Lucien (dir.), Dictionnaire critique de la communication, Paris PUF, 1993, 2èvolumes, p.51-55

* (62) Http/www.enst.fr/recherche/économie_gestion/management-stratégiedes tic.plp.03 février 2006

* (1) http//galatics.un.paris10fr/paf/doctorat/2004-mallet-ce-pdt.du 03février 2006

* (1) http//management, journal du net .COM/fils/fil_ml_0504.8html.du 03 février 2006

* (2) http//gdrtics.u..paris10, op.cit13 septembre 2005

* (1) B. MIEGE, idem, p.148

* (2) Patrice Filch in Same CHABBEH, Idem, p.16

* (1) Lucien SFEZ, op.cit, p.556

* (2) Idem

précédent sommaire suivant