WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Y a-t-il un inconscient collectif ? la controverse le bon, Jung et l'apport des neurosciences.

( Télécharger le fichier original )
par Marion Jacquet
Ircom - Albert le Grand - Licence de lettres et sciences politiques 2012
  

précédent sommaire suivant

1 .2.2. L'inconscient collectif : definition & contenu

Comme nous allons le voir, la notion d'archétypes est intimement liée à la notion d'inconscient collectif. Et cet inconscient collectif, lié aux images archétypales, ou images originelles, ou archétypes, Jung le voit bientôt surgir partout :

[C'est une] image authentique et profondément primitive (É) qui se développa dans l'esprit d'une créature moderne. (É) Dans cette image, je ne discerne rien de `personnel' : c'est une image entierement collective (É) Et nous sommes bien obliges de nous dire que cette image de Dieu (É) s'est trouvée reformée et reconstituée par la psyché61.

L'inconscient collectif va être maintes et maintes fois définis dans l'Ïuvre de Jun g, affiné, précisé. Quoiqu'il en soit son existence appara»t à Jung comme une évidence : « Par-delà l'individu, il existe une société, de même il existe, par-delà notre psyché personnelle, une psyche

62

collective, précisément l'inconscient collectif ». Il parle également d'une « uniformité universelle des cerveaux ». L'inconscient collectif dans la perspective jungienne est trts clairement la couche la plus profonde, la plus primitive, la plus archa
·que de l'inconscient, et donc de la psyché. Comme le dit Viviane Thibaudier, « elle est enracinée dans le corps et correspond à la sphere instinctive,

63

c'est à dire la plus archa
·que de l'individu
». Jung décrit trts précisément ce qu'est cet
inconscient collectif, ce qui le caractérise. Ainsi, les « elements collectifs de l'inconscient64» sont à

65

la fois des « instincts, qualités, idées et images ». Tous ces matériaux collectifs sont rassemblés sous forme d'archétypes 66

de « catégories héritées et . » dit-il ajoutant que ces matériaux collectifs

sont « vivants et agissants67 ».

Le concept d'archétype est un peu plus complexe à saisir : il ne s'agit pas véritablement d'image, ou de concept qui seraient enfoui au plus profond de l'inconscient. Il s'agit plutôt de siege de la naissance de certaines images, certains concepts, voire certains comportements. Pour prendre une image un peu plus précise, Viviane Thibaudier assimile l'archétype à une sorte de « matrice virtuelle68 ». Cet archétype, forme vide, creuse, peut parfois se remplir d'une représentation ou image archétypale : seules ces représentations sont perceptibles, l'archétype étant lui indécelable. Ce qui est certain pour Jung c'est que les archétypes sont à la fois impersonnels (ils ne sont jamais issus d'une expérience ou de la vie du sujet) mais également universels (on retrouve des occurrences de ces représ entations partout dans le monde et peu importe l'époque considérée). Il y a en fait de nombreuses images archétypales, pour un seul archétype, comme le souligne encore Viviane Thibaudier « Tout en ayant la même signification de fond, ils se déclinent à l'infini en fonction du lieu, de la culture ou de l'époque69 ». Un exemple assez explicite est celui du héros : tout en ayant les mêmes caractéristiques, les Héros ne sont pas représentés de la même maniere aujourd'hui, au Moyen-âge et dans l'Antiquité. Ulysse, Perceval, James Bond sont autant de representations du même archétype .

6 1 JUNG CARL GUSTAV, Dialectique du Moi et de l'inconscient, Paris, Gallimard, coll. « Folio / Essais », 2010, p. 45-46.

62 Ibid., p. 61.

63 THIBAUDIER VIVIANE, op. cit., p. 33.

64 JUNG CARL GUSTAV, Dialectique du Moi et de l'inconscient, Paris, Gallimard, coll. « Folio / Essais », 2010, p. 66.

65 Ibid.

66

Ibid., p. 46.

67 Ibid.

68 THIBAUDIER VIVIANE, op. cit., p. 34.

69 Ibid., p. 35.

Pour Jung en résumé, on a donc un inconscient collectif, structuré par des archétypes (littéralement << images primordiales >>) qui vont parfois donner naissance à des représentations. Ces représentations archa
·ques sont conscientisées, ce qui permet aux hommes d'élargir sans cesse le champ de leur conscience. Cela permet également au conscient de dialoguer avec l'inconscient: Jung vivra des expériences de ce dialogue, expériences quasi-mystiques, de rêves éveillés,

mémoires 70

d'imagination active,Équi lui feront consacrer un chapitre entier dans ses à sa

<<confrontation avec l'inconscient >>. Ces images archétypales se renouvellent partout, sans cesse, ayant des connexions mythologiques certaines: l'inconscient collectif, est donc avant tout impersonnel et universel comme nous le soulignions précédemment.

Soulignons, avant d'expliquer pourquoi cette théorie a été l'objet d'objection et de controverse, que Jung ne la tenait pas pour une réalité absolue et certaine. Il se placait dans la même perspective que Le Bon reconnaissant dans le concept d'inconscient que <<une simple et commode hypothèse de travail71 >> ou (et c'est encore plus proche du savant francais) que ses <<conclusions ne si gnifient jamais que `tout se passe comme siÉ'72 >> En résumé, aux vues des manifestations concrètes qui s'imposent à ses patients (rêves, imagination active, association des mots, É) Jung infère l'existence de l'inconscient collectif.

précédent sommaire suivant