WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Mise en place d'un système de culture à base de Manioc


par Theophile HIE
INPHB de Yamoussoukro - Ingénieur des Techniques Agricoles 2007
Dans la categorie: Sciences
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

CONCLUSION

Notre étude a porté sur la mise en place d'un système de culture à base de manioc «cultivar M24» et sur l'étude des composantes de ce système. Il s'est agit de rechercher des cultures pouvant occuper le sol sous la culture du manioc pendant 3 a 4 mois (période de mise en place de la culture du manioc à cycle de 24 mois).

Il ressort des premiers résultats obtenus que le potiron, le maïs et la «pistache» pourraient jouer, chacun, un rôle dans le système de culture.

De façon générale, nous ne sommes pas arrivés à la couverture total du carré avec le potiron. Cependant ce matériel tout-venant a présenté des caractères intéressants qu'il faudra fixer par la suite avec une amélioration variétale afin d'arriver aux fins souhaitées.

Le maïs a partagé le même environnement de culture avec le manioc, sans toutefois entrer en conflit avec celle-ci. Son entretien a permis de maintenir le sol propre sous la culture du manioc. On attend maintenant d'étaler la paille (après récolte) sur le sol en vue d'une couverture du sol.

L'étude comparative de l'enherbement dans les trois types de couloirs a montré que le mulch représente un frein au développement des plantes adventices et que l'association avec le potiron produirait un effet plus accentué.

La «pistache» a présenté des caractéristiques intéressantes (couverture bonne et rapide, contrôle du développement des plantes adventices) pour être choisi comme plante de couverture, même si elle reste inefficace contre le Chiendent (Imperata cylindrica).

Le développement de la culture du manioc est en cours. Les premiers résultats obtenu ont montré que les le développement des bourgeons se fait aussi bien sur les bouture de 6,25 cm que sur celle de 100 cm.

Les observations sur la diversité clonale se poursuivront jusqu'à la vérification de l'hypothèse émise.

Il reste encore beaucoup à faire pour arriver à des conclusions définitives sur le système de culture à base de manioc « cultivar M24 ». Pour la suite de l'étude, nous recommandons d'étudier les performances agronomiques des différentes composantes culturales à la fin de leurs cycles et d'affiner les premiers résultats obtenus. Ainsi, il serait intéressant pour la suite de mettre l'accent sur les points suivants :

- la mise en place d'un dispositif expérimental pour l'amélioration variétale du potiron ;

- comparaison du potiron et de la «pistache» (plantes de couverture et culture de rente) ;

- détermination de la performance agronomique du pied de manioc « cultivar M24 » ;

- l'étude comparative des trois systèmes mis en essai lors de notre étude.

précédent sommaire suivant