WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Contribution des couts logistiques du transport a la performance du chiffre d'affaires d'une firme, cas de la BRALIRWA SA


par Ernest IRONSA MAGAYANE
Université nationale du Rwanda - Licence en gestion 2007
Dans la categorie: Géographie
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

1.1.1. Définition du concept logistique

Définir la logistique en tant que telle n'est pas une chose aisée car, les définitions de la logistique il y en a presque autant que les logisticiens auteurs et doctrinaires du domaine. Nous allons tenter d'approcher le concept via plusieurs définitions ; « Le mot logistique évoque la façon dont l'homme s'organise pour porter son fardeau dans sa vie et dont il utilise les moyens qu'il peut réunir pour y parvenir ».

L'association française des logisticiens d'entreprises considère que la logistique est l'ensemble d'activités ayant pour objet la mise en place au moindre coûts d'une quantité déterminée d'un produit à l'endroit et au moment ou la demande existe.

Elle est la science des flux, elle recouvre l'ensemble des moyens, des techniques et des méthodes qui permettent un écoulement rationnel et économique des flux des produits et des matières depuis leurs sources d'approvisionnement jusqu'à leur endroit de consommation. La logistique renforce donc la compétitivité d'une entreprise en réduisant les coûts lies au transport, à la manutention, au stockage, et aux opérations d'après vente, tôt en espérant et assurant un service de qualité.10(*)

Pour MANSILLON, « La logistique est l'ensemble des tâches qui concourent à réguler les flux physiques l'intérieur de l'entreprise : matières premières, composants, encours de fabrication, produits finis11(*) ». Pour cet auteur la logistique n'a pas aujourd'hui le statut d'une véritable fonction, elle est trop « pluridisciplinaire » pour voisiner avec des structures d'entreprise encore très marquées par les pensées de FAYOL et TAYLOR.

La logistique concerne en effet l'achat, la gestion des stocks, la manutention, le stockage, le lancement, l'ordonnancement, les méthodes d'administration des ventes etc..

Pour MASOZERA, « La logistique est un ensemble des techniques, de gestion et d'optimisation des flux d'approvisionnement, de stockage et du transport des biens12(*) ». C'est une fonction de l'entreprise qui a connu son application dans le domaine de la production à cause de la volonté du type juste à temps. 

CHRISTOPHER Martin définit « la gestion logistique ou logistique comme étant le processus de planification, d'implication et du contrôle de l'efficacité et de l'efficience des flux des biens et services, de leur point de départ à leur point de consommation, pour la finalité de se conformer aux besoins et désirs du client 13(*)». La logistique existe pour satisfaire les besoins et désirs des clients, en facilitant les opérations de production et celles de Marketing de la firme. MUTAJOGIRE J.B. la définit comme étant « un processus de gestion stratégique du mouvement et du stockage des matières, pièces détachées et produits finis depuis le fournisseur, à travers l'entreprise et poursuivre jusqu'au consommateur14(*) ».

A ce niveau stratégique, les gestionnaires logistiques cherchent à réaliser un niveau satisfaisant de service à la clientèle à travers une compétence certaine sur le plan des opérations régulières.

Tout cela a un coût moindre, car aujourd'hui le problème clé est le balancement entre les attentes des consommateurs en terme de produit et les coûts des dépenses, de manière à atteindre les objectifs de la firme.

RAMA RAO montre encore que la logistique est l'ensemble d'activités se déroulant dans une entreprise, à partir du moment ou les produits finis sont disponibles jusqu'à leur livraison au consommateur15(*). Ceci inclut donc l'emmagasinage des produits finis, leur entreposage, leur emballage logistique et leur transport. L'auteur résume ainsi dans le schéma ci-après.

INFORMATION

GESTOCK

TRANSPORT

ENTREPOSAGE ET EMBALLAGE

EMMAGASINAGE

GESTION DE LA LOGISTIQUE INTEGREE

Source : Conçu par l'auteur à partir du cours de gestion de la logistique, OSAMBO O., ULK, 2005

C'est-à-dire un balancement entre les priorités de service et les coûts.

Un service logistique de base peut être donc mesure en terme de disponibilité (avoir des stocks pour satisfaire les besoins en matériaux et en produits), de performance des opérations (délivrer rapidement et dans les mêmes conditions) et de confiance au service (effort continu a l'innovation).

BALLOU R.H. Montre que, l'une des responsabilités majeures du top management en logistique est la formulation des stratégies pouvant guider le processus logistique. Celles-ci consistent en un plan sur les détails financiers et les ressources humaines devrant être utilisées en distribution physique, en soutien à la manufacture aux opérations d'achat. La finalité de ce plan stratégique est de pouvoir aux politiques et d'aider à la mise sur pieds des systèmes d'infrastructures, d'équipement et d'opérations pouvant permettre d'accomplir les objectifs de performance au coût total bas16(*). Ce plan pourvoit les guidelines concernant : combien, quel type et quels magasins de distributions doivent être mis sur pieds ? Quel stock et quel assortiment doit être emmagasiné ou % ? Quelle doit être la philosophie et la pratique des achats ? Quelles méthodes d'entreposage doivent être initiées ou favorisées ? Quelles méthodes de traitement de commandes et de transport sont nécessaires ?etc.... Un premier facteur aidant à développer ce plan logistique stratégique est la compréhension des forces internes pouvant influencer les performances de tout le système, dans un environnement mouvant. La finalité étant d'accéder, de contrôle et d'évaluer les changements.

Les facteurs externes à l'entreprise qui peuvent jouer sur la flexibilité de son système logistique et qui doivent être analysées sont les suivantes :

L'analyse du degré de compétitivité dans l'industrie

Les différentiels de la géomarche (densité de la population, le système de transport, tout cela vers le marché, etc.)

La technologie

Les structures des canaux de distribution (clients, fournisseurs)

Les projections économico- sociales

Les tendances dans l'industrie des services

Le cadre régulateur des activités logistiques (lois et réglementations).

1.1.2. L'histoire de la logistique

RAMA RAO17(*) montre que de la fin du 19ème Siècle jusqu'à la deuxième guerre mondiale ; le terme logistique est peu utilisé et il l'est principalement par les militaires. Il désigne l'art de combiner tous les moyens de transport, de ravitaillement et de logement des troupes.

Deux données conjuguées expliquent l'importance prise par la logistique à cette époque.

L'allongement des communications ;

Le volume des approvisionnements nécessaire par combattant.

Les champs d'application de la logistique qu'ils soient militaires ou Civils sont tout à fait comparables et l'évolution militaire qu'on vient de souligner peut s'appliquer au domaine industriel et commercial. En schématisant nous pouvons dire que la logistique militaire qui doit soutenir son client les fantassins en première ligne ressemble à la logistique civile qui doit soutenir son client, son vendeur en première ligne.

Après la deuxième guerre mondiale, poursuit Rama Rao, la logistique se généralise dans les entreprises. Mais c'est surtout à partir des années soixante dix que l'entreprise a découvert la logistique et a commencé à s'y intéresser18(*). Ceci pour plusieurs raisons :

L'évolution normale de la pratique du management, après avoir constaté que les dépenses présentent plus ou moins 20 à 30 pour cent de la valeur ajoutée, la réaction fut d'abord à s'intéresser à ces dépenses, de les tenir sous contrôle puis d'en faire quelque chose de moteur.

L'évolution de l'économie mondiale,

Dans un monde d'aujourd'hui caractérise par la globalisation et écroulement des barrières nationales devant les échanges, le système logistique est perçu comme un jour nouveau. La mondialisation de l'économie et son évolution dans une libéralisation des échanges ont accéléré et augmenté les délais, quantités et les distances.

La concurrence mondiale ;

La logistique pousse les entreprises aux économies d'échelle, à la diminution des coûts et à la recherche des facteurs de différenciation en particulier dans la qualité. C'est pour cette raison que la logistique a récemment évolué vers le concept d'optimisation entre aval et amont de l'entreprise dans un concept concurrentiel afin de s'assurer au moindre coût la meilleure réponse au niveau du marché et s'y adapter.

MUTAJOGIRE J.B. Montre qu'au cours des années quatre vingt, la logistique a largement pénétré le monde des affaires. Science de gestion des flux, elle s'est imposée comme de l'organigramme19(*). Cette tendance est d'autant plus forte qu'il est admis que la logistique devrait être à la source des plus importants gains de productivité c'est-à-dire source de profitabilité accrue.

Le contexte actuel, est favorable au développement de la logistique de l'entreprise. La logistique de l'entreprise correspond aujourd'hui à la planification, l'organisation, l'administration, le contrôle, de tout temps, des travaux qui facilitent le cheminement des produits depuis l'acquisition des matières premières jusqu'au point final de consommation. La logistique comprend également le flux d'information nécessaire qui devra permettre de fournir un niveau de service suffisant aux consommateurs. Quelques facteurs remarquables sont à l'origine du développement actuel de la logistique de l'entreprise :

La saturation des marchés nationaux qui pousse les entreprises à s'éloigner de leur propre environnement et à chercher des nouveaux débouches ;

Le souci de rentabilité qui pousse les entreprises vers la sous-traitance de leurs activités secondaires ;

Un peu partout les entreprises partent d'une formule « multi produit mono pays » à des situations « mono produit multi pays » ;

Les produits changent vite ce qui renforce la tendance à réduire les stocks (risque d'obsolescence) ;

Le développement du concept qualité tout dans les activités de production que des services ;

L'externalisation des prestations, de distribution physique et etc....

La logistique s'élève ainsi au rang d'éléments moteur du marché.

* 10 . RAMA RAO: Logistics and supply chain Management, Cours inédit, UNR-Butare, 2000-2001

* 11 . MANSILLON, G., et Ali, Mercatique d' action commerciales, éd. Fauchez, Paris, 2001, p. 465

* 12 . MASOZERA, G., Cours de gestion des organisations et de production, Bac II Gestion, ULK, 2003, inédit.

* 13 . CHRISTOPHER M.: Logistics and supply Chain Management, Financial Times Management, London,2000

* 14. MUTAJOGIRE J.B. : Cours de gestion de la logistique, Bac III, UNR-BUTARE, 2006

* 15. CHRISTOPHER M., op. cit

* 16 . BALLOU R.H, Business Logistics Management, 4th edition, Prentice-Hall Inc., Upper Saddle River, New Jersey, 1999

* 17 . RAMA RAO: Logistics and supply chain Management, Cours inédit, UNR-Butare, 2000-2001

* 18 . RAMA RAO, op. cit

* 19 . MTAJOGIRE J.B., Cours de la gestion de la logistique, Bac III, UNR-BUTARE, 2006. inédit.

précédent sommaire suivant