WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Genèse et morphodynamique actuelle des bas-fonds saheliens : caractérisation des bas-fonds de Birnin Lokoyo, Doutchi et Sormo

( Télécharger le fichier original )
par Bachir ABBA
Université Abdou Moumouni de Niamey - Maitrise en géographie 2004
Dans la categorie: Géographie
  

précédent sommaire suivant

Soutenons La Quadrature du Net !

1. 3. 2. Rôle des bas-fonds dans les activités

Bien que les bas-fonds n'occupent qu'une place limitée au sein des paysages africains, ils jouent de plus en plus un rôle fondamental dans les stratégies paysannes en milieu sahélien où le problème de la ressource en eau se pose avec acuité.

Le principal avantage des bas-fonds est de concentrer les écoulements superficiels et souterrains pour favoriser leur mise en valeur. L'existence des nappes souterraines à faible profondeur dans ces milieux permet le développement de l'arboriculture et de la culture maraîchère de contre-saison.

L'intérêt socio-économique est démontré par BOUKARY (2002) à Maïné Soroa dans la zone de Diffa. Les cuvettes jouent un rôle fondamental dans le système de production. Elles assurent 20 % des besoins alimentaires de la population et constituent une source importante de revenus monétaires.

WAZIRI (1999) insiste sur l'importance des bas-fonds et de leur mise en culture de contresaison dans l'alimentation des villes comme des campagnes, l'amélioration qualitative par la diversification de l'alimentation, quantitative tout en permettant de pallier le déficit chronique de la production alimentaire des pluies.

Pour le site de Birnin Lokoyo, la mare constitue un enjeu très important pour la communauté qui en tire l'essentiel de leur revenu (ADRI).

Pour le cas de Sormo, les exploitants reconnaissent que les activités des bas-fonds sont une source de revenu qui contribue de façon significative à l'entretien de la famille (GUERO & DAN LAMSO, 2001).

La caractérisation des bas-fonds dans leur contexte régional nous a permis de les replacer dans leur environnement général tant sur le plan physique qu'économique. Cette approche permettra d'orienter les réflexions futures en fonction des objectifs bien définis. Cependant, les bas-fonds ne sont créés dans les mêmes contextes physiques, la caractérisation des détails nous paraît comme un indicateur pertinent pour l'explication de leur évolution géomorphologique. Afin de mener à bien notre étude sur la caractérisation des bas-fonds de Birnin Lokoyo de Doutchi et de Sormo, nous avons choisi de procéder par une étude de cas. La caractérisation vise à étudier le bas-fond de chacun des trois sites dans son ensemble, y compris les unités géodynamiques amont afin de dégager les liens de causalité entre la dynamique sur ces unités et celle qui se manifeste dans chacun de ces trois bas-fonds.

Chapitre II. Caractérisation et essai d'explication de l'évolution
géomorphologique

Pour caractériser la dynamique actuelle, nous avons choisi des transects que nous estimons être représentatifs pour l'ensemble du bassin versant tant sur le plan biophysique que sur le plan de l'utilisation. La caractérisation a été faite par l'identification des différentes unités géodynamiques d'une part, et d'autre part à partir des critères de lithologie, d'altitude, topographie, de sol, du couvert végétal et de la dynamique érosive notamment à partir des cartes topographiques, de photographies aériennes et nos observations sur le terrain.

Les unités géodynamiques présentent des traits dynamiques spécifiques liés aux caractéristiques morphologiques et même génétiques. Elles peuvent être définies comme étant les formes de relief observées dans un milieu en rapport avec leurs processus évolutifs.

2. 1 Les principales unités géodynamiques du bassin versant de la mare de Birnin Lokoyo

précédent sommaire suivant