WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Assistance comptable dans les entreprises de construction: cas de BTM

( Télécharger le fichier original )
par Gninfoni Roméo Parfait YE
Institut Supérieur d'Informatique et de Gestion - Diplôme de Technicien Supérieur (DTS) 2008
Dans la categorie: Economie et Finance
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE 3 : TRAITEMENT COMPTABLES DES COMPTES DU

BILAN

Section 1 : Les immobilisations

Le traitement comptable des immobilisations consiste en la constatation des entrées et des sorties, et au calcul des amortissements.

I- DÉFINITION*

Le SYSCOA définit les immobilisations comme étant des éléments corporels, incorporels et financiers destinés à servir de façon durable dans l'entreprise. L'immobilisation est acquise n'on pas pour être vendue ou transformée mais pour être utilisée comme un instrument de travail.

II- LES DIFFÉRENTS TYPES D'IMMOBILISATIONS*

1. Les charges immobilisées

Il s'agit des frais d'établissement, charges à repartir sur plusieurs exercices et les primes de remboursement des obligations. Ce sont des charges engagées par l'entreprise lors de sa création.

2. Les immobilisations incorporelles

Ce sont des immobilisations immatérielles acquises par l'entreprise et qui doivent y rester de façon durale. Elles comprennent les frais de recherche et de développement, les brevets, le fond commercial, le droit au bail et les autres immobilisations incorporelles.

*Cours de comptabilité 1ere année finance comptabilité, professeur Mr Luc BICABA

3. Les immobilisations corporelles

Elles comprennent les terrains, les bâtiments, les installations et agencements, les matériels et outillages d'exploitation, les matériels de transport etc............de leur valeur d'acquisition. Ces informations servent de base de calcul et à la comptabilisation des amortissements.

4. Les immobilisations financières

Elles comprennent : les titres de participation, les dépôts et cautionnement, les prêts, les prêts au personnel.

III- LA COMPTABILISATION D'UNE ACQUISITION

D'IMMOBILISATIONS

Lors d'une acquisition, on débite un compte d'immobilisation (classe 2) et un compte de tiers (Etat) et on crédite un compte fournisseurs d'investissement ou un compte de trésorerie.

Exemple :

Compte d'immob.

Compte d'Etat

Compte fournisseur ou

Compte de trésorerie

X

Y

X+Y

X+Y

IV- PRATIQUE DE L'AMORTISSEMENT

1. Définition

L'article 45 du règlement comptable définit l'amortissement comme la `'constatation comptable obligatoire d'une dépréciation certaine et irréversible des immobilisations'' faisant l'objet d'un plan d'amortissement.

La pratique de l'amortissement fait apparaître en comptabilité plusieurs conséquences à savoir une charge d'exploitation sans décaissement de trésorerie diminuant ainsi le résultat, et une réduction à opérer sur la valeur de l'immobilisation.

2. Les différents types d'amortissement

On distingue plusieurs types d'amortissement qui sont :

2-1 L'amortissement linéaire ou constant

Il consiste à amortir un bien de manière constante durant toute la durée probable de l'utilisation. C'est la méthode d'amortissement utilisé par BTM.

Le montant de la dotation annuelle est obtenu en appliquant le taux d'amortissement à la valeur d'origine de l'immobilisation.

Exemple :

Tableau d'amortissement d'une niveleuse ayant coûté 15 000 000 F CFA mis en service le 01/04/1998 amortissable sur 4 ans.

Calcul de la première annuité

Soient :

A l'annuité

Vo la valeur d'origine

T le taux

N la durée de vie probable

A= Vo*T/100*N/12

Pour l'annuité de la première année (A1) la valeur des paramètres est :

T (en %) = 100/N= 100/4=25%

N= 9 mois

Vo = 15 000 000

D'où A1= 15 000 000*25*9/1200= 2 812 500

A2= 15 000 000 *25*1/100= 3 750 000

Les autres annuités sont consignées dans le tableau ci-après :

Année

Valeur comptable nette (VCN) début

Annuité

Valeur comptable nette (VCN) fin

1998

15 000 000

2 812 500

12 187 500

1999

12 187 500

3750 000

8 437 500

2000

8 437 500

3 750 000

4 687 500

2001

4 687 500

3 750 000

937 500

2002

937 000

937 500

0

2-2 L'amortissement dégressif

C'est la méthode d'amortissement selon laquelle les annuités (montant versé périodiquement) décroissent avec le temps. Le bien faisant l'objet l'amortissement doit être neuf et la durée supérieur à 2 ans. Le montant de la dotation annuelle est obtenu en appliquant le taux d'amortissement (taux d'amortissement obtenu en appliquant un coefficient dégressif proportionnelle à la durée de vie) à la valeur d'origine de l'immobilisation.

2-3 L'amortissement accéléré

C'est la méthode d'amortissement selon laquelle, l'amortissement calculé sur les douze premiers mois d'utilisation est doublé. Juridiquement le bien doit être acquis à l'état neuf, avoir une durée de vie supérieure à 5 ans et doit être destiné à des opérations industrielles, agricoles, de transport ou de manutention.

3. Comptabilisation de l'amortissement

681. Dotations aux amortissements

28. Amortissement......

X

X

précédent sommaire suivant