WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Etude et analyse du risque de crédit dans une institution de microfinance: cas de PADME-Bénin


par Narcisse SOGLOHOUN
Ecole Nationale d'Economie Appliquée et de Management Cycle 2  - Master en Banque et Finance des marchés 2006
Dans la categorie: Economie et Finance
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

PARAGRAPHE II : Conditions de mise en oeuvre des solutions

La mise en oeuvre de ces solutions permettra au PADME de réduire les risques de crédit afin de garantir sa pérennité financière. L'institution pourra recouvrer ses impayés et améliorer ainsi la qualité de son portefeuille. De nouveaux crédits qui seront mis en place auront plus de chance de connaître de meilleurs remboursements à cause des nouvelles mesures techniques d'analyse des dossiers de crédit.

Il est donc indispensable de préciser les conditions de mise en oeuvre de ces solutions pour assurer l'application effective et efficace des différentes solutions proposées. Pour ce faire, nos différentes recommandations iront à l'endroit de l'institution PADME.

* Revoir le processus de développement des nouveaux produits et l'adapter aux normes requises ;

* Apporter des améliorations aux produits actuels ;

* Diversifier le portefeuille de crédit par un appui plus important aux activités de transformation, artisanat, agriculture et élevage par une redéfinition des segments de marché ;

* Améliorer les outils et supports de gestion de crédit en y intégrant des supports qui prennent en compte la situation actuelle et future du client ;

* Améliorer l'analyse des dossiers par une formation du personnel (Chargés des prêts) en comptabilité générale, en analyse financière et en évaluation des garanties réelles ;

* Au niveau des comités de crédit, préciser les critères de décentralisation des comités de crédit ;

* La mise en place d'un club d'échange des Chargés de prêts pour accroître leurs capacités de culture générale en microfinance, utile pour une bonne gestion du crédit ;

* Apporter sa contribution au bon fonctionnement des centrales de risque et d'échange du secteur de la microfinance ;

* L'abandon de l'utilisation du cash-flow comme indicateur principal de fixation des montants de prêts.

Pour améliorer la qualité du portefeuille de crédit, l'institution doit recruter des agents de recouvrement qui n'existent pas encore dans l'institution pour appuyer les Chargés de prêts dans les recouvrements.

Rien de durable ne sera acquis sans une gestion à la fois sévère et compréhensible des ressources humaines car l'institution vaut ce que valent les hommes qui l'animent. L'on doit faire appel tout autant à leur moralité, à leur dévouement, à leur sens de risque qu'à leurs connaissances techniques.

L'objectivité, la précision, le réflexe, le sang-froid et le sens de jugement doivent être les traits caractéristiques du Chargé de prêts, distributeur de crédit soucieux de courir moins de risque.

Si toutes ces mesures sont objectivement et prudemment prises, l'engagement du PADME est sans grand risque.

Tableau n°20 : Tableau de synthèse de l'étude : « Etude et Analyse du risque de crédit dans une institution de microfinance : cas de PADME-Bénin. »

Niveaux d'analyse

Problématiques

Objectifs

Causes supposées

Hypothèses

Approches de solutions

Niveau Général

Problème général

Objectif général

___

___

__

La baisse des performances du PADME

Contribuer à la maîtrise des risques de crédit pour assurer la pérennité financière de l'institution PADME.

Niveaux spécifiques

1

Problème spécifique n°1

Objectif spécifique n°1

Cause spécifique n°1

Hypothèse spécifique n°1

Approches de solution n°1

Dégradation vertigineuse de la qualité du portefeuille de crédit au PADME.

Contribuer à

l'amélioration de la
qualité du portefeuille.

Non remboursement par certains clients des crédits octroyés.

Les différentes causes liées au non remboursement des crédits sont à la base de la dégradation de la qualité du portefeuille.

Recruter les agents de

recouvrement pour appuyer les Chargé de Prêt sur le terrain et réaliser les garanties si possible.

2

Problème spécifique n°2

Objectif spécifique n°2

Cause spécifique n°2

Hypothèse spécifique n°2

Approches de solution n°2

Mise en place de mauvais crédits.

Contribuer à

l'amélioration des

techniques d'analyse et d'étude des dossiers de crédits.

Mauvaise étude des

dossiers de crédit et non-
maîtrise des mesures

techniques de protection

contre les risques de
crédit.

la mise en place de mauvais
crédits s'explique par les

mauvaises pratiques

orchestrées par les agents
dans l'étude des dossiers.

L'examen de la solvabilité
du client (étude de la

personnalité du client ; analyse de la situation du client) puis la limitation des engagements

3

Problème spécifique n°3

Objectif spécifique n°3

Cause spécifique n°3

Hypothèse spécifique n°3

Approches de solution n°3

Mauvaise couverture du

risque de crédit au PADME.

Envisager l'amélioration

des mesures juridiques de protection du risque de crédit au PADME.

La mauvaise appréciation et évaluation des garanties acceptées au PADME.

La mauvaise couverture des risques de crédit est due à la mauvaise appréciation et évaluation des garanties faite par les Chargés de prêts.

Le calcul du ratio de

couverture des garanties doit être égal ou supérieur à 80%. PADME doit s'atteler pour les mécanismes de réalisation des garanties.

Source : Réalisé par nous-même

CONCLUSION

GENERALE

La politique de crédit du PADME paraît adaptée aux réalités sociologiques de notre pays car la mission d'une Institution de Microfinance est de

permettre l'accès à une population exclue du système bancaire classique de façon performante et pérenne. L'IMF doit donc s'appuyer sur des fondements qui favorisent la maîtrise des risques liés à ses activités qui lui permettront d'atteindre une masse significative d'emprunteurs.

Le portefeuille de crédit représentant l'actif productif principal d'une IMF, sa maîtrise s'avère d'une importance capitale pour réaliser sa mission.

L'institution de microfinance, PADME-Bénin s'est inscrite dans cette logique et a connu de bons résultats qui ont fait d'elle une institution de référence. Cependant depuis l'an 2005 le PADME est confronté à une forte dégradation de son portefeuille de crédit.

Le diagnostic réalisé pour la période de 2002 à 2006 a montré que bien qu'ayant eu des résultats satisfaisants les trois premières années, les indicateurs au fil des ans affichaient une tendance à la hausse et pour atteindre à partir de 2005 des niveaux qui ne respectent pas les normes requises par la loi PARMEC. Cette situation donne la preuve de l'existence d'une faible maîtrise du risque de crédit au PADME. Il ne fait aucun doute que les risques de crédit sont parfaitement identifiés dans le réseau. Des dispositions sont prévues pour les couvrir.

Cependant il est souhaitable que les dirigeants s'efforcent de recourir à des techniciens qui détiennent les compétences requises pour la mise en place de crédits sains. Ils doivent encourager les Chargés de prêts afin qu'ils soient plus motivés pour les activités de recouvrement. Le service des ressources humaines doit renforcer ses

actions en ce sens que la rédaction des termes de référence, le recrutement, la conception d'un système de primes et de motivation, l'orientation et la formation du nouveau personnel soient révisées en fonction de l'activité et éviter de ce fait que le portefeuille se dégrade.

La situation des impayés de l'institution nous a permis de faire ressortir les insuffisances et les causes qui sont à la base de la dégradation du portefeuille de crédit.

A cet effet, les suggestions contenues dans notre étude seront d'une grande utilité pour les dirigeants de l'institution.

Il faudra cependant se garder d'un optimisme excessif. Les problèmes liés à la gestion des risques de crédit sont très complexes et ne sauraient être réglés de façon définitive.

Dans cet environnement concurrentiel toujours plus dynamique, face à une économie bancarisée dans laquelle les relations qu'entretiennent les banques et les institutions de microfinance connaissent de profonds changements à cause de l'utilisation de plus en plus considérable des nouvelles technologies, les institutions doivent trouver le point d'équilibre entre trois préoccupations : liquidité, sécurité et rendement.

Pour y parvenir, le PADME doit savoir avec exactitude s'il peut prêter et pourquoi. Il faut pour cela connaître et comprendre la personnalité de chaque client sans se laisser entraîner par la sympathie ou la haine. La décision d'octroi de crédit doit prendre en compte la personnalité du futur crédité, la valeur de l'entreprise, l'intérêt que présente ses besoins et la possibilité de les satisfaire, les garanties fiables qui peuvent être offertes ainsi que les modalités du crédit.

Pour notre part, un dossier de crédit bien étudié vaut mieux qu'une garantie et ceci du fait que certaines garanties comme les parcelles et maisons sont difficilement réalisables.

Notre étude aura été, nous l'espérons, une première approche de solution que d'autres chercheurs devront approfondir.

Malgré ce grand tour d'horizon, nous n'avons certainement pas tout dit car, tout dire est matériellement et intellectuellement impossible. Néanmoins, nous pensons avoir montré dans notre étude tout ce qui entoure l'opération de crédit avec pour principal objectif la réduction des risques de crédit qui y sont malgré tout attachés, car il n'y a pas de crédit sans risque.

AZOKLI., R. (1999) : << Système de prévention et de gestion du risque d'insolvabilité du PADME », Cotonou, Bénin

BRAND., M, (2001) : << Manuel de développement de nouveaux produits » ACCION,

CAMARA., L (2006): << La gestion des risques en Microfinance ». Comment

gérer avec efficacité les risques d'une institution de microfinance?

Edition Plantation

CHURCHILL & Dan COSTER, (2001) : << Manuel de gestion des risques en microfinance», CARE INTERNATIONAL

CGAP (2001) : << Gestion des risques opérationnels », AIDE-MEMOIRE

Cours de Finance Bancaire et Gestion des Risques dans les Institutions Microfinance (IMF) en Master Economie Appliquée, Spécialiste << Très petite entreprise, Micro-Finance et Développement » Université Nancy II, Avril 2006.

DESMICHT., F. (2004) : << Pratique de l'activité bancaire » Edition DUNOD

DID (2005) : << Pratiques saines de crédit : un élément clé de contribution à la
pérennité des institutions de finance communautaire
»

De GOUSSERGUES. S : << Gestion de la banque » 2ème édition

FADO., B (2006) : Cours de consolidation et analyse financière bancaire (2007) en Banque et Finance des Marchés 2ème année ENEAM. Cycle 2

DUTAILLIS., G. P. (1981): << Les risques du crédit bancaire » édition banque

HONVOU. H (1996) << La gestion des risques de crédits dans le réseau de la FECECAM-BENIN. Cas de la CLCAM de Porto-Novo ». INE Cycle 1

HOUNGUE .S (2003) << Gestion des risques bancaires liés aux crédits alloués au PME : Cas de la BOA ». ENEAM 2003. Cycle 1

KAMALAN., E. (2006): << Prévention de la défaillance et mécanisme de sécurisation des portefeuilles de crédit contre les risques d'impayé et de perte : le cas dans l'agence PADME de Cotonou » rapport de stage université Lyon-2 -France

KOUSSINOU.S et DAHOUENON. P (2006) << Gestion ders risques dans les IMF : Cas du PADME-BENIN ». ENEAM. Cycle 1

LEDGERWOOD.J (1999) << Manuel de microfinance : une perspective

institutionnelle et financière » Banque mondiale

OKPEICHAN. M (1990) : << La gestion des risques liés à l'octroi de crédit
bancaire »
. INE. Cycle1

PADME (2006) : << Etude de la désertion des clients » Cotonou -Bénin PADME (2002-2006) : << Rapports d'activités annuelles 2002- 2006 », Bénin YVES. B et COLLI. J << Dictionnaire économique et financier », édition 1975

Sites internet

- BCEAO : www.bceao.int

- CGAP: www.cgap.org

- ACCION : www.accion.org

- TRESOR IVOIRIEN : www.trésor.gov.ci

- PORTAIL DE LA MICROFINANCE : www.lamicrofinance.org - PLANET FINANCE : www.planetfinance.org

ANNEXES

ORGANIGRAMME DE PADME

Assemblée
Générale

Bureau Exécutif

Secrétaire De
Direction

Comité Audit

Directeur Général

Directeur
Général Adjoint

Comité Gestion Risques

Chef Service Audit Interne

Chef Service
Informatique

Chef Service
Crédit

Chef Service
Administratif

Chef Service
Juridique

Chef Service
Marketing
Recherche et

Développement

Chef Service Ressources Humaines

Chef
Service
Comptable
et Financier

Chef Service
Gestion des
Risques

Conducteur

Assistant
Chef

Service

Caissier

Personnel
d'Entretien et

de Service

Agent
Administratif

Agent
Comptable

Chef Bureau

Assistant
Administratif

Assistant
Chef

Service

Assistant
Chef

Service

Assistant
Chef

Service

Assistant
Juridique

Agent
Administratif

Assistant
Informaticien

Agent
Informaticien

Assistant
Chef

Service

Chef
d'Agence

Adjoint Chef Service

Adjoint
Chef Service

Secrétaire d'Agence

Assistant
Chef

Service

Assistant
Chef

Service

Comptable
d'Agence

Chargé de Prêts

Agent Bureau

Assistant
Chef

Service

Agent
Comptable

Agent
Informaticien

précédent sommaire suivant