WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad


par Rony Mbâ-Minko DJEKOMBE
ISSEA - Ingénieur Statisticien 2012
Dans la categorie: Biologie et Médecine
   
Télécharger le fichier original

Disponible en mode multipage

Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC)

Institut Sous-régional de Statistique et d'Économie Appliquée

(ISSEA)

Organisation Internationale

BP. 294 Yaoundé (République du Cameroun), Tel. 22 22 01 34, Fax. (237) 22 22 96 21 E-mail : isseacemac@yahoo.fr

Rapport de Stage Académique

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Stage effectué du 01 juillet au 31 Août 2011 au Service des Statistiques Sociales à l'INSEED

Rédigé par : DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko

Élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année

Sous l'encadrement de : M. FATA ROUANE

Ingénieur Statisticien Économiste, Chef de Service des Statistiques Sociales à

l'INSEED

Soutenu publiquement le 29 Octobre 2011 devant le jury composé de :

Président

M. DJIMRABAYE MANDEBAYE Professeur permanent à l'ISSEA

Examinateur

M. Jean Cléophas ONDO, PhD. Directeur des Études à l'ISSEA

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

DÉDICACE

Je dédie ce rapport de stage à :

Mon père DJEKOMBE Valentin

qui m'a toujours soutenu et fait de moi ce que je suis.

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page i

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

REMERCIEMENTS

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page ii

Nous adressons nos remerciements à :

~ Monsieur FATA ROUANE qui a consacré une grande partie de son temps pour nous encadrer tout au long de ce travail afin de le rendre possible ;

~ Monsieur OUNTO Josué pour nous avoir donné des documents nécessaires à la réalisation de ce travail ;

~ Nos Co-stagiaires Messieurs DOBA DJAOKAMLA et KELLY KODE Hugues avec qui nous avons partagé nos expériences ;

~ Monsieur Malik MAHAMAT DOUNGOUS qui a eu l'amabilité de lire ce travail ;

~ Le corps professoral de l'ISSEA qui a contribué pour une part importante à notre formation.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

ABRÉVIATIONS ET SIGLES

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page iii

AFCM Analyse Factorielle des Correspondances Multiples

DAFRHF Départements des Affaires Administratives, Financières, des Ressources Humaines et

de la Formation

DCC Division Cartographie Censitaire

DCD Département de la Coordination et de la Diffusion

DEDC Département des Études Démographiques et de la Cartographie

DERED Division des Enquêtes, Recensements et Études Démographiques

DSSE Département des Synthèses et Statistiques Économiques

DSSSCVMP Département des Statistiques Sociales, du Suivi des Conditions de Vie des Ménages et

de la Pauvreté

DTI Département du Traitement et de l'Informatique

FAO Food and Agriculture Organization

FCFA Franc de la Communauté Française d'Afrique

INSEED Institut National de Statistique, des Études Économiques et Démographiques

MICS Multiple Indicators Census and Survey

NCHS National Center for Health Statistics

OCDE Organisation pour la Coopération et le Développement Économique

OMD Objectif du Millénaire pour la Développement

OMS Organisation Mondiale de la Santé

PAM Programme Alimentaire Mondiale

SCDC Service de Collecte de Données Cartographiques

SD Service de Dessins

SE Service des Enquêtes

SEC Service d'État Civil

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

SGBDP Service de Gestion de Bases de Données de la Pauvreté

SIG Service d'Informations Géographique

SR Service de Recensements

SRA Service Reprographie et Archives

SSP Service du Suivi de la Pauvreté

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page iv

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

TABLE DES MATIÈRES

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page v

DÉDICACE i

REMERCIEMENTS ii

ABRÉVIATIONS ET SIGLES iii

TABLE DES MATIÈRES v

LISTE DES TABLEAUX viii

LISTE DES GRAPHIQUES ix

RÉSUMÉ x

INTRODUCTION GÉNÉRALE 1

CHAPITRE I : PRÉSENTATION DE LA STRUCTURE D'ACCUEIL ET

GÉNÉRALITÉS SUR LA MALNUTRITION 2

I.1. Présentation de la structure d'accueil 2

I.2. Revue de la littérature 3

I.3. Définitions et mesures de la malnutrition 5

I.3.1. Définition de la malnutrition 5

I.3.2. Mesures de la malnutrition 6

I.3.2.1. Indices de mesure de l'état nutritionnel 7

I.3.2.1.1. Indice de mesure de l'état nutritionnel « taille pour âge » 7

I.3.2.1.2. Indice de mesure de l'état nutritionnel « poids pour taille » 8

I.3.2.1.3. Indice de mesure de l'état nutritionnel « poids pour âge » 8

I.3.2.2. Normes de référence 8

CHAPITRE II : DESCRIPTION DE L'ÉTAT DE NUTRITION DES ENFANTS DE

MOINS DE CINQ ANS AU TCHAD 9

II.1. Description des données 9

II.2. Méthodologie d'analyse des données 10

II.2.1. Description suivant les différentes caractéristiques 10

II.2.1.1. Description suivant les caractéristiques liées à l'enfant 11

II.2.1.1.1. Description suivant le sexe de l'enfant 11

II.2.1.1.2. Description suivant la tranche d'âge de l'enfant 11

II.2.1.1.3. Description suivant l'ordre de naissance de l'enfant 12

II.2.1.2. Description suivant les caractéristiques liées au ménage dans lequel vit

l'enfant 12

II.2.1.2.1. Description suivant le milieu de résidence du ménage 12

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page vi

II.2.1.2.2. Description suivant la région d'habitation du ménage 12

II.2.1.2.3. Description suivant le nombre de personnes dans le ménage 12

II.2.1.2.4. Description suivant le nombre de femmes de 15 à 49 ans dans le ménage

12

II.2.1.2.5. Description suivant le nombre d'enfants de moins de cinq ans dans le

ménage 12

II.2.1.2.7. Description suivant le sexe du chef de ménage 13

II.2.1.2.8. Description suivant la religion du chef de ménage 13

II.2.1.3. Description suivant les caractéristiques liées à la mère de l'enfant 13

II.2.1.3.1. Description suivant l'âge de la femme à la naissance de l'enfant 13

II.2.1.3.2. Description suivant le statut matrimonial de la mère de l'enfant 13

II.2.1.3.3. Description suivant le niveau d'instruction de la mère de l'enfant 13

II.2.2. Description de la situation nutritionnelle des enfants tchadiens de moins de cinq

ans par rapport aux différentes caractéristiques 14

II.2.2.1. Description de la situation nutritionnelle par rapport aux caractéristiques liées

à l'enfant 14

II.2.2.1.1. Description de la situation nutritionnelle par rapport au sexe de l'enfant 14

II.2.2.1.2. Description de la situation nutritionnelle par rapport à la tranche d'âge de

l'enfant 14

II.2.2.1.3. Description de la situation nutritionnelle par rapport à l'ordre de naissance

de l'enfant 15

II.2.2.2. Description de la situation nutritionnelle par rapport aux caractéristiques liées

au ménage dans lequel vit l'enfant 16

II.2.2.2.1. Description de la situation nutritionnelle par rapport au milieu de

résidence du ménage 16

II.2.2.2.2. Description de la situation nutritionnelle par rapport à la région

d'habitation du ménage 17

II.2.2.2.3. Description de la situation nutritionnelle par rapport au nombre de

personnes dans le ménage 17

II.2.2.2.4. Description de la situation nutritionnelle par rapport au nombre de femmes

de 15 à 49 ans dans le ménage 18

II.2.2.2.5. Description de la situation nutritionnelle par rapport au nombre d'enfants

de moins de cinq ans dans le ménage 19

II.2.2.2.6. Description de la situation nutritionnelle par rapport au niveau

d'instruction du chef de ménage 19

II.2.2.2.7. Description de la situation nutritionnelle par rapport au sexe du chef de

ménage 20

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page vii

II.2.2.2.8. Description de la situation nutritionnelle par rapport à la religion du chef

de ménage 20

II.2.2.3. Description de la situation nutritionnelle par rapport aux caractéristiques liées

à la mère de l'enfant 22

II.2.2.3.1. Description de la situation nutritionnelle par rapport l'âge de la femme à la

naissance de l'enfant 22

II.2.2.3.2. Description de la situation nutritionnelle par rapport au statut matrimonial

de la mère de l'enfant 23

II.2.2.3.3. Description de la situation nutritionnelle par rapport au niveau

d'instruction de la mère de l'enfant 24

CHAPITRE III : ANALYSE EMPIRIQUE DES DÉTERMINANTS DE LA

MALNUTRITION DES ENFANTS DE MOINS DE CINQ ANS AU TCHAD 26

III.1. Profil des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon la situation nutritionnelle 26

III.1.1. Présentation de la méthodologie d'analyse 26

III.1.2. Choix des variables et résultats 26

III.2. Mesure de l'effet des caractéristiques sur la situation nutritionnelle des enfants

tchadiens de moins de cinq ans 29

III.2.1. Qualité du modèle 29

III.2.1.1. Test de significativité globale du modèle 29

III.2.1.2. Ajustement globale du modèle 30

III.2.1.3. Pouvoir prédictif du modèle 30

III.2.1.4. Pouvoir discriminant du modèle 31

III.2.2. Interprétation et résultats 31

CONCLUSION GÉNÉRALE 33

ANNEXES 34

BIBLIOGRAPHIE 39

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

LISTE DES TABLEAUX

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page viii

Tableau 1: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le sexe et la situation

nutritionnelle (en pourcentage) 14
Tableau 2: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon la tranche d'âge et la

situation nutritionnelle 15

Tableau 3: Récapitulatif des résultats des tests de Khi-deux 16

Tableau 4: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon la région d'habitation

et la situation nutritionnelle 17
Tableau 5: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le nombre de

personnes dans le ménage et la situation nutritionnelle 18
Tableau 6: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le nombre de femmes

de 15 à 49 ans dans le ménage et situation nutritionnelle 18
Tableau 7: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le sexe du chef de

ménage et la situation nutritionnelle 20
Tableau 8:Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon la religion du chef de

ménage et la situation nutritionnelle 21

Tableau 9: Tableau récapitulatif des tests de Khi-deux 22

Tableau 10: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le statut matrimonial

de la mère et la situation nutritionnelle 23

Tableau 11: Récapitulatif des tests de Khi-deux 25

Tableau 12: Récapitulatif du classement des enfants par le modèle 30

Tableau 13: Récapitulatif du modèle logit 34

Tableau 14: Tables des valeurs propres 35

Tableau 15: Coordonnées des modalités sur les cinq premiers axes factoriels 36

Tableau 16: Contributions des modalités à la formation des cinq premiers axes factoriels 37

Tableau 17: Cosinus carrés des modalités sur les cinq premiers axes factoriels 38

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

LISTE DES GRAPHIQUES

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page ix

Graphique 1: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon la situation

nutritionnelle 11
Graphique 2: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon l'ordre de

naissance et la situation nutritionnelle 15
Graphique 3: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le milieu de

résidence et la situation nutritionnelle 16
Graphique 4: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le nombre dans le

ménage et la situation nutritionnelle 19
Graphique 5: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le niveau

d'instruction du chef de ménage et la situation nutritionnelle 20
Graphique 6:Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon l'âge de la mère à la

naissance de l'enfant et la situation nutritionnelle 23
Graphique 7: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le niveau

d'instruction de la mère et la situation nutritionnelle 24

Graphique 8: Carte du premier plan factoriel 27

Graphique 9: Carte du premier plan factoriel de la classification 28

Graphique 10: Représentation de la courbe ROC 31

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

RÉSUMÉ

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page x

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) placent les enfants au coeur des préoccupations de l'humanité. C'est ainsi que sur les huit OMD définis, deux concernent la situation des enfants dans les économies en développement. Il s'agit notamment de l'objectif de réduction de deux tiers de la mortalité infanto-juvénile (taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans) et de l'objectif d'assurer l'éducation primaire pour tous. Dans les pays en voie de développement, de nombreux enfants meurent chaque jour des causes diverses dont l'une des principales d'entre elles est la malnutrition.

Cette étude a pour principal objectif la recherche des facteurs déterminants de la malnutrition des enfants tchadiens de moins de cinq ans et l'analyse des effets de ces facteurs sur la « Situation nutritionnelle ». Nous avons utilisé la base de la quatrième Enquête à Indicateurs Multiples réalisée au Tchad en 2010.

Nous avons eu recours aux différentes méthodes de description des données fournies par la Statistique pour mieux cerner les facteurs déterminants de la malnutrition avant de faire une modélisation économétrique qui nous a permis de quantifier l'influence de ces facteurs sur la « Situation nutritionnelle » des enfants tchadiens de moins de cinq ans. L'analyse uni variée nous a permis de connaître nos différentes variables, ensuite nous avons croisé notre variable d'intérêt « Situation nutritionnelle » avec toutes les autres variables afin d'émettre des soupçons d'indépendances ou de dépendances entre elles dans le but de ne retenir les variables qui influencent réellement celle à expliquer. Ces soupçons ont été soit confirmés soit infirmés par les tests d'indépendance de Khi-deux. L'Analyse des Données (ADD) nous a ensuite permis d'établir un profil des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon la « Situation nutritionnelle » tout d'abord à l'aide de l'Analyse Factorielle des Correspondances Multiples qui ne nous a permis de classer les enfants en groupes homogènes, nous amenant à solliciter la Classification mixte qui nous a donnée deux classes homogènes du profil des enfants selon la situation nutritionnelle.

Les résultats obtenus ont montré que les variables qui influencent significativement la « Situation nutritionnelle » des enfants de moins de cinq ans au Tchad selon les données à notre disposition sont : le sexe de l'enfant, la tranche d'âge de l'enfant, le milieu de résidence du ménage dans lequel vit l'enfant, la région d'habitation du ménage de l'enfant, le niveau d'instruction de la mère de l'enfant, le niveau d'instruction du chef de ménage dans lequel vit l'enfant et la religion du chef de ménage.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

INTRODUCTION GÉNÉRALE

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 1

La malnutrition des enfants reste un véritable fléau dans le monde en développement malgré de considérables progrès réalisés pour accroître la qualité et la quantité des ressources alimentaires mondiales au cours des derniers siècles. D'après l'UNICEF, la malnutrition tue 16000 enfants par jour dans le monde soit environ 6 millions par an. Pour atteindre certains Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), il est important de multiplier des études pour mieux cerner les contours de la malnutrition et mettre en place des stratégies et des moyens pour lutter énergiquement contre ce problème. En cherchant à atteindre le premier OMD qui est la réduction de l'extrême pauvreté et de la faim dans le monde, on pourrait non seulement lutter efficacement contre la malnutrition mais atteindre également le quatrième OMD qui est celui de la réduction de la mortalité des enfants de moins de cinq ans. Concernant le Tchad qui est l'un des pays les plus pauvres de la planète, quels sont les facteurs qui y déterminent la malnutrition des enfants de moins de cinq ans ?

Cette étude a pour objectif de rechercher les facteurs déterminants de la malnutrition

des enfants de moins de cinq ans et d'analyser leurs effets sur la « Situation nutritionnelle » des enfants observés dans les différentes régions du Tchad.

Pour y arriver, nous allons organiser notre travail en trois chapitres. Le premier consistera en une présentation de l'Institut National de la Statistique, des Études Économiques et Démographiques (INSEED) qui nous a accueillis et les généralités sur la malnutrition des enfants. Dans le deuxième chapitre, nous allons décrire l'état de nutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad. Le troisième chapitre quant à lui présentera l'analyse empirique des déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

CHAPITRE I : PRÉSENTATION DE LA STRUCTURE
D'ACCUEIL ET GÉNÉRALITÉS SUR LA MALNUTRITION

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 2

I.1. Présentation de la structure d'accueil

L'INSEED se compose d'une Direction Générale, de 6 départements : le Département des Synthèses et Statistiques Économiques (DSSE), le Département des Études Démographiques et de la Cartographie (DEDC), le Département des Statistiques Sociales, du Suivi des Conditions de Vie des Ménages et de la Pauvreté (DSSSCVMP), le Département du Traitement et de l'Informatique (DTI), le Département de la Coordination et de la Diffusion (DCD), le Département des Affaires Administratives, Financières, des Ressources Humaines et de la Formation (DAFRHF) et de cinq antennes régionales.

Le Département des Statistiques Sociodémographiques, de Suivi des Conditions de Vie des Ménages et de la Pauvreté est chargé :

~ d'élaborer les statistiques permettant d'évaluer régulièrement la situation sociodémographique du pays ;

~ de conduire des études dans les domaines de sa compétence, notamment la collecte, le traitement et l'analyse des données statistiques nécessaires au suivi des conditions de vie des ménages et de la pauvreté en collaboration avec les administrations compétentes ;

~ de conserver et de gérer les bases de sondage des enquêtes auprès des ménages ;

~ d'élaborer et de gérer le Système d'Informations Géographiques relatif au suivi de la pauvreté ;

~ d'élaborer des projections de la population.

Il est composé de trois divisions qui sont elles mêmes organisées en services. Il s'agit de :

> la Division Cartographie Censitaire (DCC) scindée en trois services :

~ le Service de Dessins (SD) ;

~ le Service de Collecte des Données Cartographiques (SCDC) ;

~ le Service Reprographie et Archives (SRA) ;

> la Division des Enquêtes, Recensement et Études Démographiques (DERED)

subdivisée en trois services :

~ le Service État Civil (SEC) ;

~ le Service Recensement (SR) ;

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 3

~ le Service des Enquêtes (SE).

> la Division des Statistiques de Suivi des Conditions de Vie des Ménages et de la

Pauvreté (DSSCVMP). Cette Division est organisée autour de deux services :

~ Service du Suivi de la Pauvreté (SSP) ;

~ Service Gestion Base des Données de la Pauvreté (SGBDP).

I.2. Revue de la littérature

La malnutrition a souvent été considérée comme le résultat d'une combinaison de facteurs structurels et conjoncturels qui déterminent la disponibilité, l'accessibilité et l'utilisation des aliments (Latham, 2001 ; Holmes et al., 2008 ; FAO, 2009). Soutenant cette idée, ces auteurs supposent qu'un élément essentiel à la prévention de la malnutrition dans une communauté est que celle-ci dispose d'assez de nourriture pour subvenir aux besoins nutritifs de l'ensemble de ses membres. Selon ces derniers, pour qu'il y ait des disponibilités alimentaires suffisantes, il faut obligatoirement une production alimentaire adéquate ou bien des fonds suffisants aux niveaux national, local et familial pour pouvoir acheter suffisamment de nourriture. Malgré tout, la disponibilité de nourriture n'est qu'un aspect du problème et un enfant qui mange suffisamment pour calmer sa faim immédiate peut néanmoins être malnutri. Tout comme la pauvreté, la malnutrition peut être considérée comme un phénomène multidimensionnel et en dehors de l'aspect de la disponibilité des aliments, il existe d'autres facteurs pouvant influencer l'état nutritionnel des enfants de moins de 5 ans (Tharakan et Suchindran, 1999 ; Handa, 1999) et dont l'ignorance serait grandement problématique. En procédant à une recherche exploratoire de la littérature, nous avons relevé que l'analyse des déterminants autre que les apports alimentaires de l'état nutritionnel des enfants a fait l'objet d'une profusion de travaux tels ceux de Horton, 1988 ; Duncan et Strauss, 1992 ; Strauss et al., 1996 ; Handa, 1999 ; Glewwe, 1999 ; Alderman et al., 2000 ; Lachaux, 2002 ; Wagstaff et al., 2003 ; Ukwuani et Suchindran, 2003 ; Alderman et al., 2008. Ces auteurs ont plutôt privilegié l'analyse des déterminants de la santé nutritionnelle à une période donnée. En effet, en 1988, Horton dans une étude faite sur les enfants des Philippines, soulignait déjà que l'âge, le sexe et l'ordre de naissance ont des impacts significatifs sur leur état nutritionnel. Le degré de l'impact de ces variables changeait cependant, du fait que l'on utilise un indicateur de santé de long terme ou de court terme. A partir d'une étude ciblant les enfants brésiliens de moins de 5 ans, Duncan et Strauss (1992) trouvent un lien significatif entre les prix de certains produits (produits laitiers, céréales, viande, poisson et sucre) et la taille des enfants. Strauss et al. (1996) ont étudié l'impact de la baisse des dépenses publiques dans les infrastructures de

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 4

santé sur la santé des enfants de moins de 5 ans en Côte d'Ivoire. Ils utilisent le z-sore taille pour âge et celui du poids pour taille comme variables dépendantes de la régression linéaire. Il ressort de leur analyse que l'impact du personnel et des infrastructures sanitaires sur la santé des enfants de moins de 5 ans varie suivant que l'on tienne compte du personnel et des infrastructures supposés êtres disponibles et ceux qui sont en réalité disponibles. Considérant les caractéristiques des ménages, ils trouvent aussi que la taille des hommes et des femmes âgés des ménages ont un impact positif sur seulement la taille pour âge des enfants reflétant ainsi les influences des antécédents familiaux et génétiques. Handa (1999), estime une fonction d'état nutritionnel à l'aide d'une régression linéaire dans laquelle la variable dépendante est le z-score taille pour âge. Une importante implication de ses résultats est que l'augmentation du niveau d'éducation de n'importe quelle femme peut avoir un impact positif sur la santé des enfants en Jamaïque. Par ailleurs, il montre que la présence du père de l'enfant dans le ménage a un effet positif très significatif sur la taille des enfants. L'éducation de la mère des enfants a longtemps été considérée comme un déterminant positivement corrélé avec l'état nutritionnel des enfants dans les pays en développement. Pourtant ces mécanismes causals ne sont pas bien définis. En 1999, à travers une étude faite sur le Maroc, Glewwe a réussi à démontrer que seule la connaissance de la santé par la mère demeure l'élément crucial dans l'amélioration de la santé des enfants. Une étude semblable à celle Glewwe avait déjà été menée en 1991 par Henriques et al. Sur le Brésil. Ces derniers montraient que l'éducation de la mère a un impact significatif sur la taille des enfants dans les milieux ruraux et urbains du Nord-est du Brésil. Pourtant, la disponibilité et le traitement de l'information jouent un rôle critique dans les transmissions des avantages de l'éducation. Dans un document de travail réalisé dans le cadre du programme « Nouvelles approches de lutte contre la pauvreté dans le développement » du centre de développement de l'OCDE, Morrison et Linskens (2000) effectuent une étude comparée sur les facteurs de malnutrition des enfants de moins de 5 ans dans 20 pays d'Afrique. Ils ont ainsi montré que l'accès de la mère aux médias a un effet positif sur la santé des enfants alors que la polygamie a l'effet opposé. Utilisant les données du Nigéria, Ukwuani et Suchindran (2003) examinent la relation qui existe entre l'état nutritionnel des enfants de moins de 5 ans, basé sur les indicateurs taille pour âge et poids pour taille et l'occupation des femmes. Dans un premier temps, ils montrent que le niveau de maigreur des enfants augmente quand leur mère ne les emmène pas avec elle au travail et qu'un allaitement de courte durée augmente aussi le risque de maigreur de ces enfants ; dans un deuxième temps, ils ont vérifié que les enfants issus d'une mère chrétienne sont moins exposés à un risque de retard de croissance et de maigreur. Dans une étude sur le Sénégal,

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 5

Alderman et al. (2008) ont observé que les jumeaux ainsi que les enfants dont la mère était âgée de moins de 20 ans au moment de leur naissance, étaient plus enclins à un mauvais état nutritionnel. Par ailleurs, ils ont démontré que la présence d'un centre de santé dans ce lieu de résidence de l'enfant avait un impact positif sur sa santé. Il existe également dans la littérature, des auteurs qui ont étudié les déterminants de la santé des enfants sur la base d'une comparaison entre deux groupes d'individus, deux zones de résidence ou encore entre deux périodes. Ce fût notamment le cas de Badji et Boccanfuso (2006) qui, sur la base d'une étude comparée de l'état nutritionnel au Sénégal, avant et après la dévaluation du FCFA survenue en 1994, ont démontré que quelque soit la période considérée, l'âge de l'enfant, le niveau d'instruction de la mère ainsi que la région de résidence expliquent significativement la santé nutritionnelle des enfants sénégalais de moins de 5 ans. Aussi, grâce à une approche économétrique spatiale, Lachaud (2002) a étudié la relation qui existe entre les diverses formes de malnutrition des enfants de moins de 5 ans et l'urbanisation au Burkina Faso. Il ressort de son analyse que l'urbanisation s'accompagne d'une réduction de la malnutrition des enfants mais également d'une élévation des disparités de malnutrition entre les enfants. Finalement, d'autres sont allés plus loin en essayant de comprendre par des techniques de décomposition, les déterminants qui expliquent le mieux l'écart de l'inégalité de l'état nutritionnel des enfants entre deux périodes (Wagstaff et al., 2003). Dans leur article, les auteurs décomposent l'écart de l'inégalité dans le secteur de la santé en utilisant un indice de concentration défini par Wagstaff et al. (1991) et repris par Kakwani et al. (1997). Ils décomposent les inégalités observées entre 1993 et 1998 en changements dus à la variation des inégalités dans la santé des enfants au Viet Nam dans les déterminants de la variable d'intérêt, à la variation dans les moyennes des déterminants et enfin à la variation des effets des déterminants sur la variable d'intérêt.

I.3. Définitions et mesures de la malnutrition
I.3.1. Définition de la malnutrition

La malnutrition est définie comme « un état d'altération fonctionnelle, structurelle et de développement de l'organisme qui suit l'inadéquation entre les besoins nutritionnels spécifiques et l'apport (ou l'utilisation) des nutriments et de l'énergie »1. Elle est un terme général qui peut être utilisée pour décrire n'importe quel désordre nutritionnel, des maladies du monde occidental causées par la « surnutrition » jusqu'aux extrêmes de la « dénutrition »

1 Council on Food and Nutrition, American Medical Association, 1970

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 6

protéino-énergétique, présentées dans les hôpitaux, ou comme le marasme et le kwashiorkor au cours des famines en Afrique correspondant à une nutrition déséquilibrée, c'est-à-dire avec un déficit portant sur un ou plusieurs micronutriments.

On dit qu'un enfant est malnutri lorsque son z-score est inférieur à moins deux écart-type (z-score < -2ET) de l'ensemble de la distribution. Ce seuil a été choisi par convention et n'a pas de signification biologique particulière. Ainsi lorsqu'un enfant est malnutri on cherchera à le classer par rapport aux différentes formes de malnutrition selon le critère suivant :

~ un enfant dont le z-score du poids pour âge se situe à -2 ET en dessous de la médiane du poids pour âge de la population de référence est considéré comme souffrant d'une insuffisance pondérale ;

~ lorsque le z-score de la taille pour âge d'un enfant se situe à -2 ET en dessous de la médiane de la taille pour âge de la population de référence, cet enfant est considéré comme souffrant d'un retard de croissance ;

~ un enfant est dit souffrant d'émaciation quand son z-score du poids pour taille se situe -2 ET en dessous de la médiane du poids pour taille de la population de référence.

La formule de calcul du z-score est :

Z-SCORE= (Valeur observée chez un individu - Valeur médiane de la population de référence pour le même âge) / Écart type de la population de référence pour le

même âge.

I.3.2. Mesures de la malnutrition

L'état nutritionnel est généralement évalué soit dans le cadre d'une étude épidémiologique de la malnutrition, soit dans le but de la sélection des individus en vue d'une assistance. Le premier objectif vise la description de la situation nutritionnelle de toute la population d'une région ou d'un pays. À cet effet, des enquêtes sont menées sur des échantillons représentatifs au niveau de la zone géographique concernée. Ce sont souvent les décideurs politiques et économiques qui font la demande de ce type d'étude afin de prendre des mesures si nécessaires d'ordre général comme la distribution de nourriture, ou des mesures d'aide aux couches vulnérables, ou encore ouvrir des centres de traitement en cas de malnutrition grave.

Le second objectif, à la différence du premier vise l'évaluation de l'état nutritionnel de

chaque individu d'une population beaucoup plus restreinte. Cette méthode est utilisée

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 7

lorsqu'une intervention nutritionnelle envisagée est très coûteuse pour que toute la population en profite. Une méthode de sélection est généralement utilisée et consiste à détecter les enfants qui sont les plus vulnérables à la malnutrition. On utilise très souvent deux types d'enquêtes pour évaluer l'état nutritionnel d'une population : les enquêtes anthropométriques et les enquêtes de consommation alimentaire. Les enquêtes de consommation alimentaire (par pesée) sont utiles pour rechercher les carences en certains nutriments qui n'affectent que très peu la croissance des enfants mais elles sont rarement utilisées parce qu''elles sont difficiles à mettre en oeuvre mais également à cause de leurs imprécisions. La plupart des travaux sur la malnutrition ont recours aux résultats des enquêtes anthropométriques du fait de la simplicité de leur mise en oeuvre. L'on appelle enquêtes anthropométriques parce qu'elles renseignent sur certaines mesures anthropométriques telles la taille, le sexe, l'âge, le poids, etc. en effet une mesure anthropométrique est une variable qui rend compte des changements dans les dimensions du corps d'un individu donné. Les variables anthropométriques apportent chacune un bout d'information dont l'ensemble permet de décrire l'état nutritionnel d'un individu donné. Outre ces mesures, il existe un grand nombre d'autres mesures anthropométriques comme le périmètre brachial, le ratio taille-assis à poids-assis (indice de Cormic) et un grand nombre de mesures de l'épaisseur des plis cutanés. Dans la pratique, pour déterminer une fonction de l'état nutritionnel, on calcule les indices qui sont une combinaison des mesures anthropométriques. On utilise couramment trois indices pour évaluer l'état nutritionnel des individus : taille pour âge, poids pour âge, poids pour taille.

I.3.2.1. Indices de mesure de l'état nutritionnel
I.3.2.1.1. Indice de mesure de l'état nutritionnel « taille pour âge »

L'indice `'taille pour âge'' reflète la croissance linéaire, il identifie les retards en taille (`'rabougrissement''). Cet indicateur permet de percevoir la malnutrition chronique qui se caractérise par un retard de croissance. La malnutrition chronique provient généralement de longues périodes (mois ou années) d'apports protéino-énergétiques insuffisants, des infections fréquentes, des pratiques alimentaires inappropriées pendant longtemps et la pauvreté. Les enfants chroniquement malnutris souffrent d'effets irréversibles sur leur développement mental et physique, cause de mauvaise performance à l'école et de productivité physique réduite tout au long de leur vie. C'est l'indicateur le plus pertinent au bien-être général d'une communauté.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 8

I.3.2.1.2. Indice de mesure de l'état nutritionnel « poids pour taille »

L'indice `'poids pour taille» traduit une perte ou un gain de poids récent et sa chute permet de saisir la malnutrition aiguë caractérisée par la maigreur, associée aux chocs temporaires, tels la famine ou les épidémies. Il est de ce fait recommandé pour examiner les effets à court terme de la malnutrition, par exemple, les changements saisonniers dans l'approvisionnement alimentaire ou le manque nutritionnel à court terme suite à une maladie.

I.3.2.1.3. Indice de mesure de l'état nutritionnel « poids pour âge »

L'indice `'poids pour âge» est un indice composite qui décrit la masse corporelle par rapport à l'âge de l'enfant. Il est recommandé pour évaluer les changements dans l'amplitude de la malnutrition dans le temps. Sa chute traduit une insuffisance pondérale, signe à la fois de la malnutrition aiguë (sous-alimentation présente) et chronique (sous-alimentation passée) mais ne permet pas de faire la distinction entre les deux. Il sert surtout pour le suivi des enfants individuellement pris, comme lors d'activités de promotions de la croissance.

I.3.2.2. Normes de référence

Les mesures anthropométriques recueillies lors des enquêtes sont habituellement comparées aux données de référence du `'National Center for Health Statistics» (NCHS/OMS) sur la croissance des enfants. Ces données de référence ont été obtenues à partir d'un échantillon d'enfants américains de moins de cinq ans en bonne santé et sont recommandées depuis la fin des années 1970 par l'OMS comme référence internationale pour identifier les enfants en bonne santé. Cependant les références NCHS/OMS présentent de nombreuses limites dues au fait qu'elles ont été établies à partir d'enfants nourris artificiellement. Il s'était donc avérer que la croissance de ces enfants différait de ceux nourris au lait maternel. Pour pallier ces limites, l'OMS a entrepris une étude d'envergure internationale entre 1977 et 2003 afin d'établir de nouvelles courbes permettant d'évaluer la croissance et le développement des enfants du monde entier. Ces normes nouvelles publiées en 2006 ont été obtenues à partir d'échantillons de nourrissons allaités au sein et jeunes enfants en bonne santé originaires du Brésil, des États Unis d'Amérique, du Ghana, de l'Inde, de la Norvège et d'Oman. Elles traduisent une croissance normale au cours de la petite enfance (moins de cinq ans) dans des conditions environnementales optimales et peuvent être utilisées pour l'évaluation des enfants quels que soient l'ethnie, la situation socio économique et le type d'alimentation partout dans le monde.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

CHAPITRE II : DESCRIPTION DE L'ÉTAT DE NUTRITION DES ENFANTS DE MOINS DE CINQ ANS AU TCHAD

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 9

La malnutrition des enfants reste un problème de santé majeur dans le monde malgré de nombreux efforts d'ordres démographiques tel que la réduction du taux de fécondité, la mortalité maternelle et infantile. Elle touche principalement les enfants issus des pays du tiers monde. Le Tchad étant l'un des pays les moins avancés, le déficit alimentaire y est de nature structurelle et le déficit céréalier moyen annuel se situe dans l'ordre de 20 à 30% des besoins du pays (PAM, 2004) causant de sérieux problèmes de nutrition affectant notamment les enfants.

II.1. Description des données

Les données à notre disposition proviennent de la quatrième Multiple Indicators Census and Survey (MICS) communément appelée Enquête à Indicateurs Multiple réalisée en 2010 au Tchad. L'INSEED était chargée de l'exécution de cette enquête qui a été suivie par un Comité Technique composée des directions et quelques Organisations Internationales.

La base à notre disposition comprend 10226 observations dont les informations ont été collectées suivant les caractéristiques liées à l'enfant, au ménage dans lequel il vit et à sa mère. Nous avons retenues celles qui influencent la situation nutritionnelle d'après la revue de la littérature et la disponibilité des variables comme suit :

Caractéristiques liées à l'enfant

> Sexe de l'enfant (recodé en 1 si l'enfant est de sexe féminin et 0 sinon) : il pourra nous permettre de saisir l'effet du genre sur la santé ;

> Tranche d'âge de l'enfant : l'état nutritionnel des enfants des pays en développement a tendance à se détériorer au fur et à mesure qu'ils grandissent en âge ;

> Ordre de naissance de l'enfant.

Caractéristiques liées au ménage dans lequel l'enfant vit

> Milieu de résidence du ménage : permet de ressortir les disparités entre zones de

résidence ;

> Région d'habitation du ménage ;

> Nombre de personnes dans le ménage ;

> Nombre de femmes âgées de 15 à 49 ans dans le ménage ;

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

>

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 10

Nombre d'enfants de moins de cinq ans dans le ménage ;

> Niveau d'instruction du chef de ménage ;

> Sexe du chef de ménage ;

> Religion du chef de ménage.

Caractéristiques liées à la mère de l'enfant

> Age de la femme à la naissance de l'enfant : c'est un élément déterminant puisque les jeunes mères ont généralement des risques élevés de résultats défavorables au moment de leur accouchement ou encore lorsqu'elles élèvent leur bébé (résultats en terme de faibles poids à la naissance ou encore de risque élevé de mortalité) (Linnemayr et al., 2008) ;

> Situation matrimoniale de la mère de l'enfant ;

> Niveau d'instruction de la mère de l'enfant : il fait ressortir les aptitudes d'une mère à lire, comprendre et à s'informer sur les sujets portant sur la santé des enfants.

II.2. Méthodologie d'analyse des données

Dans ce chapitre, nous allons mener des analyses uni variées et bi variées suivies des tests d'indépendance de khi-deux, afin de détecter les liaisons éventuelles pouvant exister entre nos différentes variables retenues et la « situation nutritionnelle » au Tchad. Les analyses uni et bi variées nous permettront de décrire les variables caractérisant les enfants tchadiens de notre base et d'émettre de soupçons de liaisons entre les variables qui pourraient être confirmés ou infirmés par des tests d'indépendance de khi-deux dont les hypothèses pour un facteur donné sont :

~

Ho: Il y a indépendance entre le facteur et la situation nutritionnelle

H1: Il y a dépendance entre le facteur considéré et la situation nutritionnelle

II.2.1. Description suivant les différentes caractéristiques

Il sera question dans cette partie de décrire la population des enfants de moins de cinq ans au Tchad à partir des différentes variables retenues pour l'étude.

Selon les données à notre disposition, la malnutrition touche 43% des enfants tchadiens de moins de cinq ans comme l'illustre le graphique ci-après. Ce chiffre regroupe toutes les trois formes de malnutrition qui sont le retard de croissance, l'insuffisance pondérale et l'émaciation.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 11

Graphique 1: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon la situation

nutritionnelle

43,00%

57,00%

Bien nourri Malnutri

Source : Base MICS IV, 2010.

Rappelons que le fait qu'un enfant malnutri souffre d'une forme de malnutrition ne le préserve pas d'une autre forme c'est-à-dire qu'un enfant souffrant d'un retard de croissance par exemple peut être émacié, etc. Mais ce qui nous intéresse dans cette étude est la variable dichotomique Malnutrition qui prend la valeur 1 si l'enfant présente au moins l'une de ces trois formes de malnutrition et 0 sinon.

II.2.1.1. Description suivant les caractéristiques liées à l'enfant
II.2.1.1.1. Description suivant le sexe de l'enfant

Parmi les enfants tchadiens de notre base étudiés 49,83% d'enfants sont de sexe

masculin contre 50,17% de sexe féminin. Ces deux proportions presqu'égales peuvent témoigner du souci de représentativité des sexes dans l'étude.

II.2.1.1.2. Description suivant la tranche d'âge de l'enfant

Au regard des résultats, nous pouvons dire qu'il n'y a pas un grand écart en nombre entre les enfants de chaque tranche d'âge. Toutefois il convient de remarquer que les enfants des tranches 36-47 mois et 0-11 mois sont respectivement les plus représentés avec des proportions de 21,39% et 20,94% alors que ceux de la tranche 12-23 mois sont les moins figurés avec une proportion de 17,08%.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 12

II.2.1.1.3. Description suivant l'ordre de naissance de l'enfant

La plupart des enfants tchadiens de moins de cinq ans de notre base occupent le

premier et le deuxième rang de naissance (72,11%). La plus faible proportion est observée dans la tranche septième et huitième rang (1,11%).

II.2.1.2. Description suivant les caractéristiques liées au ménage dans lequel vit

l'enfant

II.2.1.2.1. Description suivant le milieu de résidence du ménage

Les enfants tchadiens observés sont en grande partie issus du milieu rural avec une

proportion de 63,02%. Ce taux assez élevé peut s'expliquer par le faible niveau d'urbanisation du pays.

II.2.1.2.2. Description suivant la région d'habitation du ménage

La plupart des enfants ont été observés dans les régions Sud (38,31%) et Centre (28,60%) du Tchad. Par contre les plus faibles proportions sont observées au Nord et à N'djaména avec respectivement 6,16% et 4,34%. Ces résultats peuvent en partie s'expliquer par l'inégale répartition démographique de la population qui est plus concentrée au Sud et au Centre. N'djaména est considérée comme une région à part entière parce qu'elle est la plus grande ville du pays et peut biaiser les résultats si elle est associée à une autre région quelconque.

II.2.1.2.3. Description suivant le nombre de personnes dans le ménage

Les ménages tchadiens qui sont le plus représentés sont ceux ayant 5 à 10 personnes

(65,19%) et moins de 5 personnes (27,00%). Par contre ceux ayant de faibles proportions sont des tranches plus de 20 personnes et 16 à 20 personnes soit respectivement 0,37% et 0,98%.

II.2.1.2.4. Description suivant le nombre de femmes de 15 à 49 ans dans le ménage

Il ressort que 99,18% des ménages tchadiens de notre base ont entre 0 et 4 femmes

âgées de 15 à 49 ans. Les ménages qui ont 11 femmes et plus sont faiblement représentés avec une proportion de 0,02%.

II.2.1.2.5. Description suivant le nombre d'enfants de moins de cinq ans dans le ménage

Similairement au résultat ci-dessus, 99,12% des ménages tchadiens de notre base ont

entre 0 et 4 enfants de moins de cinq ans mais il n'existe pas de ménage de plus de 10 enfants de moins de cinq ans.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

II.2.1.2.6. Description suivant le niveau d'instruction du chef de ménage

Les ménages tchadiens observés ont majoritairement des chefs qui n'ont jamais été à

l'école ou aucun niveau d'instruction soit 61,94%. Ceci est surement dû au faible taux de scolarisation ou d'alphabétisation du pays.

II.2.1.2.7. Description suivant le sexe du chef de ménage

Parmi les ménages observés, la plupart ont des chefs de sexe masculin soit 82,70%.

Très souvent étant mariées, les femmes laissent toutes les responsabilités à l'homme qui doit faire de son mieux pour satisfaire les divers besoins de sa famille.

II.2.1.2.8. Description suivant la religion du chef de ménage

La religion musulmane est celle pratiquée par une grande partie des chefs de ménages

(63,89%). Ensuite suivent les chrétiens catholiques et protestants avec une proportion de

30,38%.

II.2.1.3. Description suivant les caractéristiques liées à la mère de l'enfant
II.2.1.3.1. Description suivant l'âge de la femme à la naissance de l'enfant

Les enfants tchadiens de moins de cinq ans de notre base sont majoritairement nés des mères ayant 20 à 49 ans au moment de leur naissance soit une proportion de 78,40%. De plus en plus les filles ne sont pas envoyées en mariage avant 20 ans, c'est ce qui justifie la faible proportion relative de celles qui ont des enfants avant cet âge.

II.2.1.3.2. Description suivant le statut matrimonial de la mère de l'enfant

La plupart des femmes tchadiennes ont des enfants étant mariées ou en union

(78,53%). La proportion de celles ayant des enfants après avoir rompu leur mariage ou union est la plus faible (7,66%).

II.2.1.3.3. Description suivant le niveau d'instruction de la mère de l'enfant

Les enfants de moins de cinq ans observés sont nés pour la plupart des mères n'ayant jamais été à l'école ou aucun niveau d'instruction (75,44%). Ceci pourrait en partie s'expliquer par le faible taux global de scolarisation ou d'alphabétisation du pays et surtout le manque de campagne de promotion d'alphabétisation des femmes prenant en compte certaines pratiques culturelles de la société tchadienne. En effet dans la majeure partie de la

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 13

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 14

société tchadienne, l'école est réservée aux garçons tandis que les filles ont le devoir de rester à la maison s'occuper du ménage et des enfants.

II.2.2. Description de la situation nutritionnelle des enfants tchadiens de moins de
cinq ans par rapport aux différentes caractéristiques

Dans cette partie, il sera question de faire une analyse exploratoire pour voir le lien existant entre notre variable d'intérêt « situation nutritionnelle » et les différentes variables retenues précédemment. Ensuite, nous procéderons aux tests de chi-deux afin de retenir des variables qui influencent significativement le taux de malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad.

II.2.2.1. Description de la situation nutritionnelle par rapport aux
caractéristiques liées à l'enfant

II.2.2.1.1. Description de la situation nutritionnelle par rapport au sexe de l'enfant

D'après le tableau ci-après, le pourcentage de malnutrition est plus élevé chez les enfants tchadiens de moins de cinq ans de sexe masculin que ceux de sexe féminin.

Tableau 1: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le sexe et la situation nutritionnelle (en pourcentage)

 

Masculin

Féminin

Total

Bien nourri

55,61

58,38

57,00

Malnutri

44,39

41,62

43,00

Total

100,00

100,00

100,00

Source : Base MICS IV, 2010.

Cette répartition nous donne de bonnes raisons de croire que le fait qu'un enfant soit de sexe masculin l'expose plus à la malnutrition que s'il est de sexe féminin.

II.2.2.1.2. Description de la situation nutritionnelle par rapport à la tranche d'âge de

l'enfant

Il ressort des analyses uni variées de la section précédentes que les enfants des

tranches d'âge 36-47 mois et 0-11 mois sont les représentés avec des proportions respectives de 21,40% et 20,95% et ceux les moins représentés sont les enfants des tranches d'âge 12-23 mois avec une proportion de 17,08%. Par contre ce sont les enfants des tranches d'âge 12-23

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

moins et 24-35 mois qui sont les plus malnutris avec des proportions respectives de 53,06% et 49,90% et ceux les moins malnutris sont les enfants des tranches d'âge 0-11 mois (32,73%) et 48-59 mois (37,28%).

Tableau 2: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon la tranche d'âge et la
situation nutritionnelle (en pourcentage)

 

0-11 mois

12-23
mois

24-35
mois

36-47
mois

48-59
mois

Total

Bien
nourri

67,27

46,94

50,1

56,12

62,72

57,00

Malnutri

32,73

53,06

49,9

43,88

37,28

43,00

Total

100,00

100,00

100,00

100,00

100,00

100,00

Source: Base MICS IV, 2010.

II.2.2.1.3. Description de la situation nutritionnelle par rapport à l'ordre de naissance de

l'enfant

Il découle du graphique ci-dessus que les enfants ayant les ordres de naissance allant

du troisième au sixième sont cumulativement les plus malnutris. Cependant nous remarquons que les proportions des enfants malnutris sont sensiblement les mêmes selon les différents ordres de naissance. Cette situation nous donne de bonnes raisons de croire en une indépendance entre la « Situation nutritionnelle » et la variable Ordre de naissance. Toutefois il ne s'agit ici que d'un soupçon qui pourrait être soit confirmé soit infirmé par le test d'indépendance de Khi-deux.

Graphique 2: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon l'ordre de

42,11%

7ème et 8ème

57,89%

43,43%

5ème et 6ème

56,57%

43,93%

3ème et 4ème

56,07%

42,70%

1er et 2ème

57,30%

Malnutri Bien nourri

naissance et la situation nutritionnelle

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 15

Source : Base MICS IV, 2010.

Le tableau ci-après nous permet de voir la significativité des dépendances entre les

caractéristiques liées à l'enfant et la situation nutritionnelle. Il apparaît donc que le sexe de

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 16

l'enfant et la tranche d'âge de l'enfant sont significativement liés à la situation nutritionnelle. Par contre, on observe une indépendance entre l'ordre de naissance de l'enfant et la situation nutritionnelle, ce qui confirme le soupçon émis précédemment.

Tableau 3: Récapitulatif des résultats des tests de Khi-deux

Variable

Valeur

Degré de
liberté

Signification
asymptotique (p-value)

Sexe de l'enfant

8,002

1

0,005

Tranche d'âge de l'enfant

233,183

4

0,000

Ordre de naissance de l'enfant

1,112

3

0,774

Source: Base MICS IV, 2010.

II.2.2.2. Description de la situation nutritionnelle par rapport aux
caractéristiques liées au ménage dans lequel vit l'enfant

II.2.2.2.1. Description de la situation nutritionnelle par rapport au milieu de résidence

du ménage

La malnutrition touche plus les enfants tchadiens de moins de cinq ans du milieu rural

comme l'illustre le graphique suivant avec une proportion de 44,24% contre 40,88% en milieu urbain. Ceci pourrait s'expliquer en partie par la disponibilité des médias en milieu urbain qui diffusent des campagnes de sensibilisations conduisant les parents à adopter certains comportements de nutrition des enfants.

Graphique 3: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le milieu de
résidence et la situation nutritionnelle

Bien nourri

Malnutri

40,88%

44,24%

55,76%

59,12%

Rural Urbain

Source : base MICS IV, 2010.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 17

Nous pouvons ainsi dire qu'un enfant né et vivant en milieu rural est plus vulnérable

qu'un autre de la ville. Cependant nous émettons des réserves en ce concerne la caractéristique (rural) de cette variable.

II.2.2.2.2. Description de la situation nutritionnelle par rapport à la région d'habitation

du ménage

D'après les analyses uni variées, les régions du Sud, du centre et de l'Est sont

respectivement les plus représentées et celles du Nord et de N'djaména les moins représentées. Cependant, nous remarquons que la malnutrition touche plus les régions de l'Ouest, de l'Est et du Centre. La région de l'Est étant celle qui a accueillie les réfugiés venant du Darfour et les déplacés tchadiens à cause des multiples troubles qu'a connus le pays.

Tableau 4: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon la région d'habitation et la situation nutritionnelle (en pourcentage)

 

Nord

Est

Sud

Ouest

Centre

N'djaména

Total

Bien
nourri

57,53

52,15

63,76

46,64

54,83

70,05

57,00

Malnutri

42,47

47,85

36,24

53,36

45,17

29,95

43,00

Total

100,00

100,00

100,00

100,00

100,00

100,00

100,00

Source: Base MICS IV, 2010.

Ainsi, considérant chaque région, nous constatons que c'est dans la région de N'djaména et du Sud du pays que la malnutrition touche le moins les enfants tchadiens de moins de cinq ans. Ceci peut se justifier par le fait que N'djaména soit la ville la plus développée du pays et la région du sud ait une bonne pluviométrie et soit plus peuplée par des sédentaires.

II.2.2.2.3. Description de la situation nutritionnelle par rapport au nombre de personnes

dans le ménage

La malnutrition touche plus les enfants provenant des ménages de plus de 20

personnes (47,37%) et de 5 à 10 personnes (43,26%) comme l'illustre le tableau ci-après.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 18

Tableau 5: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le nombre de
personnes dans le ménage et la situation nutritionnelle (en pourcentage)

 

Moins de 5 personnes

5 à 10
personnes

11 à 15
personnes

16 à 20
personnes

Plus de 20
personnes

Total

Bien
nourri

57,04

56,74

58,55

65,00

52,63

57,00

Malnutri

42,96

43,26

41,45

35,00

47,37

43,00

Total

100,00

100,00

100,00

100,00

100,00

100,00

Source: Base MICS IV, 2010.

Globalement nous notons de faibles variations des proportions d'enfants malnutris dans les différentes catégories de ménages, ce qui nous amène à soupçonner une indépendance entre la variable « Nombre de personnes dans le ménage dans lequel l'enfant vit » et la «Situation nutritionnelle ». Toutefois il n'y a que le test d'indépendance de chi-deux qui puisse nous en dire plus par rapport à la liaison entre cette variable et notre variable d'intérêt.

II.2.2.2.4. Description de la situation nutritionnelle par rapport au nombre de femmes
de 15 à 49 ans dans le ménage

La répartition du tableau ci-après nous indique que les proportions d'enfants malnutris

issus des ménages de moins de 5 femmes et de 5 à 10 femmes âgées de 15 à 49 ans ne sont pas très distinctes.

Tableau 6: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le nombre de femmes de 15 à 49 ans dans le ménage et situation nutritionnelle (en pourcentage)

 

Moins de 5
femmes

5 à 10 femmes

11 femmes et
plus

Total

Bien nourri

56,98

59,76

50,00

57,00

Malnutri

43,02

40,24

50,00

43,00

Total

100,00

100,00

100,00

100,00

Source: Base MICS IV, 2010.

La malnutrition touche comme le montre les proportions des enfants malnutris dans

chaque type de ménage plus les enfants issus des ménages de 11 à 20 femmes. Cependant ce

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

sont les enfants des ménages de 5 à 10 femmes âgées de 15 à 49 ans qui sont relativement les moins touchés par la malnutrition avec une proportion de 40,24%.

II.2.2.2.5. Description de la situation nutritionnelle par rapport au nombre d'enfants de moins de cinq ans dans le ménage

D'après le graphique ci-après, nous pouvons dire que la malnutrition touche les

enfants sans distinction de leur nombre dans le ménage car la proportion des enfants malnutris dans les ménages de 0 à 4 enfants de moins de cinq ans est sensiblement égale à celle des enfants malnutris issus des ménages de 5 à 10 enfants de moins de cinq ans.

56,67%

57,00%

Graphique 4: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le nombre dans le ménage et la situation nutritionnelle

Malnutri Bien nourri

43,33%

5 à 10 enfants

43,00%

0 à 4 enfants

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 19

Source : Base MICS IV, 2010.

II.2.2.2.6. Description de la situation nutritionnelle par rapport au niveau d'instruction
du chef de ménage

Les enfants tchadiens de moins de cinq ans de notre base les plus malnutris sont ceux

issus des ménages dont le chef n'a jamais été à l'école ou n'ayant aucun niveau d'instruction scolaire. Ensuite viennent ceux des ménages dont le chef a un niveau primaire et enfin ceux des ménages dont le chef a un niveau secondaire et plus. Ainsi, de façon graduelle, nous remarquons que plus le chef de ménage a un niveau élevé moins les enfants de son ménage sont malnutris. Lorsqu'un chef de ménage est instruit, il a la possibilité d'avoir plus de revenu car il peut avoir un emploi qualifié par rapport à autre ayant un niveau d'étude relativement bas.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 20

Graphique 5: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le niveau
d'instruction du chef de ménage et la situation nutritionnelle

Secondaire et plus

Primaire

Aucun

34,79%

38,98%

46,64%

53,36%

61,02%

65,21%

Malnutrition Bien nourri

Source : Base MICS IV, 2010.

II.2.2.2.7. Description de la situation nutritionnelle par rapport au sexe du chef de

ménage

Dans la plupart des ménages tchadiens, les chefs sont des hommes selon les analyses

faites précédemment. Cependant la malnutrition prévaut de la même manière chez les enfants de moins de cinq ans sans distinction des ménages selon le sexe du chef.

Nous soupçonnons donc une liaison entre notre variable d'intérêt « Situation nutritionnelle » et cette variable qualitative sexe du chef de ménage.

Tableau 7: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le sexe du chef de
ménage et la situation nutritionnelle (en pourcentage)

 

Masculin

Féminin

Total

Bien nourri

57,08

56,64

57,00

Malnutri

42,92

43,36

43,00

Total

100,00

100,00

100,00

Source: Base MICS IV, 2010,

II.2.2.2.8. Description de la situation nutritionnelle par rapport à la religion du chef de

ménage

La grande partie des enfants tchadiens vit dans des ménages qui ont pour chef un

pratiquant de la religion musulmane (63,90%). Les catholiques et protestants suivent avec des proportions respectives de 15,64% et 14,74%. La proportion des enfants provenant des

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 21

ménages dont le chef pratique une autre religion que celles identifiées dans notre base est la plus faible (0,41%) selon nos analyses précédentes.

Tableau 8:Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon la religion du chef de
ménage et la situation nutritionnelle (en pourcentage)

 

Animiste

Catholique

Protestant

Musulman

Autre
religion

Sans
religion

Total

Bien
nourri

49,62

64,42

64,30

53,46

59,52

64,75

57,00

Malnutri

50,38

35,58

35,70

46,54

40,48

35,25

43,00

Total

100,00

100,00

100,00

100,00

100,00

100,00

100,00

Source: Base MICS IV, 2010.

Les enfants tchadiens de notre base les plus malnutris sont ceux provenant des ménages dont les chefs sont soit musulman (46,54%) soit Animiste (50,38%). Globalement nous observons que ce sont les enfants issus des ménages dont le chef est catholique qui sont les moins touchés par la malnutrition. Nous soupçonnons une certaine liaison entre la variable « Religion du chef de ménage » et notre variable d'intérêt « Situation nutritionnelle ».

L'analyse de la significativité des dépendances entre les caractéristiques liées au ménage dans lequel l'enfant vit et la situation nutritionnelle révèle que certaines variables ne sont pas liées à la situation nutritionnelle. En effet, les variables qui sont significativement liées à la situation nutritionnelle sont : le milieu de résidence, la région d'habitation, le niveau d'instruction du chef de ménage et la religion du chef de ménage. Par contre le nombre total des membres du ménage, le nombre total de femmes âgées de 15 à 49 ans dans le ménage, le nombre d'enfants de moins de cinq ans dans le ménage et le sexe du chef de ménage sont indépendantes de la situation nutritionnelle. Ces résultats sont consignés dans le tableau ci-après.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 22

Tableau 9: Tableau récapitulatif des tests de Khi-deux

Variable

Valeur

Degré de liberté

Signification
asymptotique
(p-value)

Milieu de résidence

11,009

1

0,001

Région d'habitation

205,718

5

0,000

Nombre total des membres du
ménage

3,745

4

0,442

Nombre de femmes âgées de 15 à

49 ans

0,296

2

0,863

Nombre d'enfants de moins de cinq

ans

0,004

1

0,949

Niveau d'instruction du chef de
ménage

96,851

2

0,000

Sexe du chef de ménage

0,113

1

0,737

Religion du chef de ménage

114,89

5

0,000

Source: Base MICS IV, 2010.

II.2.2.3. Description de la situation nutritionnelle par rapport aux
caractéristiques liées à la mère de l'enfant

II.2.2.3.1. Description de la situation nutritionnelle par rapport l'âge de la femme à la
naissance de l'enfant

Les enfants issus des mères de moins de 20 ans au moment de leur naissance sont les

plus malnutris. Cependant notons que la différence n'est pas très grande entre les enfants nés des mères ayant moins de 20 ans et ceux nés des mères âgées de 20 à 49 ans en termes de prévalence de la malnutrition.

Ce qui contredit nos attentes car on pourrait penser que les mères les plus âgées ont plus d'expérience en ce concerne les soins et la nutrition des enfants par rapport aux mères plus jeunes. Cette observation nous laisse présager une indépendance entre la « Situation nutritionnelle » et l'âge de la femme au moment de la naissance de l'enfant. Cependant, nous nous en remettons au test de chi-deux pour déterminer s'il existe une liaison significative entre cette variable et notre variable d'intérêt « Situation nutritionnelle ».

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 23

Graphique 6:Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon l'âge de la mère à la
naissance de l'enfant et la situation nutritionnelle

20 à 49 ans

15 à 19 ans

42,71%

44,05%

55,95%

57,29%

Malnutri Bien nourri

Source : Base MICS IV, 2010.

II.2.2.3.2. Description de la situation nutritionnelle par rapport au statut matrimonial de la mère de l'enfant

Les descriptions uni variées ont montré que la plupart des enfants sont nés des mères

actuellement mariées ou en union (78,53%) et que ceux nés des mères précédemment mariées ou en union représentent une faible proportion (7,66%).

Tableau 10: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le statut matrimonial de la mère et la situation nutritionnelle (en pourcentage)

 

Actuellement
mariée ou en
union

Précédemment
mariée ou en union

Jamais mariée ou en union

Total

Bien nourri

57,06

57,22

56,55

57,00

Malnutri

42,94

42,78

43,45

43,00

Total

100,00

100,00

100,00

100,00

Source: Base MICS IV, 2010.

De manière générale, nous notons que les enfants sont malnutris sensiblement de la même manière car les proportions d'enfants malnutris varient très peu lorsque nous passons d'une catégorie d'enfants à une autre. Nous pouvons donc affirmer que la situation matrimoniale de la mère de l'enfant est indépendante de sa « Situation nutritionnelle ».

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 24

II.2.2.3.3. Description de la situation nutritionnelle par rapport au niveau d'instruction
de la mère de l'enfant

D'après l'information apportée par le graphique ci-après, les enfants tchadiens de

notre base dont les mères n'ont aucun niveau d'instruction sont les plus malnutris suivis des enfants dont les mères ont un niveau primaire. Nous constatons donc que ce sont les enfants dont les mères ont un niveau secondaire et plus qui sont les moins malnutris.

Graphique 7: Répartition des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon le niveau
d'instruction de la mère et la situation nutritionnelle

Secondaire et plus

Primaire

Aucun

31,88%

37,80%

45,24%

54,76%

62,20%

68,12%

Malnutri Bien nourri

Source : Base MICS IV, 2010.

Ces constats faits à partir du graphique ci-haut peuvent découler du fait que les mères ayant les niveaux relativement plus élevés ont la possibilité d'avoir plus de revenus et connaissent quels aliments répondent aux besoins nutritifs de l'enfant. Ces résultats nous font croire qu'un enfant né d'une mère sans niveau ou de niveau d'instruction faible a plus de chance d'être malnutri qu'un autre né d'une mère de niveau relativement élevé.

En ce qui concerne l'étude de la significativité de la liaison entre les caractéristiques liées à la mère de l'enfant et la situation nutritionnelle, il apparaît que seul le niveau d'instruction de la mère de l'enfant influence significativement sa situation nutritionnelle c'est-à-dire qu'elle est liée significativement à la situation nutritionnelle de l'enfant. Par contre les variables âge de la femme à la naissance de l'enfant et la situation matrimoniale de la mère de l'enfant sont indépendants de la situation nutritionnelle comme l'illustre le tableau ci-après.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Tableau 11: Récapitulatif des tests de Khi-deux

Variable

Valeur

Degré de
liberté

Signification
asymptotique (p-value)

Niveau d'instruction de la mère

71,51

2

0,000

Age de la femme à la naissance de
l'enfant

1,265

1

0,261

Situation matrimoniale de la mère

0,146

2

0,930

Source: Base MICS IV, 2010.

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 25

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

CHAPITRE III : ANALYSE EMPIRIQUE DES DÉTERMINANTS
DE LA MALNUTRITION DES ENFANTS DE MOINS DE CINQ
ANS AU TCHAD

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 26

Il sera question dans ce chapitre de présenter un profil des enfants tchadiens de moins

de cinq ans selon la situation nutritionnelle et nous quantifierons les effets des différentes caractéristiques énumérées dans les parties précédentes.

III.1. Profil des enfants tchadiens de moins de cinq ans selon la situation

nutritionnelle

Nous allons établir, dans cette partie, le profil des enfants tchadiens de moins de cinq ans malnutris à l'aide d'une analyse multifactorielle.

III.1.1. Présentation de la méthodologie d'analyse

L'analyse des données est un sous domaine de la Statistique qui se préoccupe de la description de données conjointes. On cherche par ces méthodes à donner les liens pouvant exister entre les différentes données et à en tirer une information statistique qui permet de décrire de façon plus succincte les principales informations contenues dans ces données. On peut également chercher à classer les données en différents sous groupes plus homogènes.

Parmi les techniques d'analyse de données, nous allons utiliser l'Analyse des Correspondances Multiples (ACM) qui est une extension de l'Analyse Factorielle des Correspondances (AFC), menée à partir du tableau disjonctif complet ou tableau de Burt car toutes nos variables sont qualitatives. Elle consiste à rechercher les liens éventuels pouvant exister entre les modalités de plusieurs variables (plus de deux) qualitatives.

III.1.2. Choix des variables et résultats

Nous avons, dans le chapitre précédent, réalisé des tests d'indépendance de Khi-deux entre la variable situation nutritionnelle et les autres variables retenues pour notre étude. Ces tests nous permettent de retenir les variables qui ont révélé une dépendance avec la variable « situation nutritionnelle » pour cette étude dont la méthodologie a été spécifiée ci-haut, ce sont : le Sexe de l'enfant, la Tranche d'âge de l'enfant, le Milieu de résidence du ménage dans lequel l'enfant vit, la Région d'habitation du ménage dans lequel l'enfant vit, le Niveau d'instruction du chef de ménage, la Religion du chef de ménage, le Niveau d'instruction de la mère de l'enfant.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 27

Le choix des axes s'est basé sur le critère du coude, qui nous permet d'analyser le plan factoriel formé du premier et deuxième axe. Nous remarquons de ce fait, en observant le premier axe factoriel qui contient 12,07% de l'information totale contenue dans notre tableau de données que les variables Sexe de l'enfant, le milieu de résidence du ménage et l'âge de l'enfant contribuent faiblement à la construction de cet axe ; nous avons donc décider de les mettre en illustratifs, ce qui nous a permis d'obtenir une inertie de 17,13% sur le premier axe factoriel. Cependant les modalités « Bien nourri » et « Malnutri » de la variable Situation nutritionnelle sont très proches de l'origine et mal représentées dans le plan factoriel comme l'illustre le graphique ci-après.

Graphique 8: Carte du premier plan factoriel

Source : Base MICS IV, 2010.

Ce qui ne nous permet pas de bien interpréter les différentes modalités. Nous optons

donc, pour y remédier, de faire une classification mixte en raison de la taille assez élevée de notre échantillon et également parce qu'elle donne des classes assez homogènes.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 28

Pour interpréter nos classes, nous allons considérer les modalités ayant des valeurs

tests positives les plus grandes. Le graphique suivant nous donne les classes assez homogènes

Graphique 9: Carte du premier plan factoriel de la classification

Source : Base MICS IV, 2010.

Ainsi, dans la première classe, il existe 15 modalités et elle est la classe des enfants bien nourris. Ce sont les enfants de sexe masculin, âgés de 0 à 23 mois qui habitent dans les régions Sud et N'djaména en milieu urbain, nés des mères ayant au moins un niveau d'instruction primaire, habitant dans les ménages dont les chefs sont sans religion, animiste, catholique et protestant et de niveau d'instruction primaire au moins.

La deuxième classe quant à elle contient 13 modalités et est celle des enfants malnutris. Ce sont les enfants de sexe féminin, âgés de 24 à 59 mois qui habitent les régions Centre, Est, Ouest et Nord du pays en milieu rural, nés des mères n'ayant aucun niveau d'instruction, habitant dans les ménages dont les chefs sont musulmans et n'ayant aucun niveau d'instruction.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 29

III.2. Mesure de l'effet des caractéristiques sur la situation nutritionnelle
des enfants tchadiens de moins de cinq ans

Nous allons faire une modélisation économétrique à l'aide de la régression logistique dans cette partie. La régression logistique ou modèle Logit est une méthode de régression binomiale. Comme pour tous les modèles de régression binomiale, il s'agit de modéliser l'effet d'un vecteur de variables aléatoires (x1, x2, x3..., xp) sur une variable aléatoire binomiale génériquement notée y. La régression logistique est un cas particulier du modèle linéaire généralisé. Elle nous permettra de rechercher les facteurs qui influencent significativement la « Situation nutritionnelle » et de mesurer les effets de chacun de ceux-ci.

La variable expliquée « Situation nutritionnelle » est caractérisée par :

Situatnutri = 1 si l'enfant est malnutri

0 sinon

Le modèle mettra en relation, lorsqu'il sera estimé, la variable expliquée « Situation nutritionnelle » et les sept autres variables explicatives qui lui sont dépendantes d'après les tests de Khi-deux réalisés.

Soit X= (x1, x2, x3,........., xp), le vecteur de variables indépendantes, le modèle de régression logistique conduit à :

Prob(Situatnutri = 1|x) =

exi$

1 + exi$

Avec â le vecteur des paramètres et i l'indice correspondant à l'enfant considéré.

Dans le but de déterminer la qualité du modèle, nous allons donc essayer de valider quelques hypothèses dans la suite.

III.2.1. Qualité du modèle

Pour pouvoir évaluer la qualité globale du modèle, nous allons procéder au test de

significativité global du modèle, au test d'ajustement du modèle et enfin le pouvoir prédictif et discriminant du modèle

III.2.1.1. Test de significativité globale du modèle

L'objectif est de tester l'hypothèse nulle Ho : Tous les coefficients des variables

explicatives sont nuls. Pour cela, nous allons avoir recours au test de Khi-deux dont la p-value

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 30

nous permettra de décider du rejet ou non de cette hypothèse. D'après le tableau 12 en annexe, le p-value=0,000 < 5% donc le modèle est globalement significatif d'où l'existence d'au moins une variable influente sur la « Situation nutritionnelle ».

III.2.1.2. Ajustement globale du modèle

Nous allons faire le test de Hosmer et Lemeshow pour voir la qualité d'ajustement global du modèle aux données. L'hypothèse nulle de ce test Ho : le modèle s'ajuste bien aux données. D'après le tableau 12 en annexe, le modèle s'ajuste globalement bien aux données car la p-value du « goodness of fit test » est égale à 0,0621 qui est supérieure au seuil 5%.

III.2.1.3. Pouvoir prédictif du modèle

Le tableau ci-après donne un récapitulatif sur le pouvoir prédictif du modèle. Le pouvoir prédictif global du modèle est de 80,11%. Chez les enfants malnutris, ce pouvoir prédictif est de 75,54% contre 84,84% chez les enfants bien nourris c'est-à-dire que la probabilité pour qu'un enfant malnutri soit classé comme tel est de 0,7554 et la probabilité pour qu'un enfant bien nourri soit classé comme tel est de 0,8484. Par ailleurs, on observe que la sensibilité qui est probabilité pour qu'un enfant soit classé malnutri sachant qu'il l'est effectivement est de 83,77% et la Spécificité qui est la probabilité pour qu'un enfant soit classé bien nourri sachant qu'il est effectivement bien nourri est de 77%.

Tableau 12: Récapitulatif du classement des enfants par le modèle

Classified + if predicted Pr (D) >= 0,5

True D defined as Situatnutri != 0

Sensitivity

Pr (+|D)

83,77%

Specificity

Pr (-|~D)

77,00%

Positive predictive value

Pr (D|+)

75,54%

Negativepredictive value

Pr (~D|-)

84,84%

False + rate for true ~D

23,00%

False - rate for true D

16,23%

False + rate for classified +

24,46%

False - rate for classified -

15,16%

Correctlyclassified

80,11%

Source : Base MICS IV, 2010.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 31

III.2.1.4. Pouvoir discriminant du modèle

Comme indicateur de la capacité du modèle à discriminer, on utilisera la courbe ROC qui représente la sensibilité du modèle en fonction de la spécificité. La surface sous cette courbe nous permet d'évaluer la précision du modèle pour discriminer les « outcomes positifs » (y=1) des « outcomes négatifs » (y=0). On retiendra comme critère du pouce :

> Si aire ROC = 0,5 alors il n'y a pas de discrimination ;

> Si 0,7 < = aire ROC < 0,8 alors la discrimination est acceptable ; > Si 0,8 < = aire ROC < 0,9 alors la discrimination est excellente ; > Si aire ROC > = 0,9 alors la discrimination est exceptionnelle.

Le graphique ci-après représente la courbe de ROC dont l'aire en dessous est de 0,8818. Nous pouvons donc dire que la qualité de discrimination est excellente.

Graphique 10: Représentation de la courbe ROC

Sensitivity

0.00 0.25 0.50 0.75 1.00

0.00 0.25 0.50 0.75 1.00

1 - Specificity

Area under ROC curve = 0.8818

Source : Base MICS IV, 2010.

Après avoir validé toutes les hypothèses du modèle, nous pouvons maintenant passer à l'interprétation des résultats de ce modèle.

III.2.2. Interprétation et résultats

Nous avions retenus sept variables pour le modèle dont quatre se sont révélées significatives. Ce sont notamment le Sexe de l'enfant, le Niveau d'instruction de la mère, le Niveau d'instruction du chef de ménage et la religion du chef de ménage. Cependant les variables, le Milieu de résidence du ménage, la Zone d'habitation du ménage et la Tranche

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 32

d'âge de l'enfant, sont non significatifs donc elles n'ont pas d'influence significative sur la « Situation nutritionnelle ».

Pour la variable Sexe de l'enfant, la modalité de référence est « Féminin » et le coefficient de la modalité « Masculin » est négatif. Ce qui signifie que le fait qu'un enfant soit de sexe masculin diminue sa probabilité d'être malnutri par rapport à un enfant de sexe féminin. La variable Niveau d'instruction de la mère de l'enfant a pour modalité de référence « Aucun ». Les coefficients des modalités « Primaire » et « Secondaire et plus » sont négatifs traduisant ainsi une diminution de la probabilité d'être malnutri des enfants qui ont des mères de niveau d'instruction Primaire et Secondaire et plus par rapport aux enfants nés des mères n'ayant aucun niveau d'instruction. La variable Niveau d'instruction du chef de ménage a pour modalité de référence « Aucun » comme la précédente. Les coefficients des modalités « Primaire » et « Secondaire et plus » sont négatifs, ce qui signifie que les enfants habitants dans les ménages dont le chef a au moins un niveau d'instruction Primaire ont une moindre probabilité d'être malnutri par rapport aux enfants issus des ménages dont le chef n'a aucun niveau d'instruction. Enfin la variable Religion du chef de ménage quant à elle a pour modalité de référence « Musulman » et les coefficients des autres modalités correspondant à toutes les religions répertoriées sont tous négatifs, nous conduisant ainsi à dire que la probabilité des enfants, issus des ménages dont le chef n'a pas de religion ou appartient à une religion autre que musulmane, d'être malnutri diminue par rapport aux enfants provenant des ménages dont le chef est musulman.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

CONCLUSION GÉNÉRALE

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 33

Au terme de ce travail dont l'objectif était de rechercher et d'analyser les facteurs

pouvant influencer la « Situation nutritionnelle » des enfants tchadiens de moins de cinq ans, nous avons identifié certains facteurs susceptibles de l'influencer et mesuré leurs effets.

Nous sommes passés par l'exploration de la littérature pour prendre les variables

nécessaire à l'étude puis nous avons utilisé les techniques d'analyse des données et de modélisation économétrique pour analyser les différents facteurs et caractériser leurs effets.

L'analyse multidimensionnelle nous a conduit à faire une Analyse des

Correspondances Multiples (ACM) qui nous a permis de comprendre que les enfants malnutris sont ceux de sexe féminin, âgés de 24 à 59 mois qui habitent les régions Centre, Est, Ouest et Nord du pays en milieu rural, nés des mères n'ayant aucun niveau d'instruction, habitant dans les ménages dont les chefs sont musulmans et n'ayant aucun niveau d'instruction.

Les résultats de la régression logistique nous ont permis de voir que le fait qu'un enfant soit de sexe masculin diminue sa probabilité d'être malnutri par rapport à un enfant de sexe féminin, lorsqu'il est né d'une mère et issu d'un ménage dont le chef ont au moins un niveau primaire diminue sa probabilité d'être malnutri par rapport à un enfant né d'une mère et issu d'un ménage dont le chef n'ont aucun niveau d'instruction. Enfin la régression logistique nous a permis de savoir que le fait qu'un enfant soit issu d'un ménage dont le chef est de religion musulmane le rend plus vulnérable à la malnutrition par rapport à un enfant issu d'un ménage dont le chef n'a aucune religion ou est d'une religion autre que musulmane.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

ANNEXES

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 34

Tableau 13: Récapitulatif du modèle logit

Logistic regression

Number of obs

10226

=

LR chi2(20)

501,14

 

Prob > chi2

0

 

Log likelihood = -3736.9584

Pseudo R2

0.3359

=

Situatnut

Coef

Std Err

Z

P > |Z|

[95% Conf, Interval]

IMilieu_2

0,0714426

0,0458866

1,56

0,119

-0,0184934

0,1613786

IRegion_2

0,1728206

0,1464347

1,18

0,238

-0,1141861

0,4598272

IRegion_3

-0,2225609

0,1561476

-1,43

0,154

-0,5286047

0,0834828

_IRegion_4

0,4035732

0,1467221

2,75

0,006

0,1160032

0,6911433

IRegion_5

0,0743795

0,1466607

0,51

0,612

-0,2130702

0,3618292

IRegion_6

-0,4243558

0,1774075

-2,39

0,017

-0,7720682

-0,0766435

ISexe_2

-0,11851253

0,0409953

-2,89

0,004

-0,1988647

-0,038166

IClage_2

0,8454677

0,0674377

12,54

0,000

0,7132923

0,9776431

IClage_3

0,6903945

0,645017

10,7

0,000

0,5639735

0,8168155

IClage_4

0,4229532

0,063983

6,61

0,000

0,2975488

0,5483576

IClage_5

0,1410983

0,0656613

2,15

0,032

0,0124046

0,2697921

INivmere_2

-0,0499617

0,0615747

-0,81

0,417

-0,170646

0,0707225

INivmere_3

-0,2304221

0,0952819

-2,42

0,016

-0,4171713

-0,0436729

INivcm_2

-0,0792289

0,0591864

-1,34

0,181

-0,1952321

0,0367743

INivcm_3

-0,1707203

0,0677216

-2,52

0,012

-0,3034521

-0,0379885

IReligion~2

-0,6092052

0,1356857

-4,49

0,000

-0,8751443

-0,3432662

IReligion~3

-0,6291876

0,1363593

-4,61

0,000

-0,8964468

-0,3619284

IReligion~4

-0,5566129

0,1423833

-3,91

0,000

-0,835679

-0,2775469

IReligion~6

-0,5259649

0,3442796

-1,53

0,127

-1,200741

0,1488107

IReligion~7

-0,5794719

0,1782234

-3,25

0,001

-0,9287833

-0,2301606

cons

-0,0689116

0,2053264

-0,34

0,737

-0,4713439

0,3335207

Logistic Model regression for Situanutri, goodness of fit test

Number of observations

10226

Prob > chi2

0,0621

Source : Base MICS IV, 2010.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Tableau 14: Tables des valeurs propres

Numéro

Valeur propre

Pourcentage

Pourcentage cumulé

1

0,4795

17,13

17,13

2

0,2772

9,90

27,03

3

0,2140

7,64

34,67

4

0,2052

7,33

42,00

5

0,2025

7,23

49,23

6

0,2007

7,17

56,40

7

0,1998

7,14

63,53

8

0,1994

7,12

70,65

9

0,1886

6,74

77,39

10

0,1813

6,47

83,86

11

0,1676

5,99

89,85

12

0,1508

5,39

95,24

13

0,0955

3,41

98,65

14

0,0379

1,35

100,00

Source : Base MICS IV, 2010.

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 35

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Tableau 15: Coordonnées des modalités sur les cinq premiers axes factoriels

Modalités

Coordonnées

Libellé

Poids
relatif

Distance à
l'origine

Axe 1

Axe 2

Axe 3

Axe 4

Axe

5

Région

 

Nord

0,428

45,69410

0,60

0,52

-0,91

-0,08

-3,11

Est

3,822

4,23337

0,78

0,00

0,08

1,14

0,60

Sud

7,663

1,61001

-1,06

-0,36

0,29

0,12

-0,01

Ouest

3,552

4,63106

0,86

0,00

0,62

-0,91

0,35

Centre

3,667

4,45387

0,62

0,05

-1,03

-0,45

-0,83

N'djaména

0,868

22,03150

-0,48

2,69

-0,70

-0,42

1,01

Niveau

d'instruction de la mère

 

Aucun

15,089

0,32547

0,36

-0,14

0,13

0,13

0,00

Primaire

3,518

4,68427

-1,08

-0,39

-0,81

-0,55

0,00

Secondaire & +

1,393

13,36240

-1,17

2,45

0,66

0,03

-0,03

Niveau d'instruction du chef de ménage

 

Aucun

12,388

0,61446

0,57

-0,08

0,09

0,14

0,02

Primaire

4,154

3,81450

-0,88

-0,87

-0,49

-0,22

0,09

Secondaire & +

3,458

4,78394

-0,99

1,33

0,25

-0,23

-0,18

Religion du chef du ménage

 

Animiste

0,536

36,32120

-0,93

-0,92

3,06

-1,57

-0,68

Catholique

3,141

5,36737

-1,14

-0,23

-0,10

-0,18

-0,35

Protestant

2,961

5,75429

-1,03

-0,31

-0,12

0,42

1,25

Musulman

12,797

0,56289

0,61

0,18

-0,17

-0,09

-0,04

Sans religion

0,565

34,38410

-1,07

-0,34

2,04

2,45

-3,07

Situation nutritionnelle de l'enfant

 

Malnutri

8,600

1,32568

0,26

-0,17

0,40

-0,53

0,10

Bien nourri

11,400

0,75433

-0,19

0,13

-0,30

0,40

-0,07

Source : Base MICS IV, 2010.

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 36

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Tableau 16: Contributions des modalités à la formation des cinq premiers axes factoriels

Modalités

Contributions

Libellé

Poids
relatif

Distance à
l'origine

Axe 1

Axe 2

Axe 3

Axe

4

Axe

5

Région

 

Nord

0,428

45,69410

0,33

0,42

1,64

0,01

20,52

Est

3,822

4,23337

4,85

0,00

0,10

24,15

6,79

Sud

7,663

1,61001

17,94

3,53

3,11

0,54

0,00

Ouest

3,552

4,63106

5,43

0,00

6,41

14,26

2,20

Centre

3,667

4,45387

2,89

0,03

18,01

3,63

12,38

N'djaména

0,868

22,03150

0,42

22,72

2,00

0,75

4,35

Niveau

d'instruction de la mère

 

Aucun

15,089

0,32547

4,06

1,00

1,17

1,17

0,00

Primaire

3,518

4,68427

8,51

1,93

10,83

5,25

0,00

Secondaire & +

1,393

13,36240

4,00

30,21

2,81

0,01

0,00

Niveau

d'instruction du chef de ménage

 

Aucun

12,388

0,61446

8,48

0,28

0,51

1,14

0,02

Primaire

4,154

3,81450

6,73

11,30

4,68

1,00

0,16

Secondaire & +

3,458

4,78394

7,12

22,03

1,05

0,86

0,53

Religion du chef du ménage

 

Animiste

0,536

36,32120

0,96

1,63

23,42

6,44

1,21

Catholique

3,141

5,36737

8,55

0,61

0,14

0,51

1,88

Protestant

2,961

5,75429

6,58

1,00

0,21

2,50

22,88

Musulman

12,797

0,56289

9,77

1,52

1,63

0,55

0,10

Sans religion

0,565

34,38410

1,34

0,24

10,97

16,57

26,28

Situation

nutritionnelle de l'enfant

 

Malnutri

8,600

1,32568

1,17

0,88

6,44

11,77

0,40

Bien nourri

11,400

0,75433

0,88

0,66

4,86

8,88

0,30

Source : Base MICS IV, 2010.

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 37

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Tableau 17: Cosinus carrés des modalités sur les cinq premiers axes factoriels

Modalités

Cosinus carrés

Libellé

Poids
relatif

Distance à
l'origine

Axe 1

Axe 2

Axe 3

Axe 4

Axe

5

Région

 

Nord

0,428

45,69410

0,01

0,01

0,02

0,00

0,21

Est

3,822

4,23337

0,14

0,00

0,00

0,31

0,08

Sud

7,663

1,61001

0,70

0,08

0,05

0,01

0,00

Ouest

3,552

4,63106

0,16

0,00

0,08

0,18

0,03

Centre

3,667

4,45387

0,08

0,00

0,24

0,05

0,15

N'djaména

0,868

22,03150

0,01

0,33

0,02

0,01

0,05

Niveau

d'instruction de la mère

 

Aucun

15,089

0,32547

0,40

0,06

0,05

0,05

0,00

Primaire

3,518

4,68427

0,25

0,03

0,14

0,07

0,00

Secondaire & +

1,393

13,36240

0,10

0,45

0,03

0,00

0,00

Niveau

d'instruction du chef de ménage

 

Aucun

12,388

0,61446

0,53

0,01

0,01

0,03

0,00

Primaire

4,154

3,81450

0,20

0,20

0,06

0,01

0,00

Secondaire & +

3,458

4,78394

0,21

0,37

0,01

0,01

0,01

Religion du chef du ménage

 

Animiste

0,536

36,32120

0,02

0,02

0,26

0,07

0,01

Catholique

3,141

5,36737

0,24

0,01

0,00

0,01

0,02

Protestant

2,961

5,75429

0,19

0,02

0,00

0,03

0,27

Musulman

12,797

0,56289

0,65

0,06

0,05

0,02

0,00

Sans religion

0,565

34,38410

0,03

0,00

0,12

0,17

0,27

Situation

nutritionnelle de l'enfant

 

Malnutri

8,600

1,32568

0,05

0,02

0,12

0,21

0,01

Bien nourri

11,400

0,75433

0,05

0,02

0,12

0,21

0,01

Source : Base MICS IV, 2010.

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 38

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

BIBLIOGRAPHIE

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 39

AHOVEY E. C. et Cosme VODOUNOU (2004), "Pauvreté multidimensionnelle et santé de l'enfant : quelques évidences de l'Enquête Démographique et de Santé du Bénin de 2001" ENSAE, Bénin.

Alderman H. Haddad L. Appleton S., Song L. et Yohannes Y., (2002), «Reducing child undernutrition: how far does income growth take us?», IFPRI, FCND discussion paper No137, Washington, D.C.

ASSELIN L. M. (2002), «A composite indicator from multidimensional qualitative data», Canadian center for international studies and cooperation.

BADJI M. S. et BOCCANFUSO D., (2006), "Niveau de vie et santé nutritionnelle des enfants âgés de 0 et 59 mois au Sénégal : une analyse comparée avant/après dévaluation du F.CFA", Document de travail AUF, Avril.

BRANDOLINI A., D'ALESSIO G. (1998), "Measuring well-being in the functioning space", Banca d'Italia, Roma, Mimeo.

Duncan T. Strauss J., (1992), «Prices, infrastructure, household characteristics and child height», Journal of Development Economics, Vol 39 (2), 1992, pp 301-331.

Glewwe P., (1999), «How does Schooling of Mothers Improve Child Health? Evidence from Morocco», document de travail n° 128, World Bank LSMS, Washington, D.C.

Handa S., (1999), «Maternal education and child height», Economic Development and Cultural Change, Vol 47(2), pp 421 - 439

Holmes R. Jones N. et Wiggins S., (2008), «Understanding the impact of food prices on children» report of the Overseas Development Institute (ODI)

Horton S., (1988), «Birth order and child nutritional status: evidence from the Philippines», Economic Development and Culture Change, vol. 36 (2), pp. 341-354.

Lachaud J. P., (2002), «Urbanisation, malnutrition des enfants et genre au Burkina-Faso :une approche économétrique spatiale», Document de travail, EconPapers.

Latham M.C., (2001), «La nutrition dans les pays en développement», Université de Cornell. Linnemayr S. Alderman H. et Ka A., (2008), «Determinants of malnutrition in Senegal: individual, household, community variables, and their interaction», Journal of Economics and Human Biology, Elsevier, Vol. 6(2), pp 252-263.

Strauss J. Thomas D. et Lavy V., (1996), «Public policy and anthropometric outcomes in Côte d'Ivoire», Journal of Public Economics, Vol 61, pp 155-92.

Les facteurs déterminants de la malnutrition des enfants de moins de cinq ans au Tchad

Rédigé et soutenu par DJEKOMBE Rony Mbâ-Minko, élève Ingénieur d'Application de la Statistique, 3ème année Page 40

Tharakan et Suchindran., (1999), «Determinants of child malnutrition: An intervention model for Botswana»,Nutrition Research, Vol 19(6), pp 843-860.

Ukwuani F.A. et Suchindran C.M., (2003), «Implications of women's work for child nutritional status in sub-Saharan Africa: a case study of Nigeria», Social Science & Medicine, Vol 56(10), pp 2109-2121.

Wagstaff A. Doorslaer E.V. et Watanabe N., (2003), «On decomposing the causes of health sector inequalities with an application to malnutrition inequalities in Vietnam», Journal of Econometrics, Vol 112(1), pp 207-223

FAO/OMS, Conférence Internationale sur la Nutrition : Les grands enjeux des stratégies nutritionnelles, 1992

FAO, 1996, «Declaration on World Food Security and World Food», Summit Plan of Action, Rome

FAO, «L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde 2005», Rome, FAO, 2005, 40p.

FAO, «L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde 2004». Rome, FAO, 2004, 43p.

Sites internet

http://www.unicef.org

http://www.notre-planete.info