WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse diachronique du phenomene partisan marocain 1925-2006


par Inan Abassi
Université Sidi Mohamed Benabdellah (Fes) - Licence en sciences politiques 2006
  

sommaire suivant

UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH

Faculté Des Sciences Juridiques Economiques et Sociales

F ès

Titre :

Mémoire pour l'obtention de licence

En : Droit Public

Option : Sciences Politiques

q Travail Elaboré par :

Mr ABBASSI INAN

CNE: 95773150

q Dirigé par le professeur :

Mr. FAKIHI MOHAMED

Année Universitaire : 2005-2006

« Né citoyen d'un Etat libre, et membre du

souverain, quelque faible influence que puisse avoir ma voix dans les affaires publiques, le droit d'y voter suffit pour m'imposer le devoir de m'en instruire. Heureux, toutes les fois que je médite sur les Gouvernements, de trouver toujours dans mes recherches de nouvelles raisons d'aimer celui de mon pays ! »

Jean-Jacques ROUSSEAU (Du contrat social)

« Il faut éviter la démagogie pour sauver la démocratie »

Aristote

1

AVANT PROPOS ET REMERCIEMENTS

Nul travail de recherche ne verrait le jour si celui

qui l'entreprenait n'estimait pas que ce dernier ne serve

à quelque chose.

Appliquer cette observation à ce mémoire de fin d'études peut être un moyen d'appréhender le rapport que nous avons pu entretenir avec ce dernier durant sa

préparation et sa rédaction.

Avant d'aller plus loin, nous tenons à remercier

tout spécialement Mr FAKIHI MOHAMMED pour sa patience, la pertinence de ses conseils et l'extrême richesse de son enseignement.

En outre, nous remercions tous ceux qui nous ont aidé quotidiennement ou ponctuellement et qui nous ont encouragé dans notre travail (ils se reconnaîtront).

2

LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS

ADL : Parti d'Alliance des Libertés.

AML : Armé Marocaine de Libération. CAM : Comité d'Action Marocain.

CCDH : Conseil Consultatif des Droits de l'Homme. CNC : Conseil National Consultatif.

CNI : Congrès National Ittihadi.

CNPI : Confédération National du Parti de l'Istiqlal. FC : Parti des Forces Citoyennes.

FDIC : Front de Défense des Institutions Constitutionnelle. FFD : Front des Forces Démocratiques.

FNM : Front National Marocain.

ICD : Parti des Initiatives Citoyennes pour le Développement. MDI : Mouvement des Démocrates Indépendants.

MDS : Mouvement National Démocratique et Social.

MJIM : Mouvement de la Jeunesse Islamique Marocaine. MMLM : Mouvement marxiste-léniniste Marocain.

MNP : Mouvement National Populaire. MP : Mouvement Populaire.

MPCD : Mouvement Populaire Démocratique Constitutionnel. MPD : Mouvement pour la Démocratie.

OADP : Organisation d'Action Démocratique et Populaire. PA : Parti de l'Action.

PADS : Parti de l'Avant-garde Démocratique et Social. PI : Parti de l'Istiqlal.

PCD : Parti de la Constitution Démocratique. PCM : Parti Communiste Marocain.

3

PCS : Parti du Centre Social.

PDI : Parti Démocratique de l'Indépendance.

PDMHL : Parti Démocrate Marocain des Hommes Libres. PED : Parti de l'Environnement et du Développement.

PJD : Parti de la Justice et du Développement. PLI : Parti des Libéraux Indépendants.

PLP : Parti Libéral et Progressiste. PLR : Parti Libéral Réformateur.

PLS : Parti de Libération et du Socialisme. PML : Parti Marocain Libéral.

PND : Parti National Démocratique.

PNGI : Parti National Génération Indépendance. PNR : Parti National des Réformes.

PPM : Parti du Peuple Marocain.

PPS : Parti du Progrès et du Socialisme.

PRD : Parti des Réformes et du Développement. PRE : Parti du Renouveau et de l'Equité.

PSD : Parti Socialiste Démocrate.

PSU : Parti Socialiste Unifié. PUM : Parti d'Unité Marocaine. UC : Union Constitutionnelle. UD : Union Démocratique.

UMT : Union Marocaine des Travailleurs.

UNEM : Union Nationale des Etudiants du Maroc. UNFP : Union Nationale des Forces Populaires. USFP : Union Socialiste des Forces Populaires.

4

INTRODUCTION GENERALE :

Le parti politique est un ensemble de personnes ayant des opinions, des

aspirations et des affinités communes (LAROUSSE), c'est aussi selon le lexique des termes juridiques (DALLOZ) un groupement d'hommes (et de femmes) qui partagent les mêmes idées sur l'organisation et la gestion de la société et qui cherche à les faire triompher en accédant au pouvoir.

Les partis politiques constituent évidemment une institution principale dans tous

les régimes fonctionnant dans le monde et notamment dans ceux des pays en voie de développement, se sont ces formations qui assurent le fonctionnement de la représentation politique ; l'article 3 de la constitution marocaine dispose : « les partis politiques (...) concourent à l'organisation et à la représentation des citoyens »

Historiquement parlant, il faut signaler, que Maurice Duverger situe la genèse des partis politiques à la moitié du 19ème siècle. En effet, écrit t-il : « en 1850, aucun pays du monde (sauf les Etats-Unis) ne connaissait de partis politiques au sens moderne du mot. On

y trouvait des tendances d'opinion, des clubs populaires, des associations.... mais pas au

point de partis à proprement parler »1. Il convient d'ajouter que c'est juste en Europe et aux

Etats-Unis que le phénomène partisan a vu le jour. Les autres pays du monde ne faisaient que les imiter.

Au Maroc, le phénomène des partis politiques et leur histoire sont généralement associés à celle du mouvement nationaliste, lui même issu et largement inspiré de la pensée réformiste arabe.

En effet un certain nombre de forces convergentes ont préparé la voie à la création

des partis politiques marocains. Le dahir berbère en fut le puissant catalyseur, qui a opéré

la synthèse des tendances revendicatives existante .Il faut néanmoins attendre 1934 pour

1 DUVERGER MAURICE, Les partis politiques, 1979, p : 1

5

voir s'organiser en partis politiques des hommes et des idées que seul l'unanimité de leur opposition au dahir berbère a aboutit à la création du comité d'action marocain : CAM. Certes, l'expérience partisane marocaine est très riche, celle-ci dépasse aujourd'hui les quatre-vingts ans .ainsi vouloir retracer l'évolution des partis politiques tout au long de

cette période relève de la gageure vue les particularités et la complexité de la scène politique marocaine.

Du fait, l'idée de réaliser une analyse diachronique sur les partis politiques marocains de 1925 à 2006 pourrait s'avérer une activité bien vaine et sans grands effets. Position que le candidat ne partage pas et cela pour plusieurs raisons :

ü D'abord l'ensemble des travaux qui font autorité en la matière - les ouvrages de R.Rezette, R.Leveau ,JC Santucci,A Belhaj,M Darif - s'arrêtent en effet à 1999 ainsi cette contribution vise élargir ce champ chronologique de recherche.

ü Ensuite le sujet est d'actualité, en effet la volonté de restructurer et rationaliser le champ politique marocain parait ces derniers temps de plus en plus sérieux d'où l'importance d'une connaissance complète de la généalogie des parties.

ü En matière de contenu, le travail se veut le plus objectif possible essayant d'écarter tous les opinions subjectives que se soit de la part des auteurs marocains ou étrangers.

ü Enfin la crise du champ politique marocain marqué par l'éloignement des citoyens (et surtout les jeunes) de la chose politique fait de

cette contribution un modeste instrument de référence et d'appui logistique à des recherches de réflexion et de synthèse plus élaborés, portant sur le

fonctionnement et l'interprétation du système politique marocain.

Ce travail, en fait, ne constitue guère un jugement de valeur sur la marche de l'activité partisane, son organisation ou ses idéologies. Il ne s'agit pas non plus de faire une description structurelle ou organique de celle-ci. Notre intention est tout simplement d'exposer les grandes lignes qui ont caractérisé le phénomène dans notre pays à travers une fragmentation minutieuse de l'action politique dans le temps selon les phases évolutives du champ politique marocain.

6

Ainsi, nous nous proposons de consacrer la première partie de ce travail à l'étude

de l'évolution des partis politiques sous le protectorat, depuis la gestation du nationalisme jusqu'à l'indépendance. Cette phase revêt une importance éminente du fait que l'action partisane de cette période constitue la fondation de la construction partisane ultérieure.

Tandis que dans la deuxième partie, nous tenterons d'exposer les multiples enjeux des partis politiques dans le Maroc indépendant, leurs jeux de positionnements vis-à-vis du pouvoir et des échéances électorales ainsi que leurs divers tentatives de rationalisation de

leur action politique.

Cette lecture consécutive permettra notamment de retrouver année après année les faits marquants de l'histoire politique du Maroc durant cette période, la place et le rôle des forces politiques, les enjeux du moment et les interactions des partis avec des forces extérieures et notamment l'autorité politique qui n'est pas un facteur neutre dans le

processus de l'évolution et de l'apparition même de certains partis.

7

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie