pubAchetez de l'or en Suisse en ligne avec Bullion Vault


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

L'impact de la libéralisation financière sur l'intermédiation bancaire


par Amal Ben Hassena
Université de Sfax : Ecole Supérieure de Commerce de Sfax - Diplôme de maîtrise en Hautes Etudes commerciales 2006
Dans la categorie: Economie et Finance
   
Télécharger le fichier original

sommaire suivant

République Tunisienne

Ministère de l'Enseignement Supérieur

Université de Sfax

Ecole Supérieure de Commerce de Sfax

MEMOIRE

En vue de l'obtention du

Diplôme de maîtrise en Hautes Etudes commerciales

L'impact de la libéralisation financière sur l'intermédiation bancaire

Elaborées par : Amal Ben Hassena

Encadrée par : Mme. Rahma Bouali Ben Arab

Année Universitaire : 2005/2006

SOMMAIRE

Introduction Générale 1

Chapitre 1 : L'intermédiation financière et l'intermédiation bancaire

Introduction 5

Section 1 : L'intermédiation financière 5

1-Definition de l'intermédiation financière 5

2-L'approche théorique de l'intermédiation financière 6

3-Les différents types d'intermédiation financière 7

3-1)L'intermédiation du bilan 8

3-2)L'intermédiation de marché 9

4- Les différents types d'intermédiaires financiers 10

4-1)Les établissements de crédit habilité à traiter toutes les opérations de banque 10

4-2)Les autres institutions habilitées à effectuer des opérations de banques mais qui sont surtout prestataires de services d'investissement 11

4-3)Le trésor public 12

4-4)Les organismes de placement collectif de valeurs mobilières (OPCVM) 13

Section 2 : L'intermédiation financière des banques 13

1-Définiton de l'intermédiation financière des banques 13

2-Les activités d'intermédiation bancaires 14

2-1)La collecte de l'épargne 15

2-2)L'octroi des crédits et la création de la monnaie 15

3-Les risques bancaires 16

3-1)Le risque de contrepartie ou de crédit 16

3-2)Le risque de liquidité 16

3-3)Le risque de change 17

3-4)Le risque de taux d'intérêt 17

3-5)Le risque de solvabilité 17

4- La gestion des risques bancaires 17

4-1)La gestion du risque de contrepartie ou de crédit 17

4-2)La gestion du risque de liquidité 18

4-3)La gestion du risque de change 18

5- La spécificité de la firme bancaire 18

5-1)La réduction des coûts de transactions 18

5-2)La réduction des asymétries informationnelles 19

5-3)Un pouvoir de création monétaire 19

5-4)La gestion des moyens de paiement 20

Conclusion 21

Chapitre 2 : La libéralisation financière

Introduction 23

Section 1 : Le fondement théorique de la libéralisation financière 23

1- L'approche théorique de Mc kinnon et Shaw 24

2- Les prolongements de Mc kinnon et Shaw 25

3- Les caractéristiques et les effets de la répression financière 25

3-1)Les caractéristiques de la répression financière 25

3-2)Les effets de la répression financière 26

Section 2 : Le processus de la libéralisation financière 27

1- La libéralisation financière interne 27

2- La libéralisation externe : libéralisation des mouvements de capitaux 31

3- L'enchaînement des réformes : ordonnancement de la libéralisation 32

4- Les conditions requises pour la réussite de la libéralisation financière 32

Section 3 : Les conséquences provoqués par la libéralisation financière 33

1- Les caractéristiques de la libéralisation financière 33

1-1)La libéralisation des taux d'intérêt 33

1-2)La libéralisation du secteur financier 34

1-Mondialisation 34

2-Dérèglementation 34

3- Globalisation 35

1-3)La libéralisation des banques : la déréglementation 37

2- Les principaux risques de la nouvelle économie financière 38

2-1)Des mouvements de capitaux déstabilisateurs 38

2-2)Contagion internationale des crises financières 38

2-3)Vulnérabilité et propension aux crises du secteur financier 39

2-4)Délinquance financière 39

2-5)Les craintes sur les conditions de stabilité bancaire 39

Conclusion 41

Chapitre 3 : la libéralisation financière et l'intermédiation bancaire

Introduction 43

Section 1 : l'activité traditionnelle bancaire et les nouvelles tendances 43

1- L'affaissement relatif de l'activité traditionnelle bancaire 43

2- La diversification des modalités de financement et la baisse des taux 44

3- Diversification de l'activité bancaire 45

3-1)La marchéisation des conditions bancaires 45

3-2)Le développement des activités hors bilans 46

3-3)La titrisation 46

Section 2 : L'activité bancaire à l'écho des changements 47

2-1)L'accélération de la concurrence 47

2-2)L'accélération de la concentration bancaire 48

2-3)L'évolution des métiers bancaires 48

2-4)L'évolution de la rentabilité bancaire et les nouveaux revenus 49

2-5)La restructuration de l'industrie bancaire 50

Conclusion 53

Conclusion Générale 54

Bibliographie

Introduction Générale

Avant les années 70 l'économie est caractérisée par une économie d'endettement, marqué par une prédominance de l'intermédiation bancaire liée à la faiblesse et à l'étroitesse des marchés de capitaux, une concurrence insuffisante entre institution financière où les circuits de financement et de collecte de l'épargne sont étroitement cloisonnés et spécialisés et un strict contrôle par les autorités monétaires de la distribution du crédit et des opérations financières avec l'étranger.

Les inconvénients de ce système financier ont commencé à se faire sentir à la fin des années 1970 : permissivité à l'égard de l'inflation, coûts excessifs de l'intermédiation, faible efficacité dans l'allocation des ressources. Cette situation va être totalement bouleversée par un vaste mouvement de réformes entreprises au cours des années 1980 par le déclenchement de la libéralisation financière.

En effet, la libéralisation financière se traduit par plusieurs phénomènes : une accélération de l'innovation financière, une ample déréglementation, une globalisation financière...

Ces mutations constituent un processus continu qui modifie progressivement et en profondeur les modes de circulation des fonds, les méthodes de transferts de risque et la géographie financière.

La déréglementation et l'innovation ont libéré des forces considérables qui continuent à influencer le mode de fonctionnement des banques et leurs restructurations. Tous les systèmes financiers semblent glisser d'un système dominé par les banques, ou la fonction principale des banques était l'intermédiation financière, vers un système ouvert et régulé par le marché (courtage et échange direct de titres).

Les conséquences sont nombreuses tant sur le plan pratique qu'au plan théorique. L'intermédiation est déclinante qui se traduit par une diminution de son coût du fait de l'accroissement de la pression concurrentielle à la suite de la libéralisation financière. La banque est de plus en plus une entreprise de service et de gestion des risques adossés au marché de capitaux.

Depuis, le rôle des marchés de capitaux s'est considérablement accru tant au niveau des modalités du financement des entreprises qu'à celui des possibilités de placements des ménages, on parle d'un passage à l'économie de marché de capitaux

Dans cette étude on se propose d'examiner à travers une revue de littérature le concept de l'intermédiation financière des banques et de la libéralisation financière. Ensuite on procèdera de mettre en relief l'impact de la libéralisation financière sur l'intermédiation bancaire.

Problématique

Nous tenterons d'analyser le phénomène de mutation financière, les moteurs de son développement, en répondant aux questions suivantes :

· Comment se manifestent ces mutations financières et comment la libéralisation financière peut-elle apporter des éléments de réponse à cette question ?

· Quelles sont leurs incidences sur la sphère financière et spécialement sur l'activité traditionnelle bancaire ?

Nous procéderons tout d'abord en soulignant le phénomène de libéralisation financière en présentant ses grands traits, puis nous étudierons la problématique relative à leurs conséquences sur le fonctionnement de la sphère financière et spécialement les réformes du secteur bancaire.

Objectifs

· Mettre en relief l'impact de la libéralisation financière sur l'activité d'intermédiation bancaire.

· Identifier les changements qui ont marqué la banque depuis un demi-siècle en s'intéressant plus particulièrement à la réorientation stratégique des banques par la mise en évidence de l'affaissement de l'activité traditionnelle et aussi les nouveaux revenus et les nouveaux métiers.

sommaire suivant