WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Motivation et réussite des apprentissages scolaires


par Jean Baptiste NDAGIJIMANA
Université de Bouaké/ENS - Côte d'Ivoire - DEA 2008
Dans la categorie: Enseignement
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

C/Ausubel et l'apprentissage significatif

Ausubel a élaboré le premier modèle systématique de l'apprentissage cognitif appliqué à l'enseignement. Ce qui est important pour ce chercheur à l'intérieur de ce modèle, ce sont les relations entre la structure cognitive, les intentions de l'élève, le matériel à acquérir et les modes de transmission de la connaissance ( GOUPIL ET LUSIGNAN, 1993). Ausubel (1968) parle de « ponts cognitifs ».

Ausubel s'intéresse beaucoup à la réussite scolaire et affirme que les connaissances antérieures déterminent la réussite de l'apprentissage. Cela constitue le plus grand facteur déterminant du succès dans un apprentissage.

 

La théorie d'Ausubel contient trois éléments fondamentaux :

- La clarté ;

- La quantité ;

- L'organisation.

Le concept central de sa théorie est la structure cognitive, l'organisation hiérarchique. Pour Ausubel, il existe deux modes d'apprentissage: la réception et la découverte. Ce qui est très important dans l'apprentissage, c'est la manière dont l'élève assimile les connaissances. Il peut y avoir des apprentissages significatifs (sens, liens avec ce que l'élève sait déjà) et des apprentissages mécaniques (sans liens, du «par coeur»)

Ausubel propose qu'on apporte une attention particulière aux ordonnateurs supérieurs. Ces ordonnateurs sont les structures de connaissances à l'apprentissage qui permet d'organiser et d'interpréter les nouvelles notions.

précédent sommaire suivant