pubAchetez de l'or en Suisse en ligne avec Bullion Vault


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Determinants de l'utilisation de la moustiquaire impregnee d'insecticide en faveur des enfants de moins de cinq ans dans la ville de kinshasa


par Pierre AKILIMALI ZALAGILE
Ecole de Santé Publique de l'Université de Kinshasa - Diplome de Maitrise en Santé Publique-Economie de la Santé 2008
Dans la categorie: Biologie et Médecine
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

LISTES DES FIGURES

Fig I : Proportion d'enfants de moins de 5 ans qui passent nuit sous Moustiquaire dans la ZS de Lemba, en août 2008 28

Fig II : Proportion d'enfants de moins de 5 ans qui passent nuit sous MII dans la ZS de Lemba, en août 2008 28

Fig III : Distribution de la morbidité au près des enfants de la ZS de Lemba au Cours des deux dernières semaines ayant précédé l'enquête, en août 2008 29

Fig IV: Proportion d'enfants de moins de 5 ans avec fièvre/malaria au cours de deux dernières semaines dans la ZS de Lemba, en août 2008 29

Fig V : Répartition par proportion de cas de fièvre et utilisation de la MII selon les tranche d'age des enfants de la ZS de Lemba, août 2008 30

Fig VI : Pourcentage de chefs de ménage / mères ayant déjà entendu parler du paludisme dans la ZS de Lemba,en août 2008...........................................................................34

Fig VII : Pourcentage de chefs de ménages enquêtés avec fièvre/malaria au cours des deux dernières semaines dans la ZS de Lemba, en août 2008.............................................34

Fig VIII : Présence des moustiques dans les parcelles de la ZS de Lemba 33

Fig IX : Proportion des femmes qui affirment avoir passé la nuit sous une MII pendant leur grossesse dans la ZS de Lemba, en août 2008 33

Fig X : Distribution de chef de ménages de la ZS de Lemba selon la connaissance de la MII, en août 2008 35

Fig XI : Proportion de ménages disposant d'au moins une moustiquaire dans la ZS de Lemba, en août 2008 36

Fig XII : Proportion de ménages disposant d'au moins une MII dans la ZS de Lemba, en

Fig XIII : Distribution de ménages de la ZS de Lemba selon la Modalités d'obtention de la dernière MII, en août 2008 37

ZS de Lemba, en août 2008 38

Fig XIV : Distribution de ménages selon l'année d'acquisition de la dernière MII dans la

Fig XV : Appréciation du prix de la MII par les Ménages 38

RESUME

Contexte : Le paludisme est un problème majeur de santé publique en RDC. L'utilisation de la MII est une option efficace retenue pour lutter contre ce fléau. A Kinshasa ;la couverture de l'utilisation de la MII donnée par l'EDS-RDC 2007 est de 12,6% chez les enfants de moins de cinq ans, couverture qui est très loin d'approcher le seuil de 60% fixé par le sommet d'Abuja.

Objectif : identifier les déterminants de l'utilisation de la MII et choisir les stratégies effectives afin de promouvoir son adhésion et son utilisation en prenant en compte les facteurs limitant son utilisation.

Méthodes : Cette étude de type transversal s'est déroulée du 05 au 20 Août 2008 dans la ZS de Lemba sur un échantillon de 320 ménages .Nous avons eu recours à un échantillonnage probabiliste à trois degrés. L'unité statistique retenue dans notre étude est le ménage disposant d'au moins un enfant de moins de cinq ans ; l'utilisation de la MII a été estimée et la régression logistique nous a permis d'identifier les déterminants de l'utilisation de la MII.

Résultats : En Août 2008, l'utilisation de la MII chez les enfants de moins de cinq ans est de 43% 37,7 ; 48,9.Les déterminants identifiés dans cette étude sont : la taille du ménage (p= 0,0098), l'usage d'autres alternatives à la MII (p=0,0000) qui constituent d'obstacles à son utilisation ; la connaissance des avantages de la MII (p= 0,0098) et le niveau d'instruction élevée (p=0,0151) favorisant l'utilisation. Les autres déterminants analysés dans le cadre de cette étude n'ont pas été significatifs.

Conclusion : Cette étude suggère que l'utilisation de la MII n'est pas encore adoptée comme comportement favorable par le ménage de la Ville de Kinshasa. L'utilisation de cette dernière au cours de cette étude est encore inférieure au seuil d'Abuja jugé capable d'assurer une protection collective. Le ménage avec une taille élevée et qui utilise principalement d'autres alternatives à la MII, a une probabilité moindre d'utiliser la MII, par contre un chef de ménage avec un niveau d'instruction élevé et qui connaît les avantages de la MII utilisera probablement la MII. Ainsi, l'appropriation à grande échelle de ce moyen de protection individuel requiert un partenariat solide et une mobilisation sociale par l'information, l'éducation et la communication par conséquent un bon Marketing social est plus que nécessaire pour améliorer les comportements des ménages de la Ville de Kinshasa.

précédent sommaire suivant