WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Recrutement, sélection et fidélisation des donneurs de sang au Burkina Faso : état des lieux et proposition de solutions


par Issaka SONDE
Université de Liège - Master complémentaire en médecine transfusionnelle 2008
Dans la categorie: Biologie et Médecine
   
Télécharger le fichier original

sommaire suivant

ANNEE UNIVERSITAIRE 2007-2008

RECRUTEMENT, SÉLECTION ET FIDÉLISATION DES
DONNEURS DE SANG AU BURKINA FASO : ÉTAT DES
LIEUX ET PROPOSITION DE SOLUTIONS

TRAVAIL DE FIN D'ETUDE

MASTER COMPLEMENTAIRE EN MÉDECINE
TRANSFUSIONNELLE

Présenté le 18 Juin 2008 par Issaka SONDE

Coordinateur Membres du Jury

Dr Philippe GILLET Pr. Véronique DENEYS

Pr. Christiane GERARD

Pr. Micheline LAMBERMONT

SIGLES ET ABRÉVIATIONS

CHU : Centre Hospitalier Universitaire

CNTS : Centre National de Transfusion Sanguine

CRTS : Centre régional de Transfusion sanguine

DCPDS : Direction de Communication et de Promotion du Don de Sang JMDS : Journée Mondiale du Don de Sang

PNDS : Programme National de Développement Sanitaire

RTB : Radio Télévision du Burkina

LISTE DES TABLEAUX

Tableau I : Résultats des différents tests réalisés sur les poches de sang prélevées

au CRTS en 2007 9

LISTE DES FIGURES

Figure 1 : Carte du Burkina Faso 1

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION 1

I. OBJECTIFS DE L'ÉTUDE .3

1.1 OBJECTIF GÉNÉRAL

. ....3

1.2 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

.3

II. MATÉRIEL ET MÉTHODES

 

2.1 CADRE DE L'ÉTUDE

3

2.2 TYPE DE L'ÉTUDE

3

2.3 MATÉRIEL D'ÉTUDE

3

III. ETAT DES LIEUX AU BURKINA FASO .

4

3.1 SITUATION DE LA TRANSFUSION SANGUINE AU BURKINA

 

FASO AVANT 2005

4

3.2 LA CREATION DU CENTRE NATIONAL DE TRANSFUSION

 

SANGUINE (CNTS) DU BURKINA FASO

4

3.3 LA PROMOTION DU DON DE SANG : RECRUTEMENT DES

 

DONNEURS

5

3.3.1 La célébration de la Journée Mondiale du Don de sang

....6

3.3.2 La formation des partenaires du don de sang

.6

3.3.3 La communication médiatique

6

3.3.4. Les autres activités

6

3.4 SELECTION DES DONNEURS

7

3.4.1 Sélection pré don

.7

3.4.2 Sélection post don

9

3.5 FIDÉLISATION DES DONNEURS

10

IV. PROPOSITION DE SOLUTIONS

.11

4.1 LA PROMOTION DU DON DE SANG : RECRUTEMENT DES

 

DONNEURS

11

4.1.1 La formation des partenaires à la promotion au don de sang

.....11

4.1.2 La communication médiatique

12

4.2 SELECTION DES DONNEURS 12

4.2.1 Sélection pré don 12

4.2.2 Sélection post don 13

4.3 FIDÉLISATION DES DONNEURS 14

CONCLUSION 15

INTRODUCTION

Le Burkina Faso, pays des hommes intègres, est situé en Afrique de l'Ouest. Il est limitrophe de six pays : le Mali au nord, le Niger à l'Est, le Benin au sud-est, le Togo et le Ghana au sud et la Côte d'Ivoire au sud ouest. Ses habitants sont les Burkinabè (mot invariable). La capitale Ouagadougou est située au centre du pays avec 1 391 520 habitants [7]

Figure 1 : Carte du Burkina Faso [3]

En 2005, la population était de 13 902 972 habitants repartis comme suit : 0-14 ans : 47,5% ; 15-64 ans : 49,59% ; + 65 ans : 2,91% [7].

Le Burkina Faso est un pays à nombreuses maladies endémo-épidémiques (paludisme, VIH/SIDA, méningites, carences martiales...), la plupart responsables d'anémies. Le recours à la transfusion est souvent fréquent pour le traitement des malades. Or la transfusion n'est pas un acte banal. Si elle n'est pas bien conduite, elle peut nuire aussi bien au donneur qu'au receveur du produit sanguin. En outre, l'origine humaine du sang et de ses dérivés fait que les possibilités d'approvisionnement sont toujours limitées [4]. En effet malgré les efforts du

CNTS, le nombre de poches de sang collectées reste inférieur aux besoins. En 2007 sur une
prévision de 20 000 poches, 18 668 (93,34%) ont été collectées. Au total 23 063 poches de
sang ont été prescrites et 15 977 ont été distribuées soit un taux de satisfaction de 69,28 % [6].

Une bonne sécurité transfusionnelle et une meilleure disponibilité du sang et de ses dérivés nécessitent des donneurs avertis, bien informés et en nombre suffisant. Cela passe par un bon système de leur recrutement, de leur sélection et de leur fidélisation. C'est l'objet de ce travail. Le but est de partir du système européen en général et belge en particulier qui présente un des taux de séroconversion les plus bas au monde et par conséquent une des sécurités transfusionnelles les plus élevées, puis de voir comment obtenir un résultat aussi performant que possible avec les ressources du Burkina Faso.

I. OBJECTIFS DE L'ÉTUDE 1.1 OBJECTIF GÉNÉRAL

v' Contribuer à l'amélioration du recrutement, de la sélection et de la fidélisation des donneurs de sang au Burkina Faso

1.2 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

v' Faire le point actuel sur le recrutement, la sélection et la fidélisation des donneurs de sang au Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) du Burkina Faso

v' Proposer des solutions pour améliorer le recrutement, la sélection et la fidélisation des donneurs de sang au CNTS

II. MATÉRIEL ET MÉTHODES

2.1 CADRE DE L'ÉTUDE v' CNTS du Burkina Faso 2.2 TYPE D'ÉTUDE

1' Etude rétrospective portant sur les deux années de fonctionnement du CNTS : 2006 et 2007

2.3 MATÉRIEL DE L'ÉTUDE

1' Rapports d'activités du CNTS de 2006 et 2007

III. ETAT DES LIEUX AU BURKINA FASO

3.1 SITUATION DE LA TRANSFUSION SANGUINE AU BURKINA FASO AVANT

2005

Avant 2005, il n'y avait pas une organisation bien structurée de la transfusion sanguine au Burkina Faso. Seuls les deux Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) situés à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso disposaient d'une banque de sang. Au niveau des Centres Hospitaliers Régionaux (CHR), la transfusion sanguine était assurée de manière informelle et le laboratoire d'analyse du CHR faisait en même temps office de banque de sang.

Dans l'ensemble, le secteur de la transfusion sanguine était caractérisé par un manque de structures habilitées, avec des équipements obsolètes et du personnel peu qualifié.

3.2 LA CREATION DU CENTRE NATIONAL DE TRANSFUSION SANGUINE (CNTS) DU BURKINA FASO

La décision de créer un CNTS a été prise en conseil de ministres par décret N°2000 - 449/PRESS/PM/MS du 26 septembre 2000, puis formalisé à travers le Projet BKF/004 - BURKINA FASO ayant fait l'objet d'une convention entre le Burkina Faso et le Luxembourg [5].

A travers la création du CNTS, la première phase du projet qui a démarré en 2001 et s'est poursuivie jusqu'en mars 2006, visait à assurer une disponibilité continue des produits sanguins, en quantité suffisante sur l'ensemble du territoire, ainsi qu'à améliorer et garantir la qualité de ces produits. Pour cela, les axes suivants étaient poursuivis :

- la construction et l'équipement du siège du Centre national de Transfusion sanguine à Ouagadougou ainsi que de quatre Centres régionaux de Transfusion sanguine (CRTS) dans les principales villes du pays (Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Fada N'Gourma et Koudougou),

- la mise en place de la logistique pour ravitailler les Centres de transfusion sanguine périphériques

- la sécurisation de la qualité transfusionnelle

- la formation de personnel médical et technique spécialisé

- la sensibilisation et la fidélisation des donneurs.

La deuxième phase du projet : Projet BKF/013 - Programme d'Appui au Centre national de Transfusion sanguine - Deuxième phase signé en 2005 s'est inscrite dans le prolongement de BKF/004 auquel il reprend l'ambition d'assurer une disponibilité continue des produits sanguins de qualité et en quantité suffisante sur l'ensemble du territoire. En termes d'objectif de développement, il contribuait ainsi, dans le cadre du Programme National de Développement Sanitaire (PNDS), aux efforts du Gouvernement burkinabé pour améliorer l'accès à des soins de qualité pour le plus grand nombre de citoyens.

Le projet BKF/013 visait donc à assister le Centre national de Transfusion sanguine (CNTS) pour :

- s'intégrer fonctionnellement dans le système de soins et,

- mettre à la disposition des utilisateurs des produits sanguins quantitativement et qualitativement adaptés à la demande.

Le CNTS a finalement ouvert ses portes le 06 Octobre 2005. Il s'agit donc d'une structure récente qui cherche encore à poser ses marques.

sommaire suivant