WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Recherche de meilleures pratiques agricoles pour la culture de la pomme de terre

( Télécharger le fichier original )
par Fatah AMEUR
Ecole nationale supérieure agronomique El-Harrach Alger - Ingénieur d'état en Agronomie, Spécialité : Hydraulique agricole 2011
Dans la categorie: Sciences
  

précédent sommaire suivant

Soutenons La Quadrature du Net !

III.- ITINERAIRE TECHNIQUE DE LA POMME DE TERRE

La culture de la pomme de terre présente une très grande souplesse lorsqu'il d'agit de l'introduire dans la rotation, elle peut venir sur plantes sarclées ou sur céréales ou prairie à condition de prendre toutes les précautions visant à détruire les taupins et les vers blancs, la pomme de terre convient parfaitement comme tête de rotation (ITCMI, 2001).

III.1.- La préparation du sol

Point de départ de la culture, sa bonne réalisation conditionne la réussite de toutes les actions ultérieures et en particulier la réussite ou l'échec de la mécanisation de la culture.

La pomme de terre est une plante très exigeante quant à la préparation du sol et c'est une plante à développement rapide : 90 à120 jours ; il est donc important de favoriser le développement des racines.

Pour cela le sol doit être ameubli sur une profondeur de 15 à 20 cm. La couche meuble ne doit pas présenter de grosses mottes (supérieure à 20 mm) afin d'obtenir un bon développement des plantes et un grossissement régulier (ITCMI, 2002).

III.1.1.- Les labours : Quand et comment les réaliser ?

En aucun cas, il ne faut travailler un sol humide ou insuffisamment ressuyé. La profondeur des labours sera de 30 cm environ, à condition que le travail soit bien régulier (charrue en bon état), il n'est pas de labourer plus profondément.

D'une manière générale, en Algérie les terres peuvent être labourées juste avant plantation, et particulièrement en sols limoneux et sols sableux. Cependant en sols argileux, on recommande habituellement les laboures d'hiver qui seront dressés et motteux pour éviter la reprise en masse à la suite des pluies.

Aussi un griffage de la surface à l'aide d'un cultivateur lourd, ou même un travail en profondeur par passage de chisel sont particulièrement souhaités en sols argileux et limoneux.

III.1.2.- La reprise du labour

En raison des exigences propres à la pomme de terre, ce travail doit être fait très correctement, il a pour but d'ameublir le sol sur une profondeur de 15 à 20 cm et de construire une couche fine de plantation de 10 cm environ. Pour réaliser cette opération, 3 types de matériels peuvent être utilisés :

- Les pulvériseurs à disque ; matériel courant dans toutes les unités de production.

- Les cultivateurs à dents vibrantes et les scarificateurs ; matériel assez courant, mais insuffisamment employé.

- Les vibroculteurs ; matériel d'introduction récente, composé de dents vibrantes et de herses roulantes.

Afin d'atteindre l'objectif décrit plus haut, il est recommandé d'associer 2 types de matériel qui travailleront complémentairement, par exemple :

- La reprise en profondeur par 2 à 3 passages de cultivateur lourd, puis affinage de la couche de plantation sur 10 cm par 2 à 3 passages de vibroculteur.

Ou bien

- Reprise par pulvériseur à disques afin de réduire les mottes, en 2 à 3 passages, puis affinage sur 10 cm par passages de vibroculteur.

Attention! S'il faut rechercher une certaine finesse de la terre, il ne faut cependant pas tomber dans l'excès contraire, surtout en terres limoneuses, car on risque une reprise en masse après la pluie (CFVA, 2008).

précédent sommaire suivant

Soutenons La Quadrature du Net !





Soutenons La Quadrature du Net !