WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Expérience d'art-thérapie aux dominantes écriture et arts plastiques auprès de la personne àgée dépendante souffrant d'exclusion sociale

( Télécharger le fichier original )
par Marie NOàL
Université François Rabelais - faculté de médecine de Tours - Diplôme universitaire d'art- thérapie 2010
  

sommaire suivant

UNIVERSITÉ FRANÇOIS RABELAIS
UFR DE MÉDECINE - TOURS
&
AFRATAPEM
Association Française de Recherche & Applications des
Techniques Artistiques en Pédagogie et Médecine

EXPÉRIENCE D'ART-THÉRAPIE AUX DOMINANTES
ÉCRITURE ET ARTS PLASTIQUES AUPRÈS DE LA
PERSONNE ÂGÉE DÉPENDANTE SOUFFRANT
D'EXCLUSION SOCIALE.

Mémoire de fin d'études du Diplôme Universitaire
d'Art-thérapie

De la Faculté de Médecine de Tours
présenté par NOËL Marie
Année 2010

UNIVERSITÉ FRANÇOIS RABELAIS
UFR DE MÉDECINE - TOURS
&
AFRATAPEM
Association Française de Recherche & Applications des
Techniques Artistiques en Pédagogie et Médecine

EXPÉRIENCE D'ART-THÉRAPIE AUX DOMINANTES
ÉCRITURE ET ARTS PLASTIQUES AUPRÈS DE LA
PERSONNE ÂGÉE DÉPENDANTE SOUFFRANT
D'EXCLUSION SOCIALE.

Mémoire de fin d'études du Diplôme Universitaire
d'Art-thérapie

De la Faculté de Médecine de Tours
présenté par NOËL Marie
Année 2010

REMERCIEMENTS
Ce travail n'aurait guère été rendu possible sans l'intervention des personnes suivantes, à quij'adresse de sincères remerciements :

- les résidents de l'Hôpital de l'Ermitage, pour leur gentillesse et leur enthousiasme vis-à-vis de ce travail,

- Mme Almeras-Pillard Carine, directrice de mémoire et animatrice dans la structure, pour sa disponibilité, sa bienveillance et ses conseils,

- Mme Mareuil Catherine, directrice de stage et cadre de santé de l'unité de soins de

longue durée au 1er étage de l'hôpital pour sa disponibilité et sa bienveillance,

- le personnel de la structure, pour leur accueil chaleureux et leur participation active

dans ce projet,

- ma famille et mes proches pour leur soutien.

PLAN

Remerciements p.1

Plan p.2

Glossaire p.5

Introduction p.7

I ) L'utilisation de techniques artistiques peut permettre à la personne âgée souffrant
d'exclusion sociale de revigorer l'envie de s'investir dans une collectivité.
p.8

A) La personne âgée peut se retrouver en situation d'exclusion sociale pour de nombreuses raisons, notamment à cause des pathologies. p.8

1) Définir le vieillissement implique divers critères biologiques et socioculturels.
p.8

2) L'insertion sociale de la personne âgée représente une valeur essentielle au regard de sa qualité de vie. p.9

3) L'exclusion sociale entraîne toutes sortes de pénalités, dont la gravité peut être
alarmante. p.10

4) Les conditions socio-spatiales et sanitaires de la personne âgée constituent un premier facteur de risque d'exclusion sociale important. p.10

5) Plusieurs mesures existent dans le but de réinsérer les personnes socialement
exclues. p.11

B) Impliquer l'art dans la médecine n'a rien d'un phénomène nouveau, toutefois l'approche véhiculée par l'art-thérapie apporte une originalité et une complémentarité dans le programme de soins du patient. p.12

1) L'art intimide par ses aspects complexes et élitistes de sa définition, ressentis comme tels par l'opinion publique. p.12

2) Une approche épistémologique de l'art est nécessaire pour comprendre ses fondements et les évolutions philosophiques qui l'ont transformé et affiné au
cours des siècles. p.13

3) Le lien entre l'art et la médecine n'a rien d'un phénomène nouveau pour de nombreuses cultures, et la France, par le biais de l'école d'art-thérapie de Tours, adopte une perspective empirique de ce lien. p.16

4) La présentation du projet art-thérapeutique au sein de l'Hôpital de l'Ermitage a été accueillie favorablement par les responsables de l'établissement. ...... p.18

II ) Le projet art-thérapeutique a pu se mettre en place avec deux patientes souffrant d'exclusion, révélant des expériences et des résultats bien distincts. p.20

A) Mme A., 83 ans, atteinte de la maladie d'Alzheimer a été indiquée vis-à-vis d'un
retrait relationnel doublé d'un comportement dépressif.
p.20

1) Il est nécessaire d'expliquer avant tout la pathologie dont est atteinte Mme A. pour mieux comprendre son état physique et psychique au regard de
l'expérience art-thérapeutique. p.20

2) Mme A est à un stade modérément avancé de la maladie, et reste à l'écart de la collectivité car elle n'en voit plus l'intérêt. p.21

3) La prise en charge s'est déroulée sur 6 séances. p.22

4) L'objectif thérapeutique n'aurait jamais pu être atteint si rapidement sans le concours du personnel de l'établissement. p.29

B) Mme B., 84 ans, atteinte de troubles neurologiques modérés a été indiquée vis-à-vis d'un retrait relationnel dû à une défaillance des repères spatio-temporels. p.29

1) Il est nécessaire d'expliquer avant tout la situation problématique et les troubles dont est atteinte Mme A. pour mieux comprendre son état physique et psychique au regard de l'expérience art-thérapeutique. p.29

2) Mme B est convaincue, lors des présentations, qu'elle va rentrer chez elle, soulignant l'inutilité d'une prise en charge. p.31

3) La prise en charge s'est déroulée sur 5 séances. p.32

4) Mme B est aujourd'hui une résidente très connue des activités collectives de l'hôpital. p.37

C) L'analyse des résultats met en évidence les points communs et les particularités de chaque patiente au regard de la prise en charge art-thérapeutique. p.38

1) Il est nécessaire d'établir un rappel des deux expériences art-thérapeutiques dans un souci de simplification nécessaire à une compréhension optimale de l'analyse de ces expériences. p.38

2) Les observations ont été notées et cotées selon une méthode bien précise. p.39

3) Les tableaux et graphiques constituent d'excellents moyens de communication de résultats envers les autres membres de l'équipe. p.40

III ) Les résultats de ces expériences soulèvent plusieurs limites et interrogations quant à la méthodologie, la population, mais soulèvent aussi de nouvelles pistes de réflexion vis-à-vis de l'art-thérapie. p.45

A ) La méthodologie nécessite d'être abordée avec davantage de profondeur et de
précision afin de maximiser sa pertinence.
p.45

1) Plusieurs explications sont à fournir vis-à-vis de la « courte » durée des prises en charges réalisées. p.45

2) Le choix volontaire de ne pas consulter le dossier personnel des patients met en évidence des limites qualitatives sur la prise en charge, mais préserve entre autres la sincérité de la relation entre le patient et l'art-thérapeute p.47

3) La grille d'observation établie pendant le stage nécessite des corrections de différents ordres, en vue d'un usage ultérieur plus pertinent. p.48

B ) Certaines questions traitant de la population choisie sont amenées à être posées vis-à-vis de ce travail, mais aussi en comparaison avec d'autres travaux de recherche en art-thérapie. p.51

1) Évoquer l'exclusion de la personne âgée dépendante alors qu'elle vit en institution peut sembler ambigu à comprendre et pose un certain degré
d'impertinence sur la réalité des faits. p.51

2) Les différents intergénérationnels au regard de l'art peut amener la personne à refuser la prise en charge art-thérapeutique. p.53

3) L'écriture et les arts-plastiques ne sont peut-être pas les techniques artistiques les plus adaptées aux pathologies de la personne âgée dépendante vivant en institution. p.53

C ) Le bilan de ces expériences a, et continue de révéler à l'art-thérapeute de nouveaux
questionnements sur ses champs d'action, mais aussi sur l'art-thérapie, ses principes et
ses outils.
p.56

1) Le métier d'art-thérapeute est difficile à reconnaître par l'équipe de soins, dans
la structure hospitalière. p.56

2) Le bagage de l'apprenti art-thérapeute pourrait comprendre de nouveaux impératifs pour prétendre à suivre la formation. p.57

3) Le schéma de la sphère opératoire pourrait être présenté comme un préambule à l'assimilation du schéma de l'opération artistique. p.58

Conclusion p.62

Bibliographie p.63

Annexe p.65

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie