WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

étude des polysaccharides des macro-algues alginophytes: caractérisation et dosage des alginates


par Abdelilah AHNICH
Université Cadi Ayyad Marrakech Maroc faculté des sciences Semlalia - Licence 2013
Dans la categorie: Sciences
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

Liste des tableaux

Tableau 1 : domaines d'utilisation des macroalgues 3

Tableau 2 : Principaux types des carraghénanes [16] 5

Tableau 3 : la Teneur en alginates de quelques alginophytes. [1] 8

Tableau 4 : protocole expérimentale et résultats des teneurs en alginates en g 18

Tableau 5 : Teneurs en alginates exprimées en pourcentage par poids de matière sèche des

deux macroalgues. 19

1

Introduction

Qu'elles soient vertes, brunes, rouges ou bleus, microscopiques ou macroscopiques, les algues doivent absolument trouver, ou retrouver, la place qui leur revient car elles vont nous aider à résoudre certains grands problèmes auxquels l'humanité est confrontée aujourd'hui , ceux touchant à l'écologie à l'alimentation et qui impliquent des solutions urgentes afin d'éviter des catastrophes mondiales dont on mesure mal, ou dont on veut ignorer, l'importance et la gravité.

Utilisées depuis des millénaires par les populations littorales pour leurs hautes valeurs nutritives, les algues constituent aujourd'hui un intérêt majeur de développement économique. Ainsi, la masse monétaire brassée chaque année par l'industrie algale est croissante et estimée en

2003 entre 5,5 et 6 milliards de dollars.
Les principales substances extraites des algues sont les polysaccharides de la famille des agars, des carraghénanes et des alginates dont les propriétés physicochimiques gélifiantes ou stabilisantes intéressent de nombreux secteurs industriels. En effet, l'obtention de telles macromolécules est facilement accessible par des simples extractions à l'eau chaude.

Depuis plusieurs années, un regard particulier est porté sur la recherche de nouvelles substances d'intérêts biotechnologiques. Ainsi, sur le marché pharmaceutique et cosmétique, 30 % des substances actives ont été développées à partir de substances naturelles dont 10 % ont été

isolées à partir des macroalgues.
A l'état naturel, les alginates sont sous forme de sels dans les parois cellulaires des Algues brunes. Ils sont composés de deux unités dérivées du mannose, l'acide mannuronique et l'acide guluronique. La proportion de l'un par rapport à l'autre détermine les caractéristiques plus ou moins gélifiantes du produit. Ils permettent, selon les sels utilisés, d'épaissir des solutions, de former des gels ou des films. Ces propriétés rhéologiques des alginates font des alginophytes des

végétaux d'intérêts industriels.
Les alginates peuvent absorber jusqu'à 140 fois leur volume d'eau. En raison de leur charge, ils interagissent également avec de nombreuses molécules biologiques, telles que les protéines ou les acides gras. Ils sont utilisés dans l'industrie sous l'appellation E400 à E405.

Le Maroc est le troisième pays au niveau mondial dans l'exploitation industrielle des agarophytes et fournit aujourd'hui une grande partie de la matière première (60 %) pour la production d'agar extraite de Gelidium ou encore « el aachba ÉÈÔÚáÇ » comme l'appel la population de ces zones surtout El-Jadida et Kenitra.par contre 40 % de Gelidium et la totalité d'algues productrices des carraghénanes sont récoltés et exportées à l'état brut vers les pays ayant un équipement adéquat Les alginates constituent une exception: ils sont souvent extraits à partir d'alginophytes issues de champs naturels limités en plus la culture des algues brunes est trop coûteuse cela à fait que les alginates n'ont pas eux beaucoup d'attention.

Dans ce contexte le présent travail s'est centré sur l'étude des alginates en faisant appel à une comparaison de teneurs en alginates entre des espèces alginophytes récoltées sur les côtes atlantiques marocaines.

2

précédent sommaire suivant