pubAchetez de l'or en Suisse en ligne avec Bullion Vault


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Contribution d'une institution financière a l'efficacité du marché des capitaux au Rwanda


par Jacques BUHEMBE
INILAK - Bachelor's Degree of Business Administration 2008
Dans la categorie: Economie et Finance
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

2.2.1.2 Banque de dépôt

Les banques de dépôts sont celles dont l'activité principale consiste à recevoir du public des dépôts et à effectuer les opérations de crédit. L'argent peut être déposé à la banque pour effectuer des placements ou pour être à l'abri du vol ou d'autres événements accidentels. Les fonds ainsi déposés offrent à leur propriétaire le pouvoir de bénéficier un crédit car avant d'accéder à n'importe quel sorte de crédit, il faut être le client de la banque.

Les dépôts trouvés au sein des banques de dépôts se présentent sous diverses formes qui peuvent être les dépôts à vue ou les dépôts à terme.

2.2.1.3 Banque commerciale

Traditionnellement, les banques commerciales ont comme mission la collecte des dépôts à vue et l'octroi des crédits à court terme. Les banques commerciales financent généralement des activités qui génèrent des résultats en une courte période.

D'après RIVOIRE J. cité par DUSABE T., en plus de l'activité traditionnelle des banques commerciales, ces banques peuvent élargir leurs activités de façon suivante:

- en se procurant des capitaux plus stables sous forme de dépôt ou sous forme d'emprunt;

- en prêtant à moyen et à long terme généralement sous forme de crédit à moyen et à long terme ou des prêt hypothécaire en offrant directement ou par intermédiaire des filiales des services relativement complexes, tels que le crédit bail(leasing)

- en prenant des participations aux capitaux d'autres entreprises bancaires ou non bancaires;

- en organisant des émissions ou des placements des valeurs mobilières ou des nouveaux instruments financiers.

- en gérant des fortunes ce qui les conduit notamment à intervenir sur les marchés financiers pour le compte de leurs clients.18(*)

De ce qui précède, il est à ajouter que les banques sont susceptibles d'apporter aux émetteurs un appui diversifié, en particulier dans les domaines suivants:

- conseil sur l'architecture générale de l'émission et la chronologie de son déroulement ;

- préparation de l'assemblée (recherche de pouvoir auprès de la clientèle ayant des titres en dépôt en vue de l'obtention du quorum; tenue du bureau de l'assemblée, etc.) ;

- rédaction des documents d'usage (résolutions d'assemblée, note d'information...);

- présentation de l'opération à la place financière et à des investisseurs ciblés;

- collecte puis centralisation des souscriptions;

- garantie de bonne fin (le cas échéant)19(*)

Au Rwanda, les banques commerciales sont au nombre de sept à savoir la BCR créée en 1964, la BK créée en 1967, la FINABANK (ancienne BACAR) créée en 1983, ECOBANK (ancienne BCDI créée en 1995), ACCESS BANK (ancienne BANCOR créée également en1995), l' Union des Banques Populaires du Rwanda (U.B.P.R) SA créée en 1975 ainsi que la COGEBANQUE créée en 1999. Ces banques ont tendance à se concentrer dans des grandes villes ou les grandes centres commerciaux , à attirer les dépôts du secteur urbain sans faire grand chose pour mobiliser les épargnes de la population rurale à cause de leur concentration dans la ville de Kigali et dans d'autres milieux urbains.

2.2.1.4 Banque d'affaire

Les banques d'affaires sont des banques de capitaux au long terme, spécialisées dans le financement d'entreprises. Ainsi, les banques d'affaires ne peuvent plus posséder de capitaux au court terme. Elles prennent et gèrent des participations dans des entreprises existantes ou qui se créent et accordent des crédits à long terme sur la base de leurs fonds propres ou d'autres ressources à long terme. Elles sont soumises à la même règlementation que les banque de détail ou banque de dépôt (court terme).

Par abus de langage, banque d'affaires prend la même signification que banque d'investissement, étant donné que les banques commerciales classiques sont aussi capables de proposer des services de banque d'affaires.20(*)

Par opposition aux banques de dépôts, les banques d'affaires ont pour activité principale « la prise et la gestion de participations dans des affaires existantes ou en formation ». Partout ailleurs, il existe des banques mixtes menant de pair l'activité d'affaires et celle de banque de dépôts. Les banques d'affaires ne sont d'ailleurs pas des banques de participations, vivant du revenu de leurs titres. Elles font toutes les opérations de banque, mais sont spécialisées dans l'aide à la création ou à la réorganisation d'entreprises de plus ou moins grande taille. La distinction entre banques d'affaires et banques de dépôts tend d'ailleurs à disparaître à la fois dans la pratique et dans les textes réglementaires. C'est à des raisons historiques qu'il faut naturellement attribuer la spécialisation des banques d'affaires qui étaient que la banque devait jouer un rôle essentiel dans le développement économique. 21(*)

Selon web site actufinance.fr, la banque d'affaire est un intermédiaire financier pour les entreprises concernant les opérations financières. Elle ne traite qu'avec des entreprises. Son rôle n'est pas le financement de l'entreprise contrairement aux banques d'investissement et de financement. Elle est chargé de monter le dossier concernant les introductions en bourse : les augmentations de capital, émission des dettes etc.

Les revenus pour ces banques, sont donc uniquement des commissions prises sur la préparation juridique et financière de ses opérations. L'entreprise a donc recours à la banque d'affaire car ces types d'opérations sont complexes et demandent une expertise importante ainsi que des solides connaissances que l'entreprise n'a pas forcement22(*).

D'après CHAINEAU A. cité par DUSABE T., les banques d'affaires sont «celles dont l'activité principale est la prise de participation dans les affaires des entreprises existantes ou en formation et l'ouverture des crédits sans limitation de durée aux entreprises publiques ou privées».Elle ne peuvent investir dans celle-ci que des fonds provenant de leurs ressources propres ou de dépôt stipulés avec deux ans au moins de terme de prévis.23(*)

Pour cette catégorie des banques, au Rwanda nous avons la Banque Rwandaise de Développement (B.R.D) qui est la seule banque d'affaire se trouvant au Rwanda. La B.R.D est une institution financière bancaire à vocation spéciale, pour le financement des investissements. Elle est une société anonyme dont l'intervention peut s'articuler en deux points essentiels que voici:

-Le financement à crédit des projets de développement publics ou privés;

-La prise de participation au capital des entreprises.

Autrefois, la BRD trouvait sa spécificité par rapport aux autres banques rwandaises du fait que elle concourait au financement de l'économie par l'octroi des crédits à moyen et à long terme selon la loi du 20 Avril 1991.24(*)

A part cette loi qui fait de la B.R.D une banque commerciale, elle peut accorder des prêts à partir des lignes de crédits extérieurs, soit en provenance d, un Etat étranger ou soit des institutions financières étrangères.

Parmi les institutions financières bancaires, le réseau des micros finances n'est pas à ignorer car leur importance est grande dans l'économie du pays.

* 18 DUSABE T., op. cit. P.38

* 19 CHOINEL A. et ROUYER G., LE MARCHE FINANCIER (structure et acteurs), 8ième éd., Paris, P.203

* 20 Fr.wikipedia.org consulté le 02/07/2009 à 19h17

* 21 www.universalis.fr consulté le 02/07/2009 à 19h33

* 22 http//.www. actufinance.fr consulté le 28nov 2008 18h50

* 23 DUSABE T., op. cit., P.37

* 24 B.R.D, Rapport annuel, exercice1991, p.42

précédent sommaire suivant