WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Le littoral ivoirien face aux risques naturels


par Souleymane DIABAGATE
Université de Cocody - Abidjan - DEA 2008
Dans la categorie: Géographie
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

Chapitre 2 : Causes et les conséquences des risques naturels

D'une part, il s'agit de connaître les causes des risques naturels sur le littoral ivoirien et d'autre part les conséquences éventuelles.

1. Les causes des risques naturels

La dynamique littorale a plusieurs causes dont l'action des vagues, les glissements de terrain, l'élévation du niveau de la mer. Les facteurs naturels sont donc nombreux. Mais l'homme intervient sur l'environnement naturel par la construction de barrages sur les rivières qui assuraient l'approvisionnement sédimentaire du littoral. Les causes d'origines humaines portent également sur l'extraction de sable marin, l'extraction de fluides dans les gisements et réservoirs côtiers, la destruction des mangroves et la construction d'ouvrages

de génie civil qui perturbent le transit sédimentaire (Livre Blanc du Littoral Ivoirien, 2004). Aussi, faut il ajouter à ces causes, la pression démographique sur le littoral, l'intensification des activités économiques sur la bande du littoral, le mitage des écosystèmes, l'occupation anarchique des espaces, la crise foncière et le développement incontrôlé de l'urbanisation.

Les facteurs expliquant cette situation sont nombreux. On a l'absence d'une véritable politique de gestion durable du littoral, le manque d'outils spécifiques pour promouvoir une politique de gestion intégrée et durable du littoral. Il ya aussi le faible niveau de priorité que les acteurs institutionnels et les gestionnaires accordent au littoral et l'absence de comportements citoyens (Hauhouot, 2000 ; Livre Blanc du Littoral Ivoirien, 2004). Tous ces facteurs ont

donc renforcé l'impact des forces naturelles et ont fait de la zone côtière une zone névralgique subissant de plus en plus les conséquences de l'élévation du niveau de la mer (Tableau 2).

Facteurs

Caractéristiques
1=sévère ; 2=modéré ; 3=faible ;
4=non

Activité volcanique

4

Activité sismique

3

Inondation

2

Tempête, typhons, tsunamis

3

Éboulement

3

Érosion côtière

1

Élévation du niveau de la mer

3

 

Source : BNETD, 1989

2. Les conséquences éventuelles

17

Tous ces effets auront des conséquences désastreuses au plan écologique, sur les plans d'eau, au plan socio-économique. Ces risques naturels entraîneront une modification du littoral.

· Au plan écologique

L'élévation du niveau de la mer va amplifier l'érosion côtière, entraîner une multiplication des inondations sur la côte ivoirienne. Les eaux vont envahir exagérément les mangroves, les marécages ainsi que toutes les terres arables de la zone côtière. L'élévation du niveau de la mer provoquera un changement des régimes hydrologiques des fleuves et un accroissement du transit sédimentaire. Cette situation aura un impact sur les pêcheries, les trafics maritimes, les activités récréatives et la diversité biologique.

· Sur les plans d'eau

Une multiplication des risques naturels sur les côtes ivoiriennes entrainera une modification des plans d'eau lagunaire. Le cordon littoral sera submergé et communiquera directement avec les lagunes aux environs des côtes. Les canaux d'Assinie et de Vridi se trouveront sous le niveau de la mer. Cette conséquence sera perceptible également au niveau des étangs piscicoles dont la qualité des eaux s'en trouverait affectée.

· Au plan socio-économique

Au plan socio-économique, les populations du littorales, l'agriculture des zones côtières, les voies de communication et les infrastructures subiront d'énormes dég1ts. Si le niveau d'eau de la mer augmente de 1 mètre, c'est 54 km2 de terre qui sera inondée et mettrait en péril toute la zone côtière et ses ressources. Les risques naturels sur les côtes ivoiriennes mettent en danger 4 millions de personnes qu'il faudra déplacer (ALLA, 2008) et menacent de gros intérêts touristiques (ATTA, 2008).

Tableau 3 : les populations vulnérables à l'élévation du niveau de la mer

Élévation du

niveau de la mer

0,5 m

1m

2m

Population concernée

(milliers d'hbts)

1475

980-2455

1035-3490

% population

totale

0,11

0,18

0,24

Source : MINEF, 2001

L'agriculture côtière subira d'énormes déglts. Les plantations seront détruites. Au niveau des voies de communication, c'est environ 1000km de routes bitumées, de pistes et de ponts dans la région d'Abidjan et des régions à l'Est d'Abidjan sont appelées à disparaître.

Les infrastructures touristiques subiront des pertes énormes. Le BNETD évalue à 2 355 milliards de Fcfa l'ensemble des pertes qu'occasionneront les conséquences des changements climatiques en Côte d'ivoire (Tableau 4).

Tableau 4 : Estimation des pertes dû au réchauffement climatique

Scénarii (m)

Surfaces perdues
(km2)

Valeur (milliards
Fcfa)

0,5

471

2 355

1

924

4 620

2

1350

6 750

Source : MINEF, 2001

précédent sommaire suivant