WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Influences circadiennes sur le jugement social

( Télécharger le fichier original )
par Sébastien Stuhec
Université Libre de Bruxelles - Master en sciences psychologiques à  finalité spécialisée neuropsychologie et développement cognitif 2011
Dans la categorie: Biologie et Médecine > Psychologie et neuropsychologie
  

précédent sommaire suivant

Soutenons La Quadrature du Net !

2.3. Inhibition et stéréotypes

Seulement une poignée d'études ont pointé la possibilité d'inhiber l'activation des stéréotypes et plusieurs d'entre elles ont été discutées (Kunda & Sinclair, 1999). Ce qu'il est intéressant de remarquer dans le cadre de ce mémoire, c'est que l'inhibition semble bien avoir un impact sur les stéréotypes et que si l'inhibition ne peut pas accomplir son action, les stéréotypes paraissent s'exprimer librement. Ainsi, des études sur la motivation indiquent qu'il serait possible dans certains cas d'inhiber notre comportement stéréotypique (Macrae, Bodenhausen & Milne, 1995 ; in Kunda et al., 1999).

L'inhibition cognitive et l'inhibition des stéréotypes sont-ils un seul et même mécanisme ? La question ne semble pas avoir passionné les chercheurs et la littérature sur le sujet est inexistante.

Pour faire le parallèle entre ces deux notions que ce sont l'inhibition cognitive et l'inhibition des stéréotypes, il est intéressant de voir si elles suivent la même variation au cours de la journée. A cette fin, nous allons nous intéresser désormais aux rythmes.

précédent sommaire suivant