WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Influences circadiennes sur le jugement social

( Télécharger le fichier original )
par Sébastien Stuhec
Université Libre de Bruxelles - Master en sciences psychologiques à  finalité spécialisée neuropsychologie et développement cognitif 2011
  

précédent sommaire suivant

1.3.2. Contenu descriptif et contenu explicatif

Le contenu descriptif des stéréotypes est étudié afin de mettre en évidence la perception homogène des autres groupes. Dans ces investigations, une mesure porte sur l'endogroupe et l'exogroupe. Cette mesure peut par exemple être effectuée par questionnaire où les sujets doivent évaluer si les traits proposés s'appliquent ou non à un groupe communautaire (ex : les japonais sont travailleurs). Ce type de mesure permet de mettre en évidence ce que le sujet

exprime explicitement sur une population mais présente l'inconvénient d'être peu sensible notamment à cause du biais de désirabilité sociale.

Le contenu explicatif des stéréotypes concerne la fonction du stéréotype, ses dimensions cognitive, affective et émotionnelle. Les études portent ici sur le « sens commun », c'est-àdire l'explication que tout-un-chacun tente de donner à ses cognitions. Ainsi, lorsque le sujet est placé dans un cas de dissonance cognitive (par exemple : « je suis militant écologiste» or « je prends un bain tous les jours »), on pourra généralement mettre en évidence chez le sujet un travail de rationalisation afin de rétablir la consonance (ex : « je suis en train d'installer un bac de récupération d'eau de pluie pour mon potager biologique, ce qui compense l'eau de mon bain ».)

Ainsi, le stéréotype sert à simplifier l'environnement mais pas uniquement en réduisant l'information, il est aussi pour fonction de remplir un besoin d'explication de la réalité (SalesWuillemin, 2006).

1.4. Caractéristiques et fonctions

L'accessibilité d'un stéréotype correspond à la probabilité qu'un groupe social soit activé. Plus une catégorie est accessible, plus il est vraisemblable que celle-ci soit stimulée par une entité et donc employée pour catégoriser cet élément (Bry, 2008 ; in Pichon, 2009). L'accessibilité serait dépendante de la fréquence et de la récence d'activation. Elle serait essentielle à l'activation d'une catégorie mentale.

L'utilisation majeure des stéréotypes est pratique, ils offrent la possibilité de simplifier la réalité. Ils nous servent dès lors à gérer la quantité d'informations sur les objets et les individus qui nous entourent et guident nos comportements (Klein, 2008-2009).

1.5. Facteurs cognitifs de maintien des stéréotypes

1.5.1. Catégoriser la cible

Les personnes et les objets sont classifiés en catégories. L'appartenance à une catégorie répond de divers facteurs tels que les catégories qui sont souvent activées, la catégorie qui exprime au mieux le comportement de la cible ou encore les buts du moment.

La catégorisation va permettre de simplifier, de mobiliser les acquisitions passées, d'agencer l'environnement et de guider les comportements.

La catégorisation va orienter l'attention et résulter en une accentuation de la similarité des membres d'une catégorie et l'exagération des différences entre catégories (Waroquier & Klein, 2007).

précédent sommaire suivant