WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Screening phytochimique de "Achillea Millefolium l " et " Bridelia Brideliifolia " et tests d'activité biologique sur " Escherichia Coli ", "Salmonella Polyvalento " et "Shigella Flexneri " par la méthode de tests antibiogrammes

( Télécharger le fichier original )
par Matenga Masumbuko
Institut supérieur pédagogique de Bukavu  - Licence en pédagogie appliquée 1996
Dans la categorie: Biologie et Médecine
  

précédent sommaire suivant

2.2. Méthodes

2.2.1. Screening phytochimique
2.2.1.1. Définition

Le screening phytochimique est un ensemble des méthodes et techniques de préparation et d'analyse des substances organiques naturelles de la plante.

Le but final de l'étude des plantes médicinales est souvent d'isoler un ou plusieurs constituants responsables de l'activité particulière de la plante. De ce point de vue, les techniques générales de screening phytochimique peuvent être d'un grand secours. Ces techniques permettent de détecter, dans la plante, la présence des produits appartenant à des classes de composés ordinairement physiologiquement actifs. Le nombre de ces classes est important et il ne peut être vérifié la présence de chacune. Il faut choisir et il est retenu les classes reconnues comme les plus actives mais aussi les plus faciles à détecter compte tenu des ressources techniques disponibles. (Etudes rwandaises, 1977).

2.2.1.2. Analyse qualitative des extraits

2.2.1.2.1. Recherche des alcaloïdes

20 g de poudre de chaque plante ont été mouillés dans 150 ml d'eau distillée pendant 24 heures dans un cylindre. Après filtration, le filtrat de chaque échantillon a été reparti dans 3 tubes à essai pour être testé par 2 réactifs.

- le test de réactif de DRAGENDORF apparaît un précipité de couleur orange-rouge qui témoigne la présence des alcaloïdes.

- le test de réactif de WAGNER apparaît un précipité noir pour Achillea millefolium L et un précipité rouge pour Bridelia brideliifolia (Études rwandaises, 1977).

2.2.1.2.2. Recherches des saponines

20 g de poudre des plantes ont été infusés séparément dans 150 ml d'eau distillée. Chaque mélange a été ensuite filtré. Les filtrants ont été repartis dans des tubes à essai à raison de 3 ml. Une mousse persistante durant 30 minutes témoigne la présence des saponines (Études rwandaises, 1977).

2.2.1.2.3. Recherche de caroténoïdes

20 g de poudre des plantes ont été infusés séparément dans 150 ml d'eau distillé. Chaque mélange a été ensuite filtré. Les filtrants ont été repartis dans des tubes à essai à raison de 3 ml.

Quelques millilitres (3 ml) d'HCl ont été ajoutés dans chaque tube à essai puis 3 ml de H2SO4. Il apparaît dans les deux cas une coloration vert-bleu qui témoigne la présence des caroténoïdes (Études rwandaises, 1977).

2.2.1.2.4. Recherche des lipoïdes

20 g de poudre de chacune de ces plantes ont été macérés dans 150 ml d'éther du pétrole pendant 30 minutes dans un cylindre. Le résultat de la macération a été filtré pour l'obtention d'un filtrat. Ce dernier a été évaporé à la plaque chauffante afin d'obtenir un résidu huileux. A résidu huileux 3 gouttes de H2SO4 ont été ajoutées. Une forte coloration violette pour Bridelia brideliifolia et une coloration verte pour Achillea millefolium L apparaissent témoignent la présence des lipoïdes (Etudes rwandaises, 1977).

2.2.1.2.5. Recherche des stéroïdes

20 g de poudre de chaque plante a été mis dans l'éther du pétrole pendant 24 heures. Après filtration, le filtrat est évaporé à la plaque chauffante. 30 ml de résidu d'anhydride acétique ont été pris. 3 ml de la solution acidulée ont été prélevés afin d'y ajouter le réactif de LIEBERMANBUCHARD.

Une coloration rouge apparaît pour Bridelia brideliifolia et un test négatif pour Achillea millefolium (Etudes rwandaises, 1977).

2.2.1.2.6. Recherche des phénols

20 g de poudre de chaque plante ont été macérés dans 150 ml d'alcool éthylique à 70% pendant 30 minutes. L'extrait éthanoïque a été acidifié par 20 ml de Hcl 20% pendant 30 minutes. A ce mélange, il a été ajouté de Diéthyléther 98%. Le mélange a été réuni pour être repartis dans des tubes à essai à raison de 3 ml par tube pour divers tests.

- le test au chlorure ferrique (FeCl3) 1% développe des colorations vives pour Achillea millefolium L et Bridelia brideliifolia.

-le test avec l'acide l'H2SO4 concentré, apparaît une coloration caractéristique des éthers phénoliques pour toutes nos plantes (Etudes rwandaises, 1977).

2.2.1.2.7. Recherche des quinones

20 g de poudre de différents échantillons des plantes ont été mouillés avec une solution d'acide chlorhydrique à 10%. Il s'en est suivi une macération dans 3 ml d'un mélange d'éther du pétrole durant 3 minutes.

Après filtration, 1 ml de cette solution a été traité avec 1 ml d'une solution aqueuse de soude caustique (NaOH) 1%. Une forte coloration rouge-rosâtre apparaît chez Bridelia brideliifolia seulement témoignant la présence des quinones (Etudes rwandaises, 1977).

2.2.1.2.8. Recherche des glucosides

20 g de poudre de chaque plante ont été infusés dans 150 ml d'eau distillée. Après filtrage, 3 ml de chaque filtrat ont prélevés et mis dans un tube à essai pour le test.

- le test à la liqueur de FEHLING acidulée à HCl 1% a fait apparaître un précipité rougebrique pour Bridelia brideliifolia et rouge-brun pour Achillea millefolium L.

- le test avec H2SO4 84% donne un précipité semblable au premier test (Études rwandaises,

1977).

2.2.1.2.9. Recherche des tannoïdes

20 g de poudre de deux plantes ont été infusés séparément dans 150 ml d'eau distillée pendant 20 minutes. Après filtration, l'extrait aqueux de chaque plante a été reparti dans 5 tubes à essai pour être testé.

Avec le réactif de STIASNY et de chlorure ferrique 1% Achillea millefolium L donne un précipité et Bridelia brideliifolia un précipité rouge-sombre qui témoignent la présence des tannins (Études rwandaises, 1977).

2.2.1.2.10. Recherche des terpénoïdes

20 g de poudre de chaque plante ont été mis dans l'éther su pétrole pendant 24 heures dans un cylindre étiqueté. Après filtration, le filtrat est évaporé à la plaque chauffante.

30 ml de résidu d'anhydride acétique ont été pris. Puis repartir dans 4 tubes à essai à raison de 3 ml par tubes à essai pour divers tests.

- les tests avec le réactif de LIEBERMAN-BUCHARD et le réactif de HIRSCHSON apparaissent deux cas: une forte coloration jaune virant pour Achillea millefolium L et le test négatif pour Bridelia brideliifolia (Études rwandaises, 1977).

précédent sommaire suivant