WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les jeunes mahorais et comoriens à  la Réunion : Stratégies d'adaptation et moyens de communication


par Jean Kraemer
Université de la Réunion - Master Sciences et techniques de l'Information et la Communication 2012
  

sommaire suivant

UNIVERSITE de LA REUNION
MASTER « Lettres, Sciences Humaines et Sociales »
Mention « Langues, Cultures et Communications »

LES JEUNES MAHORAIS et COMORIENS de LA REUNION

STRATEGIES D'ADAPTATION et MOYENS DE
COMMUNICATION

MEMOIRE DE MASTER 2

En Sciences de l'Information et de la Communication

Présenté par M. Jean KRAEMER

Sous la direction de
M. Michel WATIN

Professeur des Universités

Laboratoire LCF-EA 4549

Année universitaire 2011-2012

Laboratoire de recherche sur les espaces créoles et francophones - EA 4549
Université de la Réunion - 15, avenue René Cassin - 97715 Saint-Denis messag cedex 9
Tél : 02 62 93 85 70 - Fax : 02 62 93 85 73 - Site : < www.lcf-reunion.fr>

2

Les jeunes mahorais et comoriens à la Réunion : Stratégies d'adaptation et moyens de communication

Ce travail de recherche est dédié

A tous les déracinés, à tous les enracinés :

Qu'ils tentent de s'intégrer ou d'éviter de se désintégrer

À tous ceux qui vivent un rejet

Parce qu'ils le subissent dans leur pays d' « accueil »

Ou parce que l'arrivée de migrants remet leur mode de vie en question

À tous ceux qui se « créolisent » malgré eux,

À ceux qui créolisent de nouveaux arrivants, bon gré mal gré

Et malgré les difficultés qu'ils éprouvent déjà -les uns et les autres- sur le plan

matériel et social par ailleurs

À ceux qui sont contents qu'on écoute (un peu) leur parole

À ceux qui aimeraient mieux qu'on les oublie, qui se demandent ce qu'on leur veut

À ceux -de part ou d'autre- qui à force d'identité culturelle se sentent parfois marginalisés

Le village planétaire reste un village : l'autre est toujours fantasmé, menace et contrainte

jusqu'à ce qu'il ne soit plus l'autre, mais un autre nous mêmes, par l'évolution de chacun. Difficile, mais fécond. Toute autre voie ne serait elle que ghetto ?

Il faudrait « plus d'ouverture de la part des mahorais, et que les créoles acceptent les mahorais comme ils sont. »

Kaycha

3

Les jeunes mahorais et comoriens à la Réunion : Stratégies d'adaptation et moyens de communication

Je souhaite remercier de tout coeur

L'équipe enseignante en Sciences de l'Information et de la Communication de l'Université de la Réunion, pour leur accueil, pour leur aide et leur soutien, pour leur art de remettre en cause les certitudes, pour leur professionnalisme et leur humanité.

Et tout particulièrement :

M. Michel WATIN, Directeur de recherche

M. Igor BABOU

Mme. Eliane WOLFF

M. Bernard IDELSON

Mme. Nathalie NOËL-CADET

Les jeunes participants à l'étude qui ont bien voulu donner leur temps et leur confiance pour mieux faire connaître leur communauté, en particulier :

Fazira ABDOUSALAMI Anichati M'BAE ALI

Halima ALI Abdermane MOHAMED

Karim ALI Andjafati MOHAMED

Kamardine BAKARI Izadine MOUSTAPHA

Rouaydati DAROUECHY Amina SAID

Nadia IBOURAHIM Anrafa SAID

Sybitoine MAOULANA Djaouria TAMOU

Siadi MAOULIDA

Ainsi que les élèves de la classe de première STG gestion du lycée de Bellepierre

et « Ali », étudiant Comorien

Les étudiant(e)s en Master 2 Information et Communication,

Pour leur accueil, leur solidarité, leur volonté de se remettre en cause et de progresser, et plus particulièrement :

Katia ALLOUCHE Manuella GIGANT

Elise BONATTI Gaëlle POTHIN

4

Les jeunes mahorais et comoriens à la Réunion : Stratégies d'adaptation et moyens de communication

Présentation de l'étude

Cette recherche porte sur les jeunes Mahorais et Comoriens à la Réunion, leurs pratiques des Technologies de l'information et de la communication en tant que facteurs d'adaptation à l'environnement réunionnais.

S'adapter ne veut pas dire nécessairement s'intégrer, d'autres alternatives sont possibles, l'éventail de possibilités est vaste entre l'assimilation et le repli communautaire, avec en filigrane le projet commun à la plupart des migrants d'un retour valorisant au pays d'origine, parfois d'une émigration secondaire.

Les Comores et Mayotte : Un archipel, une religion islamique commune, des peuples proches mais distincts, culturellement et linguistiquement, parfois mêlés au sein des familles ; des choix politiques divergents, les uns attachés à leur indépendance, les autres à la République Française, les Comores et Mayotte constituent un ensemble particulier au sein de l'Océan Indien.

Comoriens et encore plus récemment Mahorais sont les derniers groupes d'immigrants à la Réunion. Si la créolité réunionnaise a su jusqu'à présent intégrer ses différentes composantes dans un ensemble globalement harmonieux et cohérent, cela n'a pas toujours été facile, d'autant plus que ces intégrations ont généralement été faites dans la douleur et la domination subie. Les dernières vagues d'immigration ne sont plus contraintes mais volontaires, cette dimension est naturellement préférable pour les migrants, mais ne facilite pas nécessairement leur créolisation. Et ce d'autant plus qu'ils arrivent dans un contexte social et économique structurellement difficile.

Les jeunes Mahorais et Comoriens de la Réunion présentent des caractéristiques et des projets particuliers, comme d'autres communs aux migrants, ainsi que des points de rapprochement avec les Créoles.

Par leur âge et leurs origines allogènes, ils font « naturellement » partie des deuxièmes générations, ainsi que des migrants « connectés ».

En effet, les technologies de communication numériques en changeant le monde ont changé les conditions de vie et l'identité des migrants qui ont désormais la capacité d'interagir avec leurs sociétés d'accueil et d'origine. L'intégration passant prioritairement par la communication, les TIC leur permettent d'interagir localement et à distance avec tous leurs groupes d'allégeance.

5

Les jeunes mahorais et comoriens à la Réunion : Stratégies d'adaptation et moyens de communication

Nous tenterons ainsi de vérifier si les jeunes Mahorais et Comoriens de la Réunion, grâce à leurs usages des TIC veulent et parviennent à s'intégrer à la société créole tout en gardant leurs racines identitaires, ainsi que ce qu'ils peuvent éventuellement apporter à la société réunionnaise qui les accueille.

6

Les jeunes mahorais et comoriens à la Réunion : Stratégies d'adaptation et moyens de communication

SOMMAIRE

Présentation de l'étude 4

Note méthodologique préliminaire 16

Préambule : Mayotte et les Comores : un archipel, deux pays 17

1. L'Union des Comores 17

1.1. La géographie

1.2. L'histoire des Comores

1.3. Les langues des Comores

1.4. Aspects sociaux

1.5. L'économie Comorienne

2. Mayotte, l'île aux parfums, 101ème département français 20

2.1. La géographie

2.2. L'histoire de Mayotte

2.3. Les langues de Mayotte

2.4. La démographie

2.5. La société mahoraise, Islam et traditions

2.6. L'économie mahoraise

7

Les jeunes mahorais et comoriens à la Réunion : Stratégies d'adaptation et moyens de communication

PARTIE I - PROBLEMATIQUE 24

Chapitre 1- LA MIGRATION

1. La problématique de la migration : 24

1.1. Migrant ou immigrant, définitions liminaires 24

1.2. De l'exil à l'intégration, de l'aliénation à l'ubiquité 25

1.3. L'histoire de l'immigration française 27

1.4. La notion d'immigré en France : Une origine étrangère, des situations différentes 28

1.5. La place des immigrés et étrangers en France 28

1.6. Un migrant protéiforme 30

1.7. Du migrant sous contrainte au migrant connecté 30

2. Les relations entre le migrant et le pays d'accueil : 32
2.1. Une dialectique d'acceptation-rejet réciproque : double jeu d'«inclusion-exclusion »

2.2. L'immigration, bouc émissaire international 33

2.3. L'incidence économique de l'immigration : lieux communs et discours politiques à

l'épreuve de la réalité 34

2.4. Deux types d'origines, deux images, deux catégorisations 35

2.5. Les discriminations et les minorités visibles 36

2.6. La ségrégation (géographique, donc sociale) 36

2.7. Immigration et délinquance 37

3. Le migrant dans l'espace public 38
3.1. L'image du migrant, enjeu social et politique

4. Le jeune issu de migrants 40

4.1. La deuxième génération et les migrants d'âge tendre 41

4.2. Une identité socialement intégrante, individuellement structurante 43

4.3. Dialectique : de la conformité à la conformation 44

4.4. Une France intégratrice ? 44

8

Les jeunes mahorais et comoriens à la Réunion : Stratégies d'adaptation et moyens de communication

4.5. La dynamique des relations familiales 46

4.5.1. Lien familial et structuration de l'identité 4.5.2. Les femmes dans l'immigration

5. Les stratégies d'intégration ou de repli identitaire des migrants 49

5.1. L'intégration économique et sociale 49

5.1.1. Emploi, entreprise, aides sociales

5.1.2. L'insertion des jeunes issus de l'immigration dans les pays occidentaux

5.2. L'intégration par l'école 53
5.2.1. Attentes et réalisations

5.2.2. Des acteurs sociaux critiques et revendicatifs

5.3. L'intégration par les réseaux affinitaires : famille, amis, mouvement associatif 56 5.3.1. Des relations familiales basées sur la proximité

5.3.2. Un ancrage originaire pour les arrivants, spatial pour les natifs, affinitaire ensuite 5.3.3. Une participation associative moindre, mais constitutive de lien social 5.3.4. Un lien identitaire local de proximité

5.4. Le maintien des liens originels, la communauté identitaire 58
5.4.1. La famille, le pays : attentes croisées, volonté de participation du migrant 5.4.2. La dialectique du retour : du souhait à la réalisation (parfois)

5.5. Les pratiques linguistiques et les migrants 62
5.5.1. Les langues originelles et l'acquisition du français : langues communautaires, langue intégratrice

5.5.2. Un plurilinguisme obligé

9

Les jeunes mahorais et comoriens à la Réunion : Stratégies d'adaptation et moyens de communication

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie