WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Traitement des scolioses par la médecine physique et réadaptation

( Télécharger le fichier original )
par Fifi LUYEYE
Université de Kinshasa (RD Congo) - Licenciée en Médecine Physique et Réadaptation 2004
  

sommaire suivant

UNIVERSITE DE KINSHASA

FACULTE DE MEDECINE

DEPARTEMENT DE MEDECINE PHYSIQUE ET READAPTATION

TRAITEMENT DES SCOLIOSES PAR LA MEDECINE PHYSIQUE ET READAPTATION

Par

FIFI LUYEYE NZEKAMA

Mémoire présenté en vue de l'obtention de diplôme de Licenciée en Médecine Physique et Réadaptation

Promoteur : Prof. Dr. LONGO-MBENZA Benjamin

Année 2004

DEDICACE

Au Dieu Tout-Puissant, mon créateur,

A mon père défunt, pour m'avoir insufflé la combativité dans la sagesse et dans la dignité. Que son âme repose en paix !

A mon cher et tendre époux, ODON LUTUMBA MPINDI, pour tout l'amour, ton soutien, ta patience, ton encadrement et ta foi inébranlable dans l'accomplissement de cette oeuvre.

A mes enfants Prescillia, David et Daniel pour m'avoir donné une raison de vivre, de persévérer et d'aboutir.

Je dédie ce travail.

LUYEYE NZEKAMA

REMERCIEMENTS

Au terme de ce modeste travail, nous tenons à remercier tous ceux qui ont contribué à notre formation et à la réalisation de ce mémoire.

Au Professeur LONGO-MBENZA Benjamin, pour avoir accepté de diriger ce travail avec attention tout au long de notre formation, nous vous adressons notre profonde gratitude.

Au Professeur NKAKUDULU BIKUKU KIA LOSO, qui nous a ouvert les portes de la médecine et réadaptation. Votre expérience, vos conseils ainsi que votre sollicitude nous ont marqué. Nous vous remercions.

Au Professeur NKIAMA EKISAWA, votre dévouement à notre formation restera gravé dans notre mémoire.

A Monsieur le Chef de service de kinésithérapie du CRHP, MPAKA MAKING. J'ai profité de votre expérience, sagesse tout au long de notre formation. Au cours de notre étude, vous m'avez donné goût et amour de la profession. Soyez assuré de notre respect.

A tous mes condisciples particulièrement Madame YAMBA pour notre complicité et amour infaillible.

Aux responsables du CRHP pour avoir accepté cette étude dans votre centre.

PLAN DU TRAVAIL

- INTRODUCTION

- MATERIEL ET METHODES

- RESULTATS

- DISCUSSION

- CONCLUSION

- RECOMMANDATIONS

INTRODUCTION

La scoliose est une déformation tridimensionnelle du rachis (colonne vertébrale). Elle comprend donc des altérations structurales soumises à différentes sollicitations. Mais, l'étendue de ce problème en terme de santé publique n'est pas disponible dans la littérature.

PROBLEMATIQUE

Dans les pays développés, la prise en charge de la scoliose est pluridisciplinaire (1). Elle fait intervenir le médecin généraliste, le chirurgien orthopédiste, le radiologiste et les physiothérapeutes (médecine physique). En effet, il est maintenant reconnu que l'intervention de la médecine physique (kinésithérapie) permet aux patients avec scoliose d'améliorer l'assouplissement du rachis, la correction posturale, l'auto-grandissement, l'ampliation thoracique, les tonifications des muscles spinaux, l'étirement des muscles périarticulaires des hanches et de proprioception (1).

En République Démocratique du Congo (RDC) les centres ou hôpitaux s'occupant des soins physiques spéciaux des patients souffrant de scoliose n'existent pas. Au cours des différentes périodes de notre stage de formation en médecine physique, notre attention était en général par l'impression sans cesse croissante de la fréquence des cas de scoliose en milieu hospitalier de Kinshasa. Mais elle était aussi particulièrement attirée par la gravité des déformations rencontrées et par l'absence de la prise en charge physique précoce. Le retard est dû à l'ignorance et ou à la négligence des parents des enfants avec scoliose.

La prévention de la scoliose ne constitue pas un acte d'anticipation à milieu congolais. En effet, pour prévenir cet handicap, la communauté, les parents, les enseignants et les professionnels de santé ne tiennent pas en compte les facteurs de risque de scoliose dont la façon de dormir, de s'asseoir à l'école, le port des sacs lourds d'un seul côté.

C'est ce qui justifie l'initiation, l'intérêt et l'objectif de la présente étude.

INTERET

L'utilisation ultérieure des données de la présente étude facilitera l'intégration des diplômés de médecine physique dans la prise en charge et la prévention de l'aggravation de la scoliose.

HYPOTHESE

Contrairement au principe classique qui recommande la réalisation de la kinésithérapie seule pour les petites courbures de la scoliose et l'association de la kinésithérapie avec un corset pour les courbures plus importantes, la présente étude émet l'hypothèse de l'efficacité du traitement physique précoce seul dans la prise en charge des scolioses toutes courbures confondues.

OBJECTIF GENERAL

La présente étude vise à évaluer chez les scoliotiques, l'impact de la médecine physique sur la croissance staturale, la douleur et la force musculaire du rachis et l'assouplissement de la colonne vertébrale.

OBJECTIFS SPECIFIQUES

Pour atteindre cet objectif général, les objectifs spécifiques suivants ont été fixés :

- déterminer la variation de la taille après traitement physique ;

- confirmer l'assouplissement de la colonne vertébrale, la tonification des muscles spinaux après traitement physique et la diminution et l'algie rachidienne sous traitement physique seul.

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie