WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le kankourang, masque d'initiation des mandingues de la Sénégambie

( Télécharger le fichier original )
par Alphousseyni Diato SEYDI
Ecole Nationale des Arts du SENEGAL - Master d'Arts plastiques 2007
  

sommaire suivant

Louange à Dieu et au Prophète Mohamed (Paix et Salut sur lui)

Je dédie ce mémoire à :

- Mes parents qui ont guidé mes premiers pas

- Ma femme Sanou SOUANE

- Mes enfants

- Mes amis et alliés

- Toute la communauté mandingue du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée-Bissau

-A l'UNESCO pour le choix du kankourang comme patrimoine culturel immatériel mondial

-DEDICACES

-AVANT-PROPOSS

- INTRODUCTION

PREMIERE PARTIE : CADRE DE REFERENCE

CHAPITRE I : PROBLEMATIQUE

CHAPITRE II : JUSTIFICATION DU CHOIX DU SUJET

CHAPITRE III : REVUE DE LA LITTERATURE ET DEFINITION DES CONCEPTS

CHAPITRE IV : OBJECTIFS DE RECHERCHE

DEUXIEME PARTIE : METHODOLOGIE

CHAPITRE I : METHODE DE RECHERCHE

CHAPITRE II : UNIVERS DE L'ETUDE

CHAPITRE III : STRATEGIE DE L'ETUDE

TROISIEME PARTIE : ANALYSE ET INTERPRETATION

CHAPITRE I : SITUATION GEOGRAPHIQUE DE LA SENEGAMBIE

CHAPITRE II : LE CADRE HISTORIQUE

CHAPITRE III : CADRE SOCIOCULTUREL

CHAPITRE IV : GENESE DES MASQUES KANKOURANG

CHAPITRE V : LA DESCRIPTION DES MASQUES :

CHAPITRE VI : LES DIMENSIONS DU MASQUE KANKOURANG

QUATRIEME PARTIE : ANALYSE DU DOSSIER ARTISTIQUE

PLASTIQUE PEDAGOGIQUE

CHAPITRE I : DOSSIER ARTISTIQUE PLASTIQUE

I.1 : PHASE DESCRIPTIVE

I.2 : PHASE D'ANALYSE

I.3 : PHASE D'EXPRESSION

CHAPITRE II : DOSSIER PEDAGOGIQUE

II.1 :L'EDUCATION PAR L'ART

II.2 : OUVERTURE PLASTIQUE ET PEDAGOGIQUE

CONCLUSION

AVANT- PROPOS

Ce présent mémoire de fin de formation à l'Ecole Nationale des Arts sanctionne quatre années d'apprentissage théorique et pratique de l'éducation artistique plastique. Le thème choisi : le Kankourang, masque d'initiation des mandingues de la Sénégambie, se veut une modeste contribution à l'analyse de son rituel et de la richesse plastique de ses formes et matières.

Cependant,si l'on veut suivre notre démarche, il convient d'accepter, provisoirement au moins et à titre de prémisse que nous préférons emprunter un chemin de moins en moins pratiqué, celui qui relie l'imaginaire à la réflexion, les visions aux concepts, l'utopie au réel analysé. En effet, l'analyse théorique et plastique du Kankourang, masque d'initiation des mandingues de la Sénégambie est une sorte d'imagination selon le vrai qui essaiera d'introduire le lecteur à l'interprétation esthétique et culturelle d'un objet d'art fait de symboles multipliés et enchaînés, dont les résonnances déterminent en chacun de nous des échos plus ou moins analogues, plus ou moins différents.

Ainsi au cours de ce périlleux voyage riche d'enseignement pédagogique, le lecteur apercevra progressivement le noyau autour duquel se trouvent organisées les données et les idées de ce travail, c'est-à-dire un ensemble, parfois contradictoires de pratiques qui laissent transparaître un projet permanent de reproduction symbolique dont la communauté mandingue sénégambienne se sert pour garantir la pérennité du Kankourang, qui jusqu'à présent, continue d'actualiser le temps mythique. Nous avons le sentiment d'avoir entrepris juste à temps ces recherches pour empêcher que ce soit méconnu à jamais un aspect essentiel du patrimoine collectif sénégambien, voire ouest africain.

Ces recherches n'auraient pu voir le jour sans le soutien de nombreuses personnes et institutions parmi lesquelles :

- M. Daouda DIARRA, Directeur de l'Ecole Nationale des Arts, et l'ensemble du personnel administratif, en particulier M. Abdoulaye KOUNDOUL, Chef du DFFACR

- Tous les professeurs de l'ENA pour la qualité de leurs enseignements et leurs conseils avisés.

- In memoriam à Mamadou MANE dit Manéba, Président de Londoo-Looloo de SEDHIOU

- Fina Malang FATY dit Mang Finda, grand érudit et historien, communicateur traditionnel mandingue demeurant à Sansanconoto (Département de Sédhiou)

- Bouly CAMARA, communicateur traditionnel à SOMA (Gambie)

- M. encadreur M. Momar KAKE, professeur de gérontologie à l'ENTSS

- M. DIAWARA, bibliothécaire à l'ENA

- Madame FALL, secretaire à l'ENA

- Au Directeur du Patrimoine Culturel

- Tous mes camarades de classe

- M. DIENE et aux élèves du CEM Adama DIALLO de Mermoz

- Je ne saurais terminer sans citer les conservateurs, archivistes et bibliothécaires de l'IFAN, des Archives Nationales du Sénégal et de la Bibliothèque centrale de l'UCAD. A tous, qu'ils veuillenbien trouver ici l'assurance renouvelée de mon cordial dévouement.

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie