pubAchetez de l'or en Suisse en ligne avec Bullion Vault


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Les campagnes publicitaires dans le district de Mbanza-Ngungu


par Placide MPIANA
Université technologique Bel Campus - Gradué  2009
Dans la categorie: Communication et Journalisme
   
Télécharger le fichier original

Disponible en mode multipage

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE

UNIVERSITE TECHNOLOGIQUE BEL CAMPUS 

« U.T.B.C. »

8ème Rue Limete Q. Industriel

FACULTE DES SCIENCES SOCIALES, POLITIQUES

ET ADMINISTRATIVES

LES CAMPAGNES PUBLICITAIRES DANS LE DISTRICT

DE MBANZA-NGUNGU

MPIANA PLACIDE Pinos

Etudiant en G3 SIC

Travail présenté en vue de l'obtention

de titre de Gradué en Sciences de

l'Information et Communication.

Directeur : Philippe NTONDA

Co-directeur : C.T. LUTONADIO

Année académique 2009 - 2010

EPIGRAPHE

Lorsqu'on a la foi, le talent, on a tout ce qu'on peut attendre pour la vie.

DEDICACE

A l'Eternel Dieu tout puissant source de vie de qui nous avons reçu l'intelligence, la sagesse de bien rédiger ce travail et le savoir.

A mes parents John Aladina et Alphonsine Tshela, eux qui nous ont montré le chemin de l'école et en ont assuré le suivi.

A ma très belle dame Rebby Mundayi NKeby qui m'a tant conseillé de ne jamais abandonner les études car celles -ci constituent une garantie pour un avenir meilleur.

Ainsi qu'a tous mes frères et soeurs Doddy Aladina, Bivy Aladina, Ruddy Aladina, Yannick Aladina, Léon Badjoko.

Je dédie ce travail

O. INTRODUCTION

1. PROBLEMATIQUE

Il est certain que la communication publicitaire dans les Entreprises de télécommunication dans le cas type de Vodacom, sert à construire une image d'entreprise ou du produit (service). Lorsqu'elle est pratique, elle peut engendrer une image positive plus forte, à la fois riche et cohérente1(*).

La mesure d'efficacité publicitaire est un processus certain et délicat.

Effet, la relation de causalité entre la création

Publicitaire et la communication est un comportement d'achat qui ne peut s'apprécier qu'en terme probabiliste (possibilité d'augmenter la vente, l'intérêt pour le produit, la perception positive)2(*).

Ainsi, la campagne publicitaire est un des outils de communication à la disposition du chargé de marketing de toute entreprise, pour communiquer. La publicité doit être maitrisée comme étant une méthode de création publicitaire dans le cadre de la publicité, c'est l'un des objectifs d'accroitre le chiffre d'affaire de ce quelle est alors notre question de recherche est l'éminente? Les campagnes de communication publicitaire de la Vodacom dans le district de Mbanza-Ngungu.

0.2. HYPOTHESES

Partant des interrogations posées à la problématique, nous émettons les hypothèses qui anticipent les réponses de notre recherche selon lesquelles les campagnes publicitaires et promotionnelles de 2006 à2007 auraient influencé positivement le chiffre d'affaire de la société Vodacom et les moyens des ventes différaient d'une année à une autre. En guise d'hypothèse nous avons avancé l'hypothèse selon laquelle les campagnes publicitaires et promotionnelles de 2006 à 2007 auraient influencé positivement les chiffres d'affaires de la société Vodacom et les moyens des ventes.

0.3 CHOIX ET INTERET DU SUJET

Loin d'être un fait de hasard le choix porté à ce sujet est motivé par un intérêt scientifique, c'est celui de vérifier

L'impact des outils de communication dans le cadre des campagnes publicitaires.il est question de mobiliser en vue d'accroitre les chiffres d'affaires de Vodacom grâce aux moyens des communications .En outre, cet intérêt est suscité par la curiosité scientifique. Nous pensons qu'avec la réalisation de ce travail nous allons poser des jalons pour des travaux futurs.

0.4. METHODOLOGIE

Pour réaliser ce travail de fin de cycle, nous avons pensé que la méthode fonctionnaliste serait utile, car celle -ci nous aidera à comprendre le fonctionnement de l'entreprise de télécommunication Vodacom sur le plan publicitaire et sur le plan promotionnel.

Cette méthode a été accompagnée par les techniques documentaires, et par celle d'interview. La technique documentaire nous a facilité la lecture d'ouvrages qui cadrent avec notre sujet tandis que la technique de l'interview nous a aidés à interroger les personnes nécessaires en l'occurrence des agents de Vodacom pour nous fournir des informations ayant trait à notre recherche

0.5. DELIMITATION DU TRAVAIL

Le présent sujet que nous allons aborder est délimité dans l'espace et dans le temps. En ce qui concerne l'espace, nous avons considéré le centre extra- coutumier de Kasangulu dans la province de Bas Congo comme espace de notre recherche. Pour ce qui concerne le temps, nous avons considéré la publicité de Vodacom à Kasangulu durant la période allant de 2006 à 2007.

0.6. CANEVAS

Outre l'introduction générale et la conclusion générale, le présent travail est divisé en trois chapitres. Le premier chapitre est intitulé : l'approche conceptuelle et théorique, tandis que le deuxième parle de la présentation de Vodacom et au centre extra coutumier de Kasangulu. Enfin, le troisième aborde la communication publicitaire de Vodacom Kasangulu.

CHAPITRE I. APPROCHE CONCEPTUELLE ET THEORIQUE

Nous l'avons consacré à l'approche théorique qui va définir et clarifier les concepts de base de notre étude que sont la communication, la publicité et les entreprises de télécommunication.

Section 1 : Analyse des concepts de base

La règle fondamentale de la communication, que personne ne devrait jamais perdre de vue est la suivante : pour qu'une communication fonctionne, le langage utilisé doit être impérativement celui du récepteur. On dit souvent que le langage doit être le langage commun ou partagé entre l'émetteur et le récepteur. Si techniquement ce n'est pas faux, nous préférons affirmer que le seul point nécessaire et suffisant est que le langage doit être celui du récepteur. Ainsi, si on se trouve face à un chinois ne parlant que sa langue, la seule manière de communiquer avec lui oralement (il reste le langage presque universel des gestes, fort limité cependant) est de réussir à s'exprimer dans sa langue. Cette évidence prend un aspect implacable lorsque le récepteur n'est plus un être humain mais un ordinateur. Ainsi, toute l'informatique du contenu aujourd'hui mise en oeuvre, est basée sur le fait que les ordinateurs traitent et ne comprennent que des chaînes de caractères, c'est-à-dire des mots, alors que l'esprit humain fonctionne avec des concepts.

I.1. Notion sur la communication

Le concept communication vient du latin (communicare) qui signifie (communiquer. Ce terme apparait pour la première fois dans la langue française au XIV ème siècle et il était alors proche de la communication et de la participation. C'est à partir du XVIème siècle et surtout au XVIème siècle qu'il devient synonyme d'accès et de participation3(*).

Ce n'est qu`a la deuxième moitié du XV ème siècle, que le mot communication s'applique véritablement aux medias tels que les industries de presse, du cinéma et de la radiotélévision. La communication de groupe est surtout étudiée par les psycho-sociologues qui s'intéressent aux relations d'autorité et d'obéissance, aux sentiments d'amitié ou d'antipathie

1.1.2. Définition d'une campagne de communication

Une campagne de communication est définie comme étant l'ensemble d'actions de communication dont la durée est plus au moins limitée mais poursuivant des objectifs précis4(*).

1.1.3. Types de communication

Il convient de soutenir que notre recherche nous a orienté à découvrir deux types de communication qui sont : la communication verbale et la communication non verbale.

1. La communication verbale

La communication verbale est celle par laquelle l'homme transmet des informations au moyen de la langue et articule, elle présente des difficultés aussi grande que la communication non verbale.

Elle est régie par des règles de grammaire et linguistique, elle a souvent pour conséquence, une certaine incompréhension de la part de celui qui reçoit l'information, d'autant plus que ce dernier perçoit différemment l'information selon sa personnalité, son vécu, sa vision de chose et aussi selon le contexte5(*). La langue verbale est loin d'être l'unique moyen de communiquer, elle n'est jamais isolée. Elle est toujours accompagnée du langage non verbal.

2. La communication non verbale

Le terme communication non verbale s'applique à des gestes, des postures, des orientations du corps, à des rapports de distance entre les individus, à des organisations d'objets et du corps, à la manière de s'habiller, au contact, au regard, à la danse, aux signes routiers, aux symboles, aux emblèmes, etc.... grâce auxquels une information est émise.

La langue non verbale est un premier moyen de communication, mais elle est découverte depuis longtemps de la parole. L'homme en fait l'usage pour déguiser sa pensée et pour l'exprimer, c'est ce qui fait la richesse du langage non verbal et qu'il peut en un certain moment exister sans langage verbal6(*).

La communication non verbale est omniprésent ,par une seule action, un seul mot ne l'omet dans nos relations humaines impersonnelles, elle est au coeur de la communication ,elle influence la communication verbale ,la communication verbale, la modifie et la nuance ,elle apporte des information supplémentaires et le récepteur attentif peut déchiffrer le message qu'il contient .la communication non verbale fait partie intégrante du système d'intervention qui s'instaure entre les individus qui dialoguent .les signes de la communication non verbale sont divers (le sourire, les regards, les silences, les vêtements, les gestes, des mains etc....)

En résumant ce point, nous dirons que la communication est une source fondamentale pour toute vie, il n'ya pas de vie sans communication ; la grande punition qui peut exister, c'est de priver à un individu d'être en communication avec les autres .la communication est une source intarissable qui passe à travers les écrits, à l'oral par des comportements7(*). Selon l'école de palo alto il est impossible de ne pas communiquer8(*).

Mais, pour ce qui est de la communication publicitaire, c'est une action effectuée dans le but de promouvoir des produits ou des marques auprès des consommateurs ou des personnes susceptibles de l'influencer. Un produit est un bien au service proposé au consommateur par une entreprise. Une marque est un nom ou un signe servant à distinguer les produits au service d'une entreprise. Bref la communication publicitaire joue un rôle très capital, elle permet de nommer, d'identifier l'entreprise, dans le cas type de Vodacom.

9 Figure1 : Schéma de la communication et de l'information selon prietol9(*)

Sens

Contenu

Sense

Emetteur

Médium

Récepteur

Expérience

Message

Expérience

I.2. La publicité

I.2.1 Définition

Selon Haas, la publicité est un axe technique de communication ayant pour but de faciliter la propagation des certains idées, sont les rapports d'ordre économique entre certains hommes qui ont une marchandise aux services10(*).

Aubère polskis définit la publicité comme un ensemble d'actions et des moyens destinés à faire connaître des informations susceptibles de déclencher à un public cible ou a consommateurs les besoins d'achats.

La publicité est aussi un ensemble des moyens et techniques ou service d'une entreprise commerciale privée ou publique et visant à agir sur le plus grand nombre d'individus possibles et, ceci a distance sans l'intervention directe du vendeur.

C'est l'un d'outils majeurs permettant à une entreprise de transmettre des informations persuasives. C'est aussi, toute forme de communication non interactive utilisant un support payant, mise en place pour ce compte d'un émetteur identifié entant que tel.

Au regard de toute ces définitions on peut ressortir quelques idées magistrales liées a la publicité, elle consiste en l'émission des messages destines à approcher le regard à retenir l'attention à éveiller l'intérêt et enfin a pratiquer la décision d'achat11(*).

I.2.2. Types de publicités

Il existe plusieurs types de publicités toute visant un seul objectif à savoir c'est celui de la publicité afin de déclencher l'acte d'achat. Nous ne saurons pas le analyser toute, mais néant moins nous expliquerons brièvement quelques une que nous trouvons importants, il s'agit de la publicité commerciale, la publicité de marque, la publicité directe, la publicité institutionnelle et la publicité télévisée.

1. La publicité commerciale

C'est une publicité a quelle les distributeurs et les fabricants des produits de marque ou génétique réclament pour vendre leurs produits aux grossistes et aux détaillants

2. La publicité de marque

C'est lorsque le produits utilitaire porte un message de l'annonceur et est distribue sans obligations du consommateur12(*).

3. La publicité directe

La publicité directe cherche à toucher directement et individuellement un prospect en vue de le faire réagir immédiatement, la publicité directe poursuit trois objectifs qui sont :

- l'incitation à se rendre a un point de vente

- le passage indirect sans incitation et

- l'incitation a une réponse par la voie postale

4. La publicité institutionnelle

C'est l'ensemble d'action visant à assurer la cohérence et la permanence du discours de l'entreprise auprès de l'ensemble des publics qui la concernent la publicité institutionnelle favorise l'insertion de l'entreprise dans son environnement, c'est un instrument de cohésion de l'image des différentes activités de l'entreprise13(*).

5. La publicité télévisée

Elle représente l'utilisation d'un media privilégie pour la publicité, puisqu'elle fait intervenir simultanément le son le mouvement et l'image, cette combinaison permet de réalise une forme étendue de création d'exploitation et de démonstration. Donc, son impacte est très puissant et permet de décliner un message complexe dans le contexte.

I.3. Avantages et inconvénients de la publicité

a) Avantage : la publicité doit être honnête envers les consommateurs, c'est-à-

dire dans un régime de concurrence, la publicité fait connaître les produits

nouveaux, elle est éducatrice, car elle guide les consommateurs à faire un

choix naturel.

b) Désavantage : la publicité présente certains vices dans la personne des

consommateurs qui sont :

- la perte de la personnalité : la publicité peut dépersonnaliser l'individu en créant un autre mode de vie, dans ce sens que la consommateur trouve difficile a se soulever.

- La création des besoins nouveaux ou artificiel : c'est sont notamment des besoins de luxe de la facilite dont l'utilisation est dépendante la publicité est une source d'envie d'insatisfactions et des haines sociales14(*).

I.4. Caractéristiques de la publicité

La publicité a un certain nombre de traits qui la caractérisent, Dayan aréna note que la publicité est une communication unilatérale impersonnelle et payante. Elle est payante parce que l'annonceur doit payer pour envoyer son message elle unilatérale parce qu'elle est en effet a ses uniques de l'annonceur vers la cible visée sous retro -actions que le comportement final de l'acheteur potentiel, enfin elle est impersonnelles parce qu'elle ne s'adresse pas un individu. Mais a l'ensemble de ceux qui constituent la communauté15(*).

I.5. Les entreprises de télécommunication

Les entreprise de télécommunication sont un réseau de campagnes des services facilitant la communications par un réseau très performant ,ces entreprises requièrent toujours une expérience de la domaine l'exploitation des réseaux cellulaire et de la politique des politique commerciale et de la connaissance dans les marche locaux tandis que les entreprises commerciale sont celle dont les fonctions ont pour objectif principale, de développer les ventes elles comprennent l'accueil de la clientèle, la définition.de la politique commerciale, le recouvrement et la gestion de réclamation.

I.5.1. La promotion d'une entreprise de télécommunication

Le grand succès d'une entreprise de télécommunication tient en partie a son efficacité en marketing cela, grâce à un travail de positionnement bien même des son lancement son service marketing joue un rôle important il doit se montrer innovation dans le domaine de télécommunication. Il doit apporter des réponses en termes des services de nouveaux produits de promotion et de sponsoring de publicité16(*).

Ainsi toute entreprise de télécommunication cherche toujours à démontrer et a concurrence avec les autres par l'accès aux télécommunications jusque dans les coins les plus réels des pays. Toute entreprise de télécommunication a toujours pour perceptive d'avenir être le numéro 1 des réseaux de télécommunication d'âpres leur production, leur utilité, leur secteur, leur régime, leur forme et leur taille17(*).

· D'après leur production

D'âpres leur production, on distingue les entreprises des productions des biens les entreprises des productions des services et les entreprises commerciales

· D'après leur utilité

- l'utilité de forme : les entreprises industrielles

- l'utilité de lieu : les entreprises de transport et de distribution

- l'utilité du moment : les entreprises du crédit et spectacle, hôtel etc....

· D'après leur secteur

On distingue :

- les entreprises primaires : l'exploitation naturelle

- les entreprises secondaires, la transformation des matières en produits finis.

- les entreprises tertiaires premières, elles sont purement administratives.

· D'âpres leur taille

D'âpres leur taille on distingue les petites et moyennes entreprises, les grandes entreprises et les multinationales.

· D'après leur régime

D'âpres leur régime on distingue :

- les entreprises privées appartenant aux personnes privées

- les entreprises mixtes appartenant aux prives et à l'état

- les entreprises publiques qui appartiennent à l'état

· D'après leur forme

D'âpres leur forme on distingue :

- les entreprises individuelles (familières)

- les entreprises sociétaires.

I.5.1 Les fonctions des entreprises de télécommunication

Une entreprise de télécommunication requiert six fonctions qui sont :

- la fonction administrative

- la fonction financière

- la fonction comptable

- la fonction commerciale

- la fonction technique

- la fonction sécurité

1. La fonction administrative

Selon Decaudin, l'administrer c'est prévenir, organiser, commerciale, coordonné et contrôler, donc, l'administration est bien contrôlée dans une entreprise de télécommunication18(*).

2. La fonction financière

La fonction financière correspond a un ensemble des de direction visant à donner à l'entreprise des moyens nécessaires et assurer leur sécurité sociale. La fonction financière comporte deux sortes de fonctions à savoir : le financement de l'entreprise et la sécurité financière.

Le financement de l'entreprise est l'acte par lequel la direction de l'entreprise donne des moyens financiers nécessaires.

Il est constitué de l'auto financement et de l'emprunt extérieur tandis que la sécurité financière soulève la gestion d'usage des capitaux monétaire.

3. La fonction comptable

Elle est prise dans son sens large (comptabilité générale, analytique, prévisionnelle, financière audit) et contrôle la gestion d'information, constitue le système d'information et technique de la collecte de traitement en vue de prendre la décision de gestion

4. La fonction commerciale

Toute entreprise travaille pour réaliser le profit. Cette recherche de lucre est la conséquence de la distribution économique des bien services de l'entreprise. C'est pourquoi, elle doit organiser en son sein des bien et des services lesquels les activités rentrent dans l'attribution de la fonction commerciale19(*).

5. La fonction technique

La main d'oeuvre, le matériel et l'organisation de travail sont des facteurs de production que l'entreprise doit perfectionner que les taches récemment à cette fonction.

6. La fonction de sécurité

La sécurité est définie, comme un ensemble de disposition mises en place, en vue d'engager les hommes et des biens a l'abri de tout danger20(*).

7. La fonction des relations sociales

Cette fonction revient à la porte des tous ceux qui jouent un rôle managérial, mais relève du service du personnel chargé par la direction de recrutement et de l'administration des travailleurs, de leur formation professionnelle et leur information.

8. La fonction informative

L'information est une toute donnée marche de l'entreprise, cependant, les dimensions que prennent les entreprises actuellement ne permettent pas l'accès direct à l'information, c'est pour cela qu'on fait recours à l'information avec un ordinateur, outil de travail qui résoudras automatiquement l'information et tous les traitement sur la base des programmes d'affectation.

A cet effet, il convient de signaler que ce présent chapitre auquel nous avons fait appel à l'approche conceptuelle et théorique nous a permis de définir les concepts de base de notre recherche.

Section 2 : Théorie de l'émetteur

- Les problèmes techniques qui concernent l'exactitude du transfert des séries de symboles, en fonction du canal, de l'espace et du temps, depuis l'émetteur jusqu'au récepteur.

- Les problèmes sémantiques qui concernent l'identité (ou une approximation suffisamment proche), entre l'interprétation du récepteur et l'intention de l'émetteur. Il s'agira de s'assurer que les images, les représentations de l'objet convoyé sont les plus proches possibles, pour l'émetteur et le récepteur.

- Les problèmes d'efficacité concernent le succès avec lequel la signification transportée jusqu'au receveur, provoque chez lui la conduite désirée. " (Sciences de l'information et de la communication.

A présent nous abordons notre deuxième chapitre sur la présentation de Vodacom RDC et celle de Mbanza-Ngungu.

CHAPITRE II. PRESENTATION DE LA SOCIETE VODACOM

Ce chapitre que nous avons consacré à la présentation de la société Vodacom traitera de l'historique, de la localisation, de l'objectif, du réseau, de l'organigramme et des différents services de Vodacom. Sur ce, nous analyserons en détail les services de la dite société des télécommunications en RDC.

II.1. Présentation de la société Vodacom

2.1.1. Historique

La société Vodacom-Congo, créée en octobre 2001 sous la forme d'une société à responsabilité limitée, SPRL en sigle est le fruit d'un accord de partenariat conclu entre Vodacom international Ltd et congolese, chairman de la société.21(*)

L'objectif social de la société de Vodacom-Congo, est principalement l'exploitation de la télécommunication cellulaire sur toute l'étendue de la RDCongo. Son réseau cellulaire a démarré le 1er mai 2002 courant simultanément les villes de Kinshasa, Lubumbashi et Mbuji-Mayi en janvier 2005, le réseau couvre aujourd'hui 115 villes et agglomération du pays.

Apres deux ans et demi d'activité, Vodacom-Congo constitue la fierté du pays au vu de ses impressionnantes réalisation accomplies en si peu de temps à savoir :

- une croissance des nombres d'abonnés : plus de trois millions d'abonnés en moins de 6 ans d'exploitation.

- une participation active dans les emplois tant directs (plus 500 travailleurs permanents et temporaires) qu'indirects (des milliers d'emplois indirects à travers la sous traitante de certains services et travaux tel que le nettoyage, la sécurité, la maintenance et la construction des sites, sans compter l'effet d'entrainement économique créé par son activité : affrètement d'avions pour les équipements, marchés publicitaires, utilisation de consommable).

II.1.2. Localisation de l'entreprise

Vodacom-Congo se localise dans les 3 places stratégiques dans la ville de Kinshasa Vodacom place (sous le nom de vodaplace par les habitues) se trouve dans la commune de la Gombe, le long du boulevard du 30 juin, en face de la direction générale des migrations, Vodacom corporate Park (siège social), situe sur le boulevard du 30 juin en face du cimetière de la Gombe au deuxièmes étages de l'immeuble de la société « Mobil »22(*).

Vodacom house (département de la (opération) appelée aussi vodahouse, se trouve sur l'avenue de la justice dans la commune de la Gombe, a cote de la station COBIL (ex garage IVECO)

II.1.3. Ambition et objectif de l'entreprise

Le slogan « Vodacom  leader dans le monde cellulaire » n'est pas vrais mot brider un état d'esprit qui chaque jour s'affirme sur terrain par des actions concrets des son introduction, ce slogan a conduit a des mutations notable de marche congolais de la téléphonie cellulaire mobile

Tableau I. Quelques dates importantes et leurs événements qui ont marque

l'historique de Vodacom-Congo23(*).

Dates

Evènements

1er Mai 2002

Lancement du réseau simultanément a Kinshasa, Lubumbashi et Mbuji-Mayi sous la direction de l'alliance dieng chief exclusive officier et henry stephan, chief operation officer.

1er aout 2002

Début de la révolution des tarif de communication et lancement de la campagne <<très très fort>> grâce a laquelle le cout de la minute de communication est passe de 1$ a 0,50$ pour les appels en interconnexion.

1er juin 2003

2eme révolutions tarifaire et lancement de la campagne tarifaire et lancement de la campagne <<très somo>> qui a permis la mise en application d'un tarif international subdivise en 3 zones.

1er novembre 2003

Célébration du 500.000ème abonne du réseau Vodacom au grand hôtel de Kinshasa sous la houlette de William Swart, managing director, dont le mandat a tète de la société a été marque par la fulgurante extension de réseau a travers le pays, passant de 3 villes couverts au lancement en mais 2002 a plus de 75 villes au 1er novembre 2003.

21 janvier 2005

Vodacom réalise, sous la direction de dietlof mare, managing director et Gilbert nkuli,deputy managing a franchir le cap de 1000.000 d'abonnes

Par le sérieux de son investissement de son savoir faire, Vodacom-Congo a démontré qu'elle est bel et bien une société dont le leadership a transforme le vécu des congolais par l'accès aux télécommunications jusque par des coins les plus inaccessibles de la RDC.

Pour, le téléphone ne doit pas être l'apanage des quelques privilèges habitant certaines villes particulière, tous le congolais sont égaux et doivent avoir droit aux mêmes traitements l'accès aux mêmes services et a des prix uniformes ou qu'ils soient a travers le pays.

II.1.4. Le réseau

Loin de réduire le plan d'extension de son réseau aux exigences de rentabilité pure et simple, Vodacom a rompus avec le comportement affiche par les réseaux installes avant lui qui s'étaient focalises sur les principales villes du pays ,c'est ainsi que la couverture du réseau Vodacom est des plus élevés aujourd'hui en RDC pour arriver, Vodacom a transcenole toutes les considérations liées au centre d'intérêt pour ne pas réduire la dimension de couverture téléphonique de la RDC du réseau de Kinshasa de Lubumbashi, de Mbuji- Mayi ou de Matadi seulement24(*).

II.1.5. Les services

En dehors des services des réceptions d'appel et d'émission, Vodacom-Congo offres d'autres services dont prés de la moitié constitue des innovations Vodacom, avec Vodacom qui est comme leader dans monde cellulaire, le téléphone a cesse d'être un simple instrument d'émission des appels vocaux, il remplit désormais certains fonctions du développement de nouvelles application telles-que :

- le fax et data : permet des nombreuses applications telles-que l'envoi et la réception des fax et l'utilisation du web avec toute ses applications

- la lecture de la bible : pour lire la bible, on compose un SMS avec le mot clé « bible » suivi de livre, de chapitre et de verset et en l'envoyant au 4000.

- L'internet : il permet de réaliser une connexion a l'internet créa un téléphone portable GSM contenant une Sim Vodacom

- Blague du jour : il consiste pour l'abonne a recueillir sur son téléphone blague pour égayer sa journée

- Taux de change : pour accéder au taux de change du jour selon la place ou le lieu de change de votre choix fait <<taux liste>> puis envoyer au 4000 ensuite, fait par exemple taux BCC.

- SMS vers e-mail : pour l'envoi des SMS a une adresse électronique, compose un SMS avec en premier lieu l'adresse e-mail de votre correspondant, puis espace, composez votre message et l'envoyer-le au 4000.

- E-mail vers SMS : service qui vous permet de recevoir ou de lire sur votre téléphone mobile des e-mail directe met a votre numéro de téléphone.

- Consultation résultat Exetat par SMS : application mise au point par Vodacom-Congo pour permettre a ses abonnes de consulter ou obtenir des résultats des examens d'état par SMS.

- Prière du jour : permet d'avoir accès a la pensée du jour par une église ou un pasteur, etc...25(*)

Comme il est pratiquement impossible que tout le monde puisse se doter d'un téléphone personnel, Vodacom a développé a travers l'ensemble de territoire, des cabines publique moderne permettant a touts les couches sociales de la population de communiquer avec les correspondants de leur choix et d'accéder ainsi aux services publics de télécommunications chez Vodacom, les cartes prépayées sont disponibles sous forme des cartons, de papier (respectivement en valeur de 100$,50$,10$,5$,2$,1$.50 cent) ou sous forme électronique( pour toute valeur allant de 30 cent, soit 0,30$,a l'infinie).

La particularité avec la carte de recharge d'une valeur de 100$ réside en ce que chef de leader dite carte donne automatiquement droit a 10$ de bonus, Vodacom permet aussi a ses clients qui ont le tarif « standard » ou « tic-tac », de gagner 120sms gratuit pendant une année (10 SMS par mois).

2.1.6. La vente

Afin de mieux servir tous ses abonnes mais bien les anciens que les nouveaux qui adhérent par dizaines des milliers chaque mois, Vodacom-Congo s'est davantage rapproché de ceux-ci en installant ses propres magasins, au point de vente « les Vodashops »,géré par elle-même et d'autre géré par ses distributeurs agrées, le « super dealers », ce réseau de distribution professionnel compte également des magasins appartenant aux grand distributeurs (super dealers), mais auxquels Vodacom-Congo donne une particulière en améliorant le standard en termes de visibilité, d'attractivité et de variété des services rendus26(*).

Voici les services offerts par les vodashops :

- opération Sim blanche

- opération 081 pour la conservation des numéros antérieurs.

- activation « fax et data » pour envoie des fax et transmission des données

- activation du masquage des numéros

- activation roaming international

- activation compte celpay, et d'achat créa le téléphone partage.

- activation Sim Voda-E

- activation Sim cabine publique

- activation de l'émission- réception des E-mail sur le portable

- contrat d'abonnement

- Relevé d'appels

- vente téléphones

- vente tout produit Vodacom

- service technique de réparations des téléphones

- assistance directe pour tous les autres problèmes en rapport avec l'usage de

téléphone, tel-que le rechargement des cartes et d'autres services similaire.

- règlement des factures de consommation mensuelle.

- prise en charge complète de client les services du même genre sont également disponibles dans les Vodacom shop et chez les supers dealers

II.1.7. Le sociale

C'est ainsi que Vodacom-Congo a fait l'intervention sociale un devoir moral de contribution des conditions de vie de la population et de soulignement des difficultés les plus vulnérables,

L'éducation est la première priorité de Vodacom-Congo dans le domaine social, elle bénéficie des initiatives importants et d'un budget conséquent, car selon Vodacom-Congo « l'avenir de la jeunesse se prépare aujourd'hui »27(*).

Le volet social constitue les deuxièmes préoccupations de Vodacom-Congo et ses activités dans ces créneaux sont autres :

- la réhabilitation des hôpitaux

- la fourniture des équipements médicaux aux hôpitaux

- les centres des santés communautaires

- la participation

- le financement des divers projets de lutte contre le VIH/SIDA

- la lèpre

- la drépanocytose

- la grippe-aviaire

- la fin périodique de sang

- L'initiative « ligne verte info-sida ».etc...

2.1.8. figure 1 : Organigramme de Vodacom-Congo28(*)

Directeur Général

Directeur Général Adjoint

Ass. Personnel du Président

Ass. Personnel du D.G

Dir. Gén

Dir. des Fin.

Dir. Opér. tech

Dir. Marketing

Dir. Com

Dir. vente

Dir. nouv. technologies

Head of

Promotion

Pub et médias

Produits

Football

Evénements et autre sports

Etudes des marchés et suivis des Provinces

1. Le Directeur général

Le directeur général de Vodacom-Congo est communément appelée « managing directeur » il a la lourde charge de concevoir, de coordonner et de présider les réunions de coordination. Le D.G de Vodacom-Congo est assiste par un directeur adjoint de qu'il reçoit directement les rapports.

2. Le Directeur général adjoint

Le directeur général adjoint est appelée « Deputy managing Directory », il est l'intérimaire administratif et fonctionnel du directeur general.il représente la société pour toute question publique, initie les activités sociales de la société envers les tierces et des personnes vulnérables.

3. Le Directeur de ressources humaines

Le directeur des ressources humains s'occupe de l'évolution du rendement en encourageant ou en prenant des mesures correctives en cas de necessite.son rôle est de s'assurer qu'il n'existe aucune barrière qui puisse empêcher a l'employé d'accomplir ses taches, de fournir les ressources nécessaires pour le bon déroulement du travail et de s'assurer que l'employé a reçue une bonne formation29(*).

4. Le Directeur de la facturation de l'informatique et de la technologie

Le département de la factutation, de l'informatique et de la technologique communément appelée « Billings and it » constitue une interface entre les consommateurs finaux (qui sont sur le plan interne, les différents départements et services de la société et sur le plan externe, ses clients).

5. La Direction technique

La direction technique communément appelée « opération » il s'occupe de tous les aspects techniques de la société, la planification du réseau, la gestion des défaillances, la supervision et le monitoring du réseau, la gestion des configurations et administration du réseau.

6. La direction financière

La direction financière de Vodacom-Congo compte au sein de centre direction en vue d'atteindre ses objectifs financiers, chacune de ces quatre divisions à une attribution bien déterminée.

7. La Direction juridique

Le « légal regulatory » elle s'occupe de tous les aspects juridique de Vodacom-Congo et de la réglementation par rapport aux textes juridique et aux lois en vigueur de la RDC. Cette direction a aussi l'interconnexion du réseau avec des partenaires concurrents de la communication.

8. La Direction du marketing

Tous les aspects de marketing de Vodacom-Congo, a savoir : l'étude du marcher, la sponsorisation, les événements, sont géré par la direction de marketing. Dans plusieurs aspects de l'étude du marcher, la direction de marketing consulte et travaille en collaboration efficace avec la direction commerciale30(*).

Le grand succès de Vodacom-Congo, a tient en partie a son efficacité du marketing, grâce a un travail de positionnement bien mené des le lancement, le services du marketing de Vodacom-Congo, a est l'un de plus innovants que notre pays n'a jamais connu, les pubs de Vodacom-Congo, bases sur des concepts novateurs et mettent en première position les valeurs de notre pays, ont tôt-faits d'accrocher et de modifier la perception du public congolais au point de le pousser a rejoindre en masse que le réseau qui offre en plus le meilleur services et la meilleure qualité.

9. La Direction des ventes

La direction des ventes et la distribution des produits dans le shop et dans les supers dealers est gérée par la direction des ventes et communément appelée « sals » c'est dans cette direction que notre stage a été effectuée, donc nous avons à nous y attacher.

Nous pensons a notre humble avis que ce chapitre que nous avons consacre a la présentation de Vodacom-Congo, a et de la direction de Mbanza-Ngungu prend fin par ces lignes et a présent nous allons nous atteler sur notre troisièmes chapitre intitule « communication publicitaire de Vodacom Mbanza-Ngungu »

CHAPITRE III. LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE DE VODACOM MBANZA-NGUNGU

Section 1. Présentation de la direction provinciale de Vodacom bas-

Congo (pool de Mbanza-Ngungu)

Nous avons trouve utile de présenter le pool Vodacom de Mbanza-Ngungu qui est notre milieu d'enquête. Outre, le résume fait sur l'histoire et la structure organique de la société Vodacom-Congo, a et plus précisément dans le district des carates au sein duquel nous retrouvons le pool de Mbanza-Ngungu. Ce dernier compte sous sa supervision 15 sites (10) : le site de Kasangulu, le site de Kizulu, le site de Madimba, le site de Zongo, le site de Kimvula, le site de Kisantu, le site de Nkandu, le site de Nkambu, le site de Mbanza-Ngungu,le site de Kuvilu, le site de Lukala, le site de Kimpese,le site de Kongo-Diakati et le site de Luozi31(*).

Section 2.description de la stratégie publicitaire de Vodacom

Cette présente partie que nous avons consacrée au sein de la communication publicitaire de Vodacom Mbanza-Ngungu

Va nous inspirer l'analyse sur l'impact des outils des communications sur le chiffre d'affaires de Vodacom dans le Pool Mbanza-Ngungu ce dernier compte sous sa supervision 15 sites allant de Kasa-Ngulu à Luozi

Mais pour raison de disponibilité des données, nous avons retenu 3 sites parmi les 15 sites.il s'agit de site de Kasa-Ngulu, le site de Kisantu, le, et le site de Mbanza-Ngungu durant la période allant de 2007 jusqu'à nos jour32(*).

III.1. Présentation des chiffres d'affaires

Il convient de rappeler que chaque campagne publicitaire est lancée dans le but d'accroitre le chiffre d'affaires ce dernier s'est présenté de la manière suivante, dans les sites sous- études33(*).

III.1.1. Kasangulu

Le chiffre d'affaires du site de Kasangulu dans les périodes sous études s'est présenté de la manière suivante :

Tableau I chiffre d'affaires du site de Kasangulu (en dollars américains)

Mois

Année 2006

Année 2007

Variation

1

Janvier

23.260

18.600

4.660

2

Février

19.900

18.700

1.200

3

Mars

21.900

18.200

3.700

4

Avril

21.800

19.800

2.800

5

Mais

20.178

20.200

-22

6

Juin

24.200

17.900

6.350

7

Juillet

27.200

18.00

9.200

8

Aout

20.500

21.700

-1.200

9

septembre

24.000

24.00

0

10

Octobre

25.000

23.800

1.200

11

Novembre

31.200

26.200

5.000

12

Décembre

35.6000

35.4000

200

Commentaire

Il ressort de ce tableau que les chiffres d'affaires de 2006 sont supérieurs a ceux de 2007 de 33.088$,une lecture plus poussée montre que tous les chiffres d'affaires de 2006 sont supérieurs a ceux de 2007 a l'exception des ceux de mois d'aout ou le chiffre d'affaires de 2007 est supérieur a celui de 2006 et de mois de septembre ou les deux chiffres sont égaux

Nous pouvons dire que partant de ce tableau, nous calculons les moyennes mensuelles de vente pour chaque année selon la formule suivante34(*) :

X = moyenne arithmétique

) : Symbole de la somme

X1 : chiffres d'affaires mensuels

N : Nombre de mois de l'année

Ainsi, nous avons :

- Pour l'année 2006 :

- Pour l'année 2007 :

Nous constatons après le calcul que le chiffre d'affaires moyen de l'année 2006 est supérieur à celui de l'année 2007.

II.1.2 Kisantu

Pour ce qui concerne le site de Kisantu, le chiffre d'affaire de la société Vodacom se présente tel-que le tableau montre les lignes suivantes35(*) :

Tableau II chiffre d'affaires du site de Kisantu en $ us

Mois

Année 2006

Année 2007

variation

1

Janvier

72.000

72.3000

-300

2

Février

71.099

72.500

-1402

3

Mars

79.813

72.200

7.613

4

Avril

78.290

73.000

5.290

5

Mais

84.300

74.200

10.1000

6

Juin

66.400

73.900

-7.500

7

Juillet

71.000

85.000

-14.000

8

Aout

65.300

92.200

-26.9000

9

septembre

65.000

76.000

11.000

10

Octobre

16.000

76.000

-10.000

11

novembre

66.200

81.200

-15.000

12

Décembre

68.100

83.1500

-14.900

 

Total

85.3501

93.1500

-77999$

Commentaire

La lecture de ce tableau fait état de lieu d'un chiffre d'affaires de 2007 est supérieur a celui de 2006 de 77.999$ us.une lecture poussée montre que tous les chiffres d'affaires mensuels de 2007 sont

Les moyennes mensuelles des ventes présenteront alors de la manière suivante :

Pour l'année 2006 :

Pour l'année 2007 :

Le constat par rapport a ces calculs est que la moyenne mensuelle de vente de 2007 est supérieur a celui de 200636(*).

III.1.3. Mbanza-Ngungu

Le chiffre d'affaires de ce site se présente comme suit :

Tableau III. Chiffre d'affaires du site de Mbanza-Ngungu en $ us

Mois

Année 2006

Année 2007

Variation

1

janvier

100.000

162.000

-62.000

2

février

105.000

146.000

-41.000

3

Mars

111.000

130.000

-19.000

4

avril

95.000

130.000

35.000

5

Mai

85.000

115.000

-30.000

6

Juin

102.000

150.000

-48.000

7

juillet

114.000

141.000

27.000

8

Aout

106.000

151.000

-45.000

9

septembre

107.000

140.000

-33.000

10

octobre

108.000

140.000

-32.000

11

novembre

92.000

150.000

-58.000

12

Décembre

100.000

167.000

-67.000

 

Total

1.275.000

1.722.000

-447.000$

Commentaire

Il ressort de ce tableau que le chiffre d'affaires de l'année 2007 est supérieur a celui de l'année 2006 de 447.000$ us de manière poussée, on remarque chaque chiffre d'affaires mensuel de 2007 est supérieur en son correspondant.les moyennes mensuelles des ventes se présenteront comme suit37(*) :

Pour l'année 2006 :

Pour l'année 2007 :

III.2.1. Test de l'efficacité publicitaire

Tableau IV : chiffre d'affaires de 3 sites sous-études38(*)

Sites

Chiffre d'affaires

Avant 2006

Apres 2007

1

Kasangulu

294.788

261.700

2

Kisantu

853.501

931.500

3

Mbanza-Ngungu

1.275.000

1.722.000

 

Total

2.423.289

2.915200

Commentaire

Il ressort de ce tableau que les chiffres d'affaire de l'année 2007 sont supérieurs a ceux de l'année 2006 a l'exception de site de Kasangulu ou c'est l'inverse qui se fait remarquer, pour arriver a faciliter le calcul de T student, nous élaborons le tableau ci-dessous, qui fait suivre la démarche par apport au calcul a effectuer

Tableau : V détermination des différences de chiffres d'affaires39(*)

Sites

Chiffres d'affaires

différence

Di2

Avant

Après (y)

di=y ;-X,

1

kasangulu

294.788

261.700

-33.088

1.094.815744

2

kisantu

853.501

931.500

447.000

6.083.844.001

3

Mbanza- ngungu

1.275000

1.722.000

447.000

199.809.000

 

Total

2.423.289

2.915.200

491.911

206.987.659.745

Commentaire

Partant de ce tableau, nous pouvons calculer les différents éléments intervenants dans le calcul de T student

Avec

J : moyenne des différences

) : Symbole de la somme

di : différence (avant-après)

n : taille de l'échantillon

Nous pouvons aussi, partant de même tableau calculer l'écart-type des différences au fait l'écart-type n'est rien d'autre que la racine carrée de la variance dont la formule est la suivante :

Ou

S2 : variance dont la racine carrée vaut l'écart-type

n : taille de l'échantillon

) : symbole de la somme

di2 : la carrée des différences

Ainsi, nous avons :

= 378.980,547.314

6

= 63.164.424.552,3

S2 = 63.164.424.552,3

La racine carrée de la valeur de la variante trouvée, nous donne l'écart-type des différences

Ainsi, sd := v3=251.325, 336, l'erreur standard sera alors Sd=S1

vn

=251.325.336=145.102,7504

v3

Cette erreur standard trouvée nous aide à calculer la valeur statistique t de student dont la formule est t = J-n

Sd

Avec

t : statistique de student

d : la moyenne des différences de l'échantillon

u : la moyenne des différences de la population, ici inconnue donc a zéro.

Sd : l'erreur standard. Nous avons :

t = 163.970,33-0 =1,13

145.102.7504

Cette valeur de t calculée est composée a la valeur de la table de t de student a 2 degrés de liberté40(*).

En effet, le nombre de degrés de liberté d'une statistique se définit comme le nombre d'abréviations indépendantes a l'interview de l'échantillon moins le nombre de paramétré de la population qu'il fait estimer a partir des abréviations de l'échantillon (ici,3-1=2 ddl parce qu'on a estime que la variance),A 2 degrés de liberté, la table t de student, ou seuil de signification da 5%,donne la valeur 2,92 qui est supérieur a la valeur de t calcule qui est de 1,13.

La réglé de décision étant de rejeter l'hypothèse nulle de l'absence d'efficacité ou de l'inefficacité des campagnes publicitaires et promotionnelles de 2007 pour toute valeur de t calcule inferieur a 2, 82, nous affirmons donc l'hypothèse alternative comme quoi les campagnes de 2007 étaient efficaces.

III.2. Comparaisons des moyennes de ventes.

Bien que les campagnes publicitaire et promotionnelles de 20007se soient arrivées efficaces parce qu'ayant favorise l'augmentation du chiffre d'affaires, il nous a paru impérieux d'étudier l'efficace de chacun des campagnes pour les deuxièmes sous-études41(*).

C'est pourquoi, nous procédons au test d'hypothèse sur la différence entre les deux moyennes des ventes que nous calculons de la manière suivante :

X= chiffre d'affaires annuelles

Nombre des campagnes de l'année

Pour l'année 2006, le nombre des campagnes publicitaires et promotionnelles était de (7) nous avons donc pour moyenne

X1 =2.421.289=346.184.1429$ us

Et pour l'année 2007 qui n'a connu que trois campagnes, nous avons :

X=2.915.200=971.733.33.33$ us

3

Si nous supposons que deux échantillons indépendants sont normalement distribues avec une variance égale a l'unité, la statistique à utiliser sera donc42(*) :

Z= (X1=X2) - (U1-u2)

2 2

Z : valeur de la distribution normale

X : moyenne des ventes de 2006

X1 : moyenne des ventes de 2007

O2 : variance=1

n1 : nombre des campagnes en 2006

n2 : nombres des campagnes en 2007

U : moyenne de la population. Nous sommes partis d'une hypothèse nulle selon laquelle :

U1 = U2, c'est-à-dire que les moyennes des ventes pour l'ensemble des sites sont identiques pour les deux années sous-études nous rejetterons cette hypothèse nulle pour toute valeur de Z 1,96 ou 1,96

Ainsi, nous aurons

Z calculer étant inferieur a Z théorique, nous rejetons l'hypothèse nulle.

CONCLUSION GENERALE

Nous voici au terme de notre travail intitule les campagnes de la communication publicitaire de Vodacom dans le district de Mbanza-Ngungu.

Notre préoccupation centrale était de connaître les résultats de la campagne publicitaire qui a eu lieu de 2006 a 2007 a Vodacom-Congo dans la district de Mbanza-Ngungu qui regroupe les sites de Kasa-Ngulu, Mbanza-Ngungu et de Luozi.

Nous avons avance l'hypothèse selon laquelle les campagnes publicitaires et promotionnelles de 2006 a 2007vauraient influencer positivement le chiffre d'affaires de la société Vodacom-Congo et les moyens des ventes.

Notre choix est intérêt du sujet était de vérifier l'efficacité des outils de communications utilises qui nécessites la mobilisation de beaucoup des moyens de la part de l'entreprise Vodacom sur le chiffre d'affaires.

En ce qui concerne la méthodologie, nous nous sommes suivi de la méthode analytique appuyée par les techniques documentaires, de l'interview et le test statique pour arriver a ces fins, nous avons subdivise le travail en 3 chapitres ,le 1er approche conceptuelle et théorique, le 2eme chapitre présentation de la société Vodacom, le 3eme chapitre La communication publicitaire de Vodacom Mbanza-Ngungu au terme de cette conclusion, il sied de rappeler que tous les détails de notre travail y sont présentés. Du reste, nous ne pouvons nullement prétendre avoir épuisé.

BIBLIOGRAPHIE

A.OUVRAGE

1. Assael, h, l'action marketing et comportement des consommateurs new-

york, ed, nyup, 4eme édition, 1987

2. Balle franlis, et Aubère polskis medias et société, paris éd, Montchrestien,

2002

3. Bertrand J.C, introduction à la presse a la radio et la T.V, paris, ed, ellipse,

1999

4. Bertrand, jean Claude, introduction a la presse, la radio et la t.v. paris, éd,

ellipse, p.14.

5. Boucaux, D, science de l'information et de la communication, ed,

larousse, 1993

6. Decaudin, j, M, la consommation marketing concept technique, paris ed,

economia, 1999

7. Dayan Alfred le jeu des medias paris, éd, puff, 1996, p11

8. Haas, la pratique de la publicité, paris, éd, puff, p.62

9. Haas, pratique de la publicite, paris, ed, durod, 1973, p.8

10. Haas, pratique de la communication, paris, éd, durod, 1973, p.8.

11. Kapferer jean noël les chemins de persuasion, paris, éd Gauthier Villars,

1990

12. Lagneau gerard,la sociologie publicitaire, paris,ed,d'organisation,1997

13. Laurent, G, la sensibilisation aux marques, paris, ed, d'organisation 1982

14. Ntonda Philippe : communication publique et sante en république

démocratique du Congo, paris ; l'harmattan ; han, 2009

15. Sauvy alfred, la stratégie publicitaire paris, ed.magnaid, 1987, p.14.

16. Terrou F., l'information, paris, ed.puf, 1974, p.43

17. Viale thierry,la communication d'entreprise,ed,hamattan,1997

B. Articles

1. « Magazine vodanews n : 17 spécial 5 ans 2007 »

C. Webegraphie

1. www.vodacom.cd,le 20/08/2009,9h30

2. www.zain.cd, le 2/03/2009,10h30

TABLE DES MATIERES

EPIGRAPHE I

DEDICACE II

O. INTRODUCTION - 1 -

1. PROBLEMATIQUE - 1 -

0.2. HYPOTHESES - 1 -

0.3 CHOIX ET INTERET DU SUJET - 2 -

0.4. METHODOLOGIE - 2 -

0.5. DELIMITATION DU TRAVAIL - 3 -

0.6. CANEVAS - 3 -

CHAPITRE I. APPROCHE CONCEPTUELLE ET THEORIQUE - 4 -

Section 1 : Analyse des concepts de base - 4 -

I.1. Notion sur la communication - 4 -

1.1.2. Définition d'une campagne de communication - 5 -

1.1.3. Types de communication - 5 -

1. La communication verbale - 5 -

2. La communication non verbale - 6 -

I.2. La publicité - 9 -

I.2.1 Définition - 9 -

I.2.2. Types de publicités - 9 -

1. La publicité commerciale - 10 -

2. La publicité de marque - 10 -

3. La publicité directe - 10 -

4. La publicité institutionnelle - 11 -

5. La publicité télévisée - 11 -

I.3. Avantages et inconvénients de la publicité - 11 -

I.4. Caractéristiques de la publicité - 12 -

I.5. Les entreprises de télécommunication - 12 -

I.5.1. La promotion d'une entreprise de télécommunication - 13 -

I.5.1 Les fonctions des entreprises de télécommunication - 15 -

1. La fonction administrative - 15 -

2. La fonction financière - 15 -

3. La fonction comptable - 16 -

4. La fonction commerciale - 16 -

5. La fonction technique - 16 -

6. La fonction de sécurité - 16 -

7. La fonction des relations sociales - 17 -

8. La fonction informative - 17 -

Section 2 : Théorie de l'émetteur - 17 -

CHAPITRE II. PRESENTATION DE LA SOCIETE VODACOM - 19 -

II.1. Présentation de la société vodacom - 19 -

2.1.1. Historique - 19 -

II.1.2. Localisation de l'entreprise - 20 -

II.1.3. Ambition et objectif de l'entreprise - 20 -

II.1.4. Le réseau - 22 -

II.1.5. Les services - 22 -

2.1.6. La vente - 24 -

II.1.7. Le sociale - 25 -

2.1.8. figure 1 : Organigramme de Vodacom-Congo - 27 -

1. Le Directeur général - 28 -

2. Le Directeur général adjoint - 28 -

3. Le Directeur de ressources humaines - 28 -

4. Le Directeur de la facturation de l'informatique et de la technologie - 28 -

5. La Direction technique - 29 -

6. La direction financière - 29 -

7. La Direction juridique - 29 -

8. La Direction du marketing - 29 -

9. La Direction des ventes - 30 -

CHAPITRE III. LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE DE VODACOM MBANZA-NGUNGU - 31 -

Section 1. Présentation de la direction provinciale de Vodacom bas- - 31 -

Congo (pool de Mbanza-Ngungu) - 31 -

Section 2.description de la stratégie publicitaire de vodacom - 31 -

III.1. Présentation des chiffres d'affaires - 32 -

III.1.1. Kasangulu - 32 -

II.1.2 Kisantu - 34 -

III.1.3. Mbanza-Ngungu - 35 -

III.2.1. Test de l'efficacité publicitaire - 36 -

III.2. Comparaisons des moyennes de ventes. - 39 -

CONCLUSION GENERALE - 42 -

BIBLIOGRAPHIE - 43 -

TABLE DES MATIERES - 45 -

* 1 Sauvy alfred,la stratégie publicitaire paris ,ed. magnaid,1987,p.14.

* 2 Haas, pratique de la publicite,paris,ed,durod,1973,p.8

* 3 Haas, pratique de la communication, paris, éd, durod, 1973, p.8.

* 4 Ntonda Philippe : communication publique et sante en république démocratique du

Congo,paris ;l'harmattan ;han,2009

* 5 Bertrand, jean Claude, introduction a la presse, la radio et la t.v. paris, éd, ellipas, p.14.

* 6 htp://www.yahoo.fr. La communication non verbale, consulte le 3/11/2009

* 7 http://www.google.com. La communication verbale, consulte le 3/11/2009

* 8 paul watzalawick une logique de comminication,seuil, 1971

* 9 figure de terrou F., l'information, paris, ed.puf, 1974, p.43

* 10 Haas, la pratique de la publicité, paris, éd, puff, p.62

* 11 Balle franlis, et Aubère polskis medias et société, paris ed, montchretien, 2002

* 12 assael,h,l'action marketing et comportement des consommateurs New-York, ed, nyup,4eme édition,1987

* 13 Lagneau Gerard, la sociologie publicitaire, Paris, ed, d'organisation,1997

* 14 Dayan Alfred le jeu des medias paris, ed, puf, 1996, p11

* 15 Bertrand J.C, Introduction à la presse à la radio et la T.V, Paris, ed, Ellipse,1999

* 16 Viale thierry, la communication d'entreprise,ed,hamattan,1997

* 17 Bougaux, D, Science de l'information et de la communication, éd. Larousse, 1993

* 18 Decaudin, J.M., La consommation marketing concept technique, Paris éd. Economia,1999

* 19 Kapferer Jean Noël Les chemins de persuasion, Paris, éd. Gauthier Villars,1990

* 20 Laurent, G,la sensibilisation aux marques ,paris ,éd, D'organisation 1982

* 21 Propos recueillis au cours D'un entretien avec le manager de la promotion de Vodacom, le 5 aout 2008

* 22 Idem

* 23 Ibidem

* 24 Op.cit

* 25 Entretien avec le directeur de Vodacom-Congo Kinshasa

* 26 Idem

* 27 Ibidem

* 28 source département de marketing, Vodacom-Congo

* 29 Idem

* 30 Ibidem

* 31 Entretien avec le directeur provincial de pool de Mbanza-Ngungu, le 2/09/2009.

* 32 idem

* 33 Ibidem

* 34 Source conçu par nous même sur base des données collectées

* 35 Idem

* 36 Source nous même sur base des données recueillis

* 37 Idem

* 38 Ibidem

* 39 Notre enquête

* 40 Idem

* 41 Ibidem

* 42 0p.cit