pubAchetez de l'or en Suisse en ligne avec Bullion Vault


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Impact de l'exploitation minière dans les aires protégées, cas du PNKB (parc national de Kahuzi Biega) station de Itebero


par Lafontaine KITSA MUKANDIRWA
ISTou/Goma (Institut Supérieur de Tourisme) -  Graduat 2008
Dans la categorie: Géographie
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

Section 2 : LA GESTION CENTRALISEE ET LA PROTECTION INTEGRALE COMME MODELE DOMINANT

Vu la qualité du PNKB comme site du patrimoine mondial, toute les activités destructrices n'y sont pas permises ; néanmoins la participation de la population est très souhaitable dans la gestion de cette aire protégée.

Les actions de la conservation communautaire n' y sont pas faite d'une manière considérable, l'exemple est celle de la distribution de 15chèvres à une population qui a plus de 200 ménages.

Les autorités Etatiques y pratiquent jusqu'aujourd'hui la conservation policière car depuis l'extension du parc en 1975 aucune limite n'est visible, celle les gardes le savent au moyen des cartes et de GPS, d'où la population a difficile de différencier les limites du parc par rapport à celle de la chefferie, et cela fait à ce que le taux de braconnage augmente du jours le jours.

Les autorités du parc ne font pas participer cette population à la conservation du PNKB soit en leur donnant des travaux pour qu'ils n'aient plus le temps de faire le braconnage ou l'exploitation minière au sein du parc mais aussi une bonne sensibilisation.

Section 3 : EVENEMENTS POLITIQUES REGIONAUX

La RDC en général étant dans une situation sécuritaire critique, la situation actuellement au PNKB est périfiante.

Le PNKB regorge en même temps une faune et une flore importante à l'échelle mondial mais aussi des groupes armés des rebelles pour sa destruction.

Avant l'année 1994 le PNKB regorgeait des chiffres importants des espèces fauniques et floristiques, mais l'année 1994 à l'entrée des réfugiés Rwandais en RDC se caractérise par le début d'une parte incalculable de la biodiversité au PNKB.

En 1996 lors de la guerre dite de libération par l'AFDL de Mzee LAURENT DESIRE KABILA, les militaires ont tués un nombre considérable d'éléphant pour leur Ivoire et beaucoup d'autres espèces animales.

En 1998 le même cas avec l'introduction du mouvement RCD à l'Est du pays .toute ces périodes de trouble sont carracterisées par une perte massive d'espèces.

Section 4 : LES MENACES CRITIQUES DUES A L'EXPLOIATION DES MINERAIS AU PNKB

L'exploitation des minerais a beaucoup d'impact sur la biodiversité et sur les exploitant. Parmi les quelles citons :

Le déboisement :

Couper pourour l'utilisation dans les constructions des camps des travailleurs au sein des carrés miniers dans le parc.

L'utilisation dans la fabrication des sacs « MAKAKO » servant de transport des minerais et lors de déviation des eaux quand on veut faire l'exploitation sous marin.

Le braconnage :

-Il se fait avec arme à feu ou piégeage.

Une fois l'animal après avoir échappé aux pièges soit avec des blessures, part pour une longue et pénible souffrance et meurt après avoir contaminer des maladies à ses proches.

-le braconnage extermine les espèces fauniques du PNKB chose qui peut lui enlever la qualité du site du patrimoine mondial.

L'exploitation des minerais au sein du parc

Détruit l'écosystème de ce dernier et favorise la perte de certaines espèces à son sein.

L'exploitation sous marin ou déviation des lits des rivières :

Avec comme effet la destruction de l'habitat de la faune marine ce qui provoque la perte de vie de beaucoup d'espèces aquatiques

Création des villages au sein du parc :

Destruction de l'écosystème.

La présence humaine favorise les activités champêtre au sein du par cet l'introduction des espèces exogènes.

La pollution de l'eau :

Malgré son caractère auto épuratoire, elle est polluée par les eaux résiduelles du processus de lavement des minerais.

Diminution de la production agricole dans les villages :

Actuellement la majorité de la population se livre à l'exploitation des minerais croyant que c'est l'activité la plus rentable chose qui fait à ce qu'il n'y ait plus des gens pour l'agriculture.

C'est la population active qui se livre dans les activités minière au détrument des activités champêtres.

Manque d'éducation aux enfants :

-Tout les parents sont partis et les enfants restent seuls, parfois les enfants aussi partent dans les carrés miniers or ce qui se passe dans les carrés miniers sont en majorité des antivaleurs.

-les enfants abandonnent le banc de l'école pour les carrières minières (exploitation minière).

Augmentation du taux de prostitution :

Certaines femmes quittent leurs foyers uniquement pour la prostitution chose qui accroît le taux de contamination des maladies sexuellement transmissible comme le VIH /SIDA et autres.

précédent sommaire suivant