WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Mise en place d'une architecture VPN MPLS avec gestion du temps de connexion et de la bande passante utilisateur


par William Landry SIME SIME
3IL(Institut d'ingenierie d'informatique de Limoge)/ISTDI - Master Europeen en Informatique OPTION: Administration systémes resaux 2009
Dans la categorie: Informatique et Télécommunications
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

II- Trafic Engineering

Le Trafic Engineering  permet d'utiliser les ressources réseaux de manière optimisée et également d'éviter les congestions de trafic sur certains liens. Le routage classique via les protocoles traditionnels tel que RIP, permettait de déterminer le plus court chemin pour aller de la source à la destination. Mais le problème réside dans l'état du lien, le plus court chemin ne signifie pas pour autant le plus rapide ! Pour remédier à ce problème d'optimisation du trafic, le MPLS a adopté le mécanisme de « Trafic Engineering » qui permet de définir le chemin de la source à la destination par lequel va emprunter le flux de données. Contrairement à « LDP25(*) » qui cherche un « LSR » adjacent pour communiquer, le chemin est déterminé sur l' « Ingress node » via l'analyse des labels des paquets. Cette méthode va déterminer le chemin « LSP » en fonction de l'état du réseau, sa topologie, la bande passante, les protocoles utilisés. Il est possible d'appliquer les méthodes suivantes:

· ER-LSP (Explicitly Routed Path) : la source connaît le chemin complet avec les LSR jusqu'à destination. (définit les extensions à « LDP »)

· CR-LDP (Constraint based Routing LDP) et RSVP sont des méthodes similaires à ER-LSP pour la découverte des chemins. (définit les extensions à « LSP »)

REMARQUE : Lors d'une connexion entre deux routeurs « LSR » la procédure reste la même avec des informations sur les ressources nécessaires en plus.

III- Quality of service

Pour pouvoir appliquer de la QoS sur un flux associé à un  « LSP », il faut attribuer des ressources à un « LSP ». Cela va être possible avec « CR-LDP »  et  « RSVP ». Grâce à ces méthodes, les routeurs choisissent la route et en vérifiant avant que les ressources nécessaires à l'établissement du « LSP » soient présentes sur cette route.

 Avec de la QoS, on trouve les services suivants dans un réseau MPLS:

· Integrated Services / IntServ

Ce service doit maintenir l'état de chaque flux entre l'émetteur et le récepteur, ainsi que chaque « LSR », tout en ayant vérifié que les ressources nécessaires sont présentes pour la QoS. Il regroupe trois classes de services :

Ø Guaranted : la bande passante est garantie sans perte de trafic.

Ø Controlled Load : Services de gestion d'optimisation des flux

Ø Differential Services / DiffServ

 Il est utilisé du coté des opérateurs télécoms car les flux sont au « saut par saut » (suffisant pour connecter le routeur de l'opérateur et celui du client).Il permet d'être associé à « IntServ » pour augmenter l'optimisation des flux. Il offre les services suivants :

· Expedited

· Assured

 IntServ et DiffServ sont deux méthodes permettant d'établir de la QoS de manière satisfaisante sur les réseaux MPLS.

* 25 Label distribution Protocol : Il défini les procédés et les procédures d'échange des tables de routages entre les différents LSR.

précédent sommaire suivant