pubAchetez de l'or en Suisse en ligne avec Bullion Vault


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Analyse du système de recouvrement des impayés au sein des institutions de microfinance: cas de l'Association PADME- Bénin


par Gardy L. MARCELLUS
Université d'Abomey- Calavi au Bénin - Licence professionnelle 2012
Dans la categorie: Economie et Finance
   
Télécharger le fichier original

sommaire suivant

INTRODUCTION

L'extension de l'économie monétaire, l'interdépendance des marchés de capitaux et le mouvement des opérations de change ont favorisé l'intensification des relations des banques et des établissements de crédit avec les autres agents économiques. Cependant, la grande crise économique des années 80 qui a entrainé la faillite du système bancaire a contraint les pays en voie de développement (PVD) au Programme d'Ajustement Structurel (PAS). Ce programme, couplé à la dévaluation du franc CFA en 1994 a eu de graves répercussions sur le développement économique de ces pays. De ce fait, les acteurs s'accordent à reconnaître que le phénomène de la pauvreté prend une ampleur de plus en plus inquiétante et constitue une menace pour ces pays dont une bonne partie de la population active, évolue dans le secteur informel.

Le secteur informel n'étant pas accessible au système bancaire classique, il fallait chercher un moyen pour satisfaire les besoins de cette population afin d'améliorer son bien-être économique et social. A cet effet, les agents économiques exclus du système financier classique ont mis en place des pratiques et des circuits de financements alternatifs communément appelés microfinance, finance décentralisée ou finance de proximité.

Initiés par des Organisations Non Gouvernementales (ONG) et des banques commerciales telles que la Brut-Unit Desa (Indonésie), la Gramen Bank (Bangladesh) et K-Rep (Kenya), Prodem/Bancosol (Bolivie), ces financements alternatifs ont pour objectif de satisfaire la demande de produits financiers de leurs populations cibles.

C'est dans ce cadre que le Bénin, à l'instar des autres pays en voie de développement, a adopté une stratégie de réduction de la pauvreté dans laquelle les problèmes de financement des activités des « pauvres » exerçant pour la plupart dans le secteur informel occupent une place de choix. Quelques années plus tard on assiste à une prolifération des Institutions de Microfinance dont l'Association PADME, avec comme activité principale l'octroi de crédit et la collecte de l'épargne aux agents exclus du système classique.

Depuis leur création, les activités de ces institutions sont conformes aux attentes du monde rural et urbain par leurs proximités, leurs capacités à couvrir le territoire national et l'importance des capitaux injectés dans l'économie nationale.

Aujourd'hui, le secteur de la microfinance se trouve confronté à de multiples problèmes. La
fragilité du secteur, la défaillance des prêts et la difficulté de recouvrement des impayés. Ce
dernier apparait comme important car il est susceptible de porter atteinte à la pérennité des IMF.

C'est en raison de cette importance et des difficultés qu'éprouvent actuellement les dirigeants de PADME à recouvrer les impayés que nous avons jugé utile de développer le thème intitulé : « Analyse du système de recouvrement des impayés au sein des Institutions de Microfinance : Cas de PADME-Bénin ».

Cette étude vise à analyser le système de recouvrement des impayés, à prendre connaissance de leurs causes et de leurs conséquences réelles afin de proposer des approches de solutions liées au problème d'accumulation des impayés. La restitution de nos travaux est faite en trois chapitres.

Le premier chapitre présente le cadre institutionnel de l'étude. Le deuxième est consacré au développement du cadre théorique et méthodologique de l'étude. Le troisième chapitre a trait à la présentation et l'analyse des résultats ainsi qu'aux propositions de solutions pour améliorer le système de recouvrement des impayés.

sommaire suivant