WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La production imprimée à  Angers pendant la période révolutionnaire, 1787-1799


par Cédric Pichot
Université d'Angers - Maà®trise d'histoire du livre 2002
  

précédent sommaire suivant

B- L'élargissement du personnel pendant la période révolutionnaire :

Les fils de Charles-Pierre Mame, Charles-Mathieu et Louis-Charles, s'annoncent ainsi : "A Angers, de l'imprimerie nationale, Imprim. du Départem., et se trouve chez les frères Mame, fils, libraires, rue Centrale"61. Charles Mathieu commence son activité d'imprimeur, aux côtés de son père, au cours de l'année 1797. A partir de ce moment, son activité de libraire n'est donc plus son principal emploi, bien qu'elle reste généralement importante pour un imprimeur. A partir de ce moment, on n'apprend plus rien sur son frère, qui s'absente totalement des marques d'imprimeurs et de libraires faites sur les imprimés. Cependant, il ne semble pas y avoir eu d'autres libraires présents à Angers durant la période révolutionnaire.

La famille Mame semble vouloir s'accaparer de l'imprimé angevin : Charles-Pierre Mame, qui produit plus de 80% des imprimés angevins en 1795-1796, est secondé par l'arrivée de ses fils en tant que libraires. De plus, Louis-Olivier Fourier commence son activité de libraire vers 1796. Il épouse Marie-Thérèse, fille de Charles-Pierre Mame, le 28 septembre 1797, et devient Louis-Olivier Fourier-Mame. Il est seulement libraire, mais il fait imprimer pour son compte. Il est alors associé à son beau-père et à ses beaux-frères.

60 1 L 938.

61 Calendrier pour l'an sixième de la République française et l'ère vulgaire (...), Mame, 1797.

III- Les autres métiers du livre :

C'est principalement après la Révolution que ces métiers se développent, grâce à la libéralisation du marché issue de la mort des corporations. Comme ailleurs, Angers connaît un attrait pour ces métiers. En revanche, celui d'imprimeur évolue peu dans cette ville avant 1797.62, qui précise les dates auxquelles ils ont respectivement débuté leur activité et le type d'activité ils mènent. Il faut donc maintenant examiner quels sont les métiers du livre, autres que ceux d'imprimeur ou de libraire, qui sont pratiqués à Angers. Cette étude devrait permettre de mesurer quelque peu la densité du réseau angevin de diffusion du livre selon les différentes périodes de la Révolution, grâce à la vérification de l'abondance ou, au contraire, de la carence de ces acteurs. Cet exercice doit commencer par les relieurs, qui représentent l'étape suivant l'achat d'un livre pour les personnes qui souhaitent les conserver en bon état, puis se poursuivre par les prêteurs de livres qui, au contraire, sont un intermédiaire très utile pour ceux qui désirent lire mais n'en ont pas véritablement les possibilités financières.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.