WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le terrorisme,les causes et les remèdes

( Télécharger le fichier original )
par Mahmoud EL KHADIR
Université Mohammed I - Faculté de Droit - Licence 2005
  

précédent sommaire suivant

chapitre I : La notion du terrorisme.

Chapitre I :

La notion du terrorisme

Section 1 : définition du terrorisme.

Le terrorisme se défini comme étant le recours à la violence réelle ou symbolique dans un but politique. Il consiste plutôt dans l'usage de la peur, par des minorités ou des individus en vue de déstabiliser puis détruire un ordre existant imposé par la majorité ou par un despote(1(*)).

Le terrorisme n'est pas synonyme de "guérilla" même s'il y a des regroupement dans les objectifs et dans les méthodes. La guérilla est une stratégie militaire qui se rapproche des principes de la guerre régulière. Au contraire, les terroristes toujours clandestins maintiennent leur caractère de petit groupe secret. La guérilla vise à occuper les esprits le terrorisme est souvent un point de sortie pour une guérilla qui a échoué(2(*)).

Le débat sur la définition du terrorisme s'accompagne d'un affrontement idéologique entre l'occident et le monde arabo-musulman. Ce dernier veut, d'abord, une définition internationalement admise du mot « terrorisme » qui distingue ce phénomène des activités de "Résistance"(3(*)). Car, « il serait malhonnête de mettre dans le même sac des résistants et des terroristes qui frappent sans justification, loin de chez eux » (4(*)).

Après les attentats du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis, le mot « terroriste » a été abondamment utilisé pour qualifier différents mouvements. Plusieurs pays ont trop tendance, donc, à appeler « terroristes » leurs adversaires ou opposants(5(*)). Les puissants désignent souvent ainsi les partis de leur population en rébellion larvée ou ouverte contre le pouvoir central(6(*)).

Ce pendant, l'adoption, à l'unanimité, de la résolution 1373(7(*)) par le conseil de sécurité de l'ONU, a multiplié les divergences sur la définition exacte du mot « terrorisme ». Plusieurs pays se posent des questions il y a en effet un problème d'ordre conceptuel. Pourquoi cette résolution n'a-t-elle pas spécifié, défini ce mot avec tous les sous-entendus possibles ? Il est clair que tout le monde n'a pas, exactement, la même compréhension du terme. Tout le monde admet que le terrorisme existe,et tout le monde admet qu'il y a un certain nombre d'actes peuvent être assimilés au terrorisme.

Mais, est ce que le terrorisme est un phénomène nouveau ?

Section 2 : l'histoire du terrorisme.

Le terrorisme est un phénomène historiquement récurent, commun à toutes les sociétés et à toutes les cultures. Il existe depuis que l'homme a décidé de tuer son frère l'homme, en le poignardant dans le dos, dans le but de changer les données d'une situation ou pour des raisons de vengeance(8(*)).

La terreur était pratiquée dans certaines cultures tribales par des sociétés secrètes qui ne parvenaient à se maintenir que de cette manière.

Ainsi, au XIIe siècle, les assassins organisaient des compagnes terroristes contre les musulmans sunnites. Au lendemain de la Réforme, au XVIe siècle, les groupes protestants et catholiques en Irlande ont également pratiqué la terreur. Le mot « terrorisme » est d'ailleurs lié à la période de la révolution française connu sous le non de « terreur » (1793-1794)

* * 1er chapitre.

(1)- encyclopédie Microsoft Encarta 2003

* (2)- w.w.w. diploweb. Com

* (3)- La résistance à l'occupation israélienne des territoires palestiniennes du Golan syrien et des hameaux de Chébaa au Sud-Liban. Et la résistance à l'occupation américaine de l'Iraq

* (4)- Le ministre syrien des affaires étrangères, M. Farouk El Charaa lors d'un entretien avec la chaîne quatrième Aljazeera

* (5)- On cite à titre d'exemple la Russie qui qualifie dans son ensemble le peuple Tchétchène de terroriste, la chine qui considère les tibétains comme étant des terroristes et justifie donc toute répression pratiqué...

* (6)- La quinzaine européenne n° 12 (04.03.2002) p.10

* (7)- Adoptée le 28 septembre 2001

* (8)- Voir le coran, surates : Alma-ida, versets : 27- 31

précédent sommaire suivant