WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La participation des diasporas camerounaises de France et de Grande-Bretagne à la vie politique nationale: émergence et consolidation de la citoyenneté à distance

( Télécharger le fichier original )
par Ruth Mireille Manga Edimo
Université Yaoundé II - DEA en science politique 2008
  

sommaire suivant

A mon très cher père Eyoum-Dina Bruno, décédé le 25 novembre 2005 et ma maman sa très chère épouse Eyoum-Dina née Eyango Dicka Jeannine

A ma mère Dina Françoise Retha

A mes soeurs et frères, tous très chers : Retha, Laurence, Christian, Patricia, Nelly, Hermanne Rose, Hélène, Ilde, Anne-Laure.

____________________________

REMERCIEMENTS

D'abord, louanges au Seigneur Tout Puissant qui m'a, non seulement permis d'arriver à ce niveau de nos études, mais m'a également mise dans des conditions intellectuelles, physiques et morales nécessaires pour l'aboutissement de ce travail.

Mes sentiments de profonde gratitude s'adressent au Professeur Luc Sindjoun qui, en dépit de ses multiples sollicitations, a accepté de diriger ce mémoire. Ses conseils, ses critiques, ses suggestions et surtout ses encouragements ont été d'un grand apport pour la réalisation de ce travail de recherche.

Je tiens également à exprimer mes remerciements au doyen Abel Eyinga sans qui je ne serais pas aisément rentrée en contact avec certains responsables et acteurs politiques, et je n'aurai sûrement pas obtenu certaines données, importantes pour la mise sur pied de ce travail.

Des remerciements particuliers aux Docteurs M.E. Pommerolle et F. Eboko, pour l'accompagnement technique de ces six derniers mois. Merci particulier, également à M. Alexandre Chouala, au Docteur Marcel Nsizoa, qui m'ont encouragée au moment où je prenais encore la décision de travailler sur ce sujet.

Reconnaissance sincère à tous mes enseignants du département de science politique de l'Université de Yaoundé II/Soa. Une mention spéciale est faite à la Fondation Paul Ango Ela, (FPAE) pour la documentation mise à ma disposition et à tous ceux qui ont bien accepté de collaborer en me fournissant des informations relatives à ce travail. Je n'oublie pas ceux qui m'ont toujours honorée de leur camaraderie et de leur amitié. Ils se reconnaissent à travers Madina Kaigama, Ndom Ndjengwes, Patricia Hell, Claude Boum, Wowe Justin, et tous mes camarades de promotion du niveau V que je côtoie depuis mon arrivée à Yaoundé en Octobre 2003.

Enfin, remerciements très particuliers à Jean Lucien Ewangue et à ma ''petite famille'' de Douala, qui m'ont soutenue sur les plan moral et affectif durant toute la rédaction de ce mémoire.

RESUME/ABSTRACT

De prime abord dans un contexte d'exclusion et de disqualification politique (absence du droit de vote, inaccessibilité à la participation politique conventionnelle), les Camerounais de l'étranger parviennent tout de même à construire, lorsque cela est possible, des dynamiques d'entrées dans le champ politique de leur pays. Aussi, le processus de libéralisation politique enclenché au Cameroun en 1989/1990 surgit dans une conjoncture de crise de l'Etat et de l'affaiblissement relatif du principe de territorialité dans les relations entre Etats. Cette situation a davantage favorisé l'investissement des diasporas camerounaises sous des formes très diverses, apparaissant ainsi comme de nouveaux acteurs de la vie politique nationale. Leurs interactions sur les questions politiques internes et avec les instances politiques locales, ont acquis une visibilité inhabituelle et engendré de nouvelles « figures du politiques »1(*).

Cameroonians living abroad are from the first glance considered to be politically excluded or disqualified from participation in politics of their state of origin because, they do not have access to vote and other legal forms of political participation. Despite this situation, they have been, all these recent years, able to construct and produce not only political areas in their space of living, but also , when possible, dynamics which could help them to penetrate the Cameroon political scene. However, it seems important for us to mention that, this has well been possible since the wave of democratisation and liberalisation of the world political arena in general and of Cameroon in particular. In fact, the process when urging, has seriously affected the principle of territory very dear to states, then leaving a great impact on interstates relationships. The situation also gave, more way to political enterprises of Cameroonians abroad under diversified trends. They were then becoming conforted new actors of the Cameroon national political life. Their interactions on internal political questions and with local institutions have got a great visibility leading to new figures of politics.

LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS

AAGBA Association des amis du village de Gbalebouo

AC Action Citoyenne

ACBF Association culturelle des Bamboutos de France

AEC Association des Etudiants Camerounais

AECF Association des Etudiants Camerounais de France

ALNK Armée de Libération Nationale du Kamerun

ASBL Diaspora Camerounaise pour la Solidarité

ARCAM Assemblée Représentative du Cameroun

BBC British Broadcasting Corporation

BPAS Association Bafoussam Plémet Amitié Solidarité

CCBLA Cercle culturel de Loire- Atlantique

CDC Cameroon Diaspora Coalition

CE Comité Exécutif

CMC Cameroon Music Corporation

CODE Collectif des Organisations Démocratiques et patriotiques de la diaspora

Camerounaise

CRTV Cameroon Radio Television

Cnrr Coalition nationale pour la réconciliation et la résistance

DUDH Déclaration Universelle des Droits de l'Homme

FEANF Fédération des Etudiants d'Afrique Noire

JDC Jeunesse Démocratique Camerounaise

KNC Kamerun National Congress

KNDP Kamerun National Democratic Party

KKP Kamerun's People Party

LANA La Nationale

LCDH Ligue Camerounaise des Droits de l'homme

MANIDEM Mouvement d'Action Nationale pour l'Indépendance et la Démocratie

MINFOM Ministère des colonies de la France d'Outre-Mer

NUKS National Union of Kamerun Students

NTIC Nouvelles technologies de l'Information et de la Communication

ONG Organisations non Gouvernementales

ONU Organisation des Nation Unies

P. Page

PCF Parti Communiste Français

RDA Rassemblement Démocratique Africain

RDPC Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais

REC Regroupement des Etudiants Camerounais

RFI Radio France Internationale

RGP Recensement Général de la Population

SDF Social Democratic Front

UNC Union Nationale Camerounaise

UNESCO United Nations Educational, Scientific and Cultural Organisation (en français, Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture)

UK United Kingdom

UNEF Union Nationale des Etudiants de France

UPC Union des Populations du Cameroun

Vol. Volume

WWW World Wide Web

TABLEAUX, CARTES ET PHOTOS

Tableau 1 : Quelques associations politiques de Camerounais en France et en Grande-Bretagne 2006..........................................................................................P. 11

Tableau 2 : Bureau France RDPC en 2003 .....................................................P.63

Tableau 3 : Sous-sections RDPC/France en 2003...........................................P. 64

Carte : La présence camerounaise en France en 1999....................................... P. 13

Photos

Photo1 : Des Camerounais de la diaspora qui vont aux '' urnes''..............................P. 78

Photo 2 : Des Camerounais de Paris à la veille des élections présidentielles du 11 octobre 2004 au Cameroun.................................................................................P. 78

* 1 Mommar Coumba et Mamadou Diouf cités par Blaise Nkene (2001), « Les étrangers, acteurs de la vie politique camerounaise : l'expérience des immigrés nigérians dans la ville de Douala » in Polis, Vol.8 numéro spécial, P.2

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.