WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les sujets de l'annonce de la parole de Dieu selon le code de droit canonique

( Télécharger le fichier original )
par Toussaint TSHINGOMBE ILUNGA
Université catholique d'Afrique Centrale - Maitrise 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Trad. fr : Traduction française

INTRODUCTION

Le monde du troisième millénaire est marqué par le phénomène du prophétisme religieux et celui de la prolifération des nouveaux mouvements religieux. Chacun proclame ou plutôt prétend proclamer le nom de Dieu, avec des variantes allant des plus fantaisistes aux plus insolites. Les lieux de culte se multiplient à une vitesse vertigineuse. Même de simples habitations sont transformées en « sanctuaires ».  Des « pasteurs » sans formation requise dans le ministère pastoral, qui se disent appelés par Dieu lui-même, animent ces communautés. L'Evangile est proclamé haut, avec parfois le concours de mégaphones. On n'est pas loin de croire que la religion est devenue un secteur d'affaires. La foi, le miracle, la guérison et autres promesses séduisantes entretiennent un lien étroit.

La fascination de cette nouvelle vague de religions est telle que les fidèles du Christ de l'Eglise catholique en subissent l'influence. Ils ont tendance à imiter, sinon à copier aveuglément certaines pratiques en vogue dans ces religions à la mode. Certains groupes catholiques de piété manifestent davantage ce mimétisme.  Cette fascination entraîne parfois de doutes sur certaines affirmations de la foi catholique. Si d'aucuns y résistent, d'autres, par contre, finissent par quitter l'Eglise qui les a fait naître dans la foi. Ce passage constitue la négation de tout un héritage religieux. Les « déserteurs » deviennent ainsi prisonniers des opinions religieuses bouleversantes,  troublantes même qui, au fond, répondent plus aux besoins immédiats de l'homme plutôt que d'établir une relation aimante avec Dieu

C'est une forme d'esclavage qui réduit certains fidèles à « consommer » une religion de miracles, de profits égoïstes, d'illusions parfois, en tout cas un trafic de manipulations entretenu par un jeu psychologique  pas ou peu orthodoxe.  Ce type d'esclavage a conduit certains à perdre non seulement leur personnalité, mais aussi leurs biens matériels au profit de leur nouvelle communauté ou de leur chef spirituel.

 La fascination de mouvements religieux à la mode met aussi les chrétiens catholiques dans l'embarras dans le domaine de l'oecuménisme. Certains catholiques se sentent obligés de faire oecuménisme avec toutes les religions du milieu, sans pour autant connaître leur doctrine. C'est ainsi que le processus oecuménique lui-même perd son sens dans certains milieux. Il prend les allures d'un amalgame, d'un syncrétisme ou d'une confusion de religions.  Or, l'oecuménisme n'est possible qu'entre Eglises ayant en commun la foi en Jésus-Christ, reconnu  comme Fils de Dieu. C'est un processus où l'on s'engage à promouvoir les points communs de la foi en n'insistant pas sur les divergences. Bref, c'est la recherche de la promotion du patrimoine commun. Mais dans certains cas, ce patrimoine commun ne semble pas clairement défini à cause du flou doctrinal de certains nouveaux mouvements religieux.

Ces phénomènes peuvent être justifiés par le fait que ces "pasteurs", sans aucun mandat et sans formation adéquate, s'autoproclament ministres de la parole de Dieu. Or, dans l'Eglise catholique, les fidèles du christ remplissent tous la mission de l'Eglise mais, chacun selon sa condition propre. Concernant la parole de Dieu, le droit universel de l'Eglise a établi des normes pour une meilleure discipline dans la prédication. De ce constat, surgissent quelques questions : Tous les fidèles du Christ sont-ils habilités à annoncer la parole de Dieu ? De quelle prédication s'agit-il et dans quelles circonstances ? Autrement dit, quel peut être le titre canonique de celui qui est appelé à prêcher dans l'Eglise Puisque dans une communauté humaine, la prise de la parole se fait à quelque titre et pour une mission déterminée. La problématique se pose avec acuité, surtout dans une Eglise où chacun veut se montrer utile. L'annonce de la parole de Dieu a des normes spécifiques que la suite de nos réflexions plus modeste tentera d'élucider

précédent sommaire suivant